GUEST POST: se sevrer d’une pilule triphasique (Ă  3 phases/doses) est-ce possible? 💊💊💊 Rosalie raconte son sevrage de TriafĂ©mi…

 

Bonjour, merveilleuses lectrices (ou lecteurs – ce sujet concerne les femmes en premier, mais rien n’empĂȘche les hommes – compagnons, amis, frĂšres, pĂšres, etc., de se renseigner afin de pouvoir venir en aide Ă  celles que vous aimez! Si vous ne craignez pas les discussions ‘hormones fĂ©minines’, restez avec nous!)! 😃

Les pilules triphasiques ou tridosĂ©es (Amarance Ge, Daily Ge, Evanecia Ge, Phaeva, TriafĂ©mi, Tricileste, Triella, Triminulet… j’en oublie certainement…) ont l’air d’avoir la cote auprĂšs des gynĂ©cologues. Je dis cela parce que depuis un certain temps vous ĂȘtes de plus en plus nombreuses Ă  me faire part de votre souhait de vous en sevrer. Je me suis interrogĂ©e sur les raisons de cet Ă©lan vers les pilules Ă  trois phases/3 doses et la seule hypothĂšse que j’ai pu Ă©mettre – l’idĂ©e conspirationniste d’un accord capitaliste secret entre mĂ©decins et labos Ă©tant tentante mais impossible Ă  prouver – je me suis rabattue sur l’argument logique: les gynĂ©cologues boudent Diane 35, Yaz, et Jasmine (des pilules monophasiques) suite aux scandales de 2012-2013. Par ailleurs, pour celles qui souffrent d’acnĂ©, le choix des pilules ‘moins dangereuses’ au niveau trombo-vĂ©ineux s’est drĂŽlement rĂ©trĂ©ci depuis que les pilules 3Ăšme et 4Ăšme gĂ©nĂ©ration se sont fait taper sur les doigts. Le choix le ‘moins mĂ©chant’ (je mets tous ces gentils petits termes entre guillemets car mon sentiment sur la pilule aprĂšs presque 12 ans de prise n’a guĂšre Ă©voluĂ©) reste TriafĂ©mi, qui fait partie des « pilules anti-acnĂ© ».

Avant de laisser la place Ă  ma cop, Rosalie, qui va vous raconter son sevrage de TriafĂ©mi (Ortho Tri-Cyclen Lo – pour ĂȘtre plus prĂ©cise – la version amĂ©ricaine un peu moins dosĂ©e en ethinylestradiol), je vais faire un mini topo sur les pilules triphasiques pour donner un peu de contexte Ă  la discussion:

Les pilules contraceptives peuvent ĂȘtre monophasiques, c’est Ă  dire que le dosage au cours d’une seule et mĂȘme plaquette de 21 jours ne varie pas (vous prenez exactement la mĂȘme dose Ă  j1 que vous ne prenez Ă  j21), ou triphasiques, c’est Ă  dire que le dosage du progestatif synthĂ©tique au cours d’une seule et mĂȘme plaquette de 21 jours varie 3 fois pour Ă©muler le cycle naturel de la femme (la 1Ăšre semaine vous prenez une dose plus faible, la 2Ăšme semaine la dose augmente un peu, puis la 3Ăšme semaine la dose est la plus importante). Les plaquettes de pilules triphasiques comprennent souvent 3 sĂ©ries de comprimĂ©s de 3 couleurs diffĂ©rentes pour ne pas s’embrouiller dans les prises. Il existe d’autres types de pilules, notamment les pilules biphasiques telles que Seasonique dont le principe est un peu diffĂ©rent donc je ne m’Ă©tendrai pas davantage Ă  ce sujet dans cet article – les plaquettes sont souvent beaucoup plus longues (91 jours parfois), et les femmes qui les prennent ne voient leurs ‘rĂšgles’ (saignements artificiels) que 4 fois en 12 mois. Le cas des pilules quadriphasiques telles que Qlaira (une autre magnifique invention de mon labo prĂ©fĂ©rĂ©, Bayer PharmaÂ đŸ’©) est de prendre 4 dosages diffĂ©rents au cours d’une plaquette de 26 jours (l’intervalle entre les plaquettes n’est que de 2 jours au lieu de 7 dans le cas des pilules mono et triphasiques). Pour ĂȘtre tout Ă  fait juste, le principe n’est pas totalement idiot puisqu’il tend Ă  minimiser les saignements bĂ©nins qui peuvent survenir en cours de prise.

Bon. VoilĂ  un rĂ©sumĂ© vulgarisĂ© des diffĂ©rentes types de pilules combinĂ©es… les pilules microprogestatives ou minidosĂ©es ont un principe tout autre car elles ne contiennent qu’une seule hormone (le progestatif synthĂ©tique), et elles ne font pas l’objet de cet article.

Place Ă  Rosalie…

…………………………………………………………………

Je ne peux pas vous dire combien de fois Christelle m’a mis la pression pour que je vous ponde cet article (😅)! En vrai, je ne suis pas une grande Ă©crivaine, donc ne soyez pas mĂ©chantes avec moi si le style n’est pas Ă©loquent! 

Mes années sous pilule

J’ai pris la pilule de 19 ans Ă  34 ans (j’en ai 35 maintenant – je suis en couple depuis mes 19 ans avec la mĂȘme personne… et oui, ça existe!). Mon gynĂ©cologue m’a prescrit Adepal, qui ne me convenait pas du tout (acnĂ©, sauts d’humeur), donc on s’est tournĂ©s vers Diane 35, puis Yaz car j’avais un peu d’acnĂ©. Quand les scandales des pilules 3-4Ăšme gĂ©nĂ©rations ont Ă©clatĂ©, j’ai demandĂ© Ă  changer de pilule car Ă  la mĂȘme Ă©poque mon fiancĂ© a Ă©tĂ© mutĂ© aux Etats-Unis et on s’est mariĂ©s trĂšs vite pour que je puisse le suivre. J’avais trĂšs peur de la thrombose (mĂȘme si je sais aujourd’hui que ces incidents arrivent le plus souvent pendant la premiĂšre annĂ©e de prise) mais l’idĂ©e de tomber enceinte dans un pays Ă©tranger me faisait tout aussi peur. Je me sentais incomprise et complĂštement piĂ©gĂ©e car d’un cĂŽtĂ© je prenais ce mĂ©dicament dont je craignais les effets sur ma santĂ© Ă  long terme, et d’un autre cĂŽtĂ© je ne voulais pas tomber enceinte. Donc j’ai commencĂ© Ă  prendre TriafĂ©mi avant de partir aux Etats-Unis car mon gynĂ©co m’a dit que cela restait la pilule la plus sĂ»re niveau boutons et la moins dangereuse niveau AVC. 

La premiĂšre chose que j’ai remarquĂ© sous TriafĂ©mi c’est les vagues de nausĂ©e surtout le matin. J’avais des hauts-le-coeur sur le chemin du boulot. Heureusement ce je n’Ă©tait pas au point oĂč j’Ă©tais obligĂ©e de me garer en urgence pour vomir sur le bas cĂŽtĂ©, mais j’avoue que les premiers mois je croyais ĂȘtre enceinte. Au bout de 5 mois environ les nausĂ©es ont diminuĂ© mais elles ont laissĂ© place Ă  la faim. Mon Dieu! J’avais envie de manger tout le temps. Je passais Ă  cĂŽtĂ© d’une boulangerie et il fallait que je m’achĂšte un croissant… J’avais mĂȘme le sentiment d’ĂȘtre en hypoglycĂ©mie par moments. Je sortais du travail et j’avais la tĂȘte qui tournait si je ne grignotais pas un truc immĂ©diatement… mon mari avait mĂȘme remarquĂ© que je peinais Ă  terminer nos randonnĂ©es du dimanche sans avoir la tĂȘte qui tournait si je n’apportais pas ma bouteille de jus de fruits ou mes petits bonbons Ă  la rĂ©glisse. J’en avais marre. En parallĂšle Ă  tout cela j’avais dĂ©veloppĂ© des petites poignĂ©es d’amour et de la cellulite au niveau de mes hanches. N’ayant jamais Ă©tĂ© sujette Ă  la prise de poids mĂȘme sous Diane, j’Ă©tais plutĂŽt dĂ©couragĂ©e de voir cela. Un jour je me suis pesĂ©e, j’avais pris 6 kilos… en mĂȘme pas un an! 

Pendant tout ce temps mon mari était trĂšs à l’Ă©coute. C’est lui qui m’a suggĂ©rĂ© d’appeler mon gynĂ©cologue en France pour en parler car il voyait bien que je n’Ă©tais pas bien dans ma peau. De son cĂŽtĂ© il me disait ne rien voir d’anormal cĂŽtĂ© cellulite et prise de poids. Au contraire mĂȘme car j’avais pris des seins et il ne s’en plaignait pas du tout! 😂 Je dis juste cela car nous les femmes avons souvent le sentiment d’ĂȘtre moins belles quand on prend des kilos, mais la plupart du temps tout cela est dans notre tĂȘte! J’ai donc essayĂ© de contacter mon gynĂ©cologue mais la secrĂ©taire me disait tout le temps qu’il était en rdv. J’ai fini par abandonner et je suis allĂ©e voir un mĂ©decin gĂ©nĂ©raliste ici aux Etats-Unis. 

Le mĂ©decin que j’ai vu m’a fait un teste de grossesse urinaire qu’elle n’a mĂȘme pas pris le temps de regarder. Elle a pris ma tension, elle m’a mesurĂ©e, et elle m’a demandĂ© ce que je voulais. Je lui ai expliquĂ© mon problĂšme de prise de poids/ballonnement et elle m’a dit que cela venait peut-ĂȘtre de la pilule comme je le soupçonnais. En fait elle ne m’a pas contredit comme le font les mĂ©decins français (du moins ceux que j’avais vu). J’ai trouvĂ© cela rafraichissant bien que son attitude un peu « vite fait bien fait » ne m’inspirait pas trop. Elle m’a dit que la composition de TriafĂ©mi correspondait exactement Ă  la pilule amĂ©ricaine Ortho Tri-Cyclen (ethinylestradiol: 0,035 mg, qui ne varie pas au cours de la plaquette, et norgestimate: 1Ăšre semaine 0,18mg, 2Ăšme semaine 0,215mg, 3Ăšme semaine 0,25mg). Elle m’a expliquĂ© qu’il existait une version de cette mĂȘme pilule qui était moins dosĂ©e en ethinylestradiol (0,025mg au lieu de 0,035mg… en fait, TriafĂ©mi est aussi fortement dosĂ©e en ƓstrogĂšne synthĂ©tique que Diane 35. Je l’ai appris ce jour-lĂ !). Le progestatif synthĂ©tique reste le mĂȘme et le dosage ne change pas. Elle m’a dit que les prises de poids liĂ©s Ă  la pilule étaient souvent causĂ©es par les excĂšs oestrogĂ©niques.

J’ai donc pris la version ‘lite’ de TriafĂ©mi pendant encore un an environ avant d’avouer mes craintes au sujet de la pilule Ă  Christelle. Des 6 kilos que j’avais pris sous TriafĂ©mi, en 1 an il ne m’en restaient que 2, que j’ai ensuite perdus sans faire le moindre effort lorsque je me suis sevrĂ©e.

Le sevrage

Je sais que la pilule Ortho Tri-Cyclen Lo n’existe pas en France, mais je pense que le sevrage de TriafĂ©mi serait tres similaire car les composants et le principe sont les mĂȘmes. Il n’y a que le dosage qui change lĂ©gĂšrement. Peut-ĂȘtre que les femmes qui veulent se sevrer de TriafĂ©mi pourraient prolonger un peu leur sevrage si elles ont peur des effets rebond.

Pour moi la pilule était devenue un fardeau. Je ne connaissais plus mon corps. Je ne connaissais plus mes cycles. J’avais le sentiment d’ĂȘtre artificiellement stĂ©rile. C’est bĂȘte Ă  dire mais je me sentais de moins en moins femme. En plus je commençais Ă  dĂ©sirer un bĂ©bĂ©.

J’ai rencontrĂ© Christelle ici aux Etats-Unis et elle m’a aiguillĂ©e vers ce site aprĂšs une discussion gĂ©nĂ©rique sur la pilule entre filles en soirĂ©e. On n’avait pas vraiment parlĂ© de toutes ces choses intimes en personne auparavant car je pense ĂȘtre plutĂŽt pudique comme beaucoup d’autres femmes. Je n’avais pas vraiment envisagĂ© mon arrĂȘt de pilule jusqu’alors. Je pensais arrĂȘter du jour au lendemain comme mon gynĂ©co m’avait toujours indiquĂ©. Mais plus je lisais les commentaires plus je redoutais l’effet rebond. J’ai donc dĂ©cidĂ© me sevrer tout en utilisant le prĂ©servatif pour prĂ©venir contre la grossesse. Mon mari Ă©tait cool avec tous ces changements Ă  l’exception du projet bĂ©bĂ©. Nous avons alors dĂ©cidĂ© de laisser mon corps se remettre de toutes ces annĂ©es sous pilule et de discuter de nouveau du projet bĂ©bĂ© dans 6 mois.

Au dĂ©but j’ai harcelĂ© Christelle toutes les 2 minutes sur FaceTime pour qu’elle me donne des conseils pour mon sevrage. Je crois que je l’ai Ă©puisĂ©e la pauvre! 😂 En fait j’avais besoin d’ĂȘtre rassurĂ©e. J’avais besoin qu’elle me dise comment faire car je ne me faisais pas confiance. En vrai j’avais perdu confiance en mon corps et je voulais qu’elle me donne une formule magique pour Ă©viter la crise d’acnĂ©. Elle m’a (gentiment) expliquĂ© un jour oĂč je l’ai appelĂ©e en larmes pour avoir des conseils avant d’entreprendre le sevrage que pour cette aventure je ne pourrai compter que sur moi-mĂȘme et sur mon corps. Elle m’a dit que la dĂ©cision ne pouvait venir que de moi-mĂȘme et que je ne saurais jamais comment mon corps fonctionne au naturel si je ne lui donnais pas une chance. Au dĂ©but cela m’a un peu vexĂ© j’avoue mais j’ai compris ensuite l’importance de cette attitude dans le processus. Pendant des annĂ©es les labos, les mĂ©decins, les autres, nous ont dictĂ© le fonctionnement de notre corps de femme. On nous enlĂšve notre pouvoir de dĂ©cider et on nous effraie. J’ai donc dĂ©cidĂ© de m’Ă©duquer afin de retrouver mon pouvoir. J’ai passĂ© des soirĂ©es entiĂšres le nez dans mon ordi pendant que mon mari regardait des sĂ©ries. J’ai voulu tout comprendre et tout savoir.

J’ai organisĂ© mon sevrage en 3 x 2 mois comme Christelle. 2 mois Ă  3/4 de dose, 2 mois Ă  1/2 dose, et 2 mois Ă  1/4 de dose. J’ai achetĂ© une planche Ă  couper spĂ©cialement destinĂ©e Ă  cet usage mais je n’ai jamais rĂ©ussi Ă  trouver un cutter. J’utilisais des couteux de cuisine pour couper mes comprimĂ©s. Tout ceci Ă©tait mon plan d’attaque. En vĂ©ritĂ© les choses ne se sont pas passĂ©es aussi sereinement car pour couper mes comprimĂ©s en 3/4 avec des couteaux de cuisine j’ai eu trop de mal. J’ai donc laissĂ© tomber cet approche aprĂšs 1 mois de  tentative de dĂ©coupe sans jamais vraiment rĂ©ussir Ă  obtenir le mĂȘme dosage d’un soir Ă  un autre. Les 3 cycles suivants j’ai pris 1/2 comprimĂ© tous les soirs car c’Ă©tait la dĂ©coupe la plus simple. Ensuite je suis passĂ©e Ă  1/4 de dose pendant 1 mois. Le mois suivant j’avais prĂ©vu de continuer Ă  1/4 de dose mais je suis rentrĂ©e Ă  Paris pendant 2 semaines pour voir ma soeur et j’ai oubliĂ© ma pilule. J’ai un peu paniquĂ© en me rendant compte que je ne l’avais pas prise mais j’ai dĂ©cidĂ© de terminer mon sevrage sur le champ et de risquer les effets rebond.

Les effets rebond ne sont jamais arrivĂ©s. J’ai eu mes rĂšgles 3 semaines plus tard Ă  j27 et j’ai eu mes rĂšgles tous les mois depuis mon arrĂȘt complet (en avril dernier). Je sens bien que mes cycles ne sont pas les mĂȘmes que sous pilule. Beaucoup de femmes perdent plus de sang quand elles arrĂȘtent la pilule mais moi j’en perds moins depuis que je suis au naturel. Je saigne 2 jours complets et je fais du spotting pendant 3 parfois 4 jours avant la venue de mes rĂšgles. J’aimerais faire une prise de sang pour voir oĂč j’en suis cĂŽtĂ© hormones mais d’aprĂšs mes lectures je crois Ă  un manque de progesterone. Je voudrais travailler sur mon alimentation et ma façon de vivre pour augmenter ma progesterone naturellement. Il parait que c’est un problĂšme frĂ©quent surtout pour des personnes stressĂ©es (mon emploi est parfois stressant je l’admets). 

Je n’ai pas eu la grosse poussĂ©e d’acnĂ© qui me faisait peur mais j’ai eu droit Ă  quelques boutons sur le menton au moment de l’ovulation ou avant mes rĂšgles, surtout au tout debut du sevrage. Rien de bien mĂ©chant. Aujourd’hui je n’ai plus de boutons… ou alors si… un de temps en temps si je mange trop gras ou trop sucrĂ© ou si je dors mal. Pendant le sevrage mes ‘rĂšgles’ venaient aux alentours de la 2Ăšme semaine de prise. C’Ă©tait pĂ©nible car j’avais souvent des crampes aussi. J’ai persistĂ© avec le sevrage et les choses se sont remis en ordre avec le temps.

Je sais aujourd’hui que mon cycle est loin d’ĂȘtre parfait. Je vais en effet devoir revoir mon alimentation un peu je crois et changer mes habitudes cĂŽtĂ© sport car mon boulot m’oblige Ă  rester assise longtemps, mais je ne regrette pas cet arrĂȘt, car si j’Ă©tais restĂ©e sous pilule je ne saurais pas aujourd’hui par oĂč commencer pour remettre de l’ordre dans mes hormones! 

Juste un petit message pour celles qui croient dur comme fer dans la mĂ©decine du monde occidental qui traite le symptĂŽme sans prendre en compte le corps dans son ensemble.  Les mĂ©decins s’y connaissent surtout en mĂ©dicaments. Quand j’ai entamĂ© mes recherches sur la pilule j’ai Ă©tĂ© outrĂ©e de voir que l’on donnait cette drogue forte Ă  des enfants de 14 ou 15 ans sans examen medical au prĂ©alable. Le corps est miraculeux quand on lui donne les bonnes conditions pour pouvoir se guĂ©rir. 

Bon courage Ă  toutes celles qui songent au sevrage. Comme Christelle, je ne suis pas mĂ©decin et tout ce que je dis n’est que mon opinion. Je ne peux pas donner de conseils Ă  part vous encourager Ă  faire vos recherches par vous mĂȘmes. 😉

…………………………………………………………………

Avez-vous vĂ©cu une expĂ©rience similaire Ă  celle de Rosalie? Que pensez-vous du sevrage des pilules triphasiques? Laissez-nous un commentaire ci-dessous pour nous faire part de vos pensĂ©es, suggestions, expĂ©riences…

N’oubliez pas de suivre ce blog pour ĂȘtre informĂ©(e) par mail lorsqu’un nouvel article paraĂźt

 

 

Publicités

11 rĂ©ponses sur « GUEST POST: se sevrer d’une pilule triphasique (Ă  3 phases/doses) est-ce possible? 💊💊💊 Rosalie raconte son sevrage de TriafĂ©mi… »

  1. Bonjour Rosalie,
    Merci pour ton tĂ©moignage. J’avais quelques petites questions Ă  savoir:
    As tu pris des complÚments alimentaires conseillés par Christelle ?
    Qu’en est il de ton alimentation durant le sevrage et aprĂšs ?
    Quelle a été la beauté routine quetu as utilisé ?

  2. Bonjour Mel, je n’ai pris aucun complĂ©ment alimentaire pendant mon sevrage. J’ai essayĂ© de prendre une multi-vitamine en tout dĂ©but de sevrage mais elle me donnait des maux de ventre 2 Ă  3 h aprĂšs l’avoir prise donc j’ai abandonnĂ©e. 😜 J’Ă©tais vĂ©gane pendant prĂšs de 3 ans mais aprĂšs les hypoglycĂ©mies sous TriafĂ©mi j’ai ajoutĂ© quelques protĂ©ines de source animale (yaourt, kĂ©fir, oeufs, poisson, viande blanche) et j’ai continuĂ© depuis le sevrage. Mon plus gros changement a Ă©tĂ© de consommer beaucoup beaucoup plus de fruits et lĂ©gumes pendant et apres le sevrage. Je pensais que le fait d’ĂȘtre vĂ©gane faisait que je mangeais des aliments vĂ©gĂ©taux mais je me suis rendue compte que je mangeais surtout beaucoup de pain et de produits fabriquĂ©s dans une usine (lait vĂ©gĂ©taux, steaks vĂ©gĂ©taux, petites bares de cĂ©rĂ©ales -> ce type de petit en-cas). On va dire que j’ai bien nettoyĂ© mon rĂ©gime alimentaire (rĂ©duction en sucre et j’ai arrĂȘtĂ© de consommer les substituts de beurre vĂ©gĂ©taux, Ă  la place j’ai consommĂ© de l’huile de noix de coco et de l’huile d’olive). Je sais que j’ai encore quelques changements Ă  faire parce que mon cycle n’est pas revenu exactement comme je le voudrais mais je veux aussi laisser le temps Ă  mon corps de reprendre son rythme.
    Pour parler de mon rĂ©gimen beautĂ© il faut savoir que je ne suis pas aussi hardcore que Christelle. Je sais qu’elle n’utilise aucun produit hydratant sauf en cas de grosse secheresse mais moi je suis tres habituĂ©e Ă  utiliser une crĂšme hydratante Nuxe le matin et une crĂšme de nuit donc j’ai gardĂ© ces produits. Pour aller au travail je mets un fond de teint de chez Bare Minerals qui me convient bien. Par contre je retire tout mon maquillage le soir dĂšs que je rentre chez moi maintenant pour laisser respirer ma peau et je me fais des masques au miel de manuka quelques fois par semaine. Il coute tres cher donc je fais attention Ă  ne pas l’utiliser tous les jours mais il laisse une vraie sensation de puretĂ© et de fraicheur. 😍🍯

    1. Bonjour Rosalie,

      Merci pour le tĂ©moignage que tu as apportĂ© j’aurais uqleuqes questions si cela ne te dĂ©range pas. Tu dis que tu as revu ton rĂ©gime alimentaire Ă  quoi correspond ton petit dĂ©jeuner/ton dĂ©jeuner et ton diner par exemple ? Est-ce que tu fais des collations ? Es-tu assez ‘strict’ dans ton alimentation ?

      La avec Noel qui arrive est-ce que tu profites quand mĂȘme pour manger et profiter ?

      Pour ta routine beautĂ©, tu dis utiliser de la crĂšme, est-ce que tu utilises un nettoyant visage ou tu te laves avec de l’eau seulement comme l’a indiquĂ© Christelle ?

      1. Bonjour Adixia. Je ne suis pas aussi hardcore que Christelle cĂŽtĂ© nourriture + soins de peau. J’ai quand-mĂȘme nettement amĂ©liorĂ© mon rĂ©gime alimentaire depuis que j’ai arrĂȘtĂ© la pilule. Je mange mes 5 fruits en lĂ©gumes par jour facilement. Le matin, je mange toujours un fruit que j’accompagne de tartines de pain de seigle ou de sarrasin. Avant je mangeais du Nutella ou de la confiture mais aujourd’hui je mange du beurre et un peu de miel bio. J’ai remplacĂ© le cafĂ© par des tisanes Ă  la camomille. Je bois beaucoup d’eau pendant la journĂ©e mĂȘme si cela m’oblige Ă  faire des pauses-pipi plus souvent au bureau… c’est ma santĂ© avant tout maintenant. Le soir je mange beaucoup de soupes. C’est trĂšs facile pour moi de preparer une grosse cocotte de soupe de lĂ©gumes qui me dure plusieurs jours. J’y ajoute du persil ou un peu de jus de citron et de l’huile d’olive. Mon mari aime ça aussi donc c’est tout bĂ©nef. J’ai changĂ© ma maniĂšre de faire les courses car maintenant j’essaye toujours de prendre un maximum de lĂ©gumes et de fruits bio de saison. C’est plus cher mais comme je n’achĂšte plus tous les produits en paquet comme avant et on boit moins d’alcool… finalement on s’y retrouve financiĂšrement. Je fais des collations et je ne me prive pas de manger des cookies ou des patisseries si j’en veux mais comme je fais attention Ă  ma ligne cela reste plus rare. J’apporte toujours des fruits au bureau au cas oĂč j’ai faim. Mes collĂšgues rigolent car elles mangent beaucoup de cochonneries mais je ne suis plus tentĂ©e. J’essaye de manger un peu plus aux repas pour ne pas avoir faim. Je sais que Christelle ne mange pas beaucoup de viande. elle prĂ©pare des petites portions par rapport aux legumes et aprĂšs avoir Ă©tĂ© vĂ©gan pendant des annĂ©es j’ai commencĂ© Ă  faire pareil. J’ai juste essayĂ© de limiter ma consommation de viande rouge Ă  1 fois x 10 jours/2 semaines et je mange du poulet ou de la dinde 1 x semaine. Je mange des oeufs et du poisson et parfois je ne mange aucune protĂ©ine animale et je me sens trĂšs bien comme ça. Par contre je ne mange pas beaucoup de produits laitiers car j’ai remarquĂ© un lien direct avec l’acnĂ© chez moi. Pour les fĂȘtes je vais me permettre quelques excĂšs parce que c’est difficile de dire non quand on est en famille et je prends plaisir Ă  goĂ»ter tous les plats mais je vais rester raisonnable et boire beaucoup d’eau pour Ă©liminer.
        Pour la routine beautĂ© j’essaye d’ĂȘtre le plus minimaliste possible. En ce moment je me lave le visage au savon Ă  l’argile noire une fois par jour, juste le soir. c’est une marque amĂ©ricaine appelĂ©e Shea Moisture … je ne sais pas si on le trouve en France. J’applique une creme hydratante de chez Nuxe (crĂšme prodigieuse) le matin puis un peu de fond de teint de chez Bare Minerals mais je fais attention de tout retirer dĂšs que je rentre du bureau. Bon courage et bonnes fĂȘtes!!!

  3. Salut Ă  ttes les 2! (Christelle et Rosalie)
    Merci bcp pour cet article. Comme je l ai expliquĂ© Ă  Christelle sur un des commentaires (dans Son article 2 sur l arrĂȘt progressif), je suis moi mĂȘme en plein sevrage mais je procĂšde diffĂ©remment. J enlĂšve 3 pilules par mois (soit une le mĂȘme jour de la semaine ). Mais je vais peut-ĂȘtre le faire sur une plus longue pĂ©riode soit 3 pilules tous les 2 mois afin de le faire vraiment en douceur. Je suis en train de terminer la 1ere plaquette. Je viendrai tĂ©moigner dans qques mois si ça peut aider. Merci encore et Ă  bientĂŽt

    1. Merci pour ton retour MĂ©lia. Pourrais-je te demander de venir tĂ©moigner ici lorsque ton sevrage sera accompli par le biais d’un article? Il y a de nombreuses femmes qui pourraient en bĂ©nĂ©ficier… J’espĂšre que cela sera possible pour toi. En attendant je te souhaite plein de courage, et n’hĂ©site pas Ă  donner des news! 😘

  4. Bonjour, je vous remercie tout d’abord de tous ces partages d’expĂ©riences et ces conseils prĂ©cieux. Devant l’omerta des mĂ©decins et gynĂ©cologues on se sent un peu moins seule. Pour ma part, j’ai commencĂ© Androcur il y a 8 mois. Je n’ai jamais pris de contraception de ma vie car j’en ai essayĂ© plusieurs : cela me donnait des migraines terribles et je suis sujette Ă  la prise de poids. J’ai donc renoncĂ© il y a trĂšs longtemps. Mon mĂ©decin m’a prescrit Androcur car j’ai plus de 40 ans, je ne veux plus d’enfants et je souffrais de rĂšgles hĂ©morragiques. Il m’a dit que ça allait arrĂȘter les rĂšgles si je le prenais non stop et que ce serait un contraceptif en mĂȘme temps. Je prends un demi comprimĂ© par jour Ă  heure fixe. J’ai eu un peu de mal Ă  m’y faire au dĂ©but car j’oubliais de le prendre et cela m’a provoquĂ© des chamboulements hormonaux : en gros dĂ©s rĂšgles non stop et du spotting pendants des semaines en continu. J’ai du prendre des mĂ©dicaments pour arrĂȘter la porte de sang. J’ai finalement trouvĂ© le rythme. Et au bout de quelques semaines, mes rĂšgles se sont arrĂȘtĂ©es, quel bonheur. Et cerise sur le gĂąteau, un effet androcur que je ne connaissais pas, mes cheveux que j’avais perdu aprĂšs mes deux grossesses et jamais rĂ©cupĂ©rĂ©s, ont repoussĂ© ! Je n’ai jamais eu d’acnee, mais les gens me disent que j’ai une trĂšs belle peau. Je sais maintenant que c’est dĂ» Ă  Androcur. Sauf que.
    Sauf que en 8 mois j’ai pris 10 kilos, je n’ai pas l’impression de manger plus, voire mĂȘme moins car c’est pĂ©nible de ne plus rentrer dans ses pantalons. Mais je me sens ballonnĂ©e et gonflĂ©e au niveau de l’abdomen. Tous les soirs, j’ai les jambes qui gonflent, elles sont lourdes. J’ai tout le temps envie de dormir, je me fais des nuits de 10h ou 11h et je me rĂ©veille fatiguĂ©e. Je fais des siestes alors qu’avant je n’en faisait jamais. Et surtout petit Ă  petit j’ai perdu ma libido. Elle est Ă  niveau zĂ©ro. La chose ne m’intĂ©resse absolument pas. Je ne m’en suis pas rendue compte tout de suite, c’est venu progressivement. Je n’ai jamais fait le lien avec Androcur pour tous ces petits dĂ©sagrĂ©ments et mon mĂ©decin qui a bien vu qu’en quelques mois j’avais pris Ă©normĂ©ment de poids ne m’a pas alertĂ©e. Il m’a dit qu’avec l’Ăąge on avait de plus en plus de mal Ă  perdre du poids et qu’il fallait que je fasse des efforts ! Du coup je vais travailler Ă  pieds tous les matins, ce qui reprĂ©sente 5km et une heure de marche rapide. Et plusieurs fois par semaine, j’arrĂȘte de manger aprĂšs 15h. Je ne prends plus de desserts, ou trĂšs exceptionnellement et je bois beaucoup d’eau et de thĂ©. Et je ne perds pas un gramme. Au contraire.
    Un jour je me suis dit qu’il y avait peut ĂȘtre un lien avec Androcur.
    Bref, un jour oĂč le soir je n’avais de nouveau pas dĂźnĂ© pour limiter les dĂ©gĂąts, j’ai fait des recherches sur Androcur.
    Et lĂ , c’est le cauchemar ! J’en veux Ă©normĂ©ment Ă  mon gynĂ©co de me l’avoir prescrit. Parceque je n’en avais pas besoin. Pour moi c’est criminel. Maintenant, j’ai trĂšs peur d’arrĂȘter. Car je me souviens trĂšs bien du cauchemar de la perte des cheveux. On voyait mon crĂąne, il y en avait partout. J’ai du les couper trĂšs courts pour ne pas dĂ©primer complĂštement. Car avant j’avais un volume tel que je n’arrivais pas Ă  faire trois tours avec un Ă©lastique lorsque je les attachais. Je ne veux pas revivre ça.
    Donc dĂšs ce soir je vais diminuer les doses d’Androcur, dans l’espoir de ne pas finir chauve. Je vais passer de 1/2 Ă  1/4 pendant 3 mois, puis Ă  1/4 un jour sur deux pendant 2 mois, et 1/4 un jour sur trois pendant un mois. Comme officiellement l’effet rebond n’existe pas, je vais faire comme vous toutes, je vais Ă©couter et suivre mon instinct.
    Je suis juste triste que nous soyons obligées de faire ça. Je reviendrai pour témoigner de mon sevrage.

    1. Hello Sophie, et bienvenue! 😊Je suis tellement dĂ©solĂ©e de lire ton histoire. Oui, Androcur contient de la cyprotĂ©rone, le mĂȘme composant actif qui sert de progestatif synthĂ©tique dans la pilule Diane 35… le mĂȘme anti-androgĂšne puissant que l’on prescrit aux hommes atteints d’un cancer avancĂ© de la prostate. C’est un mĂ©dicament trĂšs fort car il inhibe la production de testostĂ©rone. J’essaye de remplir les trous dans ton diagnostique. Tu disais souffrir de rĂšgles hĂ©morragiques… j’ai du mal Ă  voir comment ton mĂ©decin a pu te prescrire Androcur contre l’hypermĂ©norrhĂ©e. Avais-tu effectuĂ© des prises de sang auparavant pour voir oĂč en Ă©taient tes hormones? Je ne suis aucunement mĂ©decin mais tous les symptĂŽmes que tu dĂ©cris avoir eu avant de prendre Androcur me font penser plutĂŽt Ă  un syndrome des ovaires polykystiques. Je suis entrain de rĂ©diger un article lĂ  dessus donc je suis en plein dans le sujet. Il s’agit d’une condition trĂšs compliquĂ©e Ă  diagnostiquer, et les mĂ©decins sont actuellement entrain de dĂ©battre un changement de nom pour ce syndrome ainsi qu’une re-dĂ©finition des symptĂŽmes. Puisqu’il s’agit d’un syndrome et non pas d’une maladie on se retrouve avec des symptĂŽmes trĂšs different d’une femme Ă  une autre. Pour certaines, l’Ă©chographie de l’ovaire prĂ©sentera des ‘kystes’ (en vrai ce sont des follicules immatures… dans les cas de SOPK il y en a plus que chez un sujet sain). Un des traits classiques du SOPK est une hyper-androgĂ©nie (un excĂšs d’hormones mĂąles dans le sang), avec comme symptĂŽme dĂ©sagrĂ©able des chutes de cheveux (entre autres), ainsi qu’une tendance Ă  la prise de poids. Il faut savoir Ă©galement que le SOPK est une maladie mĂ©tabolique, c’est Ă  dire que les femmes qui en sont atteintes font souvent de la rĂ©sistance Ă  l’insuline, et l’un des symptĂŽmes de cela est une prise de poids incontrĂŽlable (les prises de poids incontrĂŽlables peuvent Ă©galement venir de la thyroĂŻde, mais c’est une toute autre discussion).
      Si c’est bien de ce syndrome que tu souffres sache qu’il est tout Ă  fait possible de vivre avec en gĂ©rant les symptĂŽmes naturellement par l’alimentation et en adoptant certaines habitudes saines (mon article en parlera davantage d’ici quelques jours).

      Je trouve ton idĂ©e de sevrage d’Androcur une trĂšs bonne idĂ©e. Personnellement, Ă  ta place, je ne travaillerais pas avec un gynĂ©cologue pour rĂ©gler ce problĂšme, mais plutĂŽt avec un naturopathe et un endocrinologue pour les tests. Je m’explique… les mĂ©decins occidentaux considĂšrent le corps comme une machine dont les membres sont tous indĂ©pendants les uns des autres. Ils traitent le symptĂŽme plutĂŽt que de chercher la cause. Or dans ton cas c’est la cause de ton mal-ĂȘtre qu’il faut que nous trouvions pour pouvoir ensuite la remĂ©dier. Un naturopathe va chercher plus loin pour comprendre comment tu as pu en arriver lĂ  (car aucune maladie ne nous tombe dessus « par hasard »). Ton corps, aussi dĂ©rĂ©glĂ© soit-il en ce moment, essaye toujours de retrouver l’homĂ©ostasie. Un endocrinologue va pouvoir effectuer des tests qui vont te donner plus d’informations sur le terrain sous-jacent. Une fois le sevrage d’Androcur terminĂ© j’irais chez un bon endocrinologue (j’effectuerais mes recherches auparavant), et je demanderais une prise de sang super complĂšte de tous tes hormones reproductifs ainsi que l’insuline, la lĂ©ptine, le cortisol, et je demanderais en complĂ©ment une analyse des hormones thyroĂŻdiens, car nous n’en avons pas parlĂ© mais il se peut que le problĂšme soit liĂ©). Au dĂ©but le mĂ©decin va vouloir faire un test, puis un test, et te presenter les rĂ©sultats au compte-goutte sur des semaines (car ainsi tu deviens une patiente rĂ©currente et c’est plus intĂ©ressant pour lui). Tu refuses, en expliquant qu’il te faut une prise de sang hyper complete, tu en as marre de souffrir et tu veux tout explorer et en ĂȘtre fixĂ©e au plus vite. Ensuite, une fois que les rĂ©sultats arrivent, je demanderais des explications de la part du mĂ©decin… n’hĂ©site pas Ă  lui demander de se rĂ©pĂ©ter pour bien assurer d’avoir compris, puis il va vouloir te prescrire des mĂ©dicaments (c’est automatique)… tu dis oui, oui ok, tu prends les rĂ©sultats et ton ordonnance, puis tu pars chez le naturopathe. Les naturopathes travaillent avec les mĂ©decin en parallĂšle des traitements pour les patients qui veulent poursuivre un parcours plus classique, ou ils travaillent seuls sans mĂ©dicaments pour traiter les patients. Dans ton cas je suis sĂ»re qu’une approche plus naturelle pourra t’aider Ă  retrouver l’Ă©quilibre sur le long terme.

      En attendant, mĂȘme pendant que tu effectues ton sevrage, je recommande vivement de tenter un regime alimentaire Ă  indice glycĂ©mique bas. Je crois qu’il n’est pas trĂšs sain de te priver d’aliments en milieu d’aprĂšs-midi. En gĂ©nĂ©ral les personnes souffrant d’hyperandrogĂ©nie bĂ©nĂ©ficient Ă©normĂ©ment de manger comme s’ils Ă©taient diabĂ©tiques en coupant tous les sucres raffinĂ©s et en rĂ©duisant fortement leur apport en glucides rapides (pain, riz, pĂątes, etc). Peut-ĂȘtre que je me trompe totalement et que tu n’as pas du tout un SOPK mais si tu es rĂ©sistante Ă  l’insuline cette façon de s’alimenter pourra t’ĂȘtre trĂšs utile. Quand on est rĂ©sistant Ă  l’insuline notre corps a besoin d’en produire en excĂšs pour pouvoir fonctionner, et la production excessive d’insuline influe directement sur la production excessive d’hormones mĂąles, qui eux, influent directement sur la production d’oestrogĂšnes, et l’oestrogĂšne influe sur la production de progestĂ©rone, et ces 2 derniĂšres hormones en dĂ©sĂ©quilibre peuvent donner des rĂšgles trĂšs abondantes. Du coup, manger moins sucrĂ© aide forcĂ©ment le corps Ă  produire moins d’insuline… et c’est souvent de cette façon que l’on commence Ă  briser les cercles vicieux. Et le sucre se cache partout… tout ce qui comporte un indice glycĂ©mique Ă©levĂ© est considĂ©rĂ© comme ‘sucrĂ©’… pains, cĂ©rĂ©ales, fruits, etc. Il existe beaucoup de ressources en ligne maintenant pour manger Ă  IG bas. Il y a un site appelĂ© Megalowfood qui est gĂ©nial. Je recommande.

      Je serais vraiment intĂ©ressĂ©e d’avoir de tes news Sophie. Pourrais-tu me tenir au courant une fois que tu auras trouvĂ© l’origine (ou les origines) de ces symptĂŽmes?

      Je t’envoie une bise de soutien en attendant!

  5. Bonjour, et merci mille fois pour cette rĂ©ponse complĂšte. Que d’infos et de choses que je vais rechercher des maintenant. Mon sevrage se passe bien pour le moment. Je continue avec le quart de cachet. Mes rĂšgles ne reviennent pas, ce qui pour moi est une bonne nouvelle. J’ai dĂ©gonflĂ©, mais j’ai toujours plein de kilos Ă  perdre.
    Pour le sucre, j’ai essayĂ© un sevrage il y a 3 ans, ça a Ă©tĂ© une catastrophe. J’ai eu des migraines terribles, j’Ă©tais irritable, pas concentrĂ©e au bureau et j’y pensais toujours. Mon petit dessert, ma crĂšme au chocolat, la Madeleine du matin… C’est une mauvaise expĂ©rience. Le pire pour moi Ă©tait le matin au petit dĂ©jeuner. Si je dois arrĂȘter les sucres, pĂątes,pains et autres trucs au gluten. Je ne sais pas quoi prendre. Je ne suis pas une adepte des graines et autres farines de chĂątaignes. Je dĂ©teste cuisiner. Pour moi c’est une torture 🙂 alors ça rend la chose compliquĂ©e…
    Pour en revenir au sevrage : les deux premiĂšres semaines, j’ai eu les yeux et les lĂšvres trĂšs sĂšches. La peau de mes lĂšvres s’enlevait comme quand on est trĂšs dĂ©shydratĂ©e. Et j’avais hyper soif tout le temps. Je ne sais pas si c’est liĂ©. Ma libido revient, mais les rapports sont toujours un peu douloureux. Je persĂ©vĂšre de ce cĂŽtĂ©. Ma fatigue disparaĂźt petit Ă  petit, j’arrive Ă  me lever le matin sans avoir l’impression de porter le monde sur les Ă©paules. J’ai tout de mĂȘme encore besoin de me reposer l’aprĂšs midi et j’ai du mal Ă  me motiver pour bouger le weekend.
    Il me reste 4 comprimĂ©s, je les finis et j’arrĂȘte. On verra bien. Je vous tiendrai au courant. Et j’irai faire les tests que vous m’avez conseillĂ©.
    J’ai fait plusieurs Ă©chographie pour voir si j’avais des kystes ou des problĂšmes autres, qui conduisent Ă  des rĂšgles hĂ©morragiques. Il semble que ce soit tout simplement l’intĂ©rieur de mon utĂ©rus qui s’Ă©paissit. Et cela crĂ©Ă© des rĂšgles hĂ©morragiques, du coup un manque de fer, une fatigue constante, et une perte de cheveux.
    Un naturopathe me semble une excellente idĂ©e, pour ne plus avoir Ă  prendre ces mĂ©docs qui au final peuvent faire plus de mal que de bien. C’est comme si on Ă©tait condamnĂ©es Ă  souffrir, on Ă©change un mal contre un autre… Alors ma petite dame, je vous rend vos dents, mais je prends vos cheveux !!! :)) Que choisir ?… La peste ou le cholĂ©ra…
    Si vous avez un truc miracle pour arrĂȘter l’addiction au sucre qui je le pense sincĂšrement depuis des annĂ©es est la cause de beaucoup de mes maux, je suis preneuse… Car j’ai malheureusement la dent sucrĂ©e. Et je suis entourĂ©e de tentations, Ă  la maison, au bureau… Partout ! :))
    À bientît.
    Sophie

    1. Coucou Sophie, merci pour ton retour. Je suis heureuse pour toi que les choses commencent Ă  rentrer dans l’ordre cĂŽtĂ© hydratation de la peau. Excuse-moi, je ne suis pas sure d’avoir bien compris la durĂ©e de ton sevrage. Sur combien de temps comptes-tu te sevrer?

      Par rapport au sucre, je crois que le problĂšme est multi-face. D’un cĂŽtĂ© il y a le monde dans lequel on vit qui nous propose sans cesse des aliments artificiels (car il faut le reconnaitre, le sucre raffinĂ© est artificiel). Il devient donc trĂšs tentant de cĂ©der Ă  l’envie de participer Ă  cette orgie. En Ă©pluchant mon Instagram feed le matin j’hallucine sur le nombre de posts de cookies, gateaux, desserts, etc., et je me dis que tout comme Ă  l’ancien temps, oĂč les fetes du village Ă©taient des Ă©vĂ©nements rares, les desserts et les sucreries en grande quantitĂ© devraient ĂȘtre rĂ©servĂ©s pour des moments de fĂȘte. Si une personne parvient Ă  se discipliner, je ne vois pas pourquoi elle ne pourrait pas en manger un tout petit peu chaque jour ou chaque semaine, mais si elle remet la main dans le pot de cookies maintes et maintes fois je crois qu’il vaut mieux ne pas acheter ou faire de cookies tout court pour ne pas ĂȘtre tentĂ©e. Personnellement, j’ai la dent sucrĂ©e aussi, donc je compatis pleinement. Mais je suis aussi une personne plutĂŽt disciplinĂ©e, donc je m’autorise 1-2 carrĂ©s de chocolat noir par jour car je sais que quoi qu’il arrive je ne dĂ©passerai jamais cette quantitĂ©-lĂ . C’est mon plaisir – je l’assume, et mĂȘme si certains me regardent de travers avec mes petites gourmandises, je m’en fiche parce que je connais mes limites et je suis raisonnable. Par contre, je sais que je suis sensible au sucre, et mĂȘme si j’essaye de trouver des excuses parce qu’untel ou untel arrive Ă  manger 2 desserts d’affilĂ©e tous les jours de la semaine sans en ressentir les effets au niveau de leurs hormones, pour moi, ce sera toujours une bataille. Je sais que si je ne fais pas attention au sucre j’aurai des troubles du cycle… c’est comme ça. J’ai une copine qui s’est enfilĂ©e glace sur glace, patisserie sur patisserie, et elle a eu sa fille sans problĂšme, mais on n’est pas toutes faites pareil, donc mĂȘme si cela me fait mal de ne pas toujours pouvoir cĂ©der Ă  mes envies, je sais que je fais le bon choix pour mon corps. Tu vois ce que je veux dire?

      LĂ  oĂč je pense que les choses deviennent compliquĂ©es c’est quand on parle des dĂ©rĂšglements de la flore intestinale, car plus on consomme de sucre, plus notre flore intestinale devient dĂ©sĂ©quilibrĂ©e, et plus les mĂ©chantes petites levures et autres bactĂ©ries nĂ©fastes rĂ©clament, justement, du sucre. Et c’est lĂ  que ça devient hyper difficile de se discipliner. Tu dis avoir eu une mauvaise experience il y a 3 ans, et je compatis de tout coeur. Lorsque j’ai arrĂȘtĂ© le sucre aprĂšs une candidose chronique en 2006 j’en ai bavĂ©! Les premiers jours Ă©taient terribles – la premiere semaine Ă©tait super super dure, puis peu Ă  peu je me sentais de mieux en mieux. Il fallait juste passer le cap du dĂ©but. HonnĂȘtement, si un jour tu souhaites retenter l’experience je te conseille d’attendre d’ĂȘtre en congĂ©s plutĂŽt qu’au bureau, surtout pendant les 15 premiers jours. Je prĂ©voirais des sorties en plein nature, loin des boulangeries/supermarchĂ©s/cafĂ©s tous les jours au debut, puis le soir tu rentres chez toi et tu « crash »!!! Au bout d’une semaine dĂ©jĂ  le pire de la crise sera passĂ©. Les migraines viennent du fait que ton organisme se detoxifie. Elles finiront par passer. Le candida a tendance Ă  « jeter » un tas de toxines dans le sang quand il meurt, et ces toxines polluent notre systĂšme avant d’ĂȘtre Ă©liminĂ©es. La clĂ© est de boire beaucoup d’eau pendant cette pĂ©riode. Ce n’est peut-ĂȘtre pas la bonne chose Ă  faire, mais moi j’ai bu pas mal de cafĂ© durant cette crise pour m’aider Ă  lutter contre la fatigue. On fait ce qu’on peut, lol! Aujourd’hui je ne bois pas de cafĂ©, mais j’ai pu rĂ©intĂ©grer le sucre en quantitĂ© raisonnable.
      Un truc qui aide bien c’est de remplacer les gateaux, crĂšmes, etc., par des fruits et un peu de graisse (par exemple, une pomme et quelques amandes, ou une banane et un morceau de chair de noix de coco…). La graisse freine un peu l’absorption du sucre des fruits, et il est toujours plus sain de manger des fruits que de manger des gateaux. Peu Ă  peu tu peux troquer les fruits contre des concombres coupĂ©s en lamelle, des tomates cerises, des morceaux de carotte crue. Le tout est d’ĂȘtre organisĂ©e et prĂȘte, avec tes « snacks » Ă  portĂ©e de main pour que tu puisses dire Ă  la collĂšgue bienveillante qui te propose tel ou tel patisserie: « merci, mais j’ai apportĂ© quelque chose Ă  grignoter donc ça ira pour moi ». 🙂

      Je te souhaite plein de courage, et tiens-moi au courant de l’Ă©volution des choses!

  6. Bonjour,
    Je me tourne vers vous car je souhaiterai arrĂȘter la pilule.
    Je suis actuellement sous Jasminelle. J’ai commencĂ© la pilule a 17/18 ans jusqu’Ă  l’Ăąge de mes 20 ans. La raison premiĂšre Ă©tait des regles irrĂ©guliĂšres voir inexistantes et 2/3 boutons qui apparaissaient !! En plus ça tombait bien je venais d’avoir un chĂ©ri ! A 20 ans j’apprends par une copine qu’il existe un implant sous cutanĂ© (genial ça m’empĂȘchera d’oublier mes petits cachets!) ; ma famille qui est dans le milieu mĂ©dical n’est pas pour mais tĂȘtue je decide de le mettre ! RĂ©sultats horribles : grosse prise de poids (plus de 10kg), dĂ©pression et poitrine trĂšs douloureuse! Vivant Ă  l’Ă©tranger je l’ai gardĂ© plus d’un an et demi …
    Les premiers mois aprĂšs ce retrait je revis : poitrine qui dĂ©gonflĂ© et moins douloureuse, perte de poids … Mais au bout de 5/6 mois je me retrouve couverte d’acnĂ© (je l’ai trĂšs trĂšs mal vĂ©cu) !
    J’Ă©tais retournĂ©e Ă  l’Ă©tranger donc difficile d’avoir un bon suivi ! Je dĂ©testais les gynĂ©cologues et n’avais plus confiance en rien … Je decide d’aller voir un endocrinologue qui me dit que j’ai les ovaires poly kystes et qu’il faut que je retrouve un poids correcte (j’ai 8kg a perdre) mais que je dois reprendre Jasminelle pour Ă©quilibrer mes hormones car mon systĂšme est feignant !
    Je reprends Jasminelle et miracle : peau parfaite !!!
    Cela fait 3 ans que je reprends cette pilule et que ma peau est redevenue normale.
    SAUF qu’aujourd’hui j’en ai marre de faire un bon bonnet E et de sentir ma poitrine constamment gonflĂ©e. (j’aurai toujours une forte poitrine mais le bonnet D est ma taille normale)
    De plus, me savoir dĂ©pendante d’hormones me plait peu …
    Je lis beaucoup de choses concernant le sevrage progressif mais est ce adaptĂ© dans mon cas ? Certains me disent que ça va encore plus tout dĂ©rĂ©gler … je suis perdue alors que je souhaiterai qu’une chose c’est arrĂȘter la pilule sans ĂȘtre recouverte de boutons !!!
    Je ne veux pas non plus faire n’importe quoi …
    J’ai de la chance d’avoir un copain qui m’encourage dans ma dĂ©marche !

    Merci beaucoup
    Belle journée
    Estelle

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icÎne pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Google+. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

w

Connexion Ă  %s