A propos

9W4A3842.JPG

 Bienvenu(e) sur Acérola, un petit blog vitaminé qui, j’espère, vous aidera à croquer la vie à pleine dents !

Ni guru-beauté ni médecin, je souhaite que ce blog soit autant le vôtre que le mien.

Vous y trouverez mes coups de gueule contre la machine pharmaceutique,

des recettes vitaminées,

des solutions holistiques aux divers bobos de la vie,

des commentaires et des commentateurs intéressants,

des témoignages authentiques,

et plein d’autres surprises…

Soyez les bienvenus !

Christelle

Publicités

43 réflexions sur “A propos

  1. Salut ! Je tenais a te remercier pour tes post sur la pilule et comment tu as arrêté. Je la prend moi aussi depuis un bon moment et ai également eu une très mauvaise expérience en essayant de l’arrêter en janvier, mal m’en a pris j’ai été traumatisée par la perte de mes cheveux et l’acne horrible et sans nom qui s’en est suivie. Je vais commencer ta technique des la prochaine plaquette, technique qui semble plus que logique étant donné que ces effets secondaire sont déclanché par le dérèglement d’hormone causé par l’arrêt de la pillule. Je conseillerais ton site a mes copines qui souhaitent faire pareil ! Bonne soirée et merci encore =)

  2. Merci pour ton commentaire, Celia! Je suis désolée pour toi. La crise post-pilule n’est pas tendre, en effet. J’ai tenu à écrire ces articles pour relater ma propre expérience et pour redonner de l’espoir à celles qui ont envie d’arrêter leur pilule mais qui ont peur de subir les effets négatifs liés à l’arrêt brutal des contraceptifs oraux. Je te souhaite plein de belles choses dans ton aventure au naturel! 🙂 N’hésite pas à suivre ce blog pour être informée par mail lorsque de nouveaux articles paraissent et à laisser un commentaire pour me tenir au courant!
    Biiise!

    • Bonjour,
      Moi aussi je suis sous Diane 35 et j’aimerai l’arrêtée!! Ma gyné vient de me prescrire Zoély, c’est ma première plaquette, mais je pense qu’elle ne me convient pas. Comment doi-je faire pour me sevré? Dois je reprendre la diane et faire ce que vous dites ou le faire avec Zoély?

      • Salut Patricia (on se dit « tu » hein!),

        Alors, malheureusement je ne peux pas répondre à cette question à ta place. C’est toi qui dois choisir laquelle des 2 pilules tu souhaites utiliser pour te « sevrer ». La logique voudrait que tu choisisses plutôt Diane 35 compte tenu du fait que la cyprotérone (le progestatif synthétique contenu dans cette pilule) rend accro et demande un arrêt graduel.

        Voilà, si tu as besoin de quoi que ce soit n’hésite pas!
        🙂

      • Bonjour Christelle,
        Merci pour ta réponse. J’ai eu beaucoup d’effet secondaire avec ma première plaquette de Zoély. Je vais donc recommencer la diane 35 pendant 1 mois (histoire de me retrouver et avoir un cycle « normal ») et commencer le sevrage à ma prochaine plaquette de diane. Connais-tu des personnes qui ont fait le sevrage avec la Diane, Est-ce que ça été un bon résultat? Moi j’ai très peur de perdre mes cheveux comme la première fois que je l’ai arrêté direct. Je pense faire le sevrage en 9 mois pour pas faire un trop grand choc à mon corps c.à.d 3 mois 3/4; 3mois 1/2; et 3 mois 1/4 . Je vais quand même sonné à ma gyné demain pour lui en parler, mais je pense que c’est la meilleur solution que j’ai pu trouver. En tout cas merci pour toutes ses informations et j’espère après être enfin débarrassée de cette daube!!

  3. Putiiin (excusez-moi , je suis surexitée!) merciiii à Christelle… des mois que je me mine à pas savoir comment arrêter cette merde de diane35… et après maintes recherches (depuis 6 mois!!) et après avoir pensé, logique après logique, »sevrage »… j’arrive enffffin ici!!! Mais ouiii voilà une solution cohérente que je vais m’empresser d’essayer… mais sure que pas de boutons même si sevrage diane et non pas jasmine? En tous cas enfin une réponse des plus intelligentes!! Bravo christelle pour votre perspicacité et quelle énergie déployée pour comprendre, analyser et quel courage d’avoir tenter l’expérience! Pour la première fois je me sens un peu tranquilisée par rapport à ce médicament drogue!! Exactement même expérience que vous… 1er arret pilule quata il y a 15 ans depuis , sous diane (sans savoir que c’était une telle daube!) et panique totale depuis environs 6 mois (date de sa suppression) car à ce moment là, je me suis moi aussi documenté à fond (😰😱horreur face à ce que je lisais…et avis sur forum des tentatives d’arrêt… et composition de cette pilule… bref le cauchemar!) J’ai donc fait une provision afin de ne pas subir un arrêt non préparé ( j’en ai encore assez pour une année!!) et je travaille à fond le dossier pour savoir comment m’arrêter en limitant les dégâts! Je ne vous dis pas donc mon soulagement (le 1er depuis 6 mois!) de vous avoir lu! Que chemin a été long pour arriver jusqu’à vous! Je ne sais pas ce que ça va donner mais quel espoir! Je vous tiendrai au courant! En tous cas : vraiment merciiiii pour votre don à aider et comprendre les autres😇 si la méthode fonctionne je tenterai démarches pour vous faire … canoniser!!!! Bises 😘

    • Coucou Mignot,

      Ton commentaire m’a bien fait sourire! 🙂 Comme je te comprends. Alors, effectivement, je me suis « sevrée » de Jasminelle et non pas de Diane 35. Mais je sais que cette méthode marche également avec des pilules telles que Diane car durant tout le temps que je me sevrais je documentais mes progrès sur un forum anglophone: The Love Vitamin, tenu par une Canadienne, Tracy.
      Voici le lien vers l’article qui m’a redonné espoir à l’époque où, comme toi, je désespérais de trouver des infos pour pouvoir arrêter ma contraception sans subir l’aménorrhée et la crise d’acné qui accompagnent tellement souvent cet arrêt (c’est en anglais – si tu lis un peu l’anglais tu devrais comprendre, sinon ne t’en fais pas).

      http://www.thelovevitamin.com/769/can-you-wean-off-the-birth-control-pill/

      Si jamais tu as peur tu peux toujours envisager de faire durer ton « sevrage » un peu plus longtemps. Il y a pas mal de filles dans ton cas sur The Love Vitamin qui redoutaient vraiment les effets secondaires et qui ont choisi de se sevrer pendant 9 mois au lieu de 6 (par exemple). Moi, j’ai mis 6 mois à le faire, mais d’autres ont préféré prendre leur temps pour être sûre qu’elles ne brusqueraient pas leur corps.

      Je te conseille les autres articles sur mon site: PART 1 – PART 2 – PART 3 de comment arrêter la pilule. il y a pas mal d’infos que j’ai recueilli à droite et à gauche pour mieux comprendre ce qu’est la pilule, et ce qui se passe quand on l’arrête. Le mieux serait de suivre ce blog pour être informée par mail lorsqu’un nouvel article paraît.

      Je te souhaite tout plein de courage! 😀

  4. Bonjour Cristelle je viens de lire ton article qui est génial pour ma part j ai pris Diane 35 pendant 1 ans et quand elle a été retiré du
    Marche j étais sur adepal et j ai fait l erreur de l arrêtée d un coup depuis une horrible acnee et le
    Pire du duvet sur le
    Menton et les joue que dois je faire reprendre une pillule contre l acnee ex Jasmine et l arreter progressivement comme tu as fait ??? ou attendre au risque que ça empire !!!

  5. J ai oublier de dire que j ai rendez vous avec mon gynécologue qui n a pas l air de me prendre au sérieux je ne c’est pas quoi faire car je lui avait demande un bilan sanguin et hormonal hors il ma fait qu’un bilan sanguin je fois retourner voir mon médecin
    Traitant je ne c’est pas si je dois mettre un sterilet sans hormone ou reprendre la pillule pour mes symptôme j ai vraiment besoin d aide Cristelle

    • Coucou Shannon,

      Ça fait un moment que tu as écrit ce commentaire (le mois d’octobre a été compliqué pour moi et je n’ai pas été très active sur le blog). Comment vas-tu aujourd’hui? Si tu as besoin de quoi que ce soit, n’hésite pas… 🙂

  6. Moi aussi je souhaite arrêter Jasminelle que je prends depuis presque 11 ans !!!! Je me documentais par curiosité car je voulais stopper net dans 2 jours (date de reprise après la semaine de règle) et je suis tombée sur ton site !! Bref tout ça pour dire qu’après un test d’arrêt de pilule il y a 7 ans et une poussée d’acnée qui m’a enfermé chez moi pendant plus de 2 semaines tellement j’étais défigurée, je commence ton conseil de sevrage dans 2 jours !! Merci pour tout !! et ps : vraiment sympa ton blog 😉

  7. Bonjour Christelle ! Merci pour cet article. J’ai 26 ans, je prenais Diane 35 depuis l’âge de 15 ans sans interruption. J’ai arrêté Diane il y a 4 mois et là : perte de cheveux et boutons sur le dos, le torse et le visage s’en sont suivis. Je voudrais suivre le sevrage dont tu parles mais j’ai une question : cela ne pose pas de soucis même si j’ai arrêté depuis 4 mois ? Vu que Diane n’est plus disponible à la vente, ma gynéco m’avait prescrit Leeloo. Qu’en penses tu ? Merci par avance, c’est un enfer !

    • Salut Julie Pierre,

      Perso je ne vois pas pourquoi cela ne marcherait pas avec une autre pilule, mais je te conseillerais de « stabiliser » ton état d’abord. Si tu as déjà de l’acné, et que tu souhaites reprendre une autre pilule pour en venir à bout, il faudra certainement un « temps d’adaptation » de quelques mois avant de retrouver une peau nette. Peut-être que tu pourrais envisager de planifier ton »sevrage » à l’avance et de commencer le processus après plusieurs mois de prise de Leeloo. Un petit mot de précaution : d’autres filles qui ont commenté ce blog m’ont déjà donné des critiques très négatives au sujet de Leeloo. Il semblerait qu’un des composants de cette pilule serait le lévonorgestrel (c’est le progestatif synthétique) – cet ingrédient est le même que celui contenu dans la fameuse pilule du lendemain, et beaucoup de femmes ayant pris ce traitement ont eu des graves poussées d’acné suivant la prise de ce médicament. As-tu déjà entamé ta première plaquette?
      Une autre option, certes un peu plus difficile d’emblée, serait de ne rien faire côté pilule – de laisser faire la nature tout en optimisant tes chances de traverser cette épreuve post-pilule rapidement et sans trop de dégâts. As-tu pu lire le Guest-post de mon amie Eléonore (lien ci-dessous)? Il y a pas mal d’infos sur la crise post Diane. De même, il y a une commentatrice : Stéphanie, qui a commenté la plupart des articles « Comment arrêter cette daube de pilule » tout en relatant sa propre expérience après l’arrêt de Diane 35. Ses commentaires sont hyper instructifs car elle explique tout ce qu’elle a fait pour en venir à bout de sa poussée d’acné. Finalement, elle a trouvé que l’achillée millefeuille a eu un effet très bénéfique sur sa peau… à lire donc.
      Je t’envoie plein de courage, et n’hésite pas à commenter si tu as besoin d’autres infos, ou de conseils, ou juste pour « vider ton sac ». 😀

  8. Bonjour Christelle et merci de ta réponse qui m’a redonné le moral ! En plus, les gens qui ne sont pas concernés par ce problème ne comprennent pas toujours pourquoi nous pouvons être démoralisées par cet acné à l’âge adulte. Ca fait du bien de parler de ce sujet et d’être prise au sérieux ici ^^. Alors, après réflexion et sur tes conseils, j’ai résisté et je ne reprends pas de pilule contraceptive (ni Diane ni Leeloo). Mon acné est toujours là mais se déplace et se développe davantage sur ma poitrine et sur mon dos que sur mon visage (est-ce périodique ou définitif ? on verra bien…) et j’en ai toujours énormément sur le crâne. J’ai décidé de laisser le temps faire son effet. Je vais quand même acheter de la bardane cet après midi (j’espère être rigoureuse pour la prise) et j’hésite aussi à prendre l’achillée millefeuille ( j’ai fait des repérage auparavant dans les magasins mais je n’en trouve pas, auriez-vous des adresses en ligne à m’indiquer ?). Merci bcp pour votre soutien !!! Franchement, c’est vraiment du caca cette pilule, et les dermato/gynéco/médecins qui ne sont pas capables de nous informer et nous donner des solutions intelligentes à ces soucis post-pilule sont eux mêmes des petits cacas. C’est rageant ! bon courage à toutes les filles

  9. Bonsoir Christelle et merci pour toutes ces infos qui redonnent « courage » et font espérer de meilleurs jours sans boutons ! J’ai pris Diane durant 6 ans pour stopper mon acné, ce qui a très rapidement fonctionné. Durant toutes ces années je n’ai pas songé à arrêter car cette pilule me convenait très bien. Mais au bout d’un certain temps je me suis dit qu’il fallait peut-être arrêter et commencer une pilule moins dosée et peut-être meilleure pour moi. Mon médecin ne m’a jamais vraiment conseillé sur les meilleurs choix à faire. Au bout de 6 ans de Diane, je suis donc passée à Leeloo. Et là, au bout de 6 mois, retour fulgurant de l’acné ! A 22 ans c’était l’horreur de revivre les mauvais moments de l’adolescence. J’ai donc tenu quelques mois comme ça et j’ai craqué et j’ai donc repris Diane pour faire disparaître ces vilains boutons. Sauf que comme nous le savons tous, Diane a été supprimé de la vente. Je suis donc passé à la pilule Yaz (je crois qu’elle est plus ou moins dosée comme Jasminelle). Au bout de 4 mois d’utilisation de Yaz j’ai décidé de me « sevrer » progressivement de cette pilule pour enfin en finir avec toutes hormones ! Ton article m’a vraiment redonné confiance et j’ai envie d’y croire. Voilà maintenant 2 mois que j’ai commencé. J’ai commencé comme toi et prendre 3/4 de ma pilule durant 2 mois et à présent je n’en prend qu’1/2. J’espère que tout se passera bien et que l’acné ne reviendra pas. J’ai quelques petits boutons qui pointent le bout de leur nez occasionnellement mais vraiment rien d’alarmant. Ma peau est comme ça dans le fond ! Je croise les doigts pour que les horribles boutons ne reviennent jamais. Es-tu toujours aussi ravie d’avoir choisi de te sevrer progressivement de la pilule? Tu n’as pas eu de retour de l’acné?
    Je te remercie encore de faire part de ton histoire et de nous aider à comprendre ce qui se passe en nous a cause de la pilule. C’est bien compliquer de s’y retrouver quelques fois !
    Merci et bonne soirée. J’attends ta réponse quand tu auras un petit moment 😉

    • Salut Yaz,

      Alors, oui, pour répondre à ta question, je suis toujours aussi heureuse d’avoir choisi cette méthode pour arrêter ma pilule. En juillet 2014 cela fera 2 ans! Ceci dit, en parallèle au sevrage j’ai effectué beaucoup de changements internes (alimentation plus saine, meilleure hygiène de vie, etc.). En fait, la pilule « masque » l’acné, et souvent ce n’est que lorsqu’on arrête la contraception que l’on se rend compte du déséquilibre hormonal sous-jacent. Ta poussée actuelle pourrait être une poussée « détox », surtout si tu as commencé à soigner ton hygiène de vie, ou alors il se peut qu’elle ait une toute autre origine (inflammation, problème digestif, foie saturé, stress, etc.).

      Et puis, on est toutes différentes. Personnellement, l’acné n’est jamais revenu mis à part un petit bouton par-ci par-là lorsque je suis stressée. Mais même si l’acné était revenue pour moi, peut-être ne serait-elle jamais revenue pour toi! Il est sûr que si j’avais commencé à boire de l’alcool tous les jours, à fumer comme un pompier, et à manger chez McDo tous les jours après mon sevrage peut-être que je serais sous Roacutane aujourd’hui. Tu vois ce que je veux dire? Je suppose que l’acné n’est pas revenue parce que j’ai éliminé la cause de mon acné à la source. On est toutes différentes, et nos poussées d’acné peuvent être dues à des facteurs totalement différents d’une personne à une autre. Je te conseillerais de continuer à te sevrer si tu sens que ça marche pour toi, tout en mettant l’accent sur l’alimentation et le bien être. Plein de légumes à feuilles vertes et de fruits et légumes croquants et colorés, des tisanes qui aident le foie à éliminer les toxines, du temps pour soi, et une bonne nuit de sommeil. Ça peut paraître naïf, mais parfois il suffit de peu pour que l’organisme se régule. En fait, nos corps sont constamment entrain de se renouveler – les cellules se renouvellent continuellement; les cheveux et les ongles poussent; on se guérit de nos divers maux. Aujourd’hui, on vit dans un monde toxique. On subit les conséquences de la pollution, de la mal-bouffe, du stress etc. À nous de nous éduquer et de nous prendre en main pour réduire les effets néfastes de cette pollution chronique. 🙂 Je te souhaite plein de courage! Tiens-moi au courant de tes progrès!

  10. Merci beaucoup pour ta réponse. J’essaye d’avoir au maximum une bonne hygiène de vie et en effet, je pense que c’est très important. Je ne manquerai pas de t’informer de l’évolution de mon sevrage ! J’ai envie d’y croire 🙂 À très bientôt !!!

  11. Salut Christelle, merci infiniment pour ce blog vitaminique qui remet plein de bonheur dans ma vie ! Tous tes posts sont hyper intéressants et pile dans les thématiques qui me préoccupent. Après chaque passage par ton blog, je me sens mieux et je repars avec plein de tips à essayer 🙂 Yay !!!!

    • Coucou Merryl,

      Merciii! Contente que le blog te plaise! 😀 N’hésite pas à faire part de tes idées, suggestions d’articles, etc.
      À très bientôt!

  12. bonjour
    j ‘ai arrété diane il ya un an a cause retrait du marché . je l’avais reprise apres ma grossesse. au total 15 ans de diane . suite a cet arret : acnée et tres tres tres tres grosse deprime bien sur . puis essai sterilet cuivre , puis retrait puis minidril puis jasmine puis des maux de tetes m’ont fait tout arreter car j ‘etais en panique . la neurologue a conclu a des cephalées liées au stress. j’ai repris diane en septembre 2013;
    Puis en janvier 2014 au bout de 4 mois de reprise de diane , je me retrouve avec des cephalées qui augmentent a l’arrivée des regles. cephalées permanentes chroniques . et la tu flippes meme si la neuro maintient son diagnostic . par contre ma gyneco n’aime pas trop ca surtout que deux fois au moment des regles : nausée+++++++
    mes maux de tetes liés au stress semblent bien lié a mon cycle ( conclusion faite apres avoir vu kiné , dentiste et j ‘en passe!!!!)
    alors j ‘ai pris une grande décision il ya 1 semaine . arret complet de diane . j’ai une petite fille et je veux pas risquer un cancer du sein ou autre .de toute façon je devais prendre un décision . ca suffit de stresser !
    le soir ou je ne l’ai pas reprise et bien j ‘ai pas fermé l’oeil . j ‘ai fait plein de cauchemars et la pour le coup j’avais super mal a la tete!!!!!
    en esperant que mes maux de tetes certes liés au stress se calmeront
    je n’avais pas vu ton site et la technique de sevrage . dommage. tant pis
    je viens donc de l’arreter apres 6 mois de reprise . peut etre que l’effet rebond sera moins important ???
    je vais vois voir une psy vendredi , uen homeopathe (j ‘essaye d’y croire ) car je me reveille la nuit tellment que j ‘ai peur . la je m’attend a l’effet rebond . ya un an ce fut le choc car je croyais que l’acnée et moi c’etait fini . et les dermato qui disent : reprenez la pilule !
    je pense tout le temps a ca qd je me regarde ds la glace je me dis , c’est fini cette belle peau . je regarde les gens dans la rue . j ‘ai l impression qu ‘il sont tous des belles peaux !
    Puis tout a l heure je suis tombée sur ton site . je me susi mise a pleurer qd j ‘ai lu qu ‘il fallait que l’on tienne bon ! et qu on peut s’en sortir!je prend desmodium . la dermatho m’a prescrit antibio . tu en penses quoi ?
    merci merci
    j ‘ai tres peur de la suite et suis fatiguée de tout ca ! epuisée.
    c une drogue cette pilule . une drogue . et la gyneco qui me dit : arreter la pour voir on verra apres ! on verra rien du tout !
    merci de m’avoir lu . un peu long
    elo

  13. Bonjour,

    J’aimerai aussi arrêter diane.

    A 16 ans, je me trouve un petit copain. Est-ce lié ou non, en tout cas quelques mois après le début de cette relation (sans rapport intime) une forte acné est apparue, surtout sur le bas de mon visage. Alors qu’auparavant je n’avais rien ou presque (1 bouton exceptionnellement de temps à autre). C’est presque comme si ça avait commencé du jour au lendemain !

    Un dermato m’a proposé un traitement à base de 2 pommades qui m’asséchaient et me brûlaient. Et les boutons était toujours là… Le seul effet que le passage des pommades faisaient était qu’elles apaisaient la douleur des boutons.
    Je me souviens qu’une amie m’a dit que c’était encore plus affreux depuis que j’utilisais ces pommades….

    Puis a 17 ans, je vais chez le gyneco. En voyant mon acné, il me prescrit Diane. Je n’y croyais pas trop et tadaaaaam, miracle !

    A 23 ans je me sépare de ce petit copain et du coup j’arrête la pilule (je l’avais même arrêter alors que cette relation commençait à battre de l’aile). Je pense que cet arrêt à duré dans les 6 mois. Mon cycle a repris comme avant aussitot, Je n’avais pas de boutons, je me suis dit : nickel, je ne suis plus une ado !

    J’ai repris la diane à la rencontre de mon futur mari dans un rôle purement contraceptif. Petite infos en plus, depuis que je suis avec mon mari, je voyage beaucoup pour son travail (Afrique). Donc je prend beaucoup l’avion et je dois faire une réserve de pilules pour 6 mois à chaque fois que je rentre.

    A 25 ans, un gyneco me dit : oulalala, Diane, c’est mauvais pour les reins, je vous donne une autre pilule (je ne me souviens plus du nom). Au bout de 6 mois, retour de l’acné, l’enfer…

    A mon retour en France je reprend Diane et j’attend encore 6 mois qu’elle fasse effet et que l’acné reparte.
    Et lorsque je veux en racheter, pouf, c’était l’époque du scandale diane et sa suppression…. On me met sous Liloo et là, pas besoin d’attendre 6 mois, l’acnée est revenue bien plus vite, en 2/3 mois c’était repartie. J’ai été au Luxembourg pour avoir ma sacro-sainte diane dont je ne pouvais plus me passer!

    Mais comme je prend l’avion souvent, et que c’est franchement pas le top avec Diane (risque de thrombose), j’ai commencé à me poser des questions…

    Aujourd’hui j’ai 28 ans, je voudrais me débarrasser de diane car je sais qu’elle n’est vraiment pas saine. Elle a un rôle de « masqueuse » d’acné (qui aurait peut être disparut tout seul avec le temps) et bien sûr de contraception. Pour l’acné, je me demande si le fait d’être 100% nature ne serai pas la meilleur solution. Par contre, pour la contraception… je sèche… Nous ne pouvons pas prendre, pour le moment, de risque d’une grossesse pour des raison de logement et administratif. Quel contraception puis-je utiliser ? (la première qui répond l’abstinence, je la zigouille, lol !!)

    Soso

    • Salut Sophie,

      Je te comprends. La Diane est vraiment une plaie parce qu’on a trop de mal à s’en défaire. Je rejoins Elo – l’abstinence comme moyen de contraception ce n’est vraiment pas une bonne idée (mais bon, ça tu le sais déjà!). Le tout est surtout de savoir si tu veux arrêter Diane 35 ou arrêter de prendre la pilule tout court, parce qu’il existe des pilules moins dangereusement dosées, et dont les composants sont moins agressifs (j’ai récemment lu que les pilules contenant un progestatif à base de lévonorgestrel sont les mieux tolérées et les plus « sûres » sur le plan thromboses etc… à discuter donc avec ta gyn peut-être…). Si toutefois tu souhaites arrêter la pilule tout court, alors oui je préconise le sevrage, surtout lorsqu’on prend une pilule contenant de l’acétate de cyprotérone telle que Diane (la cypro nécessite un arrêt progressif, selon Bayer, le labo qui fabrique cette drogue).

      Perso, avec mon ex compagnon nous utilisions des préservatifs pendant toute la durée de mon sevrage et au cours des 2 années qui ont suivi mon arrêt de pilule, et aujourd’hui c’est pareil. Je vais être franche avec toi. La capote, c’est un peu pénible, et je ne sais pas si j’opterai toujours pour cette méthode. Le stérilet cuivre est censé être LA méthode « naturelle » la plus fiable d’un point de vue « contraception »… mais… et alors là c’est juste mon ressenti perso, et probablement totalement idiot, mais j’ai un peu de mal avec l’idée que l’on insère « quelque chose » dans un de mes organes. Je sais que c’est LA méthode la plus sûre, et plus aujourd’hui que jamais, mais je trouve ça un peu intrusif. C’est totalement bête parce que la pilule est toute aussi intrusive, mais voilà… je te livre mes pensées à ce sujet. Je ne suis pas fan de la pilule, j’avoue. Mais bon, si demain je me retrouve à vivre avec quelqu’un je ne serais pas complètement fermée à l’idée de reprendre la pilule quelques temps, à condition que ce soit après moultes recherches/examens sanguins/consultations médicales/discussions avec mon partenaire, ET il faut qu’il soit près à accepter le préservatif à vie au cas où je ne souhaite jamais reprendre la pilule, même si c’est galère et qu’il y a moins de « sensations ».

      Je pense que la meilleure chose à faire côté contraception serait de discuter de tout cela avec ton mari, de poser cartes sur table, et de prendre le meilleur choix possible à 2. Il s’agit de ton corps, donc tu as forcément le dernier mot, mais là, en plus tu dis que le risque de grossesse est à éliminer totalement pour le moment, donc il serait certainement bon pour vous 2 de peser le pour et le contre de toutes vos options, de partager votre ressenti, et de faire un choix informé ensemble… voiliou.

      En attendant, si tu souhaites tenter l’aventure au naturel, je te conseille de lire mon article sur le cycle menstruel… tu y trouveras quelques tuyaux pour te repérer dans ton cycle…

      Bon courage, et tiens-nous au courant! 🙂

  14. bonsoir.
    non pas l abstinence. ! c pas bon pour le moral et la santé !!!
    tu peux envisager stérilet cuivre. ou bien préservatif et en même temps compter. ou préservatif féminin. nous c préservatif et je compte aussi !

  15. Hello Christelle,
    Tout d’abord merci mille fois pour ce blog et tous ces conseils.

    Cette semaine, je reçois un mail du site beauté-pure.com dont le sujet est « Avant de stopper la pilule »….
    ….mmmh sujet qui me parle! Et on parle tout naturellement de ton site dans les commentaires…En lisant l’article et les nombreux commentaires, on voit bien que le problème « après pilule » touche énormément de filles.
    Je suis tellement énervée contre les médecins qui nous donnent des médicaments sans en connaitre réellement les effets et les risques pour notre santé. Soulager/cacher une douleur sans jamais aller à la source du problème. Donc merci beaucoup pour tes articles PART I/II/II car je me dis que c’est encore possible;);)

    J’ai eu un acné très fort, très jeune (vers 11 ans) donc Roaccutane à 16 ans : Miracle!!
    Puis un retour d’acné, donc entre mes 17 et 23 ans, j’ai été sous jasmine/ jasminelle/et encore d’autres (ma dermato refusait de me mettre sous Diane 35, trop dangereux pour elle….mmmh mais pourquoi les autres alors!!) mais j’avais des migraines, pertes de cheveux, règles douloureuses, fatigue, nervosité et co.

    J’ai donc décidé de tout arrêter ….ça a bien sur été la cata, j’ai tenu 6 mois avant de retomber dedans!!!
    A 23 ans, ma dermato a décidé de me donner une autre pilule « Harmonet » (Carlin) moins dosée mais a eu la gentillesse de me rajouter de l’androcur…mmmh merci du cadeau.

    J’ai aujourd’hui 26 ans et je suis toujours sous cette merde de pilule. Dur dur de commencer dans la vie active avec une tête d’adolescente donc je n’ai jamais eu le courage d’arrêter. J’ai quand même réussi à passer à 1 androcur à 1/4 androcur en 2 ans…et ça va (2,3 boutons). J’ai aussi radicalement changé mon alimentation pour d’autres problèmes de santé, je suis devenue végétarienne et consomme beaucoup moins de sucre et de laitage qu’avant.
    La propolis, la levure de bière, les huiles essentielles, les crèmes avène, l’argile rose m’ont également beaucoup aidé à calmé mon acné.

    Mais je suis aujourd’hui prête a commencer ton sevrage en suivant tes nombreux conseils, j’ai hâte de retrouver mon corps!!
    Je pensais à une méthode de 9 mois (phase de 3 mois), ayant toujours eu un acné très fort!!
    Mais je reste inquiète par rapport à l’androcur…est ce que je passe à du 1/4-1/8-1/16 pour le sevrage?
    Ma pilule est CARLIN (0,075mg de gestodène et 0,020mg d’éthinylestradiol), vendu en comprimés enrobés (je vais bien rigoler pour la séparer en 4 parties;)). Il me reste juste à acheter une bonne planche et un bon cutter!!!

    Merci encore pour ce blog!! Bonne continuation à toi et j’espère pouvoir partager des soins anti-acné si j’en trouve d’autres;)

  16. Bonjour Christelle!!

    Quel bonheur de découvrir ton site!! Mais quel effarement aussi!! Voir qu’ on est si nombreuses à souffrir de cela et voir qu’aucun médecin n’est apte à, n’a envie de nous épauler et nous donner quelques explications… qui ne sont pas si compliquées que ça et qui pourraient nous éviter bien des soucis!!
    Je cherche à te joindre par mail, je ne trouve pas comment faire… Ni sur FB… J’aurai bien aimé te parler de certaines choses qui mont fait écho quand je t’ai lue.

    Merci encore pour ce blog!!

  17. Bonjour Christelle. Comment te contacter ? Je ne trouve ton email nulle part. Merci d’avance ! 🙂

  18. super article pour l’arrêt de la pilule.
    Pensez vous que je dois également réaliser un « sevrage » avec une pilule micro dosée ?
    Merci par avance !

  19. Bonjour Christelle, et merci pour ce blog détaillé. Tu es entrain de me faire changer d’opinion sur la prise de la pilule. Pour ma part, c’est Diane 35 (http://www.toptraitementacne.com/diane-35/) pour traiter mon problème d’acné et je dois dire que, même si mes boutons ce sont envolés, que je souffre de quelques effets secondaires.

    je vais donc fouiné dans ton site pour voir ce que je pourrais trouver comme alternative. En tout cas, merci pour le partage.

    Elise

  20. Bonjour Christelle,

    Et un grand merci pour ton blog, très instructif sur bien des sujets 🙂
    Ton article sur le sevrage progressif de pilule contraceptive anti acné m’a particulièrement intéressée. Je suis moi-même sous pilule anti acnéique (diane 35 puis belara) depuis presque 10 ans. J’ai déjà arrêté la pilule pendant de brèves périodes, mais j’ai toujours fini par la reprendre, notamment à cause du retour progressif d’une acné sévère :(.
    J’aimerais aujourd’hui arrêter belara (pilule de 4ème generation), car j’ai quelques symptômes qui m’inquiète un peu, et je me rends compte que je mets ma santé en danger en prenant cette pilule. J’ai vraiment envie de l’arrêter. Seulement voilà, j’ai déjà essayé à plusieurs reprises par le passé, et l’acné est toujours revenu au galop…
    Bref, la solution que tu proposes m’intéresse beaucoup, car comme tu l’expliques, il semble logique de vouloir sevrer son corps progressivement d’une substance addictive, pour éviter une mauvaise réaction du corps face au manque brutal!
    J’envisage de mettre en place cette méthode avec belara.
    J’aurais juste 2 petites questions qui me taraudent, et j’aimerais beaucoup avoir ton avis là dessus, car tu es très bien instruite sur le sujet 🙂 :
    – je comprends bien que des lors que l’on démarre le sevrage, la pilule perd son rôle de contraceptif.
    Néanmoins, il y a quelque chose qui m’est passé par la tête (c’est peut-être un peu stupide comme interrogation, mais je préfère en parler ^^):
    N’y a t’il pas de « risque » pour le cycle naturel et pour le corps, de perturber ainsi ses cycles, et de choisir soit même un dosage un peu arbitraire?
    Ce que je veux dire, c’est que j’aimerais bcp avoir des enfants un jour, et je n’ai pas envie de « detraquer » mon organisme de façon irréversible… Penses-tu que le corps soit ensuite capable de retrouver ses cycles naturels?
    – autre petite question 🙂
    J’ai vu aussi quelques articles qui préconisent de prendre un comprimé sur 2, puis 1 sur 3, plutôt que de couper ses comprimés, ceci afin de préserver la pellicule qui recouvre les comprimés et permet qu’ils soient mieux absorbés par le corps…
    Que penses tu de cela?

    Merci beaucoup de m’avoir lue, et de prendre le temps de me répondre quand tu pourras ;).

    Je croise les doigts pour que le sevrage progressif marche aussi bien pour toi que pour moi, sachant que j’ai une peau très acnéique à la base! 😉

    • Coucou Flore, pardonne-moi pour ce grand retard (ahh, la vie!). 🙂 Tu soulèves de très bonnes questions. Je vais d’abord répondre à ta seconde question, à savoir si on pouvait se sevrer en prenant un comprimé sur deux ou trois… honnêtement je n’en sais rien mais je crois que certaines femmes ont bien du essayer. Pose-donc la question sur le forum Facebook dédié à l’arrêt progressif de la pilule: https://www.facebook.com/groups/863119977086316/. Les filles en sauront peut-être quelque chose…
      Pour ce qu’il en va de ta première question, je vais te répondre de la seule façon que je sais faire, c’est à dire en toute transparence. En fait, je n’en sais trop rien. C’est bien pour cela que lorsque je me suis moi-même sevrée je l’ai fait ‘dans le dos’ de ma gynéco. Pour tout te dire je ne voyais trop pas comment faire pour arrêter la pilule sans provoquer un choc hormonal, et c’est la seule technique qui m’est venue à l’esprit. En Googlant j’ai fini par trouver une fille (une seule nénette sur toute la toile à l’époque – fin 2011) qui avait essayé, et qui disait qu’elle avait obtenu de bons résultats. Et c’est tout ce qu’il me fallait pour me lancer. Dans mes 3 articles je dis bien que je ne suis aucunement spécialiste, et qu’en vrai je n’en sais fichtrement rien sur les effets liés à une diminution de dosage, mais d’après mes multiples lectures au sujet de la pilule contraceptive il semblerait surtout que les risques liés à la prise seraient essentiellement dus à 2 choses – la ‘combinaison’ d’hormones (certaines combinaisons sont plus dangereuses sur le plan cardiovasculaire), et la quantité excessive d’hormones (notamment l’oestrogène synthétique). De fait, je n’ai absolument rien trouvé sur le risque lié à une diminution de la dose si ce n’est un risque plus élevé de grossesse et/ou de saignements dits « spotting ». Je ne pense pas qu’en prenant moins d’une chose nocive on puisse se faire encore plus mal qu’en prenant une dose entière, mais ça c’est ma logique, et je ne suis pas médecin. Je crois surtout que chacune doit faire comme bon lui semble, et que si tu ne le sens pas alors il ne faut pas insister. Je te souhaite plein de courage en tout cas, et plein de belles choses! 🙂

  21. Bonjour Christelle,

    Et un grand merci pour ton blog, très instructif sur bien des sujets 🙂
    Ton article sur le sevrage progressif de pilule contraceptive anti acné m’a particulièrement intéressé. Je suis moi même sous pilule anti acnéique (diane 35 puis belara) depuis presque 10 ans. J’ai déjà arrêté la pilule pendant de brèves périodes, mais j’ai toujours fini par la reprendre, notamment à cause du retour progressif d’une acné sévère :(.
    J’aimerais aujourd’hui arrêter belara (pilule de 4ème generation), car j’ai quelques symptômes qui m’inquiète un peu, et je me rends compte que je mets ma santé en danger en prenant cette pilule. J’ai vraiment envie de l’arrêter. Seulement voilà, j’ai déjà essayé à plusieurs reprises par le passé, et l’acné est toujours revenu…
    Bref, la solution que tu proposes m’intéresse beaucoup, car comme tu l’expliques, il semble logique de vouloir sevrer son corps progressivement d’une substance addictive, pour éviter une mauvaise réaction du corps face au manque brutal!
    J’envisage de mettre en place cette méthode avec belara.
    J’aurais juste 2 petites questions qui me taraudent, et j’aimerais beaucoup avoir ton avis là dessus, car tu parais bien instruite sur le sujet 🙂 :
    – je comprends bien que des lors que l’on démarre le sevrage, la pilule perd son rôle de contraceptif.
    Néanmoins, il y a quelque chose qui m’est passé par la tête (c’est peut être un peu stupide comme interrogation, mais je préfère en parler ^^):
    N’y a t’il pas de « risque » pour le cycle naturel et pour le corps, de perturber ainsi ces cycles, et de choisir soit même un dosage un peu arbitraire?
    Ce que je veux dire, c’est que j’aimerais bcp avoir des enfants un jour, et je n’ai pas envie de « detraquer » mon organisme de façon irréversible… penses tu que le corps soit ensuite capable de retrouver ses cycles naturels?
    – autre petite question 🙂
    J’ai vu aussi quelques articles qui préconisent de prendre un comprimé sur 2, puis 1 sur 3, plutôt que de couper ses comprimés, ceci afin de préserver la pellicule qui recouvre les comprimés et permet qu’ils soient mieux absorbés par le corps…
    Que penses tu de cela?

    Merci beaucoup de m’avoir lue, et de prendre le temps de me répondre quand tu pourras ;).

    Je croise les doigts pour que le sevrage progressif marche aussi bien pour toi que pour moi, sachant que j’ai une peau très acnéique à la base! 😉

  22. Bonjour,
    je suis très contente d’avoir trouvé ton blog.. cela fait plus de 15 ans que je prends Diane et à chaque fois que j’ai voulu l’arrêter, ce fut un cauchemar.. ayant en plus un métier ou je devais parler en public, je complexais beaucoup et perdais confiance en fois vis à vis de ces énormes kystes qui peuplaient mon visage et qui détruisait ma peau.. J’ai décidé de tenter ta méthode en espérant que j’ai les même résultats que toi.. par contre, je pense fonctionner plutôt sur 3 mois que sur 2 car je suis qqun sensible au dépendance et je pense qe mon corps a davantage besoin de temps.. en tout cas, je ne manquerai pas de te tenir informer des résultats.. et merci encore de nous donner la solution pour s’en sortir..

  23. Bonjour,
    J’ai commencé Diane 35 il y a maintenant presque 3 ans, à cause de problème d’acné, comme beaucoup. J’avais 19 ans, et je suis depuis, passée à son générique : Minerva. Ca fait plusieurs mois que je lis divers articles sur Internet concernant l’arrêt de la pilule, et je pensais l’arrêter en fin de semaine, définitivement. Bien entendu, le retour de l’acné me fait très très peur, et après avoir lu ton article concernant ton arrêt à toi, je me suis dit que j’allais tenter la même expèrience. Est-ce que tu pourrais me l’expliquer plus en détail ? Eventuellement par mail ? (diniekells @ hotmail . com
    Merci d’avance,

    A.

    • Coucou Adelina, et bienvenue sur le blog! 🙂 Alors, bien sûr, je serais ravie de t’expliquer comment j’ai fait en détail… mais il me semble que les 3 articles que j’ai écrits sont déjà pas mal détaillés. Que souhaiterais-tu savoir en plus? Je suis, bien sûr, totalement d’accord pour t’envoyer un mail en privé, mais parfois c’est tout aussi bien d’écrire nos questions/sentiments en commentaires visibles car ils peuvent aider d’autres personnes qui souhaitent en savoir plus… Voiliou pour la réponse rapide.
      Comme cela fait quelques semaines depuis ton commentaire, peux-tu me donner des nouvelles? Qu’as-tu fait finalement concernant ton arrêt de pilule? Est-ce que tu as continué à la prendre du coup?
      Au sujet de ta peur, vraiment, c’est une perte de temps et une perte d’énergie pour toi d’avoir peur. Tu es encore très jeune (bien plus jeune que moi, et bien plus jeune que de nombreuses femmes qui ont arrêté la pilule), et ton corps a largement le temps de se remettre de ses émotions! 🙂
      Je t’envoie une grosse bise de soutien.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s