GUEST POST : Stéphanie a trouvé une solution naturelle à la crise d’acné post pilule!

 

Coucou les amis,

Suite aux articles « Comment arrêter cette daube de pilule » qui ont été postés au printemps, de nombreuses internautes se sont tournées vers ce blog pour les aider à comprendre pourquoi leur arrêt de pilule a été aussi difficile à gérer (aussi bien d’un point de vue épidermique que d’un point de vue psychologique), et pour trouver un peu de réconfort auprès d’autres femmes traversant la même crise. Une lectrice, Stéphanie, a fini par trouver une solution naturelle à sa poussée d’acné post Diane 35. Ses commentaires ont été précieux pour les femmes qui subissaient la crise post-pilule et qui se sentaient à court de remèdes et à bout de nerfs, et je lui ai demandé si elle voulait bien faire un condensé de tous ses commentaires. Elle a très gentiment accepté. Voici donc son témoignage. Je souhaite qu’il vous soit utile. N’hésitez pas à contacter Stéphanie dans la section « commentaires » ci-dessous. 🙂

……………………………………………………….

Bonjour à toutes,

Suite à la proposition de Christelle, j’ai souhaité apporter mon témoignage quant à l’arrêt de la pilule Diane 35. Contrairement à Christelle, je n’ai (malheureusement) pas fait le sevrage qu’elle recommande. Au contraire, j’ai arrêté cette pilule du jour au lendemain. La semaine prochaine, je fêterai l’anniversaire de cet arrêt (un an). J’en ai vraiment bavé pendant plusieurs mois, mais aujourd’hui, le bilan est malgré tout positif et ma conclusion est la suivante: l’acné post-pilule n’est pas une fatalité!


DURÉE DE MA PRISE DE DIANE 35

J’ai commencé à prendre Diane 35 en 2004 suite à des problèmes d’acné provoqués par la pilule Minidril. Ce fut le début du cercle vicieux dont je commence seulement à sortir…En effet, je précise que j’avais 21 ans quand j’ai eu mes premiers problèmes d’acné hormonal causé par la prise de la pilule. Je n’avais jusque là jamais connu l’acné et j’étais totalement démunie face à ce phénomène.

J’ai pris Diane 35 jusqu’en janvier 2013, mais en essayant de l’arrêter à plusieurs reprises, car j’avais les effets secondaires suivants pendant sa prise: grosse baisse de libido, infections vaginales à répétitions, palpitations, migraines, etc.
Je soupçonne également que mon irritabilité était lié à la pilule, car je suis beaucoup moins irritable depuis que je l’ai arrêtée…

Je savais qu’arrêter Diane 35 serait difficile, car à chaque fois que j’avais essayé de le faire avant, l’acné revenait de plus belle au bout de 6 mois et je reprenais la pilule illico presto sur les « conseils » des médecins qui me décourageaient de l’arrêter. J’ai donc anticipé et j’ai pris cette fois-ci, dès l’arrêt, beaucoup de compléments alimentaires pour m’aider à passer ce cap. J’ignorais à ce moment l’enfer que je vivrais… je n’avais tout simplement jamais vécu ça, même avec Minidril.

8-1

JOURNAL DE MA PEAU POST-DIANE 35
– Début janvier 2013: arrêt Diane 35
– Fin février: un kyste arrive et dure plusieurs semaines
– Mi-avril: premiers kystes occasionnels
– Fin mai: ma peau est déjà abîmée, ça me gêne beaucoup, mais j’ose encore sortir
– Fin juin: premières grosses poussées (plusieurs kystes d’un coup)
– Début juillet: début du cauchemar, mes joues sont maintenant couvertes de bosses: des kystes profonds et douloureux, des pustules et des croûtes. Je n’ai plus un jour sans boutons. Je ne peux plus toucher mon visage car j’ai trop mal. Mes cheveux sont huileux, ma libido est explosive (seul point positif), je commence à perdre mes cheveux en grosse quantitié, j’ai plus de pilosité, j’ai des bouffées de chaleur et des sautes d’humeur (je fonds en larmes même quand je me sens bien)… J’évite les lieux publics et je m’enferme chez moi. Comme je prends des plantes pour détoxifier mon corps, il est possible que cela a accentué le problème. Je deviens très complexée et déprimée, malgré mon tempérament habituellement combatif et positif. Je me trouve hideuse et repoussante.
– Mi-août: je commence la tisane d’ACHILLEE MILLEFEUILLE + Ergy Epur(artichaut, radis noir) + Ergy Desmodium
– Fin août: Eurêka! L’amélioration est déjà visible
– Début septembre: encore 3-4 boutons par semaine
– Fin septembre: poussées de plus en plus espacées et généralement 2 voire 1 seul bouton à la fois
– Octobre: 2-3 semaines d’affilée sans rien du tout (à part des cicatrices rouges)

– Novembre: peau de plus en plus belle, mais encore grasse et avec 1 bouton occasionnel
– Fin décembre: peau toujours grasse surtout au moment de l’ovulation, cicatrices toujours visibles mais qui s’estompent de plus en plus. Il est encore trop tôt pour moi pour sortir sans fond de teint,  mais je suis très à l’aise sans fond de teint en présence de ma famille. On me dit d’ailleurs que ce n’est pas trop visible.

Pour récapituler, la grosse crise a commencé fin juin (6 mois sans pilule) et s’est terminée mi-septembre (8 mois), avec un pic de juillet (6 mois) à mi-août (7 mois).

L’amélioration a été visible au 8e mois, les poussées étant de moins en fortes et de plus en plus espacées…

Black-womna-admiring-herself-on-the-mirror

 

MA SOLUTION

– usage interne: Je conseille de prendre de la tisane d’achillée millefeuille, qui a purement et simplement sauvé ma vie!! Elle m’a été recommandée par le Pr Henri Joyeux qui a dénoncé les effets pervers de la pilule dans un ouvrage. Il m’avait conseillé de boire une tasse le soir + 1 tasse de tisane de sauge le matin.Je buvais plusieurs tasses d’achillée par jour et en 2 semaines, les résultats étaient déjà là… même si j’étais encore loin d’être guérie.

Rien ne marchait avant (bardane, pensée sauvage, levure de bière, chrome, sélénium, huile d’onagre, etc.), peut-être parce que j’étais un cas extrême. Vu qu’il s’agit d’un problème hormonal, l’idéal est de s’attaquer à la racine du problème en prenant des plantes qui agiront sur les hormones: achillée millefeuille, sauge, vitex, compléments alimentaires ESTROSENSE, ESTROBLOCK.

– usage externe: crème Triacnéal (Avène) pour les cicatrices et les boutons +crème hydratante légère Avène – J’utilise depuis quelques jours un produit qui semble bien marcher Cicapeel de SVR (uniquement le soir).

achillée millefeuille

JOURNAL « DE BORD » ET PHOTOS

Je conseille vivement de prendre des photos et de noter l’évolution de votre acné. Ce sont de très bons outils permettant de voir les progrès. En effet, avec le temps, on oublie un peu les différentes étapes ou on n’a plus forcément de recul. On n’a pas forcément l’impression d’aller mieux, car on est découragé et déprimé, alors que les résultats sont déjà là et que l’on ne les voit pas. Cela permet aussi d’identifier quel produit a marché et au bout de combien de temps. On peut également garder une trace/preuve des dégâts…

CHUTE DE CHEVEUX

J’ai le malheur de continuer à perdre mes cheveux. J’ai donc dû les couper début novembre. J’avais de très beaux cheveux avant, très frisés et longs. Ils sont maintenant très fins, ternes et cassants. J’en ai également perdu une très grosse masse. Peu de gens s’en aperçoivent et beaucoup me disent que ça ne se voit pas et qu’ils sont beaux, mais il suffit que je leur montre des photos de moi avant pour que la différence devienne flagrante…

C’est important de s’écouter. Si vous avez l’impression de perdre beaucoup de cheveux, n’attendez pas. C’est qu’il y a un problème.

Je prends des compléments alimentaires depuis des mois, mais le traitement est très long. Je recommande des vitamines, de la B6, du zinc et éventuellement de la levure de bière.

Même si je suis en train de gagner la bataille contre l’acné, je sais que pour les cheveux, il faudra beaucoup de temps pour récupérer la masse que j’ai perdue, mais j’y arriverai, j’en suis certaine.

underactive-thyroid.jpg

 

COUP DE GUEULE!
Voici une suggestion qui me tient beaucoup à cœur: écrire aux services de pharmacovigilance (ANSM, Agence européenne du médicament, associations de consommateurs). Nous sommes des patientes et des consommatrices, et nous souffrons de problèmes de santé causés directement par un médicament autorisé à être mis sur le marché. Il n’est pas normal que nous soyons si nombreuses (partout dans le monde) à nous plaindre d’autant d’effets secondaires et que nous en souffrions en silence. Après tout, nous avons dépensé des fortunes pour acheter ce médicament qu’est la pilule et nous dépensons maintenant des fortunes pour soigner les troubles qu’il nous a causés. C’est tout simplement inadmissible. Plus nous serons nombreuses à signaler ces problèmes, plus ces derniers auront une chance d’être enfin pris au sérieux.

La pilule (et tout autre contraceptif hormonal) est selon moi un poison et les femmes souffrant de problèmes de santé à cause de ce produit sont très nombreuses. Ne fermons donc pas les yeux et n’acceptons pas de souffrir en silence!

1*r9Hvi3tRQ1FlHtFT2xrLug

 

COURAGE A TOUTES!
Je sais que c’est facile à dire, mais il ne faut pas céder et reprendre la pilule. Si on l’a arrêtée dans un premier temps, c’est pour une bonne raison. La reprendre, c’est reculer pour mieux sauter et c’est malheureusement ce que j’ai fait pendant des années à cause des conseils des médecins. Oui, j’ai vécu un ENFER après l’avoir arrêtée, et seules les personnes qui l’ont vécu peuvent comprendre, mais il faut garder en mémoire, que tôt ou tard, les choses finissent par rentrer dans l’ordre. Notre corps reprend ses droits. Cela vaut donc vraiment le coup de s’accrocher et de patienter! Alors, courage! 🙂

Avez-vous déjà vécu une expérience similaire à celle de Stéphanie? Qu’avez-vous fait pour en venir à bout de votre acné? Luttez-vous encore contre l’acné? Laissez-nous un commentaire ci dessous…

N’oubliez pas de suivre ce blog pour être informé(e) par mail lorsqu’un nouvel article paraît

Publicités

678 réflexions au sujet de « GUEST POST : Stéphanie a trouvé une solution naturelle à la crise d’acné post pilule! »

  1. Salut Le Rena,
    Comment vas-tu? Ta peau? Et tes cheveux? Gardes-tu le moral?

    Je n’avais pas vu ton message désolée. j’étais vraiment très occupée ces derniers temps. De mon côté, ça va niveau peau. Après avoir une petite rechute fin mars-début avril, j’ai réussi à stabiliser tout ça et je pense que les gouttes d’achillée millefeuille/alchemille + la gélule de vitex (gattilier) quotidiennes y sont pour beaucoup.

    Tu sais, je trouve qu’appliquer les gouttes d’achillée ou alchemille sur le visage est vraiment super. J’en ai mis sur les boutons qui apparaissaient ou que je perçais (ok, c’est mal), et ça désinfectait le tout en un rien de temps. Ces herbes étaient utilisées autrefois pour guérir des blessures, donc je veux bien croire que ce n’est pas un hasard. Maintenant, j’en mets systématiquement après m’être nettoyé le visage avec de l’eau micellaire.

    Sinon, les cheveux, c’est un peu la cata. Ce matin, j’ai même eu une crise de larmes tellement je suis à bout. Ils étaient beaux il y a 3 semaines et sans raison, ils ont recommencé à tomber en grosse quantité. c’est très fluctuant. Et finalement, ce qui est dur ce n’est pas uniquement de les voir tomber, mais c’est de voir que ceux qui restent sont tellements… morts. On dirait que je suis malade!
    Je mets plus d’une heure pour essayer de ressembler à autre chose qu’une folle ou à une sexagénaire ménopausée. Je n’ai plus des cheveux, mais des fils sur la tête. Je suis obligée de changer de produit en permanence, car dès que je pense avoir trouvé le bon, mes cheveux ne le supportent plus. Je ne sais plus quoi faire, c’est désolant…. et profondément révoltant, pour ne pas changer.

    Je trouve ça écoeurant que l’on se tape encore toutes ces merdes 2 ans, 5 mois et des poussières après avoir arrêté cette m*** de Diane 35. Pendant ce temps, Bayer s’en met plein les poches et continue de vendre ses cochonneries en toute impunité comme si de rien n’était, alors qu’ils sont responsables de tout ça. Je suis furieuse!… quand je ne me sens pas impuissante et défaitiste…

    Voilà, c’est fait, je me suis énervée. Ca fait du bien de se défouler…

    Allez Le Rena, je t’embrasse et te souhaite beaucoup de courage!

    1. Coucou!Eh bien écoute ici c’est fluctuant,j’ai l’impression que je recommence moi aussi à pas mal les perdre,comme si j’en avais pas déjà suffisamment perdu… greffer
      je crois que le pire c’est quand j’essayé de faire une quête de cheval ou un chignon, on voit trop que j’ai genre 4 cheveux sur la tête, c’est ignoble,à chaque fois ça me donne envie de pleurer.Je pensais redémarrer une cure d’ortie,on sait jamais… ah et drame de ma vie en plus hier j’ai vu que je commençais à avoir des fourches! Genre en plus d’avoir pas de cheveux ils sont moches, gras et fourchus!super!la meuf la plus glamour du monde quoi!!donc généralement le jour du lavage je me dis que ça passe,qu’ils sont pas si pire, et dès le lendemain ils commencent à regraisser et donc à être tout raplapla et donc on voit que j’en ai quasi pas et la ça me déprime! Ma peau c’est bof,même si c’est quand même mieux que ce que c’était.
      Tu utilise quoi du coup en ce moment pour tes cheveux?gros bisous,et courage!

      1. Salut Le Rena,

        je pense que nous reperdons en grande quantité nos cheveux à cause du changement de saison. Jamais je n’avais perdu de cheveux à cause de ça avant, mais vu que nous les perdons de toute façon, c’est seulement un facteur aggravant de plus… merveilleux.

        Je pense qu’il n’y a pas grand chose que nous puissions faire malheureusement, à part limiter les dégâts. J’ai décidé de faire une cure de choc: Cystine B6, zinc, huile d’onagre, vitamine E, levure de bière. Je suis vraiment écoeurée de bouffer tous ces compléments alimentaires, mais je ne vais pas rester les bras croisés.
        J’hésite à rajouter l’ortie et/ou la spiruline, mais ça fait tellement de comprimés que j’ai peur de m’emmêler les pinceaux et de me rendre un peu malade à force.

        Ta peau est bof? Pour le coup, moi, ça va vraiment bien. Ecoute, essaie de prendre des gouttes d’alchemille ou d’achillémillefeuille. Prends les en voie orale et mets en sur ta peau. Je te jure que c’est super. Le complément Cystine B6/zinc que je prends est aussi réputé aider la peau.

        Pourrais-tu donner ton adresse email à Christelle pour que je puisse te contacter en MP?

        Au fait, des nouvelles d’Elo? J’ai l’impression qu’elle ne vient plus sur le blog. J’espère que c’est un signe que ça peau va mieux.

        Merci et gros bisous!

      2. Oui là ma peau est bof 😩Tu les trouve où tes gouttes?sinon ils ont de l’hydrolat d’achillee sur arom zone je crois… avec plaisir,j’essayé de faire passer mon mail à Christelle! Non moi non plus pas de nouvellesd’Elo . .
        Des bisous!!

      3. Salut les filles, mon mail est ‘petitecerizacerola@gmail.com’. Je serais ravie de vous mettre en contact. Je vous envoie des bises! 🙂

      4. Bon eh bien je ne trouve pas le mail de Christelle, si tu l’as je suis preneuse!!

      5. salut les filles. je vous lis mais bcp de bouleversement dans ma vie. début 2015 gros choc psychologique, ma vie s est effondrée. nuit blanche. j ai perdu 10 kg. je me suis battue. comme un bulldozer j ai avancé. je suis épuisée mais j essaye de sauver les meubles. je viens de déménager. ma peau est mieux mais ç est pas gagné. mais j ose regarder les gens en face ét je me suis coupée les cheveux. comme vous en ce moment je perd mes cheveux. je pense bcp a vous. je n étais pas présente car ce début d année 2015 fut très dur pour moi. ce qui m est arrivée est tres violent ét je ne peux en parler comme ça. tres gros bisous. le rena steph Christelle.

        Envoyé de mon iPhone

        >

      6. Coucou Élodie,

        Wow, quel début d’année! 😦 Je suis désolée pour toi, et je t’envoie tout mon soutien et ma compassion. Tu es très très courageuse de te battre, et je souhaite que la deuxième moitié de 2015 soit remplie de belles choses qui te donnent foi en l’avenir. Je t’envoie de gros bisous ma belle Élodie.

      7. Ooooh bichette 😦 je suis désolée d’apprendre ça. . Tu as mon mail hein,si besoin n’hesite pas.des bisous!

      8. Message de persévérance à toutes les femmes qui passent par ce forum:
        J’ai arrêté Diane 35 voilà presque 2 ans et après de l’acné qui s’est enchaînée Ça y est on peut dire que tout est rentré dans l’ordre alors que je n’y croyais plus alors COURAGE. Entre temps j’ai eu un bebe et maintenant c’est sterilet cuivre mais plus JAMAIS d’hormones pour moi. Terminé. A celles qui perdent patience courage vraiment car cela passera si c’est dû à l’arrêt de la pilule. Moi je dirais que mes VRAIS alliés ont été: le RHASSOUL pour le nettoyage du visage (attention ne pas le laisser sécher) en alternance avec du syndet nettoyant doux d’Uriage , la crème Avène « hydrance légère » pour l’hydratation et surtout pas d’exposition au soleil l’été car après c’est pire sinon.
        Voilà si ça peut aider ne serait ce qu’une personne!

      9. Merci pour ton témoignage, Jeanne! 😀 Superbes nouvelles! Tu donneras, j’en suis sûre, beaucoup d’espoir aux lectrices qui sont entrain de passer par là.
        Merci également pour les infos ‘soins de la peau’.
        Sois la bienvenue sur le blog, et n’hésite pas à donner des news régulièrement. Ça aide vraiment celles qui souffrent le plus. Et si tu as envie un jour d’écrire un article pour le blog, sur la façon dont tu as abordé et géré ton arrêt de pilule et ta grossesse n’hésite pas à me le faire savoir. Tous les témoignages positifs sont utiles!
        Je t’envoie une bise, ainsi qu’à ton bout de chou!

  2. Salut Andy,

    Oui, les 2 peuvent être normalement combinés.

    Par contre, pour le moment, je ne sais pas si c’est une bonne chose de prendre du vitex avec l’Estrosense, car tu ne sauras pas ce qui a marché. De même, si tu ne réagis pas bien à l’un ou l’autre, tu ne sauras pas lequel en est la cause. Essaie déjà de prendre Estrosense tout seul pendant quelques semaines. Si tu ne vois pas d’amélioration, tu peux alors envisager d’ajouter le vitex.

    Bises!

    1. Ok merci
      Tu as raison je vais attendre avant d’associer le vitex, pour le mmt pas de changements mais je suis trop pressée…. Je reviens te tenir au courant dans quelques semaine
      J’ai également décidé d’ajouter de huile de foi de morue en comp alimentaire sur quelques mois !
      Gros bisous et merci

      1. Coucou Stéfania,

        Alors, le DIM c’est une molécule que l’on trouve dans les légumes crucifères (brocoli, chou, etc.). Le vrai nom de cette molécule est le diindolyméthane, mais comme c’est un mot imprononçable on le surnomme ‘DIM’. Cette molécule possède des vertes anti-oxydantes. Elle aide le corps à se débarrasser des xena-oestrogènes (dits « mauvais-oestrogènes »). Et quand on a pris la pilule pendant de longues années, on a souvent stocké un excès de ce type d’oestrogènes, ce qui peut donner lieu à tous types de désagréments plus ou moins sévères – acné, troubles du cycle, cellulite, mais aussi certains cancers tels que le cancer du sein ou du col de l’utérus. Il est donc fortement conseillé aux femmes ayant eu recours à la contraception orale (ou même encore sous contraceptif) de prendre des compléments alimentaires à base de DIM. Plusieurs fabricants de vitamines/compléments divers se sont donc mis à produire des compléments alimentaires à base de DIM, dont la marque canadienne Natural Factors, qui a produit « Estrosense ». Il existe d’autres entreprises fabricants de compléments à base de DIM, dont la marque Estroblock, ou encore Nature’s Way. Estrosense est un complément parmi plein d’autres. Perso, je ne l’ai jamais essayé, mais il obtient beaucoup d’avis positifs sur la toile, et il y a pas mal de lectrices de ce site qui en sont très satisfaites. Voilà, j’espère avoir pu répondre avec assez de clarté à ta question. Bise! 🙂

  3. Bonjour à toutes!
    Je reviens pour ma part vous donner mon avis sur ma prise de tisane d’achillée millefeuille, a raison de trois tasses par jour; et bien j’ai nettement vu la difference sur ma peau! biensur j’ai toujours des boutons, ça
    restait modéré mais quand même…je trouve que ça ameliore le teint et les boutons sont moins voyants (moins rouge vif quoi).
    Je n’en ai quasi plus sur le torse et le dos, juste un ou deux qui se battent en duel en periode de règles.
    Les cheveux ça reste stationnaire, bien gras, mais pas de chute a signaler. Je n’ai pas a me plaindre car j’ai lu que certaines d’entre vous galèrent avec ça.
    J’en suis a plus de six mois de sevrage maintenant, pas de grosse cata a l’horizon; comme vu dans un com plus haut, peut être que mon sevrage sera plus long dans le temps par rapport a celles qui ont eu une grosse rechute?? ou pas , rien n’est sûr avec ces hormones …
    En tout cas je rejoins celles qui ont envie par moment de pousser des coups de gueule contre le corps médical. Je connais bien le soucis car je suis sous anti dépresseurs depuis des années et là aussi le sevrage sera hard…surement rien a voir avec la pilule :/

    Prochain defi: trouver un autre moyen de contraception car mon homme déteste les préservatifs :/

    Au fait l’achillée millefeuille est quasi inconnu au bataillon des pharmaciens par chez moi…j’ai commandé sur internet du coup c’est plus simple lol
    Par contre quand je demande du doliprane là pas de soucis biensur 🙂

    Je vous souhaite plein de courage !
    Très belle soirée a vous 🙂

    1. Salut Céline!

      Merci pour ton témoignage, c’est une super nouvelle! Je suis contente que l’achillée millefeuille t’aide.
      Je te préviens qu’il peut y avoir de fortes améliorations et ensuite des rechutes. Si cela devait arriver, ne désespère pas, c’est normal (en tout cas pour la peau).

      Je peux aussi te conseiller d’essayer l’achillée millefeuille en gouttes (ou gélules). C’est plus concentré et je trouve que c’est plus efficace. En tout cas, c’est ce que je trouve. Evidemment, je la prends en gouttes depuis seulement 2 mois et je trouve que ma peau va vraiment mieux (j’avais eu une petite rechute fin mars).

      Autre chose, j’en parle déjà plus haut. Honnêtement, en lotion sur ma peau, c’est super efficace contre les boutons, sans pour autant dessécher ou agresser la peau. je dirais que c’est nettement plus efficace que les crèmes anti-acné achetées en pharmacie.

      Bon courage à toi aussi!

  4. Ma Chère Elodie,

    Je réponds tardivement à ton email. Je travaille beaucoup en ce moment et je peine à me connecter. Je suis très, très triste d’apprendre que ce début d’année a été si douloureux pour toi. Je peux imaginer qu’avec les problèmes d’acné et de cheveux qui s’y ajoutent, ça a dû faire beaucoup…
    Pour moi, c’est le début 2014 qui a été terrible mais les mois passant, j’ai fini par remonter la pente. Je te souhaite à toi aussi de retrouver très vite le sourire. Et si tu veux juste évacuer un peu ta peine, n’hésite pas à écrire en message privé.

    Grosses bises et bon courage pour tout!

  5. Bonjour a toutes,
    Je me permet de poster ici car actuellement j’ai besoin d’un peu de « soutien », je m’explique:
    il y de cela maintenant bien un an ( pas vraiment calculé ) j’ai commencé un arrêt progressif de la pilule Diane 35, que j’avais reprise sur 3 mois pour cause de grosse crise d’acné après un arrêt brutal six mois auparavant.. J’ai donc tout fais dans les règles de l’art, 3/4 – 1/2 et pour finir 1/4 et même sur 9 mois pour mettre toutes les chances de mon coté, prise d’achillée, de probiotiques etc etc
    En janvier j’arrête définitivement, tous ce passe relativement bien pendant 3 mois 1/2, cycles presque réguliers, juste quelques petits boutons de temps en temps.
    Mais là depuis mi avril c’est une véritable catastrophe, énormes pustules rouges et pleins de pus sur le menton et toute la mâchoire et qui montent sur mes joues, est ce dû à une grosse crise de stress ou à mes hormones qui font yoyo.
    J’ai commencé une cure de msm depuis 1 mois, aucune amélioration pour l’instant, je commence a désespérer, je suis déjà les conseils de beauté-pure pour mon alimentation et mes soins de peaux, mais la ca devient dur a supporter et a vivre, j’ai vraiment la peau à vif, je peu à peine la toucher………. je suis vraiment à deux doigts de reprendre la Diane pour que tout redevienne à la normale, mais j’aime tellement l’idée de ne plus être dépendante de cette contraception.
    Voilà pour ma petite histoire, qui est souvent la même pour beaucoup d’entre nous.

    1. Salut Claire,
      Fiouuu comme je te comprend, putain de pillule c’est sur ..mais pas que … Si là c’est revenue d’un coup alors que tu avais eu une nette amélioration il faut trouver la cause au fond du fond du fond… Et pas que le changement de saison…
      moi aussi j’ai fais une énorme crise suite à l’arrêt de ma pillule mais surtout je crois profondément que chaque maladie est relié à un pb émotionnel, il faut que tu trouves cette cause la, le stress mais pas que.. Des fois c’est inconscient si tu veux tu peux me laisser ton mail je peux venir te parler en privé car la je pense sortir du sujet de l’article..
      Je suis en pleine crise moi aussi depuis 3 mois , et je comprend ton désespoir , mais ça va rentrer dans l’ordre je t’assure.. Voilà je te souhaite bon courage et reprendre Diane ne fera que masquer le pb et reviendra à ton prochain arrêt , je suis sûre que tu es forte , et que tu vas guérir sans avoir à reprendre cette pillule !
      Je te fais de gros bisous

      1. Salut Claire,

        Je suis vraiment désolée d’apprendre que malgré ton sevrage tu as des problèmes de peau. 😦

        Je ne suis pas certaine que ce soit un problème forcément émotionnel par contre. Je sais que des gens ont de l’acné à cause du stress, mais ce que tu décris ressemble plus à un problème hormonal ou à quelque chose que tu absorberais et auquel tu réagirais mal… il est aussi possible que le problème ait été là et que le stress n’ait fait que l’aggraver, mais je ne suis pas certaine que ce soit que ce ça.

        Je dis ça parce que cette année, j’ai eu une rechute qui m’a embêtée et cela s’est passé à un moment de ma vie où tout allait très bien sur tous les plans sans exceptions (même mes cheveux allaient mieux). Bref, ce que je te conseillerais de faire c’est:
        1- faire un bilan complet (thyroide, fer, hormones, gammaGT pour le foie, etc.)
        2- réfléchir à ce que tu aurais pu changer. Aurais-tu pris quelque chose de nouveau récemment?
        3- es-tu allée au soleil?
        4- manges-tu du laitage?
        5- quels sont les compléments alimentaires que tu prends?
        6- as-tu pris l’achillée millefeuille pendant le sevrage ou après? J’ai lu quelque part qu’il fallait attendre d’arrêter la pilule pour prendre ce type de plantes.
        7- prends tu des plantes détoxifiantes? Si oui, arrête-les quelque temps et vois si ça s’apaise….
        8- vérifier si tu as des ovaires polykystiques – il faut faire un examen (échographie des ovaires)

        Autre chose, il est possible que le sevrage n’ait pas été suffisant et que ton corps soit quand même en manque d’anti-androgènes….

        Moi aussi, j’ai eu des périodes d’améliorations et ensuite, sans raison apparente, ma peau me faisait ch… de nouveau. Ca met la patience à rude épreuve, je le sais, mais malheureusement, si tu reprends la pilule, je mettrais ma main à couper que tu auras le même problème de nouveau quand tu voudras faire un bébé ou quand tu voudras l’arrêter pour de bon à la ménopause. Tu risques donc de seulement repousser le problème.

        Quoique tu décides, courage et garde espoir!

      2. Merci pour ta réponse, je sais que reprendre la pilule n’est pas une bonne idée, mais des fois je me dis que comme cela je serai tranquille pour un moment, mais en même temps devoir repasser par la case « effet rebond » une troisième fois je ne suis pas sûre de pouvoir encore le supporter.
        Pour ce qui est de l’alimentation je ne mange pas de laitage, ou alors très occasionnellement a peine tous les 15 jours, sinon j’essaye et la je dit bien j’essaye d’éviter le sucre…. Pour les compléments alimentaire actuellement juste cure de MSM et probiotiques, pas d’exposition au soleil ( y en a pas chez moi ^^).
        Grrrr ça m’énerve cet acné, à bientôt 30 ans j’en ai marre de passer pour une ado, et de subir les questions de mon entourage.

      3. Merci pour ta réponse Andy, je ne dirais pas que j’avais eu d’amélioration, j’avais quelques boutons de temps en temps pdt mon sevrage mais rien qui ne soit gérable, mais là le fait que d’un coup tout revienne et quasi que sur le menton et la mâchoire, me font penser a un problème hormonale, et surtout avec une poussée d’au moins 10 nouveaux boutons par jour avec une tendance a faire « grappe » et du coup super douloureux et enflés.
        Je n’utilise plus que des cosmétiques bio et du maquillage Lili Lolo, je fais attention a ce que je mange (dans la mesure du possible et du raisonnable)
        3 mois que tu vis ca toi, je te trouve courageuse pour pouvoir le supporter, surtout dans la vie de tous les jours et les questions des proches.

    2. Salut Claire,

      Je suis désolée d’apprendre que tu as subi une rechute. 😦 L’acné est vraiment une plaie, et personne ne mérite d’en souffrir. Je suis de tout coeur avec toi, et je compatis pleinement.
      Étant ni médecin ni naturopathe, je ne voudrais pas m’avancer sur des sujets que je ne maîtrise pas à 100%, cependant je me permettrai simplement de revenir sur deux points qui me semblent importants à prendre en compte dans l’analyse de la situation. La première concerne le temps de reprise de pilule. Il se peut que ce ne soit pas du tout un facteur à considérer, mais tu dis avoir repris ta pilule sur 3 mois, et ensuite que tu t’en est sevrée au cours des 9 mois qui ont suivi. Tu as donc effectué un sevrage plutôt ‘long’, ce qui, j’ai remarqué en lisant les témoignages de filles pour qui ce système a bien fonctionné, aurait du augmenter tes chances de ne pas faire une rechute… la différence entre ton cas et celui des autres filles ayant adopté la méthode du sevrage est que ta reprise, pour le coup, a été très très courte ; 3 mois seulement. Je souligne cet aspect car je sais pour avoir moi-même du reprendre Diane 35 après une crise d’acné fulgurante lors de mes 21 ans que ce n’était qu’après une reprise de 5-6 mois que je commençais à retrouver ma peau de pêche. Il a bien fallu 5-6 mois pour que mon organisme s’habitue de nouveau à recevoir une dose régulière d’hormones, et j’ai déjà lu des témoignages similaires sur d’autres forums (faudrait que je sois moins fainéante et que je les retrouve)… 3 mois pour réhabituer ton organisme à un dosage stable d’hormones c’est très très peu. Or le but du sevrage en lui-même est de déshabituer son corps de façon très très douce à un dosage qu’il a reçu pendant très très longtemps. Ce que j’essaye de dire, certainement pas très adroitement, c’est qu’en l’espace d’un an ton corps a connu énormément de fluctuations hormonales, et certes tu as réduit le dosage de ta pilule graduellement, mais à quel moment dans tout ça ton corps a eu le temps de se ‘stabiliser’? En médecine holistique on part du principe que le corps tend toujours vers l’homéostasie, et il faut savoir qu’à l’heure où toi tu souffres d’acné psychologiquement, ton corps est également en souffrance car il essaye à tout prix de corriger un déséquilibre.
      Perso, je rejoins Stéphanie qui te suggère de demander un bilan hormonal complet. Je pense que ce sera là un bon point de départ. Il se peut qu’avec le temps tout rentre dans l’ordre spontanément (c’est le cas de l’une de mes amies qui a eu une énorme poussée suite à son arrêt de Diane 35. Au bout d’une année de galère elle a retrouvé sa peau de bébé, et aujourd’hui elle n’a aucun problème d’acné – il a juste fallu qu’elle laisse son corps faire ce qu’il avait à faire), mais au moins tu auras un point de départ…
      Le deuxième point rapide que je soulignerai concerne le MSM. Ce complément n’est pas un ‘anti-acné’; c’est un dérivé du souffre qui aide l’épiderme à mieux cicatriser. Il ne pourra pas cependant influer sur les causes de l’acné.

      Je reste là si tu as besoin de quoi que ce soit – d’en parler, de soutien, d’un exutoire, etc. Je sais à quel point la santé peut être un sujet de frustrations, surtout quand on opte pour le chemin naturel.
      Je t’envoie une grosse bise de soutien. xoxo

      1. Bonsoir Christelle, je comprend ce que tu veux dire par le fait que reprendre uniquement 3 mois la pilule pour le corps c’est perturbant, c’est vrai que j’ai rapidement commencé le sevrage parce que surtout en a peine deux mois ma peau était redevenue plutôt jolie.
        Quand en lisant les témoignages je vois que pour certaines filles il a fallu quasi un an pour réguler tout ca, ca me démoralise…
        Mon médecin je sais déjà que cela ne sert pas a grand chose que je me tourne vers lui pour avoir un avis médical, il est de l’ancienne école et plutôt du genre a direct me remettre sous Diane, peu être serait il plus approprié de voir directement un bon naturopathe.
        J’avouerais quand même que les chose ce sont « un petit peu » améliorées depuis quelques jours, enfin j’ai un peu moins d’effet « grappe de raisin », mais ils commencent a migrer dans mon cou.
        En tout cas merci pour le soutien parce qu’il faut avouer que ce n’est pas facile a vivre, surtout quand l’entourage commence en plus a poser des questions, que notre peau est a vif et qu’il faut aller bosser avec une tête atroce.

      2. Salut Christelle,
        Merci pour ta réponse à mon message de persévérance.(J’ai enfin pu retrouver le lien!) Oui je serais partante pour écrire un article sur le blog pour raconter mon histoire qui complèterait malheureusement les nombreux arrêts difficiles de Diane 35…
        A bientôt

      3. Bonjour Christelle, ton analyse m’interpelle et mintéresse. Je prends Diane depuis l’âge de 17 ans j’en ai 35… j’ai essayé 1 fois l’arrêt net et catastrophe. Et la je réfléchi sérieusement à un sevrage. Mais voilà en mai j’ai du la stopper 2 mois piur cause d’opération ( pour éviter embolie, phlébite.. ) je l’ai reprise fin juin. Ce laps de temps à suffit pour créer un dérèglement avec apparariton de boutons….et là j’en ai encore qq uns. Ma question penses tu que je devrais continuer Diane encore un peu avant de faire le sevrage?

  6. Bonjour les filles,
    Je suis désolée (et dégoûtée) de voir que le sevrage n’a pas d’effets sur certaines…j’ai tendance à penser que soit la diane est tellement forte que le sevrage n’est pas suffisant, soit cela vient d’un autre dérèglement. Dans les 2 cas, je pense sérieusement que reprendre la pilule ne servirait à rien même si je comprends que tu puisses en avoir envie, cela ne doit pas être facile tous les jours !!
    Tu devrais effectivement faire certains test pour écarter toutes les pistes ( bilan hormonale, thyroïde, OPK,…)

    De mon côté, je suis à mon 2eme mois à 1/2 comprimés de Jasminelle et je dois dire que le passage à 1/2 est marqué par plus de boutons (en ce moment c’est le cou qui trinque !) ce qui, en lisant vos commentaires, ne me rassure pas du tt pour la suite et fin du sevrage!
    J’utilise du savon d’Alep qui marche plutôt bien pour le torse mais peut être que c’est trop agressif pour le cou…j’ai investi dans de l’hydrolat achillée millefeuille en attendant de prendre mes comprimés et en remplacement de celui au géranium que j’utilisais déjà !

    Affaire à suivre donc mais je constate juste que le sevrage aide juste quelques chanceuses mais hélas pas la grande majorité…

    Bon courage en tt cas
    Bises

  7. bonjour
    je ne peux que comprendre ce que tu vis. j ai vécu cela il ya un an.
    aujourd’hui dhui cela va mieux mais encore de l
    acné. tout doucement cela diminue.
    persiste. ne la reprend pas.
    c est reculer pour mieux sauter.j ai aussi perdu mes cheveux. mais ils repoussent.
    il faut que tu tiennes. tu en
    ressortiras plus forte.
    ça restera un traumatisme à vie.

    1. Hello Claire,

      Comment va ton moral aujourd’hui?

      Je rejoins Christelle. Si tu as repris la pilule seulement 3 mois, il est assez peu probable que tu te sois sevrée de grand chose….

      En tout cas, je comprends fortement ton désespoir, c’est très dur, mais je te jure que ça passe. Oui, c’est long, oui on a l’impression que ça ne s’arrêtera jamais et oui, il y a des rechutes, mais le corps se remet petit à petit.
      J’avais comme toi, des plaques ou grappes, comme tu les appelles, de kystes. Je me sentais laide, sale (à cause du pus) et défigurée. Et en plus, j’avais très mal! C’était horrible. Tous les jours, je devais me raisonner pour ne pas reprendre cette satanée pilule.
      Aujourd’hui, le bilan est pourtant très positif. C’est un (très) mauvais moment à passer, qui peut être plus ou moins long selon les gens, mais on se sent libre après…

      J’ai une bonne nouvelle les filles. J’ai vu une endocrinologue aujourd’hui. En bref, elle ne pense pas que je vais devenir chauve (ouf!) et elle m’a dit que ça ne se voyait pas que j’avais perdu autant de cheveux. Elle m’a dit que je devais avoir vraiment beaucoup de cheveux avant…. oui! bref, elle m’a elle-même qu’elle pensait que j’avais subi un effet rebond je cite « c’est possible que ce soit un effet rebond. Cela arrive avec d’autres médicaments, il n’y a pas de raisons pour que ça n’arrive pas avec la pilule ». Oui! C’est un médecin qui l’a dit! Elle pense que si mon acné va mieux, mes cheveux redeviendront normaux aussi. Elle pense que je vis une transition.

      Elle m’a aussi parlé de méthodes qui existent pour aider les cheveux à pousser, donc quelque chose comme le RPR si ma mémoire est bonne. En gros, on prélève des plaquettes à la personne et on les réinjecte (je crois dans les cheveux), afin qu’elles puissent stimuler et renforcer les cheveux. Elle m’a dit que peu de dermatologues connaissaient cette méthode (je n’en doute pas, aucun ne m’a jamais parlé de ça).
      Elle me conseille aussi de prendre la cystine B6 de façon très prolongée pour voir les effets.

      Bisous à toi et courage, courage, courage!

    2. Salut Elodie,

      Je suis contente que ta peau aille mieux! C’est vraiment super d’avoir de tes nouvelles!
      Bisous ma belle!

      1. Coucou les filles,petit msg pour donner des news.
        Pour moi la peau c’est quand même bien mieux que ce que ça n’a été,même si on ne peut pas dire que j’ai une jolie peau non plus..
        Et alors mes cheveux bon bein je trouve que ne récupère toujours pas d’épaisseur et ça me désespère..Il y a certaines coiffures que je ne fais plus,c’est trop laid,on dirait que j’ai 3cheveux,bref,pas beaucoup d’améliorations à ce niveau là…
        Et toi Stéphanie,tes cheveux ça en es ou?
        bisous à toutes!

      2. Coucou miss 🙂

        Contente de savoir que ta peau va mieux. As-tu lu le commentaire de Jeanne? Il est plein d’espoir pour celles qui ont arrêté leur pilule et qui sont passée par la crise de guérison. Elle parle également du rhassoul pour le nettoyage de la peau… ça peut toujours aider. Pour le cheveux, as-tu tenté le bilan hormonal/l’analyse minérale (excuse-moi si c’est oui, et si tu en as déjà parlé… les commentaires arrivent souvent en masse, et je suis souvent obligée de bien les relire pour ne pas mélanger toutes les infos)? Je t’envoie une grosse bise, et espérant que tu profites quand-même de l’été…

  8. Bonjour,
    Merci pour ce témoignage qui laisse de l’espoir, je compte en effet arrêter prochainement la pilule.
    T’es tu mise sous sterilet non hormonal suite à ça ?
    De plus tu parle de problème de surplus de pilosité; l’année derniere jai arrête brusquement ma pilule et j’ai vécu 6 mois d’enfer avec acné comme jamais auparavant, et surtout apparition de duvet partout sur le corps notamment sur le ventre et intérieur des cuisses ce qui est assez gênant …. Sais tu si cela s’estompera avec le temps ? Car je crains qu’avec un nouvel arret ceci s’aggrave encore plus et c’est déjà un énorme complexe pour moi. Merci beaucoup

    1. Salut Aline,

      Je m’excuse pour le retard de ma réponse.
      Non, je n’utilise pas de stérilet mais le préservatif qui me convient très bien et que je trouve pratique.

      Pour le duvet, oui, j’en ai plus, mais personnellement, ça ne m’affecte pas du tout car ça s’enlève et finalement, c’est quand même beaucoup moins visible que des kystes inflammés et rouges partout sur le visage.

      As-tu vu qu’il est possible d’arrêter la pilule de façon progressive? C’est beaucoup moins brutal et il semblerait que ça marche bien. A ta place, je tenterais le coup.

      Bonne chance! 🙂

  9. Bonjour

    Merci beaucoup pour tous les conseils de cet article car la tisane d’achillée millefeuille m’a tout simplement sauvée ! J’en prends depuis peut-être 3 semaines et je n’ai quasiment plus d’acné. J’aurais juste voulu savoir s’il fallait en prendre tous les jours, si ça n’avait pas d’effet négatif ? Depuis que je m’y suis mise, j’en prends tous les jours, parfois une tasse, parfois deux par jour, car j’avoue que ça marche tellement que j’ai peur d’arrêter mais du coup je me sens un peu dépendante de ça et je ne sais pas très bien si je pourrais tout aussi bien en prendre juste 2 fois par semaines ou si c’est justement le fait d’en prendre tous les jours qui fait que ça marche. Si quelqu’un pouvait m’éclairer quant à la posologie, donc ça serait super. Merci!

    1. Coucou Clara,

      Je suis super contente de voir que la tisane d’achillée millefeuille t’a aidée! 🙂
      Je comprends ta crainte. pour ma part, je l’avais prise plusieurs mois et je l’avais ensuite arrêtée. Malheureusement, j’ai eu une rechute après. C’était l’été dernier. j’avais écrit au Pr Joyeux qui m’avait dit qu’il fallait en prendre pendant au moins un an.

      Vu que ça semble marcher sur toi, tu peux essayer de réduire les doses progressivement d’ici un ou deux mois, mais pour le moment, je ne l’arrêterais pas. Sache aussi qu’avec les variations hormonales, on peut avoir l’impression que le problème est parti définitivement, mais en fait, il peut y avoir en encore des poussées aux moments critiques du cycles (règles et ovulation).

      Continue d’en prendre et vois si au cycle suivant l’effet positif est toujours là.

      Bonne continuation! 🙂

      1. Coucou Stéphanie,

        Tout d’abord merci à toi. Effectivement ma peau était devenue vraiment super et depuis 5-6 jours j’ai eu une petite rechute car je sais que j’attends mes règles au début du mois. Je n’ai jamais cessé de prendre les infusions d’achillée, je vais peut être essayer en gouttes, comme conseillé plus haut! Mais c’est vrai que c’est difficile d’avoir une rechute quand on avait constaté tant d’amélioration 🙂 même si je dois dire que les boutons sont nettement moins nombreux, gros et douloureux qu’avant, ce qui est quand même positif. Tu penses que c’est donc au bout d’un an de consommation d’achillée qu’on peut considérer qu’il n’y aura plus de rechutes, du moins très peu? J’essaie de faire attention à ce que je mange pour faciliter encore les choses, mais je vais continuer assidûment cette prise d’achillée mille feuille car c’est quand même génial !
        Merci encore.

        Bonne continuation à toi aussi !

  10. Bonjour Clara, pour la tisane d’achillée perso je prends 3 tasses par jour et j’essaie de m’y tenir. Au départ j’etais moins rigoureuse et certains jours j’oubliais carrément et bien je constatais carrément moins d’effets.
    Sinon comme dit Stéphanie tu peux essayer les gellules ou les gouttes, c’est moins contraignant 😉
    Je pense qu’il faut en prendre sur le long terme genre pendant 6 mois avant d’arrêter progressivement , je crois que c’est ce que j’avais lu sur le blog.

    Je reviens sur ce que dis Stéphanie sur l’arret et la reprise de pilule, ayant déjà tenté un arrêt il y a quelques années. J’avais fais une grave crise d’acné donc reprise de pilule et je me faisais du soucis justement sur la lenteur de l’amelioration de ma peau, je pensais qu’elle n’avais plus aucun effet, le stress!! et il a bien fallu 6 mois pour que ma peau redevienne parfaite. Donc je comprends que le corps puisse être perturbé par de multiples changements…
    Et depuis que je ne suis plus sous pilule, je redécouvre les fluctuations hormonales pour mon plus grand bonheur; a l’approche des règles je suis à fleur de peau , je m’énerve vite et des envies pour certains aliments lol
    J’ai vu également dans vos coms que l’arret de diane 35 a été un peu cata pour certaines et considérée comme une pilule forte; j’ai été sous androcur pendant 10 ans au moins, elle contient la même molécule antiandrogénique que diane en 10 fois plus fort !! :/ oufff, tout compte fait je m’en sors pas trop mal!

    Merci Stéphanie pour le conseil de la lotion d’achillée sur la peau je vais essayer 😉

    Bonne journée à toutes
    Céline

    1. Merci beaucoup pour la réponse. J’ai oublié de préciser que mon acné n’était pas due à l’arrêt de la pilule chez moi mais comme je sentais que j’avais une acné hormonale, j’ai voulu essayer l’achillée et je peux donc dire que ça marche très bien même sans être passée par la case pilule. 🙂 Effectivement je vais faire ça je prendre, essayer d’en prendre vraiment régulièrement pendant 6 mois environ et voir par la suite. Sinon oui l’hydrolat d’achillée mille feuille est aussi très doux pour la peau, juste après le nettoyage, c’est vraiment bien!

      1. Coucou miss,

        Je t’ai répondu au-dessus. Je m’excuse de ne pas avoir répondu plus tôt, mais je n’ai pas d’alerte quand quelqu’un écrit et ces derniers temps, j’étais très occupée.

        De toute façon, je vois que Céline t’a répondu. Elle a entièrement raison. En tout cas, je me réjouis que ça marche pour toi!!

        A bientôt et bonne continuation!

  11. Coucou miss,

    Tout d’abord merci! Pour ces articles qui sont très intéressants.
    La raison pour laquelle je t’écris et que j’aimerais avoir ton avis. Voilà j’ai 21 ans et je prends la pilule depuis que j’en ai 17. Pendant 4 ans j’ai donc pris une pilule faiblement dosée du type mini drill puis leeloo ge pour stopper mon acné.
    Aujourd’hui je veux arrêter car comme beaucoup je suis convaincue que c’est de la merde. J’ai arrêté d’un coup il y a 4 jours et l’ennui c’est que je vois ton article sur le sevrage que maintenant… Alors j’ai bien conscience du fait que tu n’es pas médecin mais si tu pouvais me donner ton avis sur ce qui suit ça m’arrangerai bcp.
    1) est il possible de revenir en arrière et de tenter le sevrage comme tu l’as fait?
    2) mon corps a repris ses droits très très vite pusique trois jours après l’arrêt j’ai eu mes règles ( noter j’ai eu mes règles sous pilule une semaine avant qu’en pense tu? Est ce bon signe?
    3) ajoute à cela mes premiers boutons apparaissent déjà (des gros viens moches)

    En résumé je trouve que tout vient très vite et je ne sais pas vraiment quoi faire…
    4) as tu entendu parler du complément alimentaire DIM qui utilise la molécule contenue dans les aliments de la famille des choux?
    Apparement ceci régule naturellement les « bonnes » hormones des mauvaises…

    J’ai conscience que tu dois recevoir pas mal de mails et ça me ferait super plaisir si tu pouvais m’apporter quelques réponses.

    Je vais donner un peu de lecture à mon copain et grâce à tes conseils ma petite sœur de 18 ans ne prendra jamais la pilule.

    Encore mille merci pour le temps et les efforts que tu as mis dans la rédaction de tes articles!

    Bises
    Caroline

    Envoyé de mon iPhone

  12. Salut Caroline,

    Je pense que c’est surtout Christelle, l’auteure de ce blog, qui peut t’aider sur la question du sevrage. Elle a eu la gentillesse de me donner l’opportunité de partager mon expérience post-pilule, mais après un arrêt brutal.

    1) Si tu viens seulement d’arrêter la pilule, je ne pense pas que ça soit forécment un problème de la reprendre et ensuite de faire le sevrage. Par contre, vu que tu auras déjà passé un mois sans pilule, l’arrêt, puis la reprise peut peut-être boulverser un peu ton corps. En fait, ça dépend tellement de la femme que c’est assez dur de répondre. Certaines ressentent des changements presque immédiatement (comme toi) et d’autres beaucoup moins. Visiblement, si le changement hormonal depuis ton arrêt est perceptible, c’est que tu es peut-être très sensible aux variations hormonales. Personnellement, je ne reprendrais pas la pilule et je me contenterais de prendre des plantes comme je te l’explique au 3).

    Ceci dit, si tu décides de la reprendre il vaudrait mieux la reprendre pour au moins 2-3 mois, histoire que ton corps soit de nouveau bien conditionné et que le sevrage te serve à quelque chose.
    Mais bon, attention, je ne suis pas médecin. Il s’agit d’une hypothèse.

    Je suis désolée de ne pas pouvoir t’aider plus à ce niveau. Le problème dans ce genre de situation c’est que c’est un choix très personnel et que c’est à soi de voir ce qui nous convient le mieux.

    2) je pense que oui, c’est assez bon signe que tu aies de nouveau tes règles.

    3) si tu as déjà des boutons, c’est que ton corps est très sensible aux variations hormonales. Dans ce cas, je peux te conseiller de ne pas reprendre la pilule mais d’ores et déjà de prendre du vitex en 2e partie du cycle + de la tisane ou des gouttes d’achillée millefeuille (ou d’alchemille)
    Je trouve que ça marche très vite (pour des plantes) et au final tu fais déjà le travail de fond, à savoir équilibrer te shormones de façon naturelle, ce que tu devrais peut-être faire même après (ou pendant) le sevrage, comme l’a fait christelle.

    4) Oui, je connais le DIM. Il est utilisé dans des compléments alimentaires tels que Estroblock ou je crois Estrosense.
    Pour moi, ce qui a marché, c’est l’achillée millefeuille.

    Voilà, j’espère avoir pu t’aider un peu. Je te souhaite bonne chance!

  13. Bonjour les filles, je vous donne de mes nouvelles un mois après mon dernier message.
    J’ai consulté un naturopathe il y a maintenant une semaine, je suis scrupuleusement ses conseils, même si je faisait déjà bien attention a mon alimentation en évitent le sucre et les laitages, j’en suis donc au stade des analyses de sang (pour exclure une candidose) et dosage hormonale salivaire (bon la faut encore attendre le bon moment du cycle).

    Les premiers conseils qu’il ma donner en attendant d’avoir mes résultats sont déjà la détox du foie; tisane de menthe poivrée, massage du foie à l’HE de menthe poivrée le soir et hop au dodo avec bouillotte d’eau chaude dessus… Egalement le romarin en gemmothérapie et les EPS d’artichaut (ok lui pas eu le courage, l’artichaut c’est trop atroce).

    Sinon pour ce qui est de l’acné même et bien je dois « mâcher » une cuillère a soupe d’huile d’olive tout les matin a jeun pendant 5 min (bio l’huile), a priori cela permet d’éliminer les toxines.
    Il m’a également conseillé de jeûner une semaine ( la j’hésite encore surtout il faut que ce soit encadré ), j’ai donc opter pour l’option réalisable de la mono-diète de 3 jours, ca tombait bien cette semaine je ne travaillait pas jeudi et vendredi, juste a tenir samedi matin au travail, alors j’ai fait mon stock de pommes (bio) et entamé ces 3 jours, je vous avouerai que le premier n’a pas été le plus facile et qu’au bout de 2 jours ben la pomme crue on en a raz le bol, du coup petit passage au four avec eau et cannelle (miamm).
    Je reprend mon alimentation normale a partir d’aujourd’hui tout tranquillement.

    Et les résultats allez vous me demander…. Eh bien je dirai que pour seulement une semaine de traitement ils sont largement présents, autour de la bouche je n’ai plus que des cicatrices rouges, les boutons encore enflammés ce situent sur les mâchoires vers les oreilles et un peu sur une tempe.
    J’ai tellement aimée ma mono-diète et le bien-être qu’elle procure que je vais par la suite faire une journée mono-diète par semaine.
    Hier j’était en forme, confiante, positive et là…. ma mère vient me rendre visite…. mais tu as vu ton visage (je n’étais pas maquillée) …. faut faire quelque chose, va voir le médecin, prend des antibio, tu prend plus ta pilule? tu es stressée? tu as un problème? tu peu pas rester comme ca….
    Merci maman, j’aime vraiment discuter avec toi !!!

    1. Courage claire, je me suis également pris des réflexions comme celles ci durant des mois. Pas terrible pour la confiance en soi. Soigner l’acné est un travail de longue haleine..
      Perso je suis heureuse d’être sur ce blog et d’avoir plein de témoignages, je me sentais un peu seule apres l’expérience que j’ai eu. Je sors d’une crise acneique apres un traitement antibiotique, et j’ai décidé de commencer a me sevrer de la pilule en août. Je vous ferai part de mon expérience. En attendant je soigne ma peau avec une cure de bardane pensee sauvage et onagre pour l’hydratation.
      Bisous !!

  14. Salut les filles, Claire, Aline et toutes les autres,

    me voilà de retour. Après une période assez bien, avec une peau à imperfections, certes, mais une peau normale, me revoilà de nouveau avec des boutons. J’ai en ai toujours eu quelques uns, surtout vers la mâchoires et les oreilles, mais ça ne me gênait pas, car ils n’étaient pas trop visibles et partaient assez vite. Malheureusement, depuis cette semaine (règles), c’est de nouveau la fête au village. J’en ai bien plus vers les mâchoires et oreilles, et en plus j’ai un kyste sur une de mes pommettes. Je n’ai presque jamais de boutons là et je dois dire que c’est hyper gênant, car on ne voit que ça.

    Je ne sais pas pourquoi j’ai ces boutons ce mois-ci. J’avoue ne pas manger hyper sainement tout le temps, mais ça, ce n’est pas nouveau. Il m’est impossible de faire mieux, car je travaille beaucoup et je n’ai pas le temps de cuisine (en plus de détester cela). Si je commence à tout supprimer de mon alimentation en plus du laitage, je vais mourir de faim…

    Bref, c’est hyper frustrant. C’est vrai que ce n’est en rien comparable avec ce que j’ai connu, mais je suis vraiment fatiguée…. 2 ans et demi d’arrêt et plus de 2 ans d’acné. C’est long, long, long. Et j’ai 33 ans!

    Allez, gros bisous les filles!! Et courage!

  15. coucou Stéphanie, j ai terminée mon sevrage il y a 2mois, et je suis en panique chaque matin à l idée de les revoirs ces fouttu microkystes… je prend du DIM depuis tout le sevrage, et j ai commencée le vitex depuis la fin… j’ai 2-3 boutons qui sont apparues aujourd hui à ma 1ère ovulation.. je voulais des renseignements sur les gouttes d achillée (au cas ou dim et vitex seraient impuissant à un moment) qu elle est la difference de l achillée avec le dim? ta peau va mieux depuis les gouttes et vitex? bisous

    1. Coucou Céline,

      Je t’vaoue que je ne connais pas beaucoup le DIM. Je sais surtout que cela permet d’équilibrer les hormones et on en trouve dans le produit ESTROBLOCK vendu aux Etats-Unis et que l’on ne trouve pas en Europe (les frais de port sont en plus hors de prix). Une alternative est d’acheter ESTROSENSE qui est produit en Grande-Bretagne, mais qui est assez cher.

      L’achillée millefeuille a une fonction phyto-progesterone, si bien qu’elle permet au corps de produire davantage de progestérone. Par exemple, lors que les symptômes prémenstruels sont très difficiles (mifgraines, insomnies, irritation, etc.), c’est généralement en raison d’un niveau trop faible de progestérone. Consommer des plantes qui ont une fonction phytoprogestérone peut aider à équilibrer les hormones.

      Oui, ma peau va mieux depuis lla combinaison gouttes d’achillée ou alchemille (ça dépend du stock de mon magasin bio) et vitex. Ceci dit, j’ai encore des rechutes et c’est très, très irritant, car cela arrive souvent quand ma peau va bien et que les anciennes marques sont presques complètement parties. C’est très décourageant.

      Ceci dit, ces plantes ont clairement aidé ma peau et je ne peux que les conseiller. Le facteur temps est très important aussi. Il faut BEAUCOUP de temps pour que le corps se remette. Par exemple, je perds encore beaucoup de cheveux. Même si tout le monde me dit que ça ne se voit pas, moi je le vois bien dans le lavabo, la baignoire, sur la moquette du bureau ou même sur les sièges du train par exemple…

      Bref, j’espère avoir pu te rensiegner.
      Bisous et bon courage!

  16. Bonjour Stéphanie, Christelle, et toutes les autres.
    Après quelques mois sans nouvelles, mais tout en continuant à vous suivre, je tenais à vous saluer et à vous encourager toutes, car je sais combien c’est difficile.
    Pour rappeler rapidement les faits, j’ai pris DIANE pendant 10 ans puis YAZ pendant 18 mois. Tout comme vous, j’ai subi un retour violent d’acné à l’arrêt de la pilule.Sans parler de la perte importante des cheveux et de la pousse des poils. Plus les mois passaient et plus les dégâts étaient importants. Après 18 mois d’arrêt je suis arrivée à un stade très critique : gros kystes plein les joues et le menton. J’ai pourtant suivi tous les conseils mais je pense que nous sommes toutes différentes. J’ai vu plusieurs spécialistes jusqu’au jour où je suis tombée enceinte et malheureusement fait une grossesse extra-utérine. Depuis, je reprends la pilule à contre cœur (YAZ). 8 mois que je reprends ce comprimé chimique et je peux vous dire que la cicatrisation est longue, très longue..Aujourd’hui encore, je me fais suivre par un médecin spécialisé en médecine chinoise mais les kystes sont encore là même s’ils ont diminué de volume. J’ai encore des traces et bien entendu des trous, qui ne partiront sans doute jamais.
    Non loin de vous décourager, ils faut se dire que la peau a besoin de beaucoup de temps pour cicatriser.
    J’aimerais à nouveau arrêter la pilule dans quelques mois, alors je vais suivre la méthode du sevrage cette fois. Elle semble fonctionner pour beaucoup d’entre vous.
    Courage à vous toutes !
    A très vite !
    Séverine

    1. Salut Séverine,

      C’est super d’avoir de tes nouvelles!

      Je suis évidemment bien triste de savoir que l’acné a autant affecté ta peau.
      Ton expérience prouve en effet que même en reprenant la pilule, il faut pas mal de temps au corps pour se remettre d’un choc hormonal… Par contre, ce n’est pas forcément décourageant. Au contraire, ça veut dire que l’acné qui traîne n’est pas une fatalité , mais que c’est surtout une question de temps… Quand on sait que tôt ou tard ça passera, c’est déjà plus facile de tenir le coup que lorsqu’on se dit que l’on doit se taper ce fléau toute la vie.

      Puis-je te demander si tu as utilisé ou utilses encore actuellement des gels dermatologiques? Je déconseille fortement d’utiliser ces saloperies de médicaments. Pour ma part, la seule fois que j’ai utilisé un gel comme ça, j’ai senti d’affreuses brûlures et ça m’a laissé un gros trou dans la joue à l’endroit où ça avait solidifié un microkyste…
      La seule crème dermatologique qui semble bien marcher sans trop agresser, c’est Differine. Mais elle n’est pas vendue en Belgique, si bien que je n’ai pas pu l’utiliser depuis le début de cette aventure.

      En tout cas, je suis sûre qu’avec le sevrage les choses se passeront mieux pour toi. De plus, en utilisant les adéquates dès le début, ça aura probablement plus d’impact. C’est essentiel que tu sois bien suivie. Ca t’apportera un grand soutien sur le plan physique mais aussi psychologique.

      Bon courage!
      Bisous

      1. Coucou Stéphanie,

        Pour répondre à ta question, non je n’applique plus de gel ni crèmes dermatologiques depuis le mois de mars. Depuis que je suis suivie par un docteur spécialisé en médecine chinoise. Il m’a dit de tout arrêter, y compris les antibiotiques que je prenais à ce moment là. J’ai eu peur d’une rechute mais en fait non. La seule chose qu’il m’a « autorisé » c’est de continuer mes masques au miel. Clairement, je pense que moins nous agressons notre peau, mieux elle se porte. Il m’a expliqué que la peau devait « réapprendre » à fonctionner d’elle même. Que plus nous mettons de crème hydratante, et autres types de crèmes, et plus la peau en aura besoin. C’est un cercle vicieux. Il m’a dit également conseillé de ne plus mettre de fond de teint (même les soit disant non comédogènes), chose que je n’arrive pas encore à faire car j’ai encore trop de marques, et de me laver uniquement le visage à l’eau chaude. C’est long, mais c’est nettement mieux qu’en début d’année. La seule crème que j’applique une fois par jour est une crème anti-rougeurs de chez Avène sinon ma peau est trop sèche.
        J’ai hâte d’arrêter la pilule parce que je vois bien les effets néfastes qu’elle a pour moi, mais en même temps j’appréhende.
        Cette question a déjà dû être évoquée, mais comment faites-vous pour couper votre pilule ?

      2. Salut Severine,
        Cela fait un moment que je n’ai pas écrit sur le blog mais je suis attentivement vos échanges. Je te souhaite bonne chance pour ton sevrage et j’espère et je suis sure que ca va aider a ne pas trop « brusquer » ton organisme.
        Je n’ai pas fait le sevrage mais je me suis beaucoup renseignée dessus car j’aimerai démarrer mon sevrage quand je rentrerai de Métropole (actuellement en Guyane).
        Sur le site de beauté-pure, elle a fait un article sur la pilule et parle également du sevrage (elle a même fait une reference a ce site). Mais ils proposaient une autre solution que couper sa pilule : sauter des jours au fur et à mesure.
        Par exemple, tu prends ta pilule normalement le lundi et mardi et le mercredi tu ne la prends pas, jeudi et vendredi tu la prend à nouveau et samedi rien. Et ainsi de suite..
        Après tu peux diminuer au fur et a mesure : 1 fois sur 2, 1 fois sur 3, etc…
        Ca me paraissait plus simple comme solution afin de ne pas couper la pilule et en terme d’economie sur la plaquette !
        Voila bon courage à toi et à vous toutes !
        Bises

      3. Salut à toutes !
        J’entame mon sevrage aujourdhui, enfin ! J’ai décidé de passer par la méthode où il faut couper les pilules. J’ai cependant une question: durant les deux premiers mois je ne prendrai donc que 3/4 d’un cachet par jour (sauf la semaine d’interruption), j’ai préparé un petit sachet de pilule déjà coupées mais je n’ai pas de gaspillage comme le dit Brune car le quart non utilisé sert pour un autre jour.
        Est ce que je ne ferai pas une grosse erreur en faisant cela ?
        Merci de vos réponses !
        Pour précisions suits à mon traitement antibiotique je n’ai plus aucun bouton depuis un mois et demi maintenant, je ne me met plus que de l’eau micellaire matin et soir ainsi qu’un peu de poudre minérale la journée. En parallèle je fais une cure de bardane pensee sauvage + onagre et cela semble fonctionner, je compte continuer jusqu’à la fin du sevrage.

        Courage à toutes !!! Je suis passée par une sale période acneique lors d’un premier arrêt brutal de pilule, et je prie pour que le sevrage soit efficace.

  17. Bonjour,

    Je suis en fin de sevrage de la pilule Jasminelle ( en espérant que cela fut bénéfique).
    J’ai acheté des gélules de Vittex ainsi que de l’achillée millefeuille. Le vittex me fait un peu peur mais j’envisage de prendre l’achillée après mon 1er cycle « à vide ». Quelle posologie suivre? Dois je faire une pose lors de mes règles?
    Merci bcp

  18. Coucou Lollipop,

    Je te conseille de suivre la posologie indiquée sur la bouteille. Personnellement, je prends l’achillée en continu, mais il m’arrive parfois de faire une pause d’une semaine.
    On vient de me conseiller d’arrêter le vitex car ça fait déjà 8 mois que je je le prends et on m’a conseillé de le remplacer par du palmier nain et du don Quai (je ne connais pas cette plante). J’hésite à prendre de nouvelles plantes, pour le moment. Je veux déjà voir comment ma peau réagit avec l’arrêt du vitex.

    Bon courage!

  19. Salut Séverine, Brune, Aline et les autres filles,

    Je ne peux malheureusement pas vous conseiller pour le sevrage, puisque je ne l’ai pas fait, mais il y a de plus en plus de femmes qui le font et il est possible de trouver pas mal d’informations, notamment sur ce blog. Christelle explique tout très bien dans l’article réservé à cette question.

    Séverine, je pense aussi qu’éviter de mettre des produits sur son visage aide beaucoup. Je ne me nettoie le visage qu’à l’eau micellaire (l’eau du robinet me dessèche atrocement la peau) et j’applique des gouttes d’achillée car elles calment les boutons. Je trouve ça très efficace et très honnêtement, je n’ai même pas besoin de mettre de crème hydratante après. En tout cas, depuis que je ne me lave plus le visage avec l’eau du robinet, ma peau est beaucoup moins irritée et sensible.

    Je vous souhaite tout plein de courage!

  20. Bonsoir les filles,
    je ne vous ai pas écrit depuis un petit moment, mais je vous lis toujours attentivement,
    Je me désole de voir que la plupart d’entre nous galérons a l’unissons avec cette cochonnerie d’acné, il est sur qu’en arrivant à la trentaine avoir une peau de « teenager » c’est pour le moins du à vivre…
    Aujourd’hui j’ai eu une discussion avec une cousine qui est médecin à l’hôpital Cochin, spécialisée dans les grossesses des femmes ayant des maladies génétiques donc bon les hormones c’est son truc, et donc verdict pour elle le naturopathe ce n’est pas de la « vraie » médecine, enfin rien de reconnu quoi… elle me dit de prendre un traitement d’Androcur, de ne pas hésiter…….. mais bon là j’avoue j’hésite justement, retourner au chimique j’ai du mal, même si effectivement ca reste LA solution à tous nos maux.

    1. Salut Claire,

      Ton commentaire est très intéressant! Je me permets de te faire une (très) longue réponse.

      Concernant ce que te dit ta cousine, je pense très franchement que les médecins français ont une vision très étriquée de la médecine (si je puis me permettre). Concernant le question de la « naturopathie », il faut savoir qu’ elle est reconnue en Belgique et que les naturopathes obtiennent des diplômes dans cette discipline. L’approche très franco-française me fait donc un peu rigoler…

      De plus, je trouve que l’approche que beaucoup de médecins ont vis-à-vis de l’utilisation des plantes est très hypocrite. Ils savent pertinemment que les médicaments sont faits à partir des plantes. Il est d’ailleurs souvent reproché à l’industrie pharmaceutique de s’approprier les ressources génétiques des pays en développement, car ces pays ont une vaste biodiversité qui sert énormément à la fabrication des médicaments. C’est d’ailleurs pour protéger cette biodiversité biologique tant utilisée par l’industrie pharmaceutique que le Protocole de Nagoya a été signé…
      Evidemment, les médicaments auront généralement un effet plus puissant et rapide que les plantes (et encore, à forte concentration, les plantes peuvent être très puissantes), mais cela n’ôte rien à l’efficacité de ces dernières. Par conséquent, estimer que seuls les médicaments peuvent soigner, même des problèmes comme l’acné, est pour le coup de la pure mauvaise foi.

      Selon moi, la médecine ce n’est pas refiler aveuglément et de façon totalement mécanique une prescription, à savoir, la même pour tout le monde. La médecine, c’est la capacité à analyser les symptômes, prendre le temps d’essayer d’identifier la source du problème, être à l’écoute du patient et lui proposer un traitement en adéquation avec le problème et ses besoins. Très franchement, j’ai systématiquement retrouvé cela chez les naturopathes ou hométopathes, alors que je ne l’ai presque jamais retrouvé chez les médecins lambdas…. Je ne dis pas qu’un naturopathe trouvera forcément la réponse au problème, mais au moins il aura une méthodologie beaucoup plus intelligente qu’un médecin classique, qui lui, ne cherchera qu’à traiter les symptômes sans s’attaquer à la cause.

      Je déteste faire des généralités et je m’excuse cela y ressemble, mais je dois t’avouer que depuis que j’ai eu cette expérience avec la pilule, je me méfie énormément de ce que me disent les médecins. L’acné n’est pas une maladie grave (dans le sens où on n’en meurt pas) et affirmer que seul un traitement lourd comme Androcur peut en venir à bout est une approche franchement choquante (désolée si je suis un peu directe).

      La pilule est à l’origine de mes problèmes d’acné. Si à l’époque, on m’avait fait arrêter Minidril au lieu de me faire prendre Diane 35 et Androcur, mon problème serait déjà résolu depuis 10 ans (j’ai 33 ans). Je suis la preuve que sans traitement hormonal lourd, on peut réussir à surmonter un arrêt de la pilule. Certes ma peau n’est pas encore parfaite et j’ai encore des poussées, mais elle est quand même normale la plupart du temps. De plus, il ne faut pas oublier que j’ai pris Diane 35 sur une période de 10 ans, alors il est normal que ce soit long à se rétablir…

      Désolée pour ce long post, mais j’aurais aimé que quelqu’un me dise ces choses-là il y a 10 ans. Ca m’aurait épargné beaucoup de temps et d’argent….

      Bon courage!!

      1. Merci pour ton message Stéphanie,
        Je pense aussi que les médecins ont un esprit assez fermés aux médecines dites naturelles, je travaille depuis 10ans en pharmacie et rares sont ceux qui pour une anxiété passe par la case phyto ou homéo, non avec eux c’est direct Lexomil ou Xanax…
        Je me suis rapidement rendue hermétique à la discussion avec ma cousine, quand je lui ai dit avoir fait un sevrage progressif de la Diane et qu’elle m’a répondue  » là tu as fait une belle connerie », j’ai ensuite eu le droit au discours assez classique du si j’étais à ta place moi direct j’aurais pris du Roacutane… (mince moi qui pensai être dans un bon jour niveau acné ^^)
        Enfin moi je constate surtout que depuis que j’ai vu mon naturopathe ( étude de biochimie allemagne Doctorat sur le sida, 10 ans directeur de recherche clinique en oncologie puis formation d’Heilpraktiker) les résultats sont là, serte il y a encore des jours de mon cycle ou c’est une vrai catastrophe.
        J’ai l’impression d’avoir une acné qui migre lol, tout a débuté par les coins de la bouche et le menton puis c’est monté aux joues et aux tempes, puis les maxillaires et maintenant c’est le coup qui est touché… le tout avec une symétrie presque parfaite, espérons qu’une fois que cet acné aura fait le tour de mon visage elle décidera d’aller voir ailleurs.

  21. Bonjour Stéphanie ! Merci pour ton témoignage, et le temps que tu prends à répondre aux commentaires… ‘jenvisage sérieusement l’arrêt de la pilule, mais j’ai forcément peur car j’ai déjà connu l’effet rebond que je ne veux pas revivre bien sûr…
    En traitement de fond tu parles de la deachillée millefeuille, peux-tu me dire sous quelle forme et à quelle fréquence tu prends cela exactement ? Et aussi tu parles de sauge, vitex, compléments alimentaires ESTROSENSE, ESTROBLOCK. Mais les prends tu tous ? Et comment ?
    Merci pour ta réponse…

  22. Bonjour,
    Cela fait des semaines que je passe mes soirées à écumer les sites internet pour essayer de trouver une solution à mon acné résultant de l’arrêt de diane 35…
    Pour vous la faire courte, j’ai tjrs eu de l’acné, mais là 4 mois après la fin du sevrage de diane, je suis défigurée : mon visage est entierement recouvert de facile un millier de micro boutons qui me font une peau toute granuleuse, et je ne vous parle pas de toutes les cicatrices et de la moitié de ma chevelure perdue. ..

    Je m’intéresse à l’achillée millefeuille. Quand vous conseillez de le prendre en gouttes, c’est en teinture mère? Je viens de voir sur un site de vente en ligne qu’il est indiqué qu’il ne faut pas en prendre pendant plus d’un mois. Du coup je m’interroge. .. savez- vous pourquoi?

    Merci d’avance pour vos lumières et bon courage à toutes. Il faut vraiment être passé par là pour comprendre le mal être énorme que ça peut déclencher …

    1. Bonjour Cécile,

      Oui, on ne s’imagine pas du mal que ça fait, tant qu’on ne l’a pas vécu… Je désolée d’apprendre que malgré le sevrage, tu souffres de tous ces mycrokystes… as-tu aussi des kystes?
      C’est très dur, je te comprends. Mais crois-moi, ça finit par passer, petit à petit… j’ai encore des boutons à certains moments. Evidemment, ça m’énerve, mais je peux t’assurer que je suis de nouveau bien dans ma peau.

      Au début, je prenais l’achillée en tisane. Je suis ensuite passée aux gélules et ensuite à la teinture mère. La tisane, c’est chouette, puisque c’est ça qui m’a aidée au moment de ma crise. Cela dit, c’est plus pratique et efficace d’utiliser la teinture mère.

      Généralement, il est noté sur la bouteille de prendre pendant 3 semaines (le temps de finir la bouteille). On m’a conseillé de faire une pause d’une semaine, et ensuite de reprendre pendant 3 semaines. Tant que j’ai encore des poussées, même si elles sont assez minimes maintenant, je continue d’en prendre comme ça. Mais c’est un choix personnel. Je ne peux le conseiller à qui que ce soit, car ça n’engage que moi.

      Désolée, je sais que ma réponse est évasive, mais je ne suis pas spécialiste et je préfère rester prudente.

      Bon courage Cécile! J’espère que tout se passera bien!

  23. Salut Faustine,

    Je prends en ce moment l’achillée millefeuille en gouttes (parfois, j’achète plutôt de l’alchemille en gouttes, car il paraît que c’est encore plus efficace) et le complément alimentaire cystine B6/Zinc pour mes cheveux.
    J’ai arrêté le vitex et j’ai fait 2-3 cures de plantes dépuratives (ERGY EPUR et ERGY DESMODIUM).

    Quant à Estroblock, je n’en ai jamais pris car ce n’est pas distribué en Europe. J’ai pris Estrosense qui est un complément alimentaire un peu similaire et qui est vendu en Grande-Bretagne. Ceci dit, je n’en ai pris que 2 mois, car c’était cher et je prenais déjà beaucoup de choses.

    Le tout est de trouver le produit qui marche et de s’y tenir. Il faut aussi éviter de prendre trop de choses d’un coup comme j’ai fait, pour voir ce qui marche et ce qui ne marche pas.
    Bon courage!

  24. Au fait Faustine, je ne l’ai pas fait, mais je te conseille de faire le sevrage… D’après les témoignages, c’est vraiment la méthode qui marche le mieux… je regrette de ne pas avoir connu cette méthode, car je suis sûre que l’arrêt aurait été beaucoup plus facile pour moi.

    Tu peux à la fin du sevrage prendre des plantes comme l’achillée ou l’alchémille….

    Bonne chance pour l’arrêt!

  25. Salut Claire,

    Si ça peut te rassurer, mon acné a aussi beaucoup « migré » sur mon visage et cou, avant de commencer à diminuer. Je me souviens qu’une autre lectrice du blog, Elo/Elodie, remarquait cela sur sa peau. Si elle continue de venir, elle pourra te dire comment va sa peau, mais il y a quelques mois, elle nous disait que même si le problème n’était pas réglé, ça allait déjà beaucoup mieux.

    Pour ce qui est de discuter avec les médecins, c’est vrai que c’est difficile. Heureusement, tous ne sont pas fermés d’epsrit et certains admettent que le problème peut venir de la pilule. Ils ne sont pas non plus tous contre les plantes. Je pense qu’une fois qu’on a trouvé une personne de confiance, il faut rester avec et sinon, il faut continuer à chercher un bon praticien et rester à l’écoute son intuition.

    Si ton naturopathe te convient et que tu sens qu’il est digne de confiance, c’ets tout ce qui compte! 🙂

    Courage!!

    1. salut les filles.
      oh ça va mieux mais loin d être reglé.
      cet été impossible de me mettre en débardeur car trop de boutons sur le
      corps.
      j ai fait une rechute pd les vacances malgré mon alimentation très stricte. je pense n étant pas chez moi. a l hôtel. c était trop gras. Bcp bcp de mal à digérer.
      les boutons sortent tous les jours. visage et corps.
      j ai bcp de cicatrice. cela a diminué bien sur mais je suis tj très complexée car mon visage a bcp de kystes.
      voilà bilan pas top les filles. mais je ne peux que continuer à avancer.
      bisous a toutes. je pense bcp a vous et cela m aide.

      1. Salut Elo,

        Depuis quand as-tu arrêté la pilule maintenant?
        Sache que j’ai eu des rechutes. Depuis, ça va beaucoup mieux. Peut-être es-tu encore des cette période-là (il me semble que tu as arrêté la pilule un an après moi…).

        Bon vourage en tout cas!

      2. bonjour Stéphanie.
        j ai arrêté en avril 2013.
        la big crise a commencé il y a un an. avec entre temps un gros choc psychologique.
        merci à toi.
        je suis contente que ça aille mieux pour toi.

  26. Bonjour à toutes!

    Je suis contente de voir que beaucoup d’entre vous trouvent des solutions et je lis lis toujours régulièrement les nouveaux commentaires.
    De mon côté j’ai repris la pilule hélas; il me fallait absolument une solution niveau contraception, cela devenait vraiment compliqué et pas du tout envie de bébé pour l’instant. J’aurais bien voulu continuer avec les préservatifs mais mon copain ne supporte pas… Le stérilet ce n’etait pas possible , je n’ai jamais eu d’enfant et je souffrais déjà pas mal pendant les règles donc bon! Je me suis renseignée aussi sur le diaphragme, trop peu connu en france, mais niveau fiabilité, je n’étais pas trop sure de moi :/ et puis il faut trouver le bon modèle!
    Je repars avec Androcur, finalement le poison le moins pire que j’ai pris jusqu’a maintenant niveau effets secondaires.
    Je ne vous cache pas qu’a l’heure où je vous écris je suis un peu déprimée, je me rends compte que j’étais mieux dans ma peau sans, même avec mes boutons 😦
    Le prochain arrêt ce sera pour un essai bébé; je voulais aussi me pencher sérieusement sur l’alimentation car j’ai remarqué qu’a chaque excès d’aliments contenant du gluten j’avais une poussée inflammatoire le lendemain. Je souffre aussi depuis ma naissance de maux de ventre chroniques , dû apparemment au stress…mais aucun médecin n’a voulu se pencher sur l’alimentation…bref! A creuser, je m’y mets maintenant!

    Bonnes fin de vacances à celles qui ont la chance d’y être encore 😉 et plein de courage a toutes 🙂

    Céline

    1. Salut Céline,

      Désolée d’apprendre que tu aies dû reprendre la pilule… c’est vrai que c’est embêtant si tu te sens obligée de la prendre. Sans vouloir être indiscrète, quelle est la raison pour laquelle ton copain ne supporte pas le préservatif? Allergie ou blocage mental? je te pose la question, car il existe maintenant des préservatifs sans latex pour éviter les allergies. Quant au blocage mental qu’ont certains hommes, ce n’est pas un problème définitf, car c’est souvent plus une barrière pyschologique à faire sauter.

      Bon, voilà, ça ne me regarde pas, mais je trouve un peu dommage que tu te sentes obligée de prendre quelque chose que tu n’aimes pas prendre et qui comporte beaucoup d’effets secondaires, si le problème du préservatif peut être réglé avec un peu de temps.

      Personnellement, je trouve que c’est trop souvent à la femme de faire les concessions, quitte à subir des effets secondaires désagréables, et je trouve cela vraiment regrettable.

      Sinon, as-tu essayé le préservatif féminin? Quant au diaphragme et au préservatif féminin, si on utilise des spermicides, c’est normalement sans risque de grossesse.

      Si jamais un jour, tu décides de te sevrer car tu n’en peux plus de prendre la pilule, mais que tu ne veux pas forcément avoir un bébé, essaie toujours ces méthodes-là. Trouver un bon médecin qui s’y connaît et qui sera à l’écoute peut aussi aider.

      Et si tu te sens si mal que ça avec la pilule, à ta place, je l’arrêterais, car ta santé et ton bien-être sont le plus important.

      Bon courage en tout cas!

      1. Coucou les filles!
        petite question pour toi Stéphanie, par rapport à la teinture mère d’achillée, tu l’utilise par voie interne?ou sur ta peau?ou les deux?
        Bon sinon pour moi c’est assez moyen, ma peau est bof la plupart du temps (quelques boutons, des cicatrices des poussées précédentes, une peau un peu granuleuse,bref passable mais pas terrible), et alors avant mes règles c’est l’apothéose, je me tape des poussées bien sympa, avec genre 4 ou 5 boutons bien inflammés qui débarquent d’un coup genre juste sur le menton (et la même sur le front, plus des petits sur les joues, la ligne de la machoire, bref le top)
        Je fais des masques miel argile pour essayer de limiter les dégats, c’est pas mal mais rien de magique hein,ça limite juste la casse..
        Et pour ce qui est des cheveux eh bien ça tombe moins mais je garde une non épaisseur assez désespérante..
        Bref, voila pour moi!
        bisous les filles et courage!

      2. Bonjour Stéphanie,
        Je viens de voir ta réponse seulement maintenant c’est bizarre :/ Non tes questions ne sont pas indiscrètes ! Pour les préservatifs c’est plus un blocage mental ; j’ai vu aussi les préservatifs féminins mais je trouve ça un peu beurk beurk!!
        Le diaphragme est tellement peu connu et peu utilisé que je ne savais pas trop quoi en penser.
        En fait je m’étais bien habituée à mon corps sans hormones finalement, même si les boutons me mettaient bien en rogne, et le retour à la pilule m’a balancé en pleine face les terribles effets secondaires que j’avais « oublié »: sape de moral, plus d’energie/libido, crise de boulimie (et oui j’ai toujours envie de bouffer!!).
        Je n’en peux plus sincèrement et vais prendre rdv chez un naturopathe cette fois pour m’aider.
        J’ai prévenu mon copain, je n’en peux plus d’assumer seule ma contraception, me creuser la tête, bousiller mon corps…

        Donc a bientot pour de nouvelles aventures, merci pour ton soutient en tout cas 🙂
        Bonne soirée a toi; et à toutes!

  27. Merci pour ta réponse Stéphanie (que je vois seulement à l’instant, bizarre je n’ai pas reçu d’alerte par mail m’informant qu’il y avait de nouveaux commentaires).
    Du coup entre temps j’avais déjà commandé de la teinture mère d’alchillée (j’étais tellement dépitée par mon état que j’ai même préféré payer aussi cher de frais de port pour avoir un envoi express !). Ça fait 8 jours que j’en prends et la situation continue de se dégrader
    , tout à l’heure j’ai craqué et me suis percée plus d’une centaine de minis imperfections (des espèces de tous petits boutons avec un point noir). Autant dire que je suis défigurée 😦 . De plus j’ai des trous partout dans les cheveux, mon crâne est de plus en plus apparent, je me trouve horrible et c’est en train de me gâcher mes vacances car je ne veux pas sortir et qu’on me voit dans cet état. ..

    Désolée pour ce post déprimant. J’ai l’impression que rien ne fonctionne sur moi, la plupart des filles ont l’air de dire que l’achillée a commencé à être efficace très rapidement

    1. Salut Cécile,

      Je ne me souviens plus depuis combien de temps tu as arrêté la pilule, mais c’est malheureusement un processus très long et j’ai l’impression que tu n’en es qu’au début. 8 jours, ce n’est pas grand chose pour espérer voir une amélioration. En temps normal, avec les plantes il faut compter 3 mois. Pour ma part, j’ai vu les premiers résultats au bout de 2 semaines, mais je ne dis pas que ça a guéri ma peau en 2 semaines. J’ai continué à avoir des poussées au fil des cycles suivants, mais elles étaient graduellement moins fortes. Il y a eu aussi des rechutes à des périodes où ma peau était presque remise. Bref, c’est long et il y a des hauts et des bas.

      Je peux dire que je connais une véritable période de tranquillité (avec peu de rechutes) depuis le début de cette année, à savoir 2 ans après l’arrêt de ma pilule! Ce que je constate, c’est qu’une fois passée la période de crise du début, les choses ne vont qu’en s’améliorant, et ça, c’est très positif.

      Je comprends parfaitement ce que tu ressens. J’avais toujours été une fille bien dans sa peau avant cet épisode catastrophique. Je plaisais facilement et je ne me posais pas trop de question sur mon physique. Mais avec la peau couverte de kystes et la chute massive de cheveux (que j’ai dû me résoudre à couper courts), j’ai connu une période où je n’étais plus moi-même et où mon image me dégoûtait. J’ai découvert ce que c’était d’avoir honte de son physique et c’était une souffrance absolument terrible.

      Mais franchement, aujourd’hui, je vais bien et je suis bien dans ma peau, comme avant.

      Garde espoir même si un c’est chemin long et semé d’embûches. Tôt ou tard, tu seras celle qui partagera ton histoire pour aider d’autres femmes. J’en suis certaine. 🙂

    1. Bonjour Claudia,

      Merci pour tes commentaires, et bienvenue sur le blog. Je peux te donner mon ‘avis’ si vraiment tu sens qu’il te faut une opinion extérieure, mais si je puis me permettre, l’un des motifs de ce blog était justement de rendre accessible toutes ces infos afin de donner la possibilité aux uns(e)s et aux autres de faire leur propre opinion (n’étant ni médecin, ni naturopathe, et n’ayant moi-même demandé l’avis de personne – pas même ma gynéco – lorsque je me suis sevrée de la pilule, je fais très attention à ce qu’on ne commence pas à donner de ‘l’autorité’ à ce que je pourrais conseiller aux gens). Bon. Par ailleurs, si j’ai bien saisi, tu me demandes si je te conseillerais de reprendre ta pilule (Diane 35) pour ensuite te sevrer par la suite. Tu vois bien que c’est compliqué pour moi de te *conseiller* de but en blanc de reprendre ta pilule, ou de la continuer (je crois que tu as déjà recommencé à la prendre, non?)… le but de ces articles étant de démontrer les effets néfastes de la pilule justement. Forcément, si les symptômes post Diane 35 commencent à se faire sentir (acné, etc.), le fait de reprendre ta pilule va faire disparaître ces symptômes, et si ensuite tu as envie de procéder au sevrage ça marchera peut-être mieux que le fait d’arrêter tout du jour au lendemain. C’es juste compliqué pour moi de te *conseiller* de procéder de cette façon, surtout sur un forum public. Ce choix doit être le tien, après avoir pris le temps de réunir toutes les infos nécessaires à ta prise de décision. La chose que je peux te conseiller de faire, en revanche, c’est de bien lire tous les articles sur ce site, et surtout de bien lire les divers commentaires. Les lectrices sont généralissimes, et elles ont passé beaucoup de temps à relater leurs expériences afin, justement, de créer une communauté d’entraide et d’écoute. Certaines lectrices ayant choisi de reprendre leur pilule après une interruption de plusieurs mois afin de s’en sevrer par la suite ont remarqué qu’il fallait la reprendre un bon moment (6-9 mois) avant de passer au sevrage afin de ne pas brusquer leur corps davantage. Tu verras si tu lis le fil de commentaires que certaines filles ayant arrêté leur pilule nette, puis repris leur pilule pensant seulement 3-4 mois dans le but de procéder au sevrage n’ont pas eu les résultats attendus à l’issu du sevrage parce qu’elles n’ont pas donné à leurs hormones le temps de se stabiliser (et si on réfléchi bien c’est logique parce que tout le but du sevrage c’est d’y aller graduellement afin de ne pas choquer l’organisme, or si l’organisme vient juste de s’habituer à une nouvelle dose d’hormones c’est normal qu’il réagisse mal à une nouvelle modification du dosage…). Enfin voilà mon ‘avis’…
      En attendant, je te souhaite plein de courage, et je t’envoie une grosse bisette miss! 🙂

  28. Salut Le Rena,

    Je vois seulement ton post du 5 septembre. Je m’excuse donc de ma réponse tardive.

    Oui, j’utilise la teinture mère d’achillée millefeuille en voie interne et externe (directement sur les boutons). Ma peau est encore loin d’être parfaite, mais ça va. J’ai encore des boutons, notamment au moment des règles et de l’ovulation, mais heureusement, les choses continuent d’aller de mieux en mieux.

    Niveau cheveux: statut quo. J’ai plein de repousses mais j’ai encore beaucoup de cheveux qui tombent.

    Voilà, pour le petit bilan de septembre. 🙂

    Bises!

  29. Coucou Steph!merci de ta réponse, je pense que je vais essayer ça alors parce que ma peau empire à nouveau’moins de kystes mais plein de boutons rouges sur le front,les joues,dans le cou,et je commence vraiment à saturer entre ma peau et mes cheveux..
    Donc je vais aller voir si ils ont ça en pharmacie parce que là j’avoue qu’il y a des jours où je finis même par envisager le roaccutane!En interne tu prends ça dans de l’eau?c’est des gouttes?
    C’est en milieu/fin de cycle que ça se gâté chez moi,mais du coup ça me fait à peine 10 jours dans le mois ou ma peau est potable,entre les’marques des poussées précédentes. .. Bref, c’est un peu la saturation là !
    Bisous!

  30. Bonjour,
    Je poste pour la 1e fois sur ce site grâce auquel j’ai découvert la méthode d’arrêt progressif de la pilule pour vous faire un retour d’expérience.
    Au niveau de mon ‘historique’, j’ai toujours connu l’acné depuis mes 13 ans. Très fort pendant l’adolescence, puis un peu atténué à partir de l’âge adulte. J’ai la peau très claire qui cicatrise mal et qui marque vite. Donc je n’ai jamais connu de peau clean, soit à cause de cicatrices rouges qui mettent un an à partir ou de cicatrices en creux qui elles sont toujours là, soit à cause de 3 ou 4 boutons toujours en permanence sur le visage.
    J’ai pris la pilule de mes 18 à 22 ans, puis arrêt sans conséquences, puis je l’ai reprise (yasmine) pour accompagner une cure de roacutane à 25 ans (suite à une fausse couche j’ai été défigurée). Je l’ai continuée jusqu’à il y a 5 mois, donc jusqu’à mes 29 ans, avec une tentative d’arrêt à 27 ans (après 3 mois d’arrêt je croyais que je faisais des allergies tellement j’étais défigurée et boursouflée, autant dire que j’ai tenu 4 mois puis je l’ai reprise). Depuis 2 ans, je remets en question tout mon mode de vie et mon alimentation. Il apparaissait logique d’arrêter la pilule, d’autant qu’un projet bébé se profile. Je me suis donc renseignée et suis tombée sur ce site. Voilà comment ca se passe pour moi:
    J’ai commencé à couper ma pilule (2 mois 3/4, 2 mois 1/2, 2 mois 1/4). Je suis actuellement dans le dernier mois de l’arrêt, à 1/4 de comprimé.

    Depuis le début de l’arrêt progressif, ma routine:

    – le matin: nettoyage avec gel nettoyant bio (pour le moment celui de jonzac) utilisé sur peau humide avec la brosse nettoyante SOS pureté (la petite manuelle en bois), puis passage d’une eau florale (pour le moment celle à la sauge), puis crème hydratante bio (pour le moment celle d’avoir 20 ans de fun éthics). Puis léger maquillage avec le maquillage minéral lily lolo et couleur caramel (pour l’antienne qui est vraiment top chez eux) (quand je me maquille, cad principalement pour aller au boulot ou en soirée, mais je travaille beaucoup à la maison, donc je dirais que je dois me maquiller max 3 fois par semaine).

    – le soir: démaquillage avec de l’huile de coco vierge 1ere pression à froid bio (juste en la prélevant dans le pot puis en l’appliquant avec les mains sur visage humide, yeux y compris. D’ailleurs je l’utilise aussi comme hydratant corps après la douche). Nettoyage avec gel nettoyant bio utilisé sur peau humide avec la brosse nettoyante SOS pureté, puis eau florale avec cotton. Ensuite très fine couche d’huile végétale de jojoba bio (vraiment une goutte dans les mains que je chauffe puis passe sur le visage). Quand j’ai un bouton, une goutte d’huile essentielle de tee trea sur le bouton, quand il s’agit d’un microkyste, une goutte d’huile essentielle de ravintsara (action délipidante), puis une goutte d’huile essentielle de tee trea sur le microkyste (il part vraiment plus vite quand je rajoute le ravintsara). Je ne tripote jamais aucune imperfection, car je sais que ma peau va marquer instantanément et faire un trou. Cependant, si jamais je n’arrive pas à me retenir, j’applique immédiatement un spray d’eau thermale avène, puis une grosse couche de cicalfate que je laisse poser toute la nuit.
    Sur les cils et les sourcils: huile de ricin vierge 1ere pression à froid appliquée avec un cotton tige (aucun risque que l’huile n’entre dans les yeux, elle est tellement visqueuse qu’elle reste figée là où elle a été appliquée). En 2 semaines, j’ai constaté une très grosse différence, sourcils et cils beaucoup plus résistants, épais, longs et beaux. Si perte de cheveux, application avant chaque shampoing d’huile de ricin sur le cuir chevelu (à l’aide par exemple d’une seringue sans aiguille. L’idée est de viser le cuir chevelu et non pas les cheveux. Puis shampoing bio sans sulfates ni cochoneries).

    En interne: depuis le début de l’arrêt de pilule, tous les matins 1/2 citron à jeun pressé dans un verre d’eau tiède, 3 gélules de desmodium pour le foie, et 3 gélules d’Achillée Millefeuille, que je prends sans interruption aucune.
    Deux à trois fois par semaine: masque miel bio et cannelle (2 cuillères à café de chaque, mélanger, laisser poser 40 minutes, en rinçant ca fait aussi une mini exfoliation). Exfoliation de la peau une à deux fois par semaine avec du bicarbonate de soude ou bien du café (récupéré dans la machine une fois le café passé).
    Une fois par semaine en moyenne, je fais un lavement du colon avec une pochette achetée 20 euros sur internet. Quand j’y pense, je me brosse à sec avec une brosse achetée 8 euros en magasin bio, en partant des pieds puis en remontant vers le corps.
    J’essaye de manger le mieux possible (jamais de viande, jamais de produit laitier, le plus possible de légumes et fruits, mais bon je me garde quand même des trucs un peu gourmands quand même pas mal…). Je ne fais pas vraiment de sport, je suis d’un tempérament très stressé et je dors très mal et très peu, d’autant que je voyage beaucoup et donc je passe beaucoup de temps chaque semaine en avion+décalages horaires etc…
    Pour tenter de lutter contre les cicatrices en creux, je passe un dermaroller (acheté sur amazon) environ une fois par mois sur le visage en insistant bien sur les zones les plus touchées, dans des conditions d’hygiène optimales, que je fais suivre d’un masque cicalfate épais pendant une nuit complète.

    Bref, au niveau des résultats: je n’ai jamais eu une aussi belle peau que depuis que je fais ça, malgré l’arrêt de la pilule. Mais je l’attribue à 2 choses principalement: l’Achillée millefeuille (qui m’a aussi sauvé des douleurs horribles de règles qui réapparaissaient un peu au fur et à mesure de la diminution de la pilule) et la brosse nettoyante SOS pureté utilisée matin et soir (même si ils disent de ne l’utiliser qu’une fois ou deux par semaine).

    Ma pean n’est pas du tout parfaite comparée à plein d’autres filles très génétiquement chanceuses… mais moi qui redoutait à mort une explosion de boutons avec l’arrêt de la pilule, je suis très positivement surprise du résultat. A voir après 3 ou 4 cycles après l’arrêt complet de la pilule, mais si je dois conseiller une seule chose, c’est bien l’Achillée millefeuille. J’ai acheté 1000 gélules d’un coup, c’était moins cher et je suis sure que ca me fera une année complète, bien que je pense la poursuivre encore un peu après. J’ai commencé à voir une vraie différence avec cette plante je dirais après 2 mois d’utilisation+la routine décrite plus haut.

    Je suis assez satisfaite, peu de produits, une routine bien moins chère que si j’utilisais 1000 produits du commerce ou de parapharmacie, et au final plus de résultats…
    Voilà pour ma petite (ou très longue…) contribution, je dirais pour terminer que la clé ce doit être la patience et la persévérance (et l’Achillée millefeuille…).

    1. Coucou Cécile,

      Waouh, merci pour ton témoignage très encourageant! 😉 Tu sembles avoir trouvé une routine beauté qui te convient, et on dirait que tu t’alimentes sainement sans pour autant te priver de petits plaisirs.
      Je veux bien que tu nous tiennes au courant de l’évolution des choses. Je penses que tu es en bonne voie! Bises, et bon courage!

  31. J’ai été traumatisée par la dernière pilule que j’ai prise la leeloo…je vis encore dans l’angoisse que ces horribles symptômes ne reviennent même si je sais bien que c’est cette saleté de pilule qui m’a bousillé…il faudrait un article entier pour décrire tout ce qu’elle m’a fait : je l’ai prise deux ans avant de comprendre toute seule qu’elle était la responsable et j’en ai vu des médecins !! Bref comme c’est pas le sujet je ne v pas développer mais je t’apporte mon soutien et te remercie pour cet article : combien de femmes vont encore endurer ce calvaire et ingurgiter ces médicaments de malheur ! Les médecins sont clairement mal informés ou alors carrément sceptiques voire méprisants sur ce sujet alors que depuis que je renseigne je vois des tonnes de témoignages de femmes en souffrance pendant la prise et après l’arrêt ! Je suis traumatisée mais surtout en colère comme toi car dans mon cas j’ai bien failli perdre mon travail, mon mari, mes amis ! Bref ma vie à basculé et ma santé avec ! J’ai fais la connaissance de la pilule a 17 ans et je pensais qu’elle m’allait ! Pour moi c’était un moyen de contraception et basta. Ce n’est que depuis que je l’ai arrêté (34 ans!) que je vois à quel point elle ne m’allait pas : aucune d’entre elles !!!! La personne que je croyais être pendant toutes ces années n’étaient que la somme des effets indésirables de cette saleté !!! Finies les sautes d’humeur, irritabilité, insomnies et j’en passe !!!! Je considère que ces labos m’ont volé mes plus belles années et j’en rajoute à peine !!!
    Alors oui ma peau a trinqué pendant bien deux ans, revenons à nos moutons…
    Mykrokystes au menton, plein de petits boutons rouges ambiance confettis au front, points noirs au nez, points blancs, dartres, rougeur la totale !! J’en ai pleuré des dizaines de fois ( les gens ne supposent pas la souffrance de se voir défigurer du jour au lendemain). J’ai essayé à peu près tout : le bio, le pas bio, le hors de prix, les Antibio, l’homéopathie, les régimes sans lait et gluten. J’ai passé des heures sur le net a la recherche des routines miracles et j’ai dépensé un argent fou ( ça mérite une réparation de ces laboratoires !!!!!!!!!) sans compter mes arrêts de travail les jours ou je ne me résolvais pas a sortir comme ça.
    Mon dermato voulait me prescrire du roaccutane et mon gynécologue une nouvelle pilule !! Mais j’ai résisté !! Le traumatisme était plus fort malgré tout.
    Et puis un jour je me suis payée un nettoyage de peau chez une esthéticienne ( encore une qui devrait me rembourser !!! Pff) et ça a été une vraie catastrophe : vous avez dis carpaccio ? Ma peau n’en pouvait plus j’ai mis des semaines à m’en remettre.
    Et la….j’ai eu comme un déclic, une révélation !! J’ai compris que ma peau voulait que je lui foute la paix !!!! C’est comme si elle m’avait parlé ( pas de troubles psy à mon actif non lol) un truc du genre « mais laisse moi donc te débarrasser de toutes ces merdes que t’as ingurgité des années !! ».
    Et la j’ai tout arrêté et surtt tout jeter !!! J’ai arrêté de me regarder à la loupe toute la journée et je me suis fait violence pour stopper mes recherches internet. Je suis donc revenue à ma petite « routine » basique et pas très sérieuse d’avant tout ça : à savoir nettoyage avec un petit gel nettoyant nivea pour peau NORMALE et hydratation matin et soir avec ma crème prodigieuse NUXE. Et tout simplement rien d’autre que de l’eau thermale les jours ou je ne sortais pas!! Pas de maquillage sauf poudre Dior très exceptionnellement et donc pas de démaquillage, rien !!! J’ai arrêté d’essayer d’être belle ça ne servait à rien j’étais défigurée.Et le miracle s’est opéré!!! Rapidement !! Très rapidement !! Les boutons ont dégonflés !! Les rougeurs ont disparues etc etc etc. En moins de 6 mois ma peau était méconnaissable, les cicatrices sont à peine visibles quand je suis poudrée. Ma peau n’est pas parfaite mais ne le sera jamais, elle est tjs grasse bien que beaucoup moins et mes pores mettront le temps qu’il faut pour se refermer (ou pas!!) mais avec un peu de poudre c’est largement acceptable.La seule habitude que j’ai gardé de cette période horrible c’est l’huile de jojoba que je mets en sérum de temps en temps cad quand j’y pense et sans me prendre la tête parce que c vraiment top pour l’éclat du teint…et le sport : le yoga ce précieux ami qui m’a permis de me mettre à l’écoute de mon corps et de dédramatiser.
    Courage à toutes les filles, je regrette d’avoir perdu tant de temps si ça se trouve ce passage d’acne n’aurait durer que qqs mois si je ne l’avais pas aggravé. Courage courage…

    1. Hey Lou,

      Je suis désolée que tu aies du passer par autant de traumatismes avant de trouver une solution – naturelle, pour ne coup, puisque tu as constaté plus de résultats en laissant ta peau s’auto-gérer. Merci pour ce commentaire positif. Il y a beaucoup de femmes qui prendront courage en lisant ton histoire. On veut souvent agir à tout prix pour remédier à un mal alors qu’il faut souvent simplement laisser le corps se réguler tout seul.
      Je t’envoie une grosse bise et plein de courage pour la suite. 🙂

  32. Salut Le Rena, salut les filles,

    Je reviens après quelques semaines d’absence (le temps file!).

    Le Rena, je m’excuse du retard de ma réponse. Pour la teinture mère d’achillée, oui, je les prends en gouttes. Tu peux les acheter en magasin bio et s’ils n’en ont pas, tu peux toujours leur demander d’en commander.
    J’espère que ta peau et tes cheveux vont mieux.

    De mon côté, ma peau a toujours ses moments de poussées, mais je constate que les boutons sont plutôt sur les tempes et le front maintenant. J’ai encore quelques boutons sur le bas des joues, mais le reste de mes joues est de plus en plus épargné. De plus, les boutons partent assez vite. Evidemment, on est toujours loin de la peau parfaite, mais ça va de mieux en mieux.

    Niveau cheveux, mama mia, j’en perds une tonne depuis quelques semaines. Il est évident que la saison n’aide pas du tout, mais qu’est-ce que ça me dégoûte de trouver des cheveux partout. Cependant, je ne mets plus martel en tête comme avant. J’ai renoncé à l’idée de retrouver ma belle masse de cheveux d’avant, mais tant que ma perte de cheveux ne se voit pas, je fais avec.

    Voil pour les nouvelles, en espérant que vous voyez vous aussi des résultats positifs!

    Bon courage à toutes!

    1. Coucou Stéphanie!
      Merci de ta réponse! J’ai commencé une cure avec la teinture d’achillee depuis environ une semaine.Je ne sais pas si c’est une coïncidence mais ma peau à l’air de s’arranger.. D’ailleurs,question, tu en prends en continu toi?ou tu fais des pauses?
      Sinon pour moi c’est bof aussi bien niveau peau que cheveux donc j’essaie de ne pas me focaliser dessus, de faire des trucs que j’aime et qui me renarcissise un peu sinon je finirai par péter un plomb !
      Ah et pr la teinture mere en externe,tu l’utilise comment?quelques gouttes sur un coton?courage à toi en tous cas!
      Bisous

      1. Hello Le Rena,

        Je croyais que le message que je t’avais écrit il y a 2 semaines avait été publié, mais non…

        Comment vas-tu? Perds-tu beaucoup de cheveux? De mon côté, c’est l’hécatombe. Ma salle de bains ressemble à un cimitière capillaire. Beurk…

        Alors, pour répondre à ta première question, non je ne fais pas vraiment de pause (une semaine de pause tous les 3 mois environ). Je ne sais pas si c’est recommandé de prendre des plantes en continu comme ça, mais quand j’avais arrêté l’achillée pendant quelques mois en 2014, j’avais eu une grosse rechute. J’avais arrêté trop tôt et on m’avait dit qu’il valait mieux continuer.
        Là, je vais faire une petite pause de quelques semaines au moins, car je vais commencer la maca. Il paraît que c’est bien pour les cheveux.

        Concernant ta deuxième question, oui j’utilise l’achillée en gouttes maintenant et j’en mets même sur les boutons (directement). C’est très efficace!

        J’espère que tu vas bien en tout cas et que gardes le moral.

        Bises

      2. Hello steph!
        Eh bien mes cheveux c’est pas pire ecoûte, j’ai l’impression que la chute c’est un peu stabilisée mais je peine a retrouver de l’épaisseur, et il m’arrive de perdre des bébés cheveux,ce qui n’est pas pour me rassurer!Ma peau c’est assez variable,j’ai toujours plus ou moins des boutons en fait,avec un pic juste avant mes règles. . Joie !
        Du coup pour l’achillee je fais une pause le temps de mes règles, je reprendrai après, ça fait toujours une petite pause..
        J’espère retrouver un jour une peau à peu près lisse et un minimum d’épaisseur capillaire,en avril ça fracas que j’ai arrêté ma pilule,je désespère un peu d’en voir le bout un jour!
        Et toi ta peau ça donne quoi?tes cycles St réguliers? Moi ils sont toujours hyper longs,ça a du mal à se caler,je vais voir si’l’achillee en teinture y fait quelque chose…
        Bisous et bon courage

    2. Salut Stéphanie,

      Comment vas-tu? J’ai pensé à toi dernièrement car je suis entrain de lire un livre super intéressant intitulé Le Syndrome entéropsychologique. L’ouvrage est écrit par le médecin/neurochirurgien Britannico-Russe Natasha Campbell McBride, et il est le fruit d’années entières de recherches. McBride a réussi à établir un lien entre bon nombre de conditions psychologiques dont les causes sont à priori inexpliquées par la médecine, telles que l’autisme, les TOC, la dépression, etc. Il s’avère que l’état pitoyable de notre flore intestinale (merci le monde moderne!) en serait responsable (et là je résume l’intégralité de l’ouvre de cette brillante dame en un vulgaire paragraphe). La lecture se fait facilement, mais surtout, la raison pour laquelle j’ai pensé à toi est que ces problèmes ne se limitent pas au domaine psychologique – l’eczéma, l’asthme, les divers allergies, les troubles hormonaux, etc., seraient également étroitement liés à l’état pitoyable de notre flore intestinale due en grande partie à nos styles de vie ultra artificiels. Il se peut que cette info ne soit pas du tout utile pour toi concernant ton problème d’alopécie, mais d’après les diverses lectures que j’ai effectuées il semblerait qu’en adoptant le régime GAPS (Gut and Psychology Syndrome) élaboré il y a presque 20 ans par McBride pour son fils qui était autiste, beaucoup de personnes ont réussi à guérir tout un tas de problèmes un peu ‘bâtards’ (c’est à dire des maux dont la médecine ne parvient pas à expliquer/guérir). Voilà… je me suis donc dit que peut-être en te penchant là dessus tu trouverais (peut-être, encore une fois) des réponses/un angle d’approche nouveau.

      Voiliou ma belle. Je t’envoie des bises, et j’espère que par ailleurs tout roule pour toi! 😀

      1. Salut Christelle,

        Merci tout plein pour ces infos! C’est très gentil de penser à moi et mes cheveux. 🙂 Je vais y jeter un oeil.
        Bisous

  33. bonjour christelle, bonjour stephanie. petite question à vous 2 car l’une prend le millefeuille et l’autre le vitex… avez vous toujours été réglées et avez toujours ovulé chaque mois?? je m’explique après mon sevrage j’ai commencée vitex et dim et pour ma part j’étais réglée à j28 chaque mois et j ovulais entre j14 et j19 donc tout allait bien de ce côté la et ce mois ci nous décidons de faire bébé et bien voila pas d’ovulation et à j35 toujours pas de règles… et je vous avoue que cela m’inquiète vraiment très fort. alors votre cycle a toujours été parfait avec vos compléments ou y a t il eu des problèmes de ce genre.. help je suis en panique total

    1. Coucou Stéfania,

      Où en es-tu avec tout ça?
      Perso, le vitex m’aidait à ovuler, justement… quel dosage prends-tu et sous quelle forme (capsule, teinture-mère, tisanes, etc.)?

      Je t’envoie une grosse bise de soutien! Ne perds pas espoir, ma belle! 🙂

      1. coucou christelle, j’ai suivie ton parcours 1 capsule 400mg/jour. je voulais te demander, je suis en essai bébé. je sais que ça aide pour la fertilité mais qu ont ne peux en prendre pdt la grossesse. cependant si je tombe enceinte je n’aurais connaissance que de ma grossesse qu’après 1 mois. est ce grave de prendre les compléments dim et vitex les 1er jours de grossesse?

      2. Coucou Stéfania,

        Ta question est très pertinente. Alors, pour commencer, comme tu le sais déjà, je ne suis pas médecin/professionnel de la santé, et tout ce que je dis doit être pris avec des pincettes, mais voilà, d’après les diverses lectures que j’ai effectuées à ce sujet au cours des dernières années il semblerait que les contrindications qui sont affichées sur les pots de capsules vitex/bouteilles de teinture-mère – notamment en ce qui concerne les précautions de prise en cas de grossesse – seraient surtout des mises en gardes pour protéger les fabricants de vitex juridiquement dans l’éventualité d’un procès à leur encontre, plutôt que de vrais avertissements « santé ». En fait, il semblerait qu’en matière de vrais tests scientifiques mettant en rapport le vitex et la fertilité/la grossesse il n’existe pas grand chose. Le vitex est une sorte de ‘potion de grand-mère’ que l’on donnait aux femmes qui rencontraient des irrégularités dans leurs cycles/des problèmes de fertilité. On constatait qu’après une prise (relativement) longue (quelques mois ou plus) ces femmes avaient plus de chances de retrouver un cycle régulier/tomber enceinte. En étudiant la chose d’un peu plus près il semblerait que le succès du vitex viendrait du fait qu’il agirait sur l’hypophyse de la femme pour aider les hormones à interagir entre eux et ainsi se rééquilibrer graduellement. Par ailleurs, il semblerait que le vitex aurait une incidence positive sur la fabrication de progestérone en deuxième partie de cycle – et on sait que la progestérone est essentielle au maintien d’une grossesse. En fait, au cours du premier trimestre d’une grossesse c’est le corps de la maman qui fabrique la progestérone nécessaire pour maintenir la grossesse en cours (une chute de progestérone peut engendrer une fausse couche, tout comme la chute de progestérone à la fin du cycle engendre l’arrivée des règles). Vers la fin du premier trimestre c’est le placenta du bébé qui prend le relai dans la fabrication de progestérone, et le corps de la maman n’a plus à s’en charger. Voilà pourquoi bon nombre de femmes continuent à prendre du vitex tout au long du premier trimestre afin de s’assurer que leurs niveaux de progestérone ne fluctuent pas trop ou ne chutent pas d’un coup, puis elles arrêtent d’en prendre une fois arrivées au deuxième trimestre, et ce en dépit des contrindications sur la notice de l’emballage du vitex.
        La vérité vraie que personne n’ose dire c’est qu’en fait on n’en sait pas grand chose sur le vitex, mise à part le fait qu’on constate que ça marche plutôt bien pour pas mal de femmes, et encore une fois, tout est relatif, et certaines femmes y réagissent mal… et rajoutons à tout cela le gros souci qu’on beaucoup de fabricants de compléments alimentaires, à savoir le risque qu’une plaignante les traine en justice. Du coup, ils préfèrent conseiller contre la prise de quoi que ce soit au cours d’une grossesse plutôt que d’encourir le risque qu’une personne accuse leur produit d’avoir causé des torts à leur enfant/santé, etc. Voilà tout ce que j’ai pu trouver à ce sujet. Pour résumer, si j’étais dans ton cas je ne m’inquièterais pas, et je continuerais à prendre du vitex à raison de 400mg/jour tout au long du premier trimestre en cas de découverte de grossesse, et j’arrêterais ce complément tranquillement au bout de 3 mois… MAIS, ce n’est QUE mon humble avis, et c’est la décision que je prendrais pour MA grossesse et MON corps… tu vois ce que je veux dire? En gros, tu dois vraiment peser les ‘pours’ et les ‘contres’ et prendre une décision informée qui te donne la paix, TOI.
        Je te souhaite plein de courage quoique tu décides, et je te souhaite d’avoir une très belle grossesse, et un beau bébé! 😀 Tiens-nous au courant! Une grosse bise de soutien!

      3. merci christelle, c’est vrai que je fais beaucoup de recherches sur internet mais je ne trouve pas grand chose sur le sujet et en belgique personne ne connait le vitex dans tous les médecins que j’ai pu voir donc je suis un peu perplexe car je trouvais ça un peu « bizzare » qu ont dise ke le vitex aide à tomber enceinte mais qu ont ne peux pas le prendre si ont désire tomber enceinte c’est fort contradictoire enfin merci pour ton avis 🙂

    2. Coucou Stefania,

      Je vois que Christelle t’a déjà écrit, donc je me contenterai de faire part de mon expérience.

      Je suis bien désolée que les choses se soient corsées pour toi au niveau de l’ovulation. De mon côté, j’ai toujours ovulé tous les mois. Je n’ai aucune difficulté à m’en rendre compte car j’ai des cycles très réguliers et je perds toujours une bonne quantité de glaire de fertilité juste avant l’ovulation.

      De plus, chaque fois que j’ai essayé d’arrêter la pilule et même quand je l’ai arrêtée définitivement, j’ai systématiquement recommencé à avoir de l’acné quand je redevenais fertile et que je commençais à perdre cette glaire cervicale précédant l’ovulation. La prise d’achillée millefeuille et de vitex pour traiter mon acné ont fonctionné sur ma peau sans pour autant altérer mon ovulation.

      Le problème, c’est que chaque femme est différente. Il n’est donc pas toujours facile de savoir si ce qui marche pour l’une aura le même effet pour l’autre…. cela dit, ton cycle a peut-être juste été perturbé à un moment donné. Il faudrait voir ce que ça donne au prochain cycle. En tout cas, j’espère que ça va vite rentrer dans l’ordre!

      Bon courage!

  34. Bonjour à toutes! je vous fais part d’une bonne découverte sur le net, le site regenere.com (je ne sais pas s’il a déjà été cité dans les commentaires).
    Bon il parle surtout du regime crudivore, mais surtout c’est une mine d’infos sur le fonctionnement du corps humain, les vidéos sont super bien faites. On trouve pleins d’infos aussi sur les problèmes de peau, déreglements hormonaux… et bien sur l’influence de l’alimentation.
    Pas mal de personnes ont vu leur acné disparaitre grace à ce regime .
    De mon côté j’ai déjà quasiment supprimé le lactose de mon alimentation et niveau digestif ça va beaucoup mieux; reste a voir ce que ça va donner coté peau.

    Bonne soirée et courage a toutes 🙂

    1. Coucou Céline,

      Effectivement, il semblerait que pour beaucoup de gens le passage du régime alimentaire moderne/industrialisé/pourrave aux régimes très purs tels que le régime crudivore engendre des résultats assez époustouflants au début (acné qui disparait, troubles hormonaux qui s’évaporent, etc.), et même pendant des années, notamment pour ceux qui avaient un style de vie particulièrement toxique. Ceci dit, en fonction du groupe sanguin et du profil génétique de chaque personne, il faut être bien conscient que ce genre de régime ne correspond pas à tout le monde. Perso, j’ai déjà tenté d’être végan, et malgré des efforts soutenus (+ recherches poussées, journées entières passées à préparer des plats végétaliens complexes et riches en protéines, minéraux, vitamines, etc.) pour pourvoir à tous mes besoins nutritionnels au bout de 6 semaines j’avais l’impression d’être un cadavre – j’étais squelettique, anémiée, et ronchon. Bref, ça ne m’allait pas, et même si ça marche pour certains, pour moi c’était la cata. Donc voilà mon opinion au sujet des régimes un peu restrictifs. À mon avis il y a des limites à la ‘détox’. Sans doute que pour quelqu’un qui a besoin de se purifier le régime crudivore peut être très bénéfique de façon ponctuelle, mais j’émets des réserves quant à la durabilité d’un régime alimentaire aussi restrictif. Voiliou! Bise, et courage! 🙂

      1. Salut les filles,

        Je reviens tardivement sur le blog, car j’étais en vacances et avant cela, je n’arrivais pas à poster de message (allez savoir pourquoi).

        Merci céline pour l’info. 🙂 C’est évident que l’alimentation joue un rôle primordial sur la santé. La preuve en est que les risques de cancer du côlon sont largement accentués par une alimentation inadaptée.

        Par contre, pour ma part, je suis assez sceptique sur les régimes drastiques. Je trouve que c’est un peu extrême, alors qu’au final, je pense qu’on a surtout besoin d’une alimentation équilibrée et de manger d’un peu de tout en quantité suffisante. Ce qui est dommage, c’est que c’est assez difficile de trouver de bons produits (à moins d’acheter bio en permanence ce qui est couteux) et avec un rythme de travail soutenu (comme le mien), ce n’est pas toujours simple de manger très équilibré…

        Bonne continuation à toutes! 🙂

  35. Bonjour à toutes !

    Tout d’abord, merci pour ce blog et surtout pour ces multiples solutions sur lesquelles je suis tombée en pleine nuit dans le but de chercher une solution (une fois de plus) à cette satanée acné hormonale.

    Pour résumer mon cas, j’ai pris Diane 35 pendant près de 8 ans en tant que contraceptif mais surtout pour de l’acné juvénile (j’ai aussi testé Leeloo G), ma peau allait relativement bien, je n’ai jamais osé l’arrêter, par peur que l’acné d’ado revienne. Je sentais ma peau pas vraiment prête. Suite au tapage médiatique, je me suis pensée sérieusement sur les effets de ces pilules… et l’ai arrêté il y a bientôt deux ans. Je n’ai pas vraiment fait le lien tout de suite entre l’arrêt et la poussée incroyable de boutons (points noirs, kystes, micro-kystes, papules… en j’en passe) sur le visage, dans le dos, sur la poitrine, une catastrophe, du jamais vu !
    J’étais tellement occupée à me re-découvrir, j’étais heureuse, moins déprimée, libido qui était revenue comme par magie, aucune migraine, que je me suis dit que c’était de passage pour les boutons (du stress vu qu’au boulot c’était pas la joie). Puis au bout de un an et demi, beaucoup de produits testés, la crème Locacid qui m’a défoncé la peau (pour rien), j’ai commencé sérieusement à m’inquiéter. Oui j’ai pris du temps, mais comme il était hors de question de reprendre la pilule à cause des migraines et des nausées qu’elle me provoquait, je ne voyais pas quelle autre moyen était à ma dispo. J’ai commencé à me questionner sur : mais pourquoi encore de l’acné ? Et là j’ai fait le lien avec l’arrêt de ma pilule, et donc les hormones !

    Je suis donc tombée sur ce blog il y 3 semaines, et cette solution aux plantes… A vrai dire je ne suis pas convaincue de base par les solutions naturelles, mais il fallait bien traiter l’intérieur, puisqu’à l’extérieur, aucun produit « chimique » ne fonctionnait. Je n’ai pas fait les choses à moitié, j’ai investi. Et au bout de 10 jours ma peau est transformée. Déjà les deux premiers jours l’évolution était notable. Pas de poussées, pas de points noirs qui reviennent,Petit hic : je souffre de maux de têtes lancinants, d’une irritabilité assez prononcée, et quelques nausées. Il s’agit surement d’un dosage (en oestrogènes) trop important. Je vais pouvoir ajuster.

    Mon rituel :
    Le matin : le rituel externe
    Je calque un peu sur le principe du « mille-feuille » asiatique avec en bonus la cure anti-imperfections de Garancia : Je me lave le visage avec la pâte du Marabout, et le Pschiiit, puis passe de l’hydrolat d’achillée millefeuille avec un coton, et ensuite le sérum Elixir du Marabout. Je termine par de l’huile essentielle de Bois de Hô sur les boutons (kystes, boutons rouges, et cicatrices). Et je termine par la crème Le Chardon et le Marabout. (Evidement le fond de teint doit être léger -cc cream c’est top- pour ne pas boucher les pores. Je n’ai pas pu me résoudre à ne plus me maquiller).

    Toute la journée 4 à 5 tasses d’achillée milllefeuille + vitex
    Le soir : Je prend Ergy Epur et Ergy Desmodium + deux cachets de complément alimentaire d’Achillee Millefeuille et idem que le matin pour le « rituel externe ».

    Voilà voila, c’est un peu long, mais j’avoue que ça m’a été d’une grande aide de tomber sur ce blog. ENCORE MERCI ! A voir l’évolution…
    J’espère que mon « témoignage » sera lui aussi utile à quelqu’un (ah oui, j’ai pris des photos pour l’évolution, il le faut vraiment, car dans le miroir on ne voit pas tellement l’évolution, on n’a juste plus les kystes qui nous font mal).

    A bientôt et bon courage !
    Margaux

    1. Salut Margaux,

      Wow! C’est super de savoir que les choses s’améliorent pour toi grâce aux plantes. Je suis certaine que ça va encourager pas mal de femmes qui sont dans notre situation! 🙂

      Une question, as-tu souffert d’une chute de cheveux pendant ces deux ans ou ton problème s’est-il cantonné à de l’acné?

      De mon côté, niveau peau, ça va plutôt bien, à part un kyste énorme qui a poussé sur le bas du visage. Ma principale préoccupation reste donc les cheveux. Ma chute a recommencé à s’intensifier.

      Bon continuation en tout cas! 🙂

      1. Bonjour Stephanie,

        Je n’ai pas souffert de perte de cheveux pendant ces deux ans. Mais depuis deux semaine je perd mes cheveux par poignées, ce qui m’inquiète beaucoup. Je vivais à l’île de la Reunion, climat humide et pas de saisons, ce qui me pousse aussi à penser que tout ce remue ménage dans mes hormones et mon foie me fait perdre des cheveux, en plus du changement de saison que je ne subissait pas sous les tropiques. Donc je patiente. Pas mal d’article me font penser que je suis en phase de « guérison », d’où les symptômes liés au nouveau fonctionnement de mon foie, et à la detoxification que je fais faire à mon corps… J’ai commencé les compléments alimentaires de levure de bière en complément de tout ce que je prend déjà. Apparement cela fonctionne. Ensuite pour continuer d’enrailler la testostérone, j’ai du mal avec le goût du Gatillier, je vais tester le palmier nain. Je vous donnerai des nouvelles !

        Bon courage,
        Margaux

  36. Salut Margaux,

    Il est possible que ta chute de cheveux soit en effet juste temporaire et liée au changement de climat. Attends de voir si ça se calme d’ici décembre. Par contre, si ça traîne et que la chute reste vraiment importante, vas quand même voir un médecin histoire de t’assurer que tu n’as pas de carence ou un autre problème.

    Pour l’achillée, je te conseille vivement de passer aux gélules ou gouttes. C’est beaucoup plus pratique et comme c’est plus concentré, c’est plus efficace que la tisane.

    Oui, la levure de bière marche vraiment bien. La levure de Trappes est super (16 comprimés par jour) et très économique. Le problème c’est qu’au niveau intestinal, la levure de bière peut provoquer des inconforts (diarrhées, ballonements, flatulences).

    Moi, j’ai commencé la maca avant-hier. Je la prends surtout pour mes cheveux, mais ça aide aussi la peau.

    Bonne chance et continue de donner des nouvelles! 🙂

  37. Bonjour Christelle
    Je suis à la fin de mon sevrage que j’ai étalé sur 9 mois.
    Je me suis faite posée un stérilet en cuivre pour ne plus avoir d’hormones et tout de même avoir une contraception.
    Cependant, le stérilet ne me convient pas, j’ai des symptomes depuis 1 semaines qui ne cessent pas (constipations, envie fréquente d’uriner, mal pendant les rapports)
    Je n’ai pas d’infection urinaire donc je dois faire une échographie dans la semaine
    Si ces symptomes ne passent pas je pense retirer le stérilet qui ne me convient pas.
    Je n’aurai donc pas d’autre choix de retourner à la pilule.
    Cependant cette idée m’inquiète beaucoup et le choix de pilule est très difficile
    Dois-je opter pour une pilule progestative (j’ai peur qu’elle favorise l’acné) ou une pilule combinée ? un implant ?
    Merci de ton avis

    1. Salut Youliet,

      Je pense que la pilule progestative provoque justement de l’acné, donc je me méfierais. De ce que je comprends, si tu veux éviter d’en avoir avec la pilule, il vaut mieux opter pour des pilules comme Diane 35, Yamine, Jasminelle…

      A toi de voir. Il est possible que ton corps ait besoin de s’adapter au stérilet. Peut-être que d’ici quelque temps, ça ira mieux…

      Sinon, que penses-tu du préservatif? Je l’utilise depuis de nombreuses années (d’ailleurs même quand je prenais la pilule je l’utilisais assidûment pour une question toute bête de précaution contre les MST) et je n’ai jamais eu de problème avec. Plusieurs amies qui ne prennent pas la pilule l’utilisent aussi. Je pense que c’est un très bon mode de contraception. De plus, lorsqu’on arrête la pilule, la libido est (beaucoup!) plus forte et la lubrification bien meilleure, si bien que c’est tout à fait possible d’avoir du plaisir avec un préservatif. 🙂

      L’autre option est le diaphragme, mais il semblerait que ce soit difficile d’en trouver en France. Il y a aussi le préservatif féminin. Si tu as peur au début en utilisant ces méthodes, tu peux les utiliser avec des spermicides et faire les premiers essais en dehors de la période ovulatoire.

      L’idéal je pense, c’est de trouver un gynéco qui soit un peu ouvert d’esprit et qui s’y connaisse en contraception (curieusement, c’est rare d’en trouver!). Si tu es accompagnée et écoutée, je ne pense pas que tu seras obligée de reprende la pilule. Et connaître ton corps aide aussi beaucoup.

      Bonne chance!

  38. Salut les filles,

    Où en êtes vous avec votre peau et vos cheveux? Le Rena, ça va mieux?

    De mon côté, ce n’est pas la grande joie. Comme j’en parlais il y a quelques semaines, j’ai décidé de fare une pause avec l’achillée millefeuille et de prendre de la maca à la place pour aider la repousse de mes cheveux.

    Malheureusement, au bout de 2 semaines, j’ai commencé à avoir des kystes sur les joues, alors que c’était devenu un fait rare. J’ai donc arrêté net mais ça ne cesse d’empirer (d’autant que je vais avoir mes règles dans quelques jours). Ma joue gauche reste bien pour le moment mais ma joue droite a 5-6 kystes surtout le long de la mâchoire et près de la bouche. N’ayant pas eu une telle poussée localisée depuis presque un an, je pense vraiment que cela vient de la maca.

    J’ai donc fait une recherche et j’ai vu que la maca pouvait parfois provoquer de l’acné et qu’il fallait en prendre à petite dose au début. Pour ma part, je suis dégoûtée pour de bon et je n’ai pas du tout envie d’en reprendre.

    Ca m’a fichu un gros coup au moral, car même si j’ai eu des rechutes bien plus sévères, je n’étais plus habituée à voir mon visage avec des boutons pareils. Je suis usée d’être encore à gérer ces problèmes de peau…

    En tout cas, je voulais partager cette expérience avec vous afin que vous fassiez attention avec cette plante. Chacune réagit différemment, mais je préfère vous prévenir.

    J’espère que tout va bientôt rentrer dans l’ordre très vite.

    Bon courage à vous toutes en tout cas!

    1. Bonjour Stéphanie,
      Désolée d’apprendre que ta peau connait encore des désagréments. Petit rappel pour ma part, j’ai commencé ma cure d’Achillée il y a un peu plus d’un mois et demi, et les effets ont été visibles dès les premières semaines. En parallèle je suis passée au naturel pour tous les produits que j’applique sur ma peau, mais continue d’utiliser la gamme Garancia (que j’adore, et j’ai un peu peur d’arrêter aussi). J’ai un rituel complet du matin et du soir que j’ai adapté en fonction des lectures que j’ai pu faire et également des réactions de ma peau.
      Voici ce qui marche :
      Le matin :
      – je me nettoie le visage avec le Psscht de Garancia
      – je dépose sur un coton de l’extrait de plante d’achillée que je passe partout sur mon visage et j’insiste sur les boutons inflammés (ça fonctionne vraiment très très bien)
      – 4 gouttes du sérum du Marabout de Garancia
      – 3 gouttes d’huile essentielle de Bois de Ho (la jumelle du bois de rose qui est en voie de disparition) sur les boutons et cicatrices
      – la crème Le chardon et le marabout de Garancia qui est tout simplement parfaite !
      – J’utilise un fond de teint poudre Chanel, mais dès qu’il est fini je passe au Lily Lolo

      Le soir :
      – je me démaquille avec le l’huile végétale de jojoba avec 1 goutte d’HE de lavande et 1 goutte d’HE de Bois de Ho. ça régule incroyablement bien la production de sébum.
      – je me nettoie ensuite le visage avec La sulfureuse pate du marabout de Garancia sur mon éponge de Konjac.
      – je dépose sur un coton de l’extrait de plante d’achillée que je passe partout sur mon visage et j’insiste sur les boutons enflammés (ça fonctionne vraiment très très bien)
      – 4 gouttes du sérum du Marabout de Garancia
      – 3 gouttes d’huile essentielle de Bois de Ho (la jumelle de l’HE de bois de rose qui est en voie de disparition) sur les boutons et cicatrices
      – la crème Le chardon et le marabout de Garancia

      C’est un long programme, mais ça fonctionne. Au fur et à mesure, je vais remplacer les produits lavants Garancia par du rhassoul par exemple. C’est plus économique, et naturel naturel.
      Entre temps, 2 fois par semaine je fais des masques de Miel de Manuka indice +18, ça coute cher, mais une petite quantité suffit, je laisse poser 2 à 3 heures, et pas peau adore, les boutons et cicatrices s’estompent !

      J’ai testé pas mal d’autres produits et suis restée 5 jours sans boire ma tisane… CATASTROPHE ! Les boutons étaient inflammées, des microkystes sont apparus de nouveau sur ma machoire, et dans mon dos également (je ne met rien sur mon dos hormis l’extrait de plante d’achillée, et en localisé l’HE de bois de Ho). En deux jours de temps une grosse déprime s’est installée, et j’ai réagit très vite en essayant d’adapter mon programme soin, et reprendre la tisane ! J’ai également banni de mon alimentation tout ce qui est industrialisé (franchement c’est plutôt simple). Pour le gluten, c’est plus compliqué à tester, mais dès janvier je vais essayer.

      Pour les produits, je teste où j’ai testé :
      – Serozinc de La Roche Posay : pas vraiment d’avis, j’ai juste l’impression que ça irrite un peu mes boutons déjà enflammés… A suivre.
      – Compléments alimentaires d’achillée : je n’ai pas l’impression que ça ajoute en efficacité par rapport à la tisane…
      – de l’huile de ricin pour me démaquiller : j’ai l’impression que ça n’a pas réduit la production de sébum et c’est compliqué à retirer ensuite.
      – L’HE de tea tree : malgré l’odeur plus agréable que l’HE de bois de Ho, je me demande si ça n’a pas aggravé mes kystes… depuis que je suis repassée au l’HE Bois de Ho, je revis !
      – Je me suis offert également un fond de teint liquide Estée Lauder Double Wear Light sensé être non comédogène, je le suspecte cependant d’avoir aggravé mes kystes enflammés… J’ai donc arrêté et suis repassée à la poudre libre et ma peau va bien mieux.
      – la cannelle dans le masque au miel de manuka : franchement je crois que ça agresse beaucoup trop ma peau et donc mes boutons.

      J’espère que cela pourra aider quelques une d’entre vous, ce qui est sûr, c’est que nous n’avons pas le droit aux écarts et que nous devons faire preuve de patience pour tester les produits, nous avons chacune les produits qui nous correspondent tu as raison Stéphanie… Lorsque que des boutons sont réaparus, j’avais quand même fait le combo du week-end : mal-bouffe, stress, pas de tisane et règles. Forcément ça aide pas !

      Je vous souhaite du courage, je suis sûre que l’on pourra en venir à bout en écoutant notre corps.
      Margaux

      1. bonjour tout le monde
        je suis désolée d apprendre ta rechute Stephanie. je sais trop ce que ç est
        pour ma part très très grosse rechute depuis juillet août malgré l hygiène de vie que je maintient. je n en peux plus. le 6 janvier je commence roaccutane. psychologique depuis que j ai pris cette desicion mon moral ca mieux. moins de boutons mais toujours des kystes sur le visages et corps.
        bon courage à toutes. je pense fort à vous meme si je n’écrit pas souvent
        margaux comment fais tu pour trouver le temps de faire tout ca. !
        moi boulot enfant repas ménage. je maintien jojoba pour démaquillage. miel 3 heures de pose le soir. êt maquillage lili lolo. lors de grosses poussées D acné je me
        lève plus tôt pour me maquiller car je sais que cela
        va prendre plus de temps.
        yoga , vélo. êt je cuisine bcp bcp. êt comme toi j ai arrêté TEE three. je met lavande.

        bisous A rena !

      2. Salut à toutes,Cela fait un moment que je n’ai pas écrit… Suite à l’arrêt de la pilule DIANE 35 et donc l’acné etc je m’étais faite une routine 100% naturelle avec utilisation d’huile de jojoba, rhassoul et gel d’aloé vera. Et puis j’en ai eu marre car finalement l’Aloé vera bof bof et envie de trouver autre chose que le rhassoul même si je le trouve bien efficace! Alors voilà j’ai découvert dans un petit institut bio nature de chez moi la marque Dr Hauschka et je me suis laissée tenter. (Pourtant je n’ai absolument plus du tout confiance en aucune marque de produits cosmétiques que ce soit en parapharmacie ou autres, de plus c’est assez cher) et bien j’ai vu une VRAIE différence avec la « crème purifiante » Dr Hauscka sur ma peau! C’est une crème lavante naturelle hyper douce qui ENFIN n’agresse pas ma peau sensible et ultra réactive mais la nettoie et resserre mes pores. Voilà petite révolution pour moi que je voulais partager ici. L’esthéticienne qui me l’a vendu utilise cette marque pour sa fille acnéique et a eu des supers résultats. J’étais sceptique et puis finalement je suis hyper contente d’avoir enfin trouvé des produits qui ont un réel effet sur ma peau. Par contre j’ai toujours des cicatrices de boutons triturés et ça je n’ai pas encore trouvé de solution…(J’utilise l’huile de rose musquée en masque avec d’autres ingrédients maison mais je n’ose pas + car peur de boucher les pores bref)Voilà je recommande vraiment la crème purifiante qui a changé mon grain de peau et depuis j’ai moins de boutons. Mais je suis sortie de la phase acnéique sévère post pilule depuis qqes mois maintenant même si ma peau n’est plus comme avant à cause des marques… PLUS JAMAIS LA PILULE!D’ailleurs à celles qui se lancent pour un stérilet cuivre sachez que les 1ers mois sont difficiles parfois mais que les règles se régulent ensuite!Bises et courage

      3. Wow Margaux! Quelle discipline. 🙂

        Du coup, avec tout ça comment est ta peau?

        Je suis contente que l’achillée t’aide! Je suis d’accord avec toi. Mettre de l’extrait/gouttes d’achillée sur la peau et les boutons marche très bien. en tout cas, j’ai constaté une super amélioration avec ça, en combinant avec une crème hydratante (en (l’occurance la crème Acno day and night cream de Seal Line).

        Pour ma part, je constate que remplacer l’achillée par d’autres plantes ne m’aide pas du tout. Je ne vois pas pourquoi j’insiste à le faire, puisque chaque fois je m’en mords les doigts.

        Il est possible que l’anxiété de ces dernières semaines ait accentué le problème, mais je ne pense pas que le stress joue tant que ça sur ma peau. J’ai eu des rechutes à des moments où j’étais justement totalement zen et détendue. Donc bon…

        Bon courage!

    2. Coucou Steph’!
      Comment ça va ta peau?J’espère que ça s’arrange??Et tes cheveux?
      Pour ma part je viens de me taper une immonde poussée de kystes (couco les règles qui arrivent!!) avec en combo glamourattitude les cheveux qui regraissent plus vite que la lumière et qui se remettent à tomber un peu +… ça à l’air de tout juste se tasser…en gros je ne suis pas DU TOUT sortie de la galère!!!
      Contnte d’avoir de tes news Elo,même si je te souhaite de tout coeur que ça s’arrange vite pour toi
      Gros bisous les filles! ❤

      1. Saut Le Rena,

        Je suis contente d’avoir de tes nouvelles, même si je vois que pour toi non plus ce n’est pas la joie…

        Moi, je suis en train de péter un câble. Voilà plus d’un an que je n’avais pas fait de crise de larmes à cause de cette m… d’acné (j’ai surtout crisé à cause de mes cheveux). Je pensais que ma grosse poussée de kystes de cette semaine était en train de se calmer, mais pas du tout: démangeaison et grosse rougeur: un kyste pousse. C’ets dingue la vitesse à laquelle ils apparaissent.

        C’est toujours la joue droite qui est touchée. j’ai quelques boutons sur la joue gauche dont un kyste près de l’oreille et donc pas du tout visible, mais je dirais que la peau de ce côté gauche va bien.

        Moi aussi je vais avoir mes règles…

        Je suis à bout. Cette guérison yoyo m’épuise car dès que je crois le problème est réglé je me le reprends en pleine poire pour x raison (encore une fois je soupçonne la maca d’en être responsable et peut-être l’anxiété).

        Bon, le Rena, les filles, je vous souhaite bon courage! C’est pas facile et ça met vraiment notre patience à rude épreuve.

        Bisous

      2. Hey Stéphanie,

        Je suis désolée d’apprendre que tu as eu une rechute. Effectivement le/la maca (masculin? – féminin? – je ne sais jamais…) est un complément très puissant. Personnellement je n’en ai pris que pendant 2 semaines début 2014 (on m’en avait dit du bien et j’ai voulu tester) et franchement ça m’a bousillé le cycle. J’ai eu un retard fou (entre 7-10 jours si je me souviens bien), et alors pendant les 2 semaines où j’en prenais (en poudre – je la saupoudrais sur mon muesli le matin avant de partir au boulot) ma peau était quasi parfaite, mais alors dès que j’ai fini par avoir mes règles j’ai eu la peau toute grasse et j’ai eu quelques boutons sur le front. Tout a fini par rentrer dans l’ordre, mais je me rappelle avoir été dégoutée, et j’avais laissé tomber le maca. Ensuite j’avais lu quelque part que le maca pouvait influer sur la production de testostérone, et que c’était surtout un bon complément pour les hommes…
        Il se peut que ce soit le seul facteur en jeu…

        Autrement, tu sais, l’autre jour dans un commentaire je crois avoir mentionné un médecin nommée Natasha Campbell-McBride… je m’intéresse depuis plusieurs mois maintenant (et je suis entrain de préparer un article à ce sujet) à son travail, et je crois qu’elle détient peut-être LA solution à pratiquement tous les troubles hormonaux qui existent. Elle travaille sur la flore intestinale (aucun autre médecin ne s’est penché sur ce sujet avec autant de précision et en prenant en compte l’aspect holistique de la guérison), et elle a réussi à établir des liens assez phénoménaux entre des problèmes soi-disant intraitables et l’état pitoyable de la flore intestinale de l’homme et de la femme modernes… Honnêtement, je crois que son travail mérite d’être étudié et pris en compte par pas mal d’entre nous, notamment ceux ou celles qui, comme toi, souffrent de maux qui passent un peu au travers des mailles du filet de la médecine occidentale. Si tu as 5 minutes un jour, je te conseille vivement de taper « Gut and Psychology Syndrome » dans ta barre de recherche, et de voir si tu peux trouver une version française de cet ouvrage. À mon avis tu y trouveras des réponses à plein de questions. Je t’envoie une énorme bise de soutien et plein de courage. Tu viendras au bout de cette crise j’en suis certaine. ❤

  39. Salut Jezebel, Salut Elo!

    Elo, si tu prends Roaccutane, ça veut dire que tu vas devoir reprendre la pilule alors? En tout cas, je suis vraiment désolée que ta peau aille encore si mal. Tu n’as vraiment vu aucune amélioration?

    Je comprends que tu n’en puisses plus et que tu veuilles prendre des mesures drastiques. Pour ma part, j’ai résisté au Roaccutane, parce que j’ai peur de ce produit. Mais si je n’avais eu aucune amélioration en 2 ans et demi, j’aurais pété un câble et j’aurais fini par me shooter aux médicaments.

    Merci Jezebel pour le conseil de ta crème. Je tenterai le coup car je suis curieuse de voir ce que ça donne. Je suis assez contente de celle que j’utilise actuellement, car elle hydrate vraiment bien et je constate que ça a largement accéléré la disparition des taches que j’avais.

    Ah les filles… quelle plaie! je me dis des fois qu’il y a tellement de choses plus graves dans la vie. Et pourtant, qu’est-ce que ça peut nous affecter… c’est notre visage, notre image et forcément notre estime de soi qui sont atteints. Mais quel dommage d’avoir la vie gâchée par ces conneries.

    Allez les filles! Haut les coeurs!

  40. Bonjour les filles,

    Je vous trouve hyper courageuses. L’acné ça peut être un calvaire. J’ai limite fait une dépression à cause d’une pilule pas adaptée qui m’avait ruiné la peau donc je comprends…Je voulais plus sortir, me montrer, voir mon copain, vivre en fait…J’avais peur d’aller travailler. Ce fut un véritable enfer.

    Je viens régulièrement sur le site car je vais arrêter ma pilule pour faire un bébé mais le temps que bébé vienne je crains l’acné.
    Je ne veux pas arrêter progressivement car j’ai un peu peur si Bébé doit s’accrocher dans ces conditions..

    Quand j’ai essayé d’arrêter ma pilule il y a quelques années, pas de règles pendant les 3 mois et boutons +++. Avec ma pilule actuelle, j’ai toujours un ou 2 boutons pendant les règles (front pas net, menton et autour du nez, vas savoir…) mais le reste du temps elle est bien. Mais j’en prends GRAND SOIN et je mange très sainement. J’aurai toujours tendance à un peu d’acné même très léger.

    Je voudrais prendre des plantes pour équilibrer mon cycle (retrouver mes règles aussi. Avant ma pilule, j’avais des cycles longs autour de 35 jours mais plutôt réguliers) mais je suis un peu perdue dans ces plantes.
    Je ne voudrais pas prendre 2 plantes par exemple progesterone like car cela pourrait déséquilibrer aussi le cycle.
    Qu’est ce qui est le plus anti-androgène (sachant que sous androcur j’avais la peau parfaite mais je grossissais donc STOP!)?
    Je voudrais prendre du houblon (oestrogène like) + gattilier ou Achillée (progesterone like). Que me conseillez-vous?

    Merci beaucoup.
    Et courage à vous. Je vous envoie tout pleins de bonnes ondes ultra positives!
    C’est un combat et nos proches minimisent ce truc. Ils ne comprennent pas la souffrance que nous endurons dans ces moments.
    Je suis une inconnue mais je vous soutiens à 2000000%!!! =)))

  41. Salut Christelle,

    merci pour tes conseils. Je vais la recherche dont tu parles sur les intestins. Je reconnais que je n’ai pas toujours une hygiène alimentaire irréprochable et ça ne doit pas toujours aider. Ceci dit, je ne mange pas de laitage et je ne consomme ni alcool, ni café. Je ne fume pas non plus. Je mange peu de sucre (même si je carque parfois) et le matin, je mange de la salade composée au lieu des petits déjeuners sucrés.
    Je pourrais faire plus, mais je n’en ai pas envie. J’ai déjà la sensation de me priver et surtout, j’ai été traumatisée par ma crise post pilule qui est arrivée alors que j’avais une alimentation saine ultra rigoureuse.

    Bref, je suis fatiguée de me battre contre l’acné. Par contre, je voudrais bien régler mes problèmes intestinaux, donc défaut de traiter l’acné, ça ne pourra pas me faire de mal de faire quelque chose à ce niveau-là.

    Là, ça va mieux, même si ce n’est pas encore ça. Je pense que la maca a vraiment foutu en l’air mon cycle, comme pour toi. j’en suis d’autant plus convaincue que lors de ma rechute, j’avais une libido bien plus forte que d’habitude (—> hausse des hormones mâles?).

    Merci Christelle en tout cas.

    Et bonnes fêtes!!!

  42. Salut Laura,

    Merci pour tes encouragements. 🙂

    Oui, l’acné est une vraie plaie. Il faut vraiment le vivre pour avoir une idée de l’impact que cela peut avoir sur l’équilibre psychologique.

    Pour les plantes, tu peux en effet prendre des plantes oestrogènes-like et progestérone-like. Moi, j’ai toujours l’impression que les plante oestrogènes-like (ex: huile d’onagre, macérat de framboisier) avaient un mauvais impact sur ma peau donc je m’abstiens d’en prendre.

    Il parait que le palmier nain est anti-androgène, mais je n’ai jamais essayé. On me l’a déjà conseillé mais je voulais essayer la maca avant (ce qui ne m’a pas du tout réussi!).

    Voilà Laura, je te souhaite beaucoup de courage. Bonne continuation pour tes essais bébé et je croise les doigts pour ta peau! 🙂

    Passe de belles fêtes!

    1. Merci beaucoup Stéphanie!
      Je me lance dans quelques jours…
      Et bonne année 2016 avec aussi une peau de BB (ça serait cool aussi ;))!

  43. Bonjour,

    Je viens vous faire un update après 2 mois d’arrêt total de la pilule qui a suivi une diminution progressive sur 6 mois. J’ai eu un peu peur il y a 1 mois, peau tout d’un coup très grasse et boutons enflammés (genre micro-kystes rouges qui mettent 3 ans à partir… je les ai traité avec une goutte d’HE de Tea-Tree + une goutte de Ravintsara qui marche bien mieux que le tea-tree sur les micro-kystes) autour de la bouche et du nez et un peu sur le front. Mais c’est passé après une semaine.

    Je prends toujours 3 gélules de desmodium par jour+3 gélules d’Achillée millefeuille ( ca fait 4 mois que je prends ça tous les jours) mais j’ai ajouté il y a un mois quand ma peau a commencé à changer 4 gélules (environ 800 mg) de gattilier (concernant les plantes, il fat rappeler qu’il faut toujours laisser au moins 2 mois voir 3 au corps pour voir si elles sont efficaces pour nous. Arrêter après 15 jours parce qu’on n’a pas vu de différence c’est contre-productif). J’utilise toujours une routine naturelle, brosse nettoyante manuelle matin et soir avec gel nettoyant doux bio, eau florale (pour le moment de sauge) et j’ai remplacé l’huile de jojoba par une crème hydratante fun ethics (peau sèche par endroits ca marche mieux sur moi que l’huile)+ maquillage bio quand je me maquille cad max 3 fois/semaine. J’ai commandé du DIM (on ne trouve pas oestro-block en Europe, sauf en passant par un site anglais, mais c’est très cher), je l’attends encore… Je vous dirais comment ca a marché pour moi si je le reçois un jour…

    En plus des sites de beauté pure (traiter l’acné naturellement) et regenere.org (alimentation vivante), j’ai découvert the love vitamin et http://highonclearskin.com, qui discutent beaucoup de la composante hormonale de l’acné (mais à l’américaine, cad en te faisant acheter 300 bouquins et dvd de coaching… donc je traine plutôt sur les forums qui regorgent d’infos sympas). Il semble alors que le meilleur moyen de savoir exactement quelle cause cibler pour venir à bout de l’acné adulte est d’effectuer un test hormonal salivaire qui indiquera quelles hormones sont déséquilibrées. En effet, on ne traite pas avec les mêmes plantes un déficit ou un excès d’oestrogènes par exemple (mais les deux peuvent causer de l’acné). Bien que des signes extérieurs peuvent déjà être interprétés et donner une indication des déséquilibres hormonaux (par exemple un excès de pilosité penche plutôt vers un excès d’androgènes etc…), le mieux serait le test salivaire (pour savoir en quoi ca consiste allez trainer sur le forum de high on clear skin).

    Et puis adopter une approche globale, telle ou telle plante pour cibler tel problème hormonal précis, à prendre sur une longue période, couplé avec une remise en forme de la sphère intestinale (cibler avec des probiotiques, alimentation saine et non transformée, arrêt des produits laitiers et diminution du gluten et du sucre et style de vie+ pourquoi pas des lavements ou irrigations coloniques)+ de la sphère digestive (plantes et alimentation)+ de la sphère hépatique (plantes, par exemple desmodium +diminution des produits chimiques dans l’environnement mais aussi par l’ingestion de médicaments inutiles)+des glandes surrénales (cibler le mode de vie et le stress, l’épuisement, travailler sur le sommeil, prendre l’air et le soleil tous les jours,faire du yoga, se faire masser, bref se détendre et profiter de la vie).

    Je ne suis pas moi-même à fond dans ces pratiques parce que j’ai une vie excessivement remplie et que je voyage beaucoup, mais j’essaye de faire ce que je peux et qui est compatible avec mon mode de vie, par exemple j’ai fais la cure du foie du dr clarke pendant un an une fois par mois l’an passée, je fais un lavement intestinal par semaine à la maison et j’en ai fait réaliser 3 en 1 mois par une naturopathe. J’ai travaillé comme une folle ces 2 derniers mois (de 8h à 3h du mat environ tous les jours we compris, j’avais pas le choix) et pour contrebalancer les effets négatifs de ce style de vie, j’ai réduit mon alimentation (le jeûne est une excellente méthode pour « reconfigurer » le corps) à un repas par jour (légumes et fruits crus, et aussi chocolat en quantité raisonnable pour me féliciter de travailler autant…)

    Finalement, ma peau actuellement va plutôt bien (je sais qu’elle ne sera jamais vraiment parfaite, merci aux gènes acnéiques de mon père…), je vais attendre de voir l’évolution de ces prochains mois, voir si je retrouve un cycle normal et aller faire un test hormonal complet. Mes cheveux vont bien (j’ai adopté depuis 2 ans la méthode du no-poo, pour le moment je suis un peu moins radicale je les lave avec un mélange maison naturel aux huiles essentielles toutes les 2 semaines), je les ai coupés préventivement, là je suis avec un carré court, mais ils ne tombent pas plus que d’habitude.

    Voilà, j’imagine que l’état de la peau évolue constamment sur un mois en fonction du cycle (il peut y avoir apparition de boutons pendant l’ovulation, ou juste avant les règles, ou pendant ou juste après) puisque à chaque moment du cycle ce sont certaines hormones qui entrent en jeu. Si le déséquilibre concerne telle ou telle hormone qui intervient à tel ou tel moment du cycle, les boutons apparaitront à ces moments. Donc j’attends de voir, mais je pense sincèrement que la meilleure méthode est de cibler le mode de vie global, d’être actif dans l’observation (on doit se connaitre soi-même, ca veut dire s’observer, est-ce que mes boutons apparaissent plutôt après avoir mangé ça ou ça, à tel moment du cycle, quand je suis stressée etc…), et puis de connaître quel est le déséquilibre hormonal qui doit être adressé.

    Et finalement je me dis que c’est même peut être une chance d’avoir ces problèmes. Notre corps à nous nous envoie des messages très clairs et (malheureusement ou heureusement) très visibles qu’il y a quelque chose qui ne va pas et qu’il ne process pas bien. Certaines personnes ont l’air parfaites de l’extérieur mais en réalité, leur mode de vie maltraite leur corps, et elles n’ont pas les incitations que nous avons à changer de mode de vie. Donc peut être que finalement on peut voir ça comme une chance d’avoir de l’acné…
    Voilà, c’est fini pour mon roman-fleuve. Je vous tient au courant de la suite

    De très bonnes fêtes à toutes!
    Cécile

  44. Salut Cécile,

    Merci pour ton témoignage. J’espère que tout va continuer à aller bien.
    Juste un petit conseil, fais attention à ne pas trop surcharger ta liste de compléments alimentaires, histoire de voir quelles plantes marchent.

    Ma peau va mieux et je constate que ce qui a aidé, c’est boire beaucoup et bien hydrater ma peau avec ma crème hydratante après avoir appliqué des gouttes d’achillées sur les boutons.

    Bonne continuation en tout cas! Et bonnes fêtes de fin d’année.

  45. Bonjour,

    Je voulais laisser un commentaire pour témoigner moi aussi des ravages de la pilule: j’ai presque 40 ans et j’ai pris Diane 35 pendant une vingtaine d’années. J’ai commencé vers 18 ans pour lutter contre mon acné (qui n’était pourtant pas très sévère, quand j’y repense!) et à chaque fois que je tentais de prendre une autre pilule, l’acné revenait de plus belle. J’ai finalement arrêté en janvier 2015, quand je me suis retrouvée tout à coup avec une tension entre 18 et 20 et des battements cardiaques beaucoup trop rapides. Je suis allée voir un cardiologue en urgence parce que je croyais que je faisais une crise cardiaque et il m’a ordonné d’arrêter la pilule tout de suite. Je ne fume bois, j’ai un mode de vie très sain et après de nombreux examens, les médecins n’ont rien trouvé pour expliquer cette tension, à part la pilule. Je suis encore sous traitement contre la tension et je devrais arrêter bientôt, et je me suis jurée de ne plus jamais prendre d’hormones.
    J’ai deux filles, et quand elles seront en âge de penser à la contraception, je les mettrai en garde contre les ravages de la pilule!

    J’ai donc arrêté diane 35 brutalement, après 20 ans. Les boutons sont revenus, c’était à prévoir!
    J’ai découvert le site thelovevitamin qui est très bien, et j’utilise les plantes et produits naturels déjà cités (miel de manuka, huile essentielle de tea tree, huile de jojoba pour hydrater, compléments alimentaires: estroblock, liv-detox, sauge, chardon marie, parfois pensée et bardane, et des cures de probiotiques).

    Un tuyau pour se procurer l’estroblock en Europe: carbundance, une sympathique Allemande, que j’ai découverte récemment. Elle importe l’estroblock et le liv-detox. On peut la payer par paypal et elle expédie les produits très rapidement. Cela fait 5 mois que j’en prends et je vois une GROSSE amérlioration!

    https://www.facebook.com/miricarbundance
    https://www.youtube.com/watch?v=O0qkUEjewBM Cette vidéo explique très bien ce qui se passe avec les hormones…

    Voilà, si ça peut être utile à quelqu’un!

    Dernière chose: j’ai supprimé les produits laitiers de vache et le sucre, et ça aussi ça a fait une différence ENORME.

    Bonne continuation à toutes!

    1. Salut Emma,

      Merci pour ton témoignage. Tant mieux si tu as trouvé quelque chose qui t’aide. Pour ma part, l’amélioration aura fini par stagner. J’ai encore et toujours de l’acné, même si j’ai eu des moments où il n’y avait presque plus rien. Je n’arrive pas à m’en débarrasser. Du coup, je comptais justement m’acheter de l’estroblock pour le prendre tout seul et voir si ça peut aider… Mais, c’est difficile d’en trouver. C’ets d’ailleurs pour ça qu’à l’époque, je m’étais rabattue sur Estrosense.

      On verra. Bonne continuation en tout cas!

    2. Merci pour ce commentaire, Emma, et je te prie de bien vouloir me pardonner pour le retard. 🙏 Merci également pour le tuyau ‘Estroblock’ & LivTox. C’est chouette si tu as vu une amélioration en les prenant. J’avais lu, justement, que – tout comme le gattilier – le DIM (contenu dans Estroblock) était surtout efficace après une prise longue. Personnellement, j’ai essayé Estroblock l’année dernière, et je trouvais que ça me donnait un peu la nausée. Ne comprenant pas trop pourquoi j’ai fini par trouver un témoignage intéressant de la part d’une femme qui disait qu’elle aussi se sentait un peu nauséeuse avec Estroblock, mais qu’elle avait constaté une nette amélioration de ses symptômes quand elle a réussi à guérir sa constipation chronique. Et c’est hyper logique – quand on détox on se débarrasse des toxines par le biais du foie, et si les voies éliminatoires sont bloqués les toxines sont réabsorbés par l’organisme, s’en suit des nausées, et ou un regain d’acné. Du coup je conseille à toutes celles qui veulent prendre Estroblock de s’assurer que leur digestion est impeccable. Moi, j’ai discontinué le complément, mais je crois bien que je vais retenter un de ces 4. Et oui, pour terminer, les produits laitiers peuvent être à l’origine de nombreuses conditions un peu traitres telles que l’eczéma, l’acné, rhinites, etc. Je t’envoie plein de courage pour la suite! 🙂

      1. Bonjour à toutes,
        Quand on prend estroblock, il faut aussi prendre le Liv-detox, pour éliminer les toxines et aider le foie. L’allemande chez qui je me fournis (voir liens dans mon message précédent) l’explique très bien.
        Cela fait maintenant plusieurs mois que j’ai une peau impeccable ou presque (un petit bouton de rien de temps en temps). Je n’y pense même plus! alors qu’avant je passais tellement de temps à scruter ma peau. C’est vraiment un soulagement.
        Alors c’est sûr que estroblock et liv-detox sont chers (très chers) mais pour moi ça vaut vraiment le coup: quand je vois ce que je dépensais en crèmes et autres… Et l’assurance et la sérénité que j’ai maintenant n’ont pas de prix…
        Bon courage à toutes et je vous souhaite un bel été

  46. Bonjour,

    Je suis tombé sur ce blog en tapant comme vous toutes certainement « arret pilule acné ».
    Mon parcours ? similaire au votre.

    Je prend la pilule depuis 7 ans maintenant. Euh enfin.. quand je dis LA pilule, j’en ai eu différentes,Yaz, Diane, Leeloo, Jasmine (il y a 8 mois), Triafemi (il y a 2 mois). Aujourd’hui j’en ai ras le roblochon. J’ai 23 ans et je considère que cette maladie, parce que oui c’est une maladie devrait avoir disparu naturellement, et je suspecte les hormones de synthèse de bloquer ce processus.

    Malgré la prise de toutes ces pilules A AUCUN MOMENT je n’ai eu une peau parfaite AUCUN. Et aujourd’hui en plus des boutons, s’ajoute prise de poids, migraine, taux de cholesterol a vous peter le plafond, y en a marre ! Bon attention quand je dis peau parfaite, j’ai des pics en fait, il arrive que pendant 3 semaines je n’ai pas de boutons mais c’est le temps qu’il faut aux précédents pour s’en remettre. Et il m’arrive d’avoir des microkyste la, je crois que ce sont ceux que je redoute le plus !

    En bref, je compte ARRETER LA PILULE, mais SOUDAINEMENT. Je ne souhaite pas y aller progressivement parce que j’ai vraiment peur de mettre en vrac mon organisme avec une pilule dont je ne connais pas sa posologie ces reactions ect. Aujourd’hui c’est mon dernier cacheton, les mois a venir vont être périlleux je le sens, je vais juste m’en tenir a une routine simple, et appliquer le point far de l’acné NE PAS TOUCHER!!!

    Je passerais par ici de temps à autre pour vous dire si ça y est je mute en tableau de bord de cokpit d’avion.
    Je ressens quelque part le besoin que mes hormones se replacent d’elles même, que j’expérimente si j’ai des gênes de folle avec ma peau ou si ils sont sains mdrr

    Nous verrons bien, en tout cas je sais a quoi m’attendre car aucune de vous n’a expérimenté, arrêt pilule + peau parfaite dans l’immédiat.

    Grosses bises et bon courage à toutes pour celles qui ont sauté dans le grand bain, dites vous que c’est grâce à vos premiers pas, que d’autres comme moi plongent avec vous !

    🙂

    1. Hello Sandra, pour ma part, je n’ai jamais arrêté d’avoir des kystes et des points noirs même sous pillule, ça n’a pas changé grand chose à mon acné d’ado à vrai dire (j’avais des boutons mais sans plus). Ce qui m’a fait l’arrêter c’est effectivement la suspicion que mes migraines, mon manque de libido et mes tendances dépressives étaient à cause de ma pilule. Une fois que je l’ai arrêté je me suis sentie revivre tout simplement ! Tout allait bien, ma peau était identique. Puis au bout de deux à trois mois, j’ai commencé à avoir plus de boutons, des kystes, des points noirs, sur le visage et dans le dos, la peau grasse… Je n’ai d’ailleurs compris que c’était à cause de l’arrêt de la pilule qu’un an plus tard, tellement ils étaient apparus bien après mon arrêt.

      Je ne suis pas médecin, ni dermato, ni gyneco (d’ailleurs même eux ne savent pas de quoi ils parlent quand il s’agit d’acné hormonale), je t’encourage à l’arrêter, tout en prenant garde à remplacer par un moyen de contraception, mais ne sous estime pas le niveau auquel ton corps a été drogué, et la manière dont il va te répondre…
      Pour ma part, cela fait 2 ans et demi que je l’ai arrêté, (j’ai déjà laissé un commentaire il y a quelques mois, qui expliquait que j’arrivais à réguler mes poussées d’acné, même si depuis ça a empiré…). J’ai tout testé (huile de jojoba, masque au rhassoul, miel de manuka, tea tree, tisane d’achillée millefeuille, bardane… sauf les traitements lourds à avaler style roaccutane puisque je sais que mon problème est purement hormonal), et j’ai toujours autant de boutons… Mes hormones sont sacrément déréglées, il va me falloir de la patience et un gros rééquilibrage hormonal.
      Mon dernier espoir est une cure d’Estroblock que j’ai commencé il y a 1mois et demi (cité par Emma dans un commentaire plus haut), et après ça, mon ultime solution sera de tester de reprendre la pilule (je n’en ai pas envie du tout) pendant quelques mois afin d’entamer un sevrage par la suite… Bien que je n’ai pas du tout envie de la reprendre, ma déprime est trop intense ces derniers mois à cause de cette foutue acné hormonale.
      Pour conclure, l’acné que tu avais étant ado, n’était que de l’acné juvénile, ensuite ta prise d’hormones à tant bien que mal réglé cela, mais étant une contradiction imposé au corps, celui-ci ne réagit pas toujours comme on le voudrait, tu avais donc encore des boutons. Mais c’était une autre phase. En arrêtant la pilule tu vas passer dans une phase troisième phase où ton corps, privé d’hormones de synthèse, va en produire à outrance, et provoquer un dérèglement hormonale fort. Le sevrage permet à ton corps de comprendre ce qu’il se passe quand tu vas diminuer les doses, plutôt que de tout lui retirer d’un coup. C’est ce que j’en conclu après mes nombreuses lectures sur le sujet, et témoignages.
      Voici un article de beauté-pure : http://beaute-pure.com/acne-a-savoir-absolument-sur-larret-de-la-pilule-partie-1/
      Et peut-être n’a tu pas eu l’occasion de lire celui-ci sur ce même blog : https://petiteceriz.com/2013/05/

      Attention, il est aussi possible que tu n’ai plus d’acné du tout en l’arrêtant, et c’est ce que je te souhaites de tout mon coeur ! Je t’encourage à tester 🙂

      Tiens nous au courant,
      Margaux

    2. Salut Sandra,
      C’est marrant j’ai le même parcours que toi (notamment sur le fait que je n’ai jamais eu une peau parfaite même sous pilule). J’ai arrêté la pilule il y a plus de deux ans (23ans), et je peine à me débarrasser de mon acné (a un degré que je n’ai jamais connu). Après l’arrête de la pilule, ma peau était normale pendant 3 mois.
      Suite à mes nombreuses recherches, prises en compte de témoignages, j’ai constaté que l’effet rebond se produisait à moindre mesure lorsque les filles qui arrêtaient la pilule faisait un sevrage. Si je devais le refaire, je ferais un sevrage. Je pense qu’il n’y aurait rien à perdre puisque de toute façon, sous pilule mon corps était justement en vrac à cause des hormones de synthèse… Il semblerait que le principal composant de la pilule étant addictif, lorsque l’on en prive le corps, il fait une crise de manque et compense. D’ailleurs Christelle l’explique bien dans ce blog. – https://petiteceriz.com/2013/05/
      Evidement, aucun corps de fonctionne de la même manière, je t’encourage à expérimenter par toi-même 🙂
      Tiens nous au courant.
      Margaux

  47. Salut à toutes !
    Après avoir vécu un premier effet rebond, et repris la pilule un an, je l’ai enfin arrêtée il y a trois mois maintenant. J’essaye de stabiliser la chose en prenant bardane pensée, zinc, et achillée millefeuille depuis un mois, mais des boutons ont déjà commencé à pousser sur mon front + je sens que ma peau cicatrise de moins en moins bien. J’ai une simple question: où trouver de l’achillée millefeuille en tisane ? Ainsi que estrosens ou estroblock à un prix pas trop mirobolant?

    Je vous tiendrai au courant de mon évolution; pour le moment cheveux regraissant plus vite, mais ne chutent pas, appétit régulé mais je sens que je prend du poids et libido au top.

    Bisous à toutes !

    1. Bonjour Aline,
      L’achillée millefeuille en tisane, tu peux la trouver dans les herboristeries si tu en as près de chez toi, ou en ligne (et bio de préférence!). Perso, j’ai acheté 200g de tisane en vrac sur ce site, qui est une herboristerie à Marseille, recommandée par ma naturopathe.
      http://boutique.pereblaize.fr/boutique.aspx?idCategorie=1
      Ils ont expédié rapidement et j’ai trouvé leur prix raisonnables. (3 euros les 100g, ce n’est pas la ruine!)
      Comme il y a tout de même 9 euros de frais de port, j’ai commandé direct 200g, ainsi que leur tisane pour la peau:
      http://boutique.pereblaize.fr/boutique.aspx?idCategorie=2&idRayon=0&cherche=&action=voir&id=202

      Et il y a plein d’autres choses sympas sur le site…

      En ce qui concerne estroblock, j’ai mis des liens dans mon message précédent (juste un peu plus haut). C’est moins cher qu’aux USA mais ce n’est pas donné tout de même…

      Tiens nous au courant pour la suite!

    2. Salut Aline,
      Pour ma part je trouvais l’achillée millefeuille en herboristerie (sur paris) ainsi que sur internet, pas mal de site la propose.
      Pour ma part, j’ai commandé Estroblock sur http://www.estroblock.co.uk
      J’ai vu qu’on pouvait en trouver sur Amazon aussi…

      1. Merci de ta réponse. Personnellement j’ai arrêté il y a trois mois après un sevrage de 6 mois et l’acné ravageur et douloureux sur le front fait son retour.. je recommence le naturel: huile de jojoba et huile de nigelle avec du gel d’aloe vera, j’essaye de contenir tout ca avec des complément alimentaires, bon courage à toutes mais.j’avoue que tous ces témoignages me font un peu peur

      2. Bonjour,
        je suis déjà venue 2 fois donner mon témoignage mais je reviens pour vous donner un update
        Alors j’ai arrêté Jasmine complètement en novembre après après 6 mois de sevrage. On est en avril donc ca fait 6 mois tout juste et jusque là, rien à signaler! A noter que lors de mon 1e arrêt brutal il y a 3 ans j’ai été couverte (mais vraiment couverte) de boutons rouges et douloureux qui ne partent pas dans les 3 mois qui ont suivi l’arrêt
        Là rien, je n’ai connu qu’un seul bouton rouge et douloureux qui ne part pas vraiment en 6 mois (et à la naissance des cheveux donc pas très voyant). J’en déduis que le sevrage marche vraiment. Je n’ai pas une peau parfaite (je n’en ai jamais eu et je n’en aurais sans doute jamais) mais en tous cas je n’ai pas de gros boutons. En fait c’est marrant parce que j’ai quelques points noirs aux endroits typiques de l’acné hormonale (autour de la bouche et sur les machoires), mais ils ne se transforment pas du tout en boutons.
        Mon routine en plus de soins bios et minimalistes et d’une alimentation végétarienne, légère, sans lactose et en limitant le gluten, c’est 3 gelules de desmodium/jour depuis 8 mois, 3 gélules d’Achillée millefeuille/jour depuis 8 mois, et 3 gelules de gattilier/jour depuis 4 mois environ. Je pense que ce qui fait une différence pour moi c’est le gattilier, ca marche très bien. Mes règles sont revenues tout de suite, pas très régulières (entre 31 et 26 jours de cycle), mais beaucoup moins douloureuses qu’avant (là encore je pense que c’est le gattilier).
        Voilà, donc il y quand même de l’espoir, alors que croyez-moi j’ai 30 ans et je n’y croyais plus vraiment…
        Cécile

    3. Coucou Aline, et bienvenue! 🙂 Je te prie de bien vouloir m’excuser pour ce retard… Je viens aux nouvelles? As-tu pu trouver de l’achillée? – Et Estroblock? Et sinon comment vont ta peau et tes cheveux? Je t’envoie une grosse bise de soutien.

  48. Bonjour Aline,
    Pour l’achillée millefeuille en tisane, tu peux en trouver dans les herboristeries ou en ligne. J’ai commandé la mienne ici: (tu as la plante séchée, en vrac, et BIO)
    http://boutique.pereblaize.fr/boutique.aspx?idCategorie=1 (3 euros les 100 g); j’aime aussi leur tisane pour peaux à problèmes, qui est très complète:
    http://boutique.pereblaize.fr/boutique.aspx?idCategorie=2&idRayon=0&cherche=&action=voir&id=202
    C’est un herboriste à Marseille, recommandé par ma naturopathe!
    Il y a 9 euros de frais de port donc je passe commande pour un moment!

    Pour l’estroblock, j’avais mis des liens dans mon message précédent, un peu plus haut. C’est moins cher que sur les sites américains mais ce n’est pas donné non plus!!

    Bonne continuation et tiens nous au courant!

  49. Salut Cécile,

    Je suis contente que tu tout aille bien pour toi et je t’envie! Et oui, 3 ans et demi après avoir arrêté diane 35, j’ai ENCORE de l’acné. Ok, ce n’est pas comme après l’arrêt, mais c’est pesant. Je peux avoir des moments très tranquilles et 2 semaines après, me retrouver avec 2 kystes énormes et douloureux. C’est totalement incohérent. Je ne sais jamais qu’elle est l’origine de la rechute et ne peux donc pas éviter la suivante…

    bonn continuation en tout cas!

  50. Salut à toute, je suis ce blog et particulièrement cet article depuis presque deux ans maintenant. J’en suis à mon 4e mois d’arrêt définitif de la pilule après 6 mois de sevrage et l’acné repointe le bout de son nez. Pas autant qu’après la première fois où j’avais arrêté (ravage de la face) mais je redoute chaque jour un peu plus. J’ai une ribambelle de boutons sous cutanés sur le front et des gros kystes blancs sur le menton miam. Cela fait deux mois que je prend achillée en gélule et un mois vitex, j’espère réussir à éviter les gros dégâts mais je remarque déjà que ma peau cicatrise bien moins…. Ceci étant dit je suis très heureuse d’avoir arrêté la pilule et pour rizn au monde je n’y reviendrai. Je n’avais jamais eu d’acné comme ça et c’est simplement un arrêt qui a crée ça …complètement dingue. Le plus dur ce sont les remarques des gens sur les boutons mais bon, c’est seulement un mauvais moment à passer j’espère que le gros de la crise sera bientôt parti. Sinon niveau cheveux ils deviennent plus épais et plus secs, et ne tombent plus du tout !
    Pensez vous que la tisane d’achillée serait plus efficace ? Ou la teinture mère ?
    Courage à toutes …. On va y arriver

  51. Bonjour Christelle, Stéphanie et toutes les autres,
    Je viens de passer plusieurs jours à lire vos commentaires et pour la première fois, j’ai de l’espoir. Désolée pour le pavé qui s’annonce, je vais essayer de faire synthétique…
    J’ai 36 ans, un boulot que j’adore et récemment célibataire. J’ai commencé la pilule à 17 ans lorsque j’ai rencontré mon 1er grand amour. Avant ça, pas ou très peu d’acné. Pendant 10 ans, rien à signaler. A 27 ans, on me diagnostique des OPK (ovaires polykistiques) et là, gros choc. J’ai tout de suite associé cela à des difficultés à avoir des enfants et ça m’a miné. En 2008, j’essaie pour la 1ère fois d’arrêter Diane 35. Catastrophe acnéique + poids en flèche : je reprends la pilule. 2012-2013 peut-être, j’ai un nouveau chéri sérieux, la petite trentaine, je tente un 2ème arrêt… Catastrophe puissance 1000 : tout mon visage me faisait mal, rempli de kistes et de boutons, ma peau était très grasse, j’avais grossi beaucoup plus car je n’avais pas perdu les kilos pris qq années plus tôt et pas de règles. Je suis restée en aménorhée pendant 1 an à souffrir psychologiquement comme jamais : perte de l’estime de moi, enfermement dès que possible pour me cacher, complexes, déprime, bref, la cata. Moi qui étais une fille très sûre de moi, affirmée, je commence à chanceller et au bout d’un an, je craque et reprends Diane.
    De nouveau, je tente un nouvel arrêt au mois de février de cette année. Pendant 2 mois et demi, pas de souci. Je me dis : « Ok, avant ça commençait plus tôt donc je n’aurai peut-être pas grand-chose ». Perdu. J’avais commencé à perdre énormément mes cheveux et à avoir la peau très grasse. J’ai contrattaqué avec une batterie d’huiles essentielles qui m’ont permis de limiter la casse. Ca m’a vraiment aidé. Je vous partage ici ce qui a marché pour moi afin de compléter la mine d‘informations que vous avez toutes donnée. J’ai dressé une liste d’ailleurs (que je peux donner si ça intéresse des nouvelles) et j’attends de tout recevoir maintenant.
    En attendant donc, voici mes rituels « huiles essentielles » :
    – Shampoing : mes cheveux sont devenus très gras donc j’incorpore directement dans le shampoing (en attendant de passer au rhassoul) 2 gouttes de menthe poivrée (pour assanir le cuir chevelu des bactéries), baie saint thomas (pour la repousse) et sauge. J’applique une eau florale de romarin à la racine après le shampoing. Mes cheveux ont commencé à repousser et moins tomber (je pense à toi Stéphanie, qui a été embêtée avec la chute de cheveux). Je précise que je n’ai pris aucun complément alimentaire spécial repousse des cheveux donc c’est à tester aussi.
    – Peau : Le matin, nettoyage doux : eau fraîche puis eau florale de thym à linalol. Ensuite, de l’aloé vera (très peu) avec 1 goutte de bois de rose et 1 de géranium (une merveille pour la peau grasse !) // Le soir, démaquillage à huile de jojoba. Puis, eau florale de thym puis jojoba + 1 goutte de Tea tree et une goutte de bois de rose.
    J’ai également des petits boutons entre les tétés et dans le haut du dos que je traite moins.

    Résultats : Comme prévu, je limite la casse mais ça ne suffit pas. J’ai vu apparaitre 3 gros kistes en 2 jours dernièrement et c’est comme ça que j’ai atterri sur ce blog. J’étais de nouveau désespérée car je sais ce qui m’attend si je ne fais rien.

    Plan de conte-attaque : Je tente le régime hypotoxique depuis vendredi vu sur un autre blog (holistic growth qui est génial aussi) et je n’ai pas de nouveaux kistes. Pendant ce temps, je guéris les anciens. J’ai vraiment la sensation que ça fonctionne. J’ai l’impression que ça se rééquilibre doucement. J’ai bon espoir avec les produits naturels de m’en débarrasser.
    Je précise que je n’ai toujours pas mes règles depuis l’arrêt de la pilule. Pour me moment, je traite l’acné en mode « santé » et je verrai après. Un pb à la fois, c’est déjà bcp cette fichue acné… Je vous ferai un retour dès que j’aurai testé l’arsenal : l’achillée, le gattilier, les probiotiques, le curcuma, la spiruline, le rhassoul.
    Un truc aussi que j’ai remarqué : je ne comprenais pas pourquoi ma joue gauche était pire que ma joue droite et j’ai réalisé que quand je réfléchis ou inconsciemment j’ai tendance à mettre ma main sur cette joue. Je vais donc essayer de NE PLUS TOUCHER… ce qui est dur pour moi qui avait la fâcheuse manie d’exploser mes boutons dès leur apparition. J’ai arrêté et pour le moment, ça a l’air d’être mieux.
    Voilà les filles, désolée pour ce long post. Pour moi, c’est une guerre et je me prépare à un long combat je le sais mais vous m’avez toutes donnée tellement d’espoir ! Merci mille fois à vous 

    1. Salut Luna, et bienvenue! 🙂 Grrr, Diane 35 – toujours pareil! Je suis désolée que tu y sois également victime. Hmm, alors, concernant le syndrome OPK savais-tu que c’était étroitement lié à la façon dont ton organisme métabolise les sucres… il y a beaucoup de femmes qui ont constaté une nette amélioration de leurs symptômes en adoptant un régime proche du fameux ‘paleo diet’. Perso, je ne suis pas pour l’élimination totale des graines – je pense qu’il y a beaucoup de bonnes choses dans le riz brun, le sarrasin, etc., mais là encore quand on souffre d’OPK il faut absolument que l’on réduise notre taux de sucres dans le sang, car c’est le rapport direct entre la production de l’insuline et la production des hormones mâles qui entravent l’ovulation. De fait, plus notre glycémie est basse, plus facilement nos hormones se stabilisent. À ta place j’éliminerais entièrement le sucre, ainsi que tous les aliments industriels, pendant à peu près 6 mois. J’y rajouterais une bonne multivitamine + minéraux, et de l’huile de foie de morue, et j’essayerais de faire à peu près 30 minutes de marche par jour (rien de trop intense pour ne pas trop choquer les hormones), et je ferais le point au bout de ce temps… en général beaucoup de femmes disent que ce cocktail marche plutôt bien quand on souffre de ce syndrome. Voiliou. En tout cas ton rituel huiles essentielles m’a l’air excellent! Merci pour le tuyau! 🙂 Je pense bien fort à toi ma belle, et je t’envoie une grosse bise de soutien! N’hésite pas à venir poser toutes tes question aux lectrices; elles sont phénoménales!

  52. Bonjour,
    C’est encore moi, 3 mois après mon dernier update. Pas mal de changements puisque je suis enceinte de 2 mois. Je suis tombée enceinte dès le 1e mois d’essai, à 30 ans, ce que j’attribue au Gattilier que je prenais depuis 8 mois (à moins que je suis en fait une déesse de la fertilité mais c’est moins probable…).
    Un peu avant de tomber enceinte j’ai flippé avec l’apparition d’un énorme kyste sur le menton, le 1e sérieux depuis l’arrêt après sevrage 6 mois plus tôt, une peau plus grasse etc… Evidemment j’ai psychoté et je me suis dis que ce n’était que le 1e d’une longue suite et que finalement je n’y avais pas échappé… Alors j’ai pris rdv avec Fran de high on clear skin pour un bilan. Je continue à croire que si l’acné est hormonale, ce qui est le cas de quasi toutes les femmes qui ont de l’acné adulte (surtout post-pilule…), alors il faut traiter le problème hormonal qui cause tout ca. Du coup Fran m’a ajouté quelques compléments, je pense pas trop que ca serve à grand chose de dire lesquels ici puisque chacune est différente, en tout cas dedans il y a l’oestro block (que je trouve via ce site pour l’Europe http://estroblock.co.uk) et une cuillère d’huile de coco par jour. 2 semaines après la consultation j’étais enceinte donc j’ai un peu adapté ce qu’elle m’a donné, mais le kyste a fini par partir (en laissant une marque bien sûr…) et aucun autre n’est venu à la place. Ma peau n’est pas parfaite, elle est un peu grasse (en même temps pour le moment je vis au Portugal et j’ai chaud) et j’ai des points noirs, mais pas de gros boutons ni de kystes.
    Pas d’acné de grossesse non plus jusqu’ici.
    Donc tout ca pour dire que vraiment, je pense que les huiles essentielles etc ca marche comme cosmétique, mais tant que le problème hormonal n’est pas réglé…
    Je vous encourage à prendre RDV avec Fran (c’est très cher mais bon, si on compare avec tous les produits, compléments random, crèmes etc… achetés pour traiter le problème, et c’est en anglais) ou un bon naturopathe qui s’y connait, vous aurez un avis éclairé, une idée claire de ce qui ne va pas et un plan global à suivre.
    Je me dis que ca peut accélérer le processus de guérison plutôt que d’essayer un truc après l’autre toute seule chez soi voir ce qui marche.
    Bel été!
    Cécile

    1. Cécile! 😀 Waouh! Toutes mes félicitations! Je suis tellement heureuse pour toi! Je relisais justement ton dernier commentaire, et ton parcours est vraiment similaire au mien. Quand j’ai arrêté la pilule (après un sevrage de 6 mois) j’ai eu des cycles de 26-31 jours en prenant du gattilier aussi. Petite question… as-tu continué le gattilier après avoir su que tu étais enceinte?
      Concernant ton rdv avec Fran, je pense que c’est une superbe idée. Je suis le parcours de Fran depuis plusieurs années, et je ferais entièrement confiance à ses connaissances en matière d’hormones féminines.
      En tout cas tout cela est très positif, et je te souhaite une magnifique grossesse, un très bel été, et plein de bonnes choses pour la suite! Tiens-nous au courant! Bise!

  53. Coucou les filles,
    Félicitations Cécile et merci 1000 fois Christelle, je vais suivre tes conseils. Je vais profiter de votre savoir à toutes car en effet, je me pose des questions. J’ai vu la vidéo de l’estroblock expliquant que cela détoxifie l’organisme des oestrogènes de synthèse (pilule). Est-ce que le gattilier ou l’achillée ont le même effet ou pas du tout?
    Autre chose : j’au lu dans les commentaires que le gattilier et l’achillée ont tous deux un effet booster de progestérone. Je compte les prendre en simultané mais sur la boite de gattilier, les 6 gélules quotidiennes montent à 1800mg/jour. Ca me parait bcp au vu des doses que chacune prend, en plus de l’achillée en tisane… Qu’en pensez-vous?
    Bises !

    1. Bonjour Christelle, et bonjour Luna

      Merci de ta très gentille réponse Christelle. Je suis aussi certaine que mes cycles se sont très bien régulés dès l’arrêté définitif grâce au gattilier, pour moi c’est la plante miracle, bien plus que l’Achillée avec laquelle je n’ai pas vraiment vu de différence (après chaque corps est différent, ca dépend de ce qui est en déséquilibre).
      La question du gattilier enceinte est une très bonne question… sur le net la majorité de ce que tu trouves c’est: prenez le jusqu’à ce que vous sachiez que vous êtes enceinte puis arrêtez. Fran recommande de le prendre encore les trois premiers mois de la grossesse. D’après ce que j’ai pu comprendre l’idée derrière les 2 approches ce serait que jusqu’environ 12 semaines de grossesse, c’est le corps jaune qui produit les hormones nécessaires à l’implantation puis à la croissance du bébé, notamment la progesterone nécessaire pour la nidation. Après 3 mois c’est le placenta qui prend le relai. Donc dans une approche, il faut laisser les hormones jouer naturellement sans les perturber et donc ne pas prendre de gattilier, et dans l’autre il faut continuer à le prendre pour favoriser le bon travail des hormones, notamment de la progesterone. Voilà, je pense que ca doit être l’explication parce que ce n’est pas très clair, et ne pas en prendre enceinte joue plus comme un principe de précaution, je ne pense pas que des études significatives ont été faites sur le rôle du gattilier dans d’éventuelles fausses couches. Moi j’ai coupé la poire en 2 j’en ai pris jusqu’à 7 semaines de grossesse, en me disant que si l’acné revenait je reprendrais. Ca ne fait que 2 semaines que j’ai arrêté donc c’est encore trop tot pour voir un effet, mais je prends 2 cellules d’oestroblock par jour qui est tout a fait compatible avec la grossesse, donc je n’arrête pas tout complètement.

      Pour Luna, l’estroblock n’a pas les même effets que l’Achillée ou le Gattilier. L’estroblock débarrasse le corps des mauvais oestrogènes en trop (apparemment ce n’est pas prouvé par la science que l’excès d’oestrogènes cause l’acné, c’est seulement prouvé que c’est l’excès d’androgènes. Quoiqu’il en soit l’estroblock marche sur beaucoup de femmes désespérées, il suffit de faire un tour sur les forums (en anglais par contre. Sinon je travaille moi-même dans la recherche, pas la recherche médical cela dit, mais c’est très connu dans notre milieu que les études qui sortent sur la nutrition c’est très souvent n’importe quoi et c’est très souvent subventionné par les industries. Sur ce sujet si ca vous intéresse il y a cette petite vidéo qui me fait rire: https://www.youtube.com/watch?v=0Rnq1NpHdmw).
      Le gattilier normalise les cycles en stimulant la production des différentes hormones nécessaires tout au long du cycle et en normalisant les taux de progestérone et d’oestrogène. Donc ce n’est pas une hormone, mais ca normalise les hormones. L’Achillée joue à la fois sur les sphères digestives et hormonales en tisane, et elle a un pouvoir cicatrisant en externe, ce qui explique qu’en tonique ou lotion elle aide à faire partir les boutons plus vite. Elle aide aussi avec les douleurs de règle. Par contre je sais pas trop sur quoi elle joue exactement, c’est pas très clair. Donc 3 plantes différentes avec trois actions différentes.
      Soit va consulter un naturopathe ou Fran, soit tu peux commencer par t’observer.
      Quand as-tu le plus d’acné qui apparait? A quel moment du cycle? En fonction ca peut pointer vers un problème d’oestrogène ou de progestérone.
      As-tu remarqué que tu as plus de pilosité depuis l’arrêt de la pilule? Est-ce que tu perds tes cheveux? Si oui c’est plutôt lié à un excès d’androgènes et très souvent à des problèmes de régulation d’insuline (c’est d’ailleurs pour ca que les hommes perdent leur cheveux et généralement pas les femmes, c’est lié aux androgènes). Là il y a des régimes alimentaires pour les excès d’androgènes. Aussi le stress joue sur le cortisol qui joue sur la régulation d’insuline, donc sur la résistance à l’insuline et donc à terme sur l’acné. Vive le yoga! (et pourtant c’est une grande stressée qui te parle).
      Est-ce que tu as des problèmes digestifs? Mal au ventre ou bien tu ne vas pas aux toilettes au moins 1X/jour? As-tu arrêté le lait de vache, le gluten? Si non ton acné peut être due à des problèmes d’estomac ou d’intestin, mange hyper bien sans gluten ni lait de vache ni sucre pendant un mois (ca tombe bien c’est l’été, vive les salades et la pastèque) et tu verras si c’est ca.
      Où ton acné est-elle située (bas du visage, front, joues)? Bas du visage, autour de la bouche, mâchoire, menton c’est quasi systématiquement hormonal (sauf acné allergique ou de contact). Par contre chez moi front c’est plutôt le stress et le sucre, et les joues c’est quand je suis une loque et que j’ai abandonné mes bons principes alimentaires pendant quelques jours d’affilée, parce que je suis faible. Shame on me.
      Sur les différentes plantes en fonction des différents symptômes tu peux regarder ici:
      http://highonclearskin.com/how-to-get-clear/balance-your-estrogen/

      Voilà voilà, sinon il me semble bien que je prenais 3X200 gr de gattilier par jour, j’ai plus la boite mais j’ai l’impression que c’est ca (je l’ai peut être dit dans un post plus ancien).

      Courage! Et ne te décourage pas si l’acné revient un peu ou pour quelques temps, le corps est une machinerie complexe (dans le cas d’une crise moi ce que je ferais c’est un jeûne à l’eau d’au moins une semaine, c’est souvent extrêmement radical (dans le sens ou ca marche très bien sur un tas de trucs), et non on n’en meurt pas… ).

      Cécile

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s