GUEST POST : Stéphanie a trouvé une solution naturelle à la crise d’acné post pilule!

 

Coucou les amis,

Suite aux articles « Comment arrêter cette daube de pilule » qui ont été postés au printemps, de nombreuses internautes se sont tournées vers ce blog pour les aider à comprendre pourquoi leur arrêt de pilule a été aussi difficile à gérer (aussi bien d’un point de vue épidermique que d’un point de vue psychologique), et pour trouver un peu de réconfort auprès d’autres femmes traversant la même crise. Une lectrice, Stéphanie, a fini par trouver une solution naturelle à sa poussée d’acné post Diane 35. Ses commentaires ont été précieux pour les femmes qui subissaient la crise post-pilule et qui se sentaient à court de remèdes et à bout de nerfs, et je lui ai demandé si elle voulait bien faire un condensé de tous ses commentaires. Elle a très gentiment accepté. Voici donc son témoignage. Je souhaite qu’il vous soit utile. N’hésitez pas à contacter Stéphanie dans la section « commentaires » ci-dessous. 🙂

……………………………………………………….

Bonjour à toutes,

Suite à la proposition de Christelle, j’ai souhaité apporter mon témoignage quant à l’arrêt de la pilule Diane 35. Contrairement à Christelle, je n’ai (malheureusement) pas fait le sevrage qu’elle recommande. Au contraire, j’ai arrêté cette pilule du jour au lendemain. La semaine prochaine, je fêterai l’anniversaire de cet arrêt (un an). J’en ai vraiment bavé pendant plusieurs mois, mais aujourd’hui, le bilan est malgré tout positif et ma conclusion est la suivante: l’acné post-pilule n’est pas une fatalité!


DURÉE DE MA PRISE DE DIANE 35

J’ai commencé à prendre Diane 35 en 2004 suite à des problèmes d’acné provoqués par la pilule Minidril. Ce fut le début du cercle vicieux dont je commence seulement à sortir…En effet, je précise que j’avais 21 ans quand j’ai eu mes premiers problèmes d’acné hormonal causé par la prise de la pilule. Je n’avais jusque là jamais connu l’acné et j’étais totalement démunie face à ce phénomène.

J’ai pris Diane 35 jusqu’en janvier 2013, mais en essayant de l’arrêter à plusieurs reprises, car j’avais les effets secondaires suivants pendant sa prise: grosse baisse de libido, infections vaginales à répétitions, palpitations, migraines, etc.
Je soupçonne également que mon irritabilité était lié à la pilule, car je suis beaucoup moins irritable depuis que je l’ai arrêtée…

Je savais qu’arrêter Diane 35 serait difficile, car à chaque fois que j’avais essayé de le faire avant, l’acné revenait de plus belle au bout de 6 mois et je reprenais la pilule illico presto sur les « conseils » des médecins qui me décourageaient de l’arrêter. J’ai donc anticipé et j’ai pris cette fois-ci, dès l’arrêt, beaucoup de compléments alimentaires pour m’aider à passer ce cap. J’ignorais à ce moment l’enfer que je vivrais… je n’avais tout simplement jamais vécu ça, même avec Minidril.

8-1

JOURNAL DE MA PEAU POST-DIANE 35
– Début janvier 2013: arrêt Diane 35
– Fin février: un kyste arrive et dure plusieurs semaines
– Mi-avril: premiers kystes occasionnels
– Fin mai: ma peau est déjà abîmée, ça me gêne beaucoup, mais j’ose encore sortir
– Fin juin: premières grosses poussées (plusieurs kystes d’un coup)
– Début juillet: début du cauchemar, mes joues sont maintenant couvertes de bosses: des kystes profonds et douloureux, des pustules et des croûtes. Je n’ai plus un jour sans boutons. Je ne peux plus toucher mon visage car j’ai trop mal. Mes cheveux sont huileux, ma libido est explosive (seul point positif), je commence à perdre mes cheveux en grosse quantitié, j’ai plus de pilosité, j’ai des bouffées de chaleur et des sautes d’humeur (je fonds en larmes même quand je me sens bien)… J’évite les lieux publics et je m’enferme chez moi. Comme je prends des plantes pour détoxifier mon corps, il est possible que cela a accentué le problème. Je deviens très complexée et déprimée, malgré mon tempérament habituellement combatif et positif. Je me trouve hideuse et repoussante.
– Mi-août: je commence la tisane d’ACHILLEE MILLEFEUILLE + Ergy Epur(artichaut, radis noir) + Ergy Desmodium
– Fin août: Eurêka! L’amélioration est déjà visible
– Début septembre: encore 3-4 boutons par semaine
– Fin septembre: poussées de plus en plus espacées et généralement 2 voire 1 seul bouton à la fois
– Octobre: 2-3 semaines d’affilée sans rien du tout (à part des cicatrices rouges)

– Novembre: peau de plus en plus belle, mais encore grasse et avec 1 bouton occasionnel
– Fin décembre: peau toujours grasse surtout au moment de l’ovulation, cicatrices toujours visibles mais qui s’estompent de plus en plus. Il est encore trop tôt pour moi pour sortir sans fond de teint,  mais je suis très à l’aise sans fond de teint en présence de ma famille. On me dit d’ailleurs que ce n’est pas trop visible.

Pour récapituler, la grosse crise a commencé fin juin (6 mois sans pilule) et s’est terminée mi-septembre (8 mois), avec un pic de juillet (6 mois) à mi-août (7 mois).

L’amélioration a été visible au 8e mois, les poussées étant de moins en fortes et de plus en plus espacées…

Black-womna-admiring-herself-on-the-mirror

 

MA SOLUTION

– usage interne: Je conseille de prendre de la tisane d’achillée millefeuille, qui a purement et simplement sauvé ma vie!! Elle m’a été recommandée par le Pr Henri Joyeux qui a dénoncé les effets pervers de la pilule dans un ouvrage. Il m’avait conseillé de boire une tasse le soir + 1 tasse de tisane de sauge le matin.Je buvais plusieurs tasses d’achillée par jour et en 2 semaines, les résultats étaient déjà là… même si j’étais encore loin d’être guérie.

Rien ne marchait avant (bardane, pensée sauvage, levure de bière, chrome, sélénium, huile d’onagre, etc.), peut-être parce que j’étais un cas extrême. Vu qu’il s’agit d’un problème hormonal, l’idéal est de s’attaquer à la racine du problème en prenant des plantes qui agiront sur les hormones: achillée millefeuille, sauge, vitex, compléments alimentaires ESTROSENSE, ESTROBLOCK.

– usage externe: crème Triacnéal (Avène) pour les cicatrices et les boutons +crème hydratante légère Avène – J’utilise depuis quelques jours un produit qui semble bien marcher Cicapeel de SVR (uniquement le soir).

achillée millefeuille

JOURNAL « DE BORD » ET PHOTOS

Je conseille vivement de prendre des photos et de noter l’évolution de votre acné. Ce sont de très bons outils permettant de voir les progrès. En effet, avec le temps, on oublie un peu les différentes étapes ou on n’a plus forcément de recul. On n’a pas forcément l’impression d’aller mieux, car on est découragé et déprimé, alors que les résultats sont déjà là et que l’on ne les voit pas. Cela permet aussi d’identifier quel produit a marché et au bout de combien de temps. On peut également garder une trace/preuve des dégâts…

CHUTE DE CHEVEUX

J’ai le malheur de continuer à perdre mes cheveux. J’ai donc dû les couper début novembre. J’avais de très beaux cheveux avant, très frisés et longs. Ils sont maintenant très fins, ternes et cassants. J’en ai également perdu une très grosse masse. Peu de gens s’en aperçoivent et beaucoup me disent que ça ne se voit pas et qu’ils sont beaux, mais il suffit que je leur montre des photos de moi avant pour que la différence devienne flagrante…

C’est important de s’écouter. Si vous avez l’impression de perdre beaucoup de cheveux, n’attendez pas. C’est qu’il y a un problème.

Je prends des compléments alimentaires depuis des mois, mais le traitement est très long. Je recommande des vitamines, de la B6, du zinc et éventuellement de la levure de bière.

Même si je suis en train de gagner la bataille contre l’acné, je sais que pour les cheveux, il faudra beaucoup de temps pour récupérer la masse que j’ai perdue, mais j’y arriverai, j’en suis certaine.

underactive-thyroid.jpg

 

COUP DE GUEULE!
Voici une suggestion qui me tient beaucoup à cœur: écrire aux services de pharmacovigilance (ANSM, Agence européenne du médicament, associations de consommateurs). Nous sommes des patientes et des consommatrices, et nous souffrons de problèmes de santé causés directement par un médicament autorisé à être mis sur le marché. Il n’est pas normal que nous soyons si nombreuses (partout dans le monde) à nous plaindre d’autant d’effets secondaires et que nous en souffrions en silence. Après tout, nous avons dépensé des fortunes pour acheter ce médicament qu’est la pilule et nous dépensons maintenant des fortunes pour soigner les troubles qu’il nous a causés. C’est tout simplement inadmissible. Plus nous serons nombreuses à signaler ces problèmes, plus ces derniers auront une chance d’être enfin pris au sérieux.

La pilule (et tout autre contraceptif hormonal) est selon moi un poison et les femmes souffrant de problèmes de santé à cause de ce produit sont très nombreuses. Ne fermons donc pas les yeux et n’acceptons pas de souffrir en silence!

1*r9Hvi3tRQ1FlHtFT2xrLug

 

COURAGE A TOUTES!
Je sais que c’est facile à dire, mais il ne faut pas céder et reprendre la pilule. Si on l’a arrêtée dans un premier temps, c’est pour une bonne raison. La reprendre, c’est reculer pour mieux sauter et c’est malheureusement ce que j’ai fait pendant des années à cause des conseils des médecins. Oui, j’ai vécu un ENFER après l’avoir arrêtée, et seules les personnes qui l’ont vécu peuvent comprendre, mais il faut garder en mémoire, que tôt ou tard, les choses finissent par rentrer dans l’ordre. Notre corps reprend ses droits. Cela vaut donc vraiment le coup de s’accrocher et de patienter! Alors, courage! 🙂

Avez-vous déjà vécu une expérience similaire à celle de Stéphanie? Qu’avez-vous fait pour en venir à bout de votre acné? Luttez-vous encore contre l’acné? Laissez-nous un commentaire ci dessous…

N’oubliez pas de suivre ce blog pour être informé(e) par mail lorsqu’un nouvel article paraît

Publicités

677 réflexions au sujet de « GUEST POST : Stéphanie a trouvé une solution naturelle à la crise d’acné post pilule! »

  1. Encore un beau témoignage! Bravo pour ton parcours, ta force et ta patience! J’espère qu’il y aura de plus en plus de témoignages positifs comme celui-ci sur le site.
    La bise à toutes et courage!

  2. Stéphanie, Merci bcp pour ton témoignage !
    Je lutte encore (j’entre dans mon 8eme mois en janvier, l’acné est encore là, les cicatrices aussi…) et garde en tête tout ce que tu m’as dit précédemment pour continuer la lutte.

    Je repensais à ce que tu disais à propos de la perception de sa propre image, tout a changé pour moi.
    Je me regarde de moins en moins ds la glace, histoire de ne pas m’enfoncer mais c’est vrai que du coup, je ne me maquille plus ( le fond de teint fait des pâtés énormes sur mes boutons), je ne cherche plus à me noyer sous le maquillage, c’est vrai aussi que je suis célibataire, du coup, c est plus facile pour moi de sortir avec mon teint de bidet mes boutons mon bonnet et ma grosse écharpe pour me camoufler….

    Je ne cherche plus à séduire, je ne regarde plus les hommes non plus, je suis en  » stand by », je ne vois plus personne, je lis bcp histoire de m évader un peu et de m échapper de cet enfer, et je vais seule au ciné ou aux expos.
    je suis devenue une ermite… Personne ne me comprend excepté les filles participant à ce blog.
    Je vous en suis vraiment reconnaissante.
    D ailleurs, si certaines filles (parisiennes) sont prêtes à prendre un chocolat chaud pour discuter, je suis partante.
    Je sais qu’avec vous, je n aurai pas cette gêne que je ressens souvent face aux gens qui me dévisagent.

  3. Hello Elza,

    Je suis contente d’avoir de tes nouvelles. Je me reconnais dans ce que tu dis (ne plus chercher à séduire, avoir envie de se cacher). Je ne sais pas si ça pourra te réconforter, mais moi aussi je suis célibataire et j’ai pourtant eu une petite aventure au moment où la crise était à son paroxysme… Hallucinant et pourtant. 🙂 Cela m’avait beaucoup aidée à reprendre confiance en moi et à comprendre que le regard le plus dur et intolérant, était finalement le mien.
    Le meilleur conseil que je puisse te donner est donc d’être indulgente avec toi-même, car si avoir une belle peau est important, avoir de l’estime pour soi l’est infiniment plus…

    Prends soin de toi et passe de bonnes fêtes.

  4. Le manque de confiance en soi, l’hyper timidité, l’image de soi qui dégringole, les boutons, la chute de cheveux et l’age surtout (j’ai 33 ans), ça n’aide pas du tout à attirer « l’Homme » …. (J avais déjà des pb avant l’arrêt de cette fichue pillule, c’est un peu aussi pour ça que je l’avais arrêtée, ça faisait 1 an que je n’avais pas connu d’aventure amoureuse, du coup, je me suis dit que continuer la pillule, c était jeter de l’argent par les fenêtres.

    Ah tiens, j’oubliais, j ai un mois de retard sur mes règles… Comme si ça ne suffisait pas.

    Merci pour tes réponses.
    Passe un bon réveillon !
    Vivement 2014 que j’oublie cette année désastreuse !
    Bisous 😉

  5. Je comprends tout à fait ce que tu ressens. J’étais à ta place il y a encore peu. Nous avons presque le même âge (j’en ai 31) et le célibat est déjà assez dur à vivre (bien plus dur qu’on l’imagine), pas besoin d’avoir ces problèmes là par-dessus le marché. Pour ma part, j’ai vécu une succession de difficultés très lourdes (décès d’un proche, maladie d’un autre proche, rupture amoureuse). Pour affronter tout ça, j’ai commencé à étudier le développement personnel et au moment où je me sentais plus sereine et apaisée, l’acné est arrivé très violemment…

    Voilà, nous ne choisissons pas forcément ce qui nous arrive, mais nous choisissons la façon dont nous y faisons face. Je ne peux pas dire que ce soit facile tous les jours. Bien au contraire, c’est un travail permanent sur soi, beaucoup, beaucoup de patience et de recul.

    Ce que tu vis est une phase, et comme toute phase, elle prendra fin. C’est une transformation, pas seulement physique mais mentale aussi. Ton corps fait son travail comme il peut, et pour l’instant, il donne l’impression qu’il le fait très mal, mais il a besoin de temps pour réapprendre à fonctionner naturellement.

    En attendant, voici ce qui peut t’aider mentalement:
    – parler de ce que tu ressens autant que possible, même au premier venu. J’en ai parlé à tout le monde, même à mon dentiste et à mon chef! 🙂

    – reste coquette et féminine. Change de coupe de cheveux, achète un nouveau parfum, de nouveaux bijoux, ou un beau rouge à lèvres. Mets tes yeux en valeur. Bref, sois plus sophistiquée et compense avec tes autres atouts. Ex: moi qui déteste les cheveux courts sur moi, hier j’ai dû retourner chez la coiffeuse et on a tout coupé, car ils étaient « morts » pour reprendre les termes de la coiffeuse. Tout ça à cause de la pilule…
    Mes cheveux arrivent en haut de mes oreilles… j’ai donc acheté des boucles d’oreilles très larges en argent et un rouge à lèvre rouge vif et un nouveau fard à paupière. Franchement, tout le monde a aimé.

    – si tu peux, fais du théâtre. Ca va t’obliger à « sortir de toi-même ». C’est probablement le meilleur exutoire qu’il soit…

    – si tu peux, fais un sport qui nécessite de se dépasser (courir est le plus simple). Quand on se surpasse, on reprend confiance en soi. On se dit que si on peut mentalement s’obliger à supporter l’effort, on peut tout faire…

    – fais du développement personnel, il doit y avoir tout ce qu’il faut à Paris (séminaires). Il existe des manuels en ligne (mais ceux que j’ai acheté sont en anglais) et des livres en librairies.

    Notre force à tous, vient de notre mental, alors travaille là-dessus. Les idées noires qui tournent en boucle « je suis pleine de boutons, je suis moche, je suis seule, personne ne voudra de moi, je suis invisible,… » doivent être remplacées par des choses positives: « j’ai telles et telles qualités, je sais faire ça et ça, j’ai réussi et accompli ça ». et si tu ne sais pas quelles sont les choses positives à ton sujet, demande à tes amis/proches de te dire ce qu’ils aiment en toi.
    Ensuite, tu te répètes ça en boucle. Dès que tu as une idée noire tu l’éjectes et tu la remplaces par quelque chose de positive. C’est une gymnastique de l’esprit…

    Voilà, j’espère avoir pu t’aider un peu. On se focalise souvent sur l’aspect pratique des soins anti-acné, mais on oublie souvent l’aspect psychologique…

    Courage et bonne année 2014!

    Elza, je suis très triste de voir combien tu te sens mal.

    Je comprends tout à fait ce que tu ressens. J’étais à ta place il y a encore peu. Nous avons presque le même âge (j’en ai 31) et le célibat est déjà assez dur à vivre (bien plus dur qu’on l’imagine), pas besoin d’avoir ces problèmes là par-dessus le marché. Pour ma part, j’ai vécu une succession de difficultés très lourdes (décès d’un proche, maladie d’un autre proche, rupture amoureuse). Pour affronter tout ça, j’ai commencé à étudier le développement personnel et au moment où je me sentais plus sereine et apaisée, l’acné est arrivé très violemment…

    Voilà, nous ne choisissons pas forcément ce qui nous arrive, mais nous choisissons la façon dont nous y faisons face. Je ne peux pas dire que ce soit facile tous les jours. Bien au contraire, c’est un travail permanent sur soi, beaucoup, beaucoup de patience et de recul.

    Ce que tu vis est une phase, et comme toute phase, elle prendra fin. C’est une transformation, pas seulement physique mais mentale aussi. Ton corps fait son travail comme il peut, et pour l’instant, il donne l’impression qu’il le fait très mal, mais il a besoin de temps pour réapprendre à fonctionner naturellement.

    En attendant, voici ce qui peut t’aider mentalement:
    – parler de ce que tu ressens autant que possible, même au premier venu. J’en ai parlé à tout le monde, même à mon dentiste et à mon chef! 🙂

    – reste coquette et féminine. Change de coupe de cheveux, achète un nouveau parfum, de nouveaux bijoux, ou un beau rouge à lèvres. Mets tes yeux en valeur. Bref, sois plus sophistiquée et compense avec tes autres atouts. Ex: moi qui déteste les cheveux courts sur moi, hier j’ai dû retourner chez la coiffeuse et on a tout coupé, car ils étaient « morts » pour reprendre les termes de la coiffeuse. Tout ça à cause de la pilule…
    Mes cheveux arrivent en haut de mes oreilles… j’ai donc acheté des boucles d’oreilles très larges en argent et un rouge à lèvre rouge vif et un nouveau fard à paupière. Franchement, tout le monde a aimé.

    – si tu peux, fais du théâtre. Ca va t’obliger à « sortir de toi-même ». C’est probablement le meilleur exutoire qu’il soit…

    – si tu peux, fais un sport qui nécessite de se dépasser (courir est le plus simple). Quand on se surpasse, on reprend confiance en soi. On se dit que si on peut mentalement s’obliger à supporter l’effort, on peut tout faire…

    – fais du développement personnel, il doit y avoir tout ce qu’il faut à Paris (séminaires). Il existe des manuels en ligne (mais ceux que j’ai acheté sont en anglais) et des livres en librairies.

    Notre force à tous, vient de notre mental, alors travaille là-dessus. Les idées noires qui tournent en boucle « je suis pleine de boutons, je suis moche, je suis seule, personne ne voudra de moi, je suis invisible,… » doivent être remplacées par des choses positives: « j’ai telles et telles qualités, je sais faire ça et ça, j’ai réussi et accompli ça ». et si tu ne sais pas quelles sont les choses positives à ton sujet, demande à tes amis/proches de te dire ce qu’ils aiment en toi.
    Ensuite, tu te répètes ça en boucle. Dès que tu as une idée noire tu l’éjectes et tu la remplaces par quelque chose de positive. C’est une gymnastique de l’esprit.

    Si un individu est capable de se convaincre qu’il est nul, moche, etc. il est forcément capable de se convaincre du contraire. Mais tout repose sur le travail sur soi.

    Voilà, j’espère avoir pu t’aider un peu. On se focalise souvent sur l’aspect pratique des soins anti-acné, mais on oublie souvent l’aspect psychologique…

    Courage et bonne année 2014!

  6. Stéphanie, merci pour tes mots, tu m’ as bien cernée, je suis un peu au  » fond du gouffre » en ce moment.

    Rien ne va, je peux passer des semaines entières sans parler à personne, excepté lorsque je fais mes courses ou au boulot lorsque je m’adresse à mes patients…

    Je ne suis pas très douée pour coucher mes mots sur le papier, je ne cherche pas non plus à envahir ce blog de mes commentaires désespérés, donc je vais tenter de me faire un peu plus discrète dorénavant, en revanche, j aimerais bien pouvoir récupérer quelques titres des bouquins de développement personnel que tu as consulté, j’ai bien besoin d’un nouveau souffle.

    Très bonne année à toi et tes proches.
    Santé bonheur et prospérité !

    1. Bonjour Elsa,

      moi aussi je suis désolée de lire que tu ne vas pas bien en ce moment. Bien sur, on ne se connait pas, mais il n’empêche, ce n’est jamais très agréable de prendre connaissance du mal être des autres.
      Pour ma part, il y a quelques semaines j’étais toute désespérée par mon visage défiguré et j’avais même pris un RDV chez ma gynécologue avec l’idée de reprendre la pilule afin d’en finir avec ces boutons. Puis je suis tombée sur ce site qui m’a redonné espoir.
      Les articles de Christelle, Stéphanie ou d’autres sont des grandes joies niveau espoir. Cela m’a permis de retrouver du courage et surtout de la Patience face à cet acné de malheur!
      De mon côté, j’ai arrêté la pilule fin avril, et j’ai eu mes premiers boutons isolés mi aout, puis à partir de septembre cela a envahi mon cou. A la mi novembre, les boutons du cou ont commencé à partir mais c’est sur le visage qu’ils se sont ensuite installés, de chaque côté du menton, sur les joues, les tempes, et quelques uns sur le front. En fait, mon nez, et le haut de mes joues sont les seuls épargnés! Aujourd’hui, et malgré une semaine où j’ai consommé du sucre, chocolat, pain blanc et fromage (bref, les aliments à bannir!), il y a de très nettes améliorations! Les boutons de mon visages sont beaucoup moins enflammés (alors que pendant des semaines ils étaient gros, rouges sans aucune évolution), et cela change beaucoup! Bien sur, il y a toujours le lot de rougeurs, cicatrices, petites croutes, (désolée pour les détails dégoutants) et quelques nouveaux boutons qui apparaissent, mais pour moi c’est un grand mieux!
      Tout ça pour dire que la clé est la patience… Personnellement, je ne sais pas ce qui a marché dans les produits que j’utilise et je consomme, mais l’amélioration est là! Au bout de 4 mois d’acné violent. Il y a un complément alimentaire que je prends et qui n’est pas présent dans les conseils de Christelle (il me semble), c’est le zinc. Il faut en prendre des cures de 3 mois, et cela donne apparemment des résultats. Concernant les soins du visage, je recommande les conseils du site internet beauté-pure qui est très riche.
      Pour tenter de retrouver un bien-être moral, en plus des conseils de Stéphanie qui sont très bons, je te conseille d’essayer de pratiquer des exercices de relaxation, et/ou de méditation; (mais la méditation est plus difficile). Cela peut être très basique: lever les bras en inspirant, les baisser en expirant… et cela peut sembler aussi banal ou inefficace, mais je trouve que ça nous met dans un état de bien-être et d’apaisement réel. Je pense que tu peux trouver plein de vidéos d’exercices sur youtube.
      Tu as aussi dit que tu n’étais pas très forte pour coucher des mots sur le papier mais au contraire, essaie! Pour moi, pour d’autres soucis que l’acné, cela a été très bénéfique d’écrire mes ressentis et états d’âmes dans un « journal intime »: balancer tout ce que tu ressens, tous tes sentiments, sans entrave et sans peur d’être jugée puisque tu seras la seule à le lire, ça soulage beaucoup.
      Enfin, pour ce qui est du rapport à l’autre, à « l’Homme » comme tu dis 🙂 , il me semble que la gente masculine ne porte pas du tout le même regard que nous sur ce qui est la beauté. J’ai un compagnon et il ne voit pas du tout les boutons comme moi: il sait que j’en ai mais ne remarque pas les changements (il ne voit d’ailleurs pas vraiment l’amélioration que je vis en ce moment! héhé). Je remarque qu’il me voit dans mon ensemble, sans voir mes boutons. Au début, il ne se rendait pas compte de la douleur que c’était pour moi d’en avoir. Quand je lui ai dit que je pleurais en me regardant, il m’a répondu un truc du style  » oh quand même pas! », ce qui signifiait pour lui que « la catastrophe » n’était pas si terrible que ça… Enfin, contrairement à moi qui étais vraiment dégoutée de mon visage, lui ne m’a jamais fait voir un comportement de dégout, ou de rejet, il m’embrasse comme avant, et pas de changement dans notre vie intime. Bref, comme l’a dit Stéphanie, c’est notre regard qui est le plus dur!!

      Voilà! alors vraiment, PATIENCE… car une fois qu’il y a une petite amélioration, on retrouve vraiment espoir.

      Je t’embrasse!

      1. Salut Elza,

        Je m’aperçois que ma dernière réponse (du 02 janvier) n’a as été publiée. Si c’est le cas, sache que je ne t’oublie pas. Si tu veux continuer à échanger en messages privés, fais-moi signe. je peux aussi t’envoyer des liens vers des sites de développement personnel, car c’est surtout ce que j’ai utilisé…

        Lisou a tout à fait raison sur la question du regard des hommes sur ce problème. il faut admettre qu’ils font beaucoup moins attention à ces choses-là que nous. Et le fait d’être dans une relation durable ou pas, n’y change rien. L’homme avec qui j’ai eu ma petite aventure estivale et qui était très joli garçon ne comprenait pas pourquoi je ne voulais pas qu’il me voie sans fond de teint et il m’a répondu que pour lui ce n’était pas important…. ça m’a scotchée 🙂 d’autant qu’il l’a dit avec beaucoup de sincérité.

        Lisou, je suis super contente pour toi! On dirait que ton corps a fait le travail tout seul, ce qui n’est pas plus mal aussi.
        Il est probable que tu aies une petite rechute aux prochaines variations hormonales, mais pas de panique si ça arrive, ça me l’a fait aussi.

        J’ai l’impression que le TEMPS est notre meilleur allié…

        Bon dimanche à toutes!

      2. Salut Lisou,

        Bravo pour ton courage! 😀 Tu vas y arriver. Dans quelques temps c’est toi qui écriras un article comme Stéphanie, héhé!
        Sinon oui, je n’ai pas conseillé le zinc car lorsque j’étais au lycée, et que j’ai eu ma première poussée d’acné (visage, dos, bien sympa quoi – à l’époque je ne prenais pas encore la pilule), mon doc m’a prescrit du zinc pendant 3 mois, et quelques jours après avoir commencé à en prendre mon inflammation a décuplé, et j’étais COUVERTE de boutons (visage, dos, partout!). Du coup, j’ai vite arrêté le zinc, et par la suite la poussée s’est résorbée à l’aide d’antibiotiques (ce que je ne conseille pas non plus). Donc voilà, je ne tenais pas trop à en faire un sujet de polémique, donc je n’ai pas mentionné cette expérience dans mes articles précédents, mais voilà. Le zinc ça marche super bien pour certaines, mais pour moi c’était la cata. Après, je sais que le zinc est couplé avec le cuivre dans le corps, alors peut-être que mon équilibre zinc-cuivre était la cause de cette inflammation plutôt que le zinc lui-même, mais enfin voilà….

        Courage! Des bises, et à très vite! 🙂

    2. Elza,

      Je comprends que tu t’isoles. C’est très handicapant de souffrir d’acné. Mais il ne faut vraiment pas rester enfermée parce que même si tu es très « consciente de toi-même » en société, le fait de ruminer dans ton coin n’aidera pas cette crise à passer. Dernièrement, j’ai eu quelques soucis persos & du stress professionnel, et j’ai vu apparaître quelques boutons. Rien de dramatique, mais je suis sure que le stress y était pour quelque chose. Je te conseille vraiment de prendre soin de toi durant cette période transitoire (car c’est de cela qu’il s’agit! Tu n’y passeras pas ta vie entière!) et de voir tes amis. Ça te fera un bien fou, je te le promets!

      Je t’envoie une énorme bise! 😀

  7. Hello Elza,

    Je m’aperçois que j’avais copié-collé mon message 2 fois… désolée pour le pavé 🙂

    Si tu veux, je peux demander à Christelle de t’envoyer mon adresse perso et on peut continuer la conversation en messages privés…

    Pour les livres, j’ai emprunté un ouvrage qui s’intitule Lâcher-prise mais je n’ai pas les références en tête… tu peux aller en librairie et choisir le livre qui te convient et qui correspond à tes besoins. Je trouve que les infos sur le lâcher prise sont vraiment super.

    Sur internet, tu peux trouver plein de choses intéressantes:
    ex:
    http://www.psychologies.com/Moi/Se-connaitre/Comportement/Interviews/Lacher-prise-c-est-accepter-ses-limites

    Je suis allée aussi sur un site qui s’appelle The Hero’s choice et je me suis inscrite pour recevoir les manuels électroniques.
    http://www.theheroschoice.com

    J’avoue avoir mis tout ça de côté quand j’ai eu l’explosion acnéique de cet été, car je passais le plus clair de mon temps à chercher des conseils sur mes problèmes de peau, mais je vais essayer de m’y remettre car ça avait été une véritable révélation au printemps…

    Courage, c’est très douloureux et c’est normal d’être au fond du gouffre. Il n’y a pas de honte à être démunie face à ce problème.
    En attendant, prends bien l’achillée millefeuille en tisanes (demande conseil pour la posologie, mais 3-4 par jour est semble-t-il le maximum). Chaque corps est différent, mais sur moi, ça avait été miraculeux et pourtant j’étais un cas sévère… encore aujourd’hui une copine me le faisait remarquer… on me le dit peut-être une à 2 fois par semaine, c’est te dire la différence…

    Merci pour tes voeux. Toi aussi, je te souhaite le meilleur et beaucoup de bonheur pour le restant de cette année.

    A bientôt!

    Stéphanie

  8. merci Stephanie de ce témoignage, ca donne de l’espoir!

    Je n’était pas tro pau courant de toutes ces plantes qui agissent sur les hormones…

    Merci encore

    Anna

  9. Bonjour à toutes,

    Je fais partie de ces gens qui lisent un tas de choses sans jamais prendre le temps de commenter. Je voulais juste dire un grand merci pour ces témoignages. J’ai également arrêté Diane en Avril dernier (presque 9 mois). J’avais des soucis de circulation dans les jambes, douleurs, palpitations et surtout je réalisais que les différents praticiens vus ne m’avaient jamais vraiment interrogée sur mes antécédents. Je savais au fond de moi que je prenais un poison, et j’avoue, l’ampleur médiatique à l’époque m’a donné le coup de pouce pour arrêter.
    Je savais d’une expérience antérieure, ce qui m’attendait… La crise, c’est à dire le front, la mâchoire couverte de comédons douloureux, les cheveux gras, a duré de juin à aout, malgré tout ce que j’avais fait pour essayer de l’éviter. En septembre j’ai perdu les cheveux par poignées. Aujourd’hui ce n’est pas parfait, je subis encore des boutons par vagues sur les épaules et décolleté.La durée du cycle a baissé, mais est toujours à 35 -40 jours. Ma peau n’est pas encore remise, je dois encore faire très attention mais je me sens sortie d’affaire : )
    Moi aussi le site beauté pure m’a aidé pour les soins de la peau (huiles, rhassoul, gel d’aloe vera…), Etat Pur pour les actifs purs, j’ai fait une cure de zinc à deux reprises (assez magique comme effets), j’ai essayé la bardane, le radis noir. Je vais à la piscine deux fois par semaine. Pour les cheveux, c’est grâce à ce blog que j’ai pris un complément de vitamines B et magnésium. Pour les probiotiques, j’ai ressorti la yaourtière : ) Dans mon cas, ce fut suffisant.

    Personnellement, je pense que rien ne peut empêcher une crise si l’on arrête du jour au lendemain. Ce qui est important c’est d’être entourée. Mon ami m’a été d’un grand soutien; même si je lui en ai peu parlé car les gars s’en foutent un peu, il a été là pour la problématique de la contraception et ne se rend pas compte si fond de teint ou pas.
    Les témoignages des uns et des autres ont été ma principale aide. Je souhaite que le sujet, un jour ne soit plus tabou et que les médecins puissent soutenir celles qui sont dans notre cas.

    Finalement, cet arrêt n’aura été que bénéfique : j’ai retrouvé la liberté (plus d’oubli),une libido de fou, je me suis remise en question, je fais du sport, j’en ai profité pour espacer les shampoings, j’ai acheté du maquillage minéral, je me mets en valeur.

    ENCORE UN GRAND MERCI

    1. Bonsoir kati,

      Je suis très contente que ça aille mieux pour toi et que tu aies réussi à tirer le meilleur de cette expérience douloureuse. Je suis d’accord que la crise est difficile à éviter. Certaines n’en n’ont pas, ou ont d’autres problèmes dont elles ne font pas forcément le rapprochement avec la pilule…

      Bref, chaque expérience est unique et l’essentiel est d’être entourée comme tu le dis et de patienter.

      Merci pour ton commentaire. Plus nous serons nombreuses à écrire qu’il y a une amélioration et une fin à la crise post-diane 35 (ou post hormones de synthèse), plus de filles auront le courage d’arrêter et de tenir le coup.

      Bonne continuation!

  10. coucou, moi j’ai commencé le sevrage depuis 1 mois mais malheureusement j’ai qd meme fait une petite poussée de mini boutons transparant, j’ai commencée hier la tisane au millefeuille mais je t’avoue que j’ai du mal avec le gout, tu n’y ajoutais rien du tout? pas de miel rien??? tu mettais une petite cuillère de millefeuille?? merci de ton aide je suis désespérée je n’en peux plus, je pensais que le sevrage m’aiderait et ben c louper car j’ai qd meme quelques mini boutons qui apparaissent pff

  11. Moi je suis au début de mon 2ème mois de sevrage (3\4de comprimé)et j’ai aussi des petits boutons blanc et des petit microkistes qui sont apparu autour de la bouche…je prend aussi de la bardane, pensée sauvage et artichaud en teinture mère pour limiter les dégâts et j’ai changé mon alimentation en supprimant lait, gras et sucre…

  12. Moi je suis au début de mon 2ème mois de sevrage (3\4de comprimé)et j’ai aussi des petits boutons blanc et des petit microkistes qui sont apparu autour de la bouche…je prend aussi de la bardane, pensée sauvage et artichaud en teinture mère pour limiter les dégâts et j’ai changé mon alimentation en supprimant lait, gras et sucre…en local j’applique la creme antibiotique skinoren.

    1. coucou laure, cela va mieux depuis avec ton changement d’alimentation??? car moi c mon 1er mois de sevrage et j’ai qd même attrapé pas mal de mini boutons transparent…. ca me fait un peu stresser car ils sont dur à faire partir ceux ci, as tu essayée l huile de jojoba??? j’y pense à m’en mettre quelques gouttes sur le visage le matin mais je suis hésitante, j’ai peur que cela empire

      1. Hello,

        Attention à l’huile de jojoba. il ne faut pas trop en mettre. J’ai eu plein de grains blancs sous la peau du jour au lendemain, après quelques mois d’utilisation, c’était affreux. J’avais la peau toute granuleuse en plus des gros boutons inflammés, et quand j’ai arrêté l’huile de jojoba et les huiles essentielles pour mettre des crèmes de pharmacie, c’est allé beaucoup mieux…

  13. Salut Anna,

    Le goût de l’achillée millefeuille n’est pas fameux, je te l’accorde, mais il n’a jamais été un problème pour moi. Il faut dire que ma crise d’acné était tellement sévère que j’étais prête à avaler n’importe quoi. 🙂
    Donc, non, je n’ai jamais ajouté quoique ce soit, mais si tu estimes que c’est imbuvable, ne t’en prive pas. Je doute qu’il y ait des interactions.

    Si ça peut te consoler, il est probable que ton sevrage fonctionne bien au contraire et que ce que tu as ne soit rien en comparaison de ce que tu aurais eu. il ne faut pas oublier que tu as encore les hormones de synthèse dans le corps, imagine ce qu’il en serait si tu n’en avais plus du tout…
    Avec le sevrage, tu n’auras peut-être rien de plus que ces tous petits boutons. Christelle pourra mieux te renseigner que moi, car je n’ai pas l’expérience du sevrage, mais voilà ce que j’en pense.

    Autre chose, cette poussée peut être une combinaison de l’arrêt de la pilule et d’autres facteurs, donc pour le moment, pas de panique.

    Je te conseille de prendre l’achillée tous les jours, 1-2 fois par jour pour le moment. Le dosage est normalement maximum 3-4 fois par jour. Surtout bien tasser les herbes pour en avoir une bonne quantité. Tu peux aussi la combiner avec une tisane de sauge… 1 tasse de sauge et 1 tasse d’achillée…
    Fais attention à ne pas dépasser le dosage.

    Bon courage!

  14. Je te remercie de ton aide, c’est vrai que j’ai tellement été déprimée dans le passée que je panique directement dès la venue de boutons. je vais suivre tes conseils merci bcp

  15. Salut les filles,

    J’avais laissé un commentaire de mon parcours sur l’article qu’avait publié Christelle à propos de son amie Eléonore.

    Je tiens à te remercier Christelle, vraiment, pour l’aide psychologique qu’à apporter et apporte encore ton blog pour ma guérison ainsi qu’à toutes les filles déposant un petit bout de leur histoire. Cela apporte beaucoup d’espoir et de courage à toutes celles qui souffrent en silence.
    Car l’acné est une maladie qui peut engendrer beaucoup de dégât dans une vie!

    Je voulais vous donner à toutes mon avancement…pas exceptionnel c’est sûr mais je sais que j’en verrais le bout et je ne lâcherais pas l’affaire!

    Le 25 janvier (peut-être l’anniversaire de ma délivrance?), ça fera précisément 10 mois que j’ai arrêté Jasminelle.
    Je ne peux pas dire que ma peau est magnifique mais je sens que mon corps commence à se réguler.
    Bizarrement, ce qui c’est passé de mon côté, c’est que j’ai commencé à avoir des boutons au bout de 4-5 mois sur les tempes, le front et le décolleté.
    Ils se sont résorbés tout seul sur le front, puis se sont installés sur le menton. Puis se sont résorbés sur les tempes et se sont plus installés toujours sur le menton mais sur les côtés. Ensuite, ils ont disparus aux tempes mais de nouveaux ont fait leur apparition sur les joues et dans le dos
    Aujourd’hui je n’ai plus rien sur le front, les tempes, mais juste des espèces de rassemblement à certains niveaux de mes joues (une joue est plus atteinte que l’autre, étrange…). J’en ai toujours quelques uns sur le décolleté et dans le dos .mais à la rigueur je m’en fiche puisque personne ne les voit vue la saison…
    Mes joues ne sont pas criblés mais suffisamment pour que cela me complexe.
    Ce qui m’embête le plus, même si les boutons ne sortent pas en masse, c’est que les 3-4 qui vont sortir sur les joues vont mettre des semaines pour cicatriser et partir. En attendant, d’autres font leur apparition, à coup de 2, 3 ou 4 certes mais idem, un temps fou pour cicatriser. Je tiens à préciser que je ne touche JAMAIS les boutons, ne tripote jamais ma peau avec les mains sales. C’est très important d’y penser pour éradiquer le problème.
    Ayant une peau très sensible et réactive, je vous laisse imaginer les tâches de cicatrices rouges.
    Il est vrai que lorsque des boutons blancs sortent à coup de 4-5 et que je dois aller bosser le lendemain, je ne suis pas tranquille du tout. Je me sens vraiment laide, j’aimerais me transformer en souris et attendre des jours pour qu’ils disparaissent mais je ne peux pas passer ma vie à me cacher alors je me donne de gros coups de pied au cul pour sortir et affronter.

    J’ai eu un grand moment de tristesse un peu avant les fêtes voyant mes joues défigurées. J’appelle ma mère, tombe en larme. Je lui dis « Maman, pourquoi? Pourquoi avec tous les efforts que je fais: manger sans gluten, faire attention à l’index glycémique, manger des produits bio, arrêter toutes les cochonneries sucrées, prendre des compléments alimentaires (romarin, onagre, bourrache,…), avoir une hygiène de vie irréprochable (car j’en franchement je n’y pensais même pas à ces boutons…), pourquoi sont-ils toujours là? Pourquoi j’en ai sur les joues maintenant? ». On se dit que ce n’est pas juste, certaines filles fument et boivent comme des trous et ont une peau parfaite.
    J’en ai aussi parlé à mon copain, je tombe en larme une fois de plus et là il me dit « Mais mon coeur, pourquoi tu te mets dans un état pareil? Ce n’est pas parce que tu as des boutons que tu n’es pas belle. Tu es toujours la même. Arrêtes d’accorder autant d’importance à l’état de ta peau et lâches prise. C’est une crise hormonale car ton corps est chamboulé. Oui tu as des boutons et cicatrices et alors? Les autres ne penseront pas à tes boutons lorsqu’ils iront se coucher le soir, ils ont d’autres choses à penser! Et puis ta peau va se remettre petit à petit, sois patiente… ».

    Depuis mon arrêt, la non-perfection de ma peau a engendré chez moi une chute lente et progressive de mon estime personnelle.
    Pour résumé, je suis quelqu’un de très coquette à la base, qui aime sortir et voir du monde. Peu à peu j’ai sombré sans m’en rendre compte, je n’aimais pas trop montrer mon visage à la lumière du jour (j’évitais les situations qui y mener), n’aimais pas trop qu’on me regarde de près, ne me maquillait plus comme avant (j’adorais me faire de super maquillage aux yeux), ne m’habillait plus aussi coquette qu’avant, ne m’attachait plus les cheveux car ils me permettaient de cacher mes joues meurtries…

    Un peu comme pour passer inaperçu. C’est peut-être très étrange mais c’est de cette manière que je me disais « si on me remarque moins, on remarquera moins mes boutons ». Une manière de dire, je ne veux plus exister et me cacher pour ne plus subir le regard des autres. Qu’on me foute la paix…

    Mais depuis que j’ai eu ce petit coup de boost de mes proches, cela m’a créé un petit déclic.
    Alors oui mes boutons sont toujours présents mais j’apprend à m’accepter comme cela puisque je sais pertinemment qu’ils ne vont pas passer l’éternité sur mon visage! Alors j’ai commencé à en parler autour de moi (au lieu de rester muette comme une carpe et souffrir de mon image en silence), cela m’a fait un bien fou.
    Je recommence à me trouver jolie malgré que ma peau ne soit pas parfaite, je recommence à me maquiller les yeux comme j’aimais le faire, affronte le regard des gens en les regardant droit dans les yeux lors de discutions (peu importe ce qu’ils peuvent penser cela m’ait égal, oui j’ai des boutons et alors? je ne suis pas un monstre pour autant!). Pour petite anecdote, un ami m’a dit il y’a peu de temps « olà Julie! Le barman tu lui as tapé dans l’oeil! Il m’a parlé de toi ». Nous étions pourtant en plein jour, j’étais en habit de travail (je suis en formation horticultrice/paysagiste). A ce moment là je reste scotchée, il me vient immédiatement à l’esprit « non..pas possible il a vu mes boutons et le type a flashé, pas possible il a du se tromper de fille » (pour vous dire à quel point l’estime pourrie que j’avais de moi à ce moment!). J’ai tiré une tête bizarre et mon ami me dit « ça te fait pas plaisir? ne me dis pas que tu te trouves moche quand même?! ».

    Tout ça pour vous dire qu’on devient très dure envers soi-même quand notre visage est altéré et pourtant ce que vous valez ne dépend pas uniquement de votre peau!

    Apprenez à vous aimer tel que vous êtes, pensez à vos qualités au lieu de faire une fixette sur vos défauts, arrêtez de vous scruter en long en large devant le miroir, zappez-le et sortez vous aérer l’esprit!
    Je pense que c’est une des étapes cruciales vers une bonne guérison. Personne n’est parfait il faut se le dire chaque jour.

    Voilà je tenais à écrire ce (très long je suis navrée…) commentaire pour mettre en avant l’aspect psychologique qui me parait méga important pour guérir, bien au delà des traitements.

    Je réécrirai sous peu pour vous parler de mon avancée psychique et physique (solutions naturelles que j’utilise).
    En attendant, je vous souhaite à toutes tout plein de courage et d’ondes positives pour cette nouvelle année!

    Adieu l’acné pour 2014!!!
    😉

    1. Julie!

      Bonne et heureuse année! 🙂 Merci pour ce super commentaire qui m’a beaucoup touchée. Je crois que oui, l’acné a tendance à vraiment saper la vivacité de ses victimes. C’est TRÈS difficile de maintenir le cap quand on ne se sent pas bien dans ses baskets, mais je crois que tu as raison de dire que parfois on est trop dur envers soi-même, et qu’il est impératif d’apprendre à s’aimer malgré cette crise passagère (j’insiste sur la nature passagère de l’acné, car je suis plus que sûre qu’on peut tous y remédier avec le temps).
      Le jour où tu te sentiras prête, et si tu le souhaites, bien sûr, ton témoignage, notamment sur la dimension psychologique de l’acné, sera bienvenu! Je souhaite collecter un maximum de témoignages car j’en ai marre de tous ces tabous et mythes qui entourent l’acné! 😀

      Bon vent à l’acné en 2014, et à très vite! Bise!

    2. merci merci
      je suis en larme. tout est vrai. c ce que j ai vécu il y’a un an. puis je l ai reprise cette foutu diane et je viens de la re arrêter. et j ai peur. j ai peur de tout ce que tu viens de décrire.
      je vais y arriver.
      je vais y arriver.
      oui moi aussi je me cachais.
      mais la je vais y arriver.
      merci merci

      1. N’aies pas peur, ne penses à rien, si ça doit venir ce ne sera que PASSAGER et fais en sorte de maintenir une bonne hygiène de vie, ça ne pourra que aider. Il faut ne pas lâcher prise,
        A chaque problème il y’a une solution… je t’envoies pleins d’ondes positives et de courage 😉

      2. merci pour ta réponse.
        et si cela n était pas temporaire ! et si jamais l acné ne partait. ma mère en a tj eu. dos poitrine. c ça qui m angoisse le plus. ça fait une semaine que j ai arrêté et j ai la peau grasse , Berk. peut être le desmodium. je ne l ai reprise que 6 mois donc peut être que l effet rebond sera moindre. je vais voir une homéopathe. est ce que tu avais pris Antibio ?
        merci encore.
        elo

  16. Salut Julie,

    Merci beaucoup pour ton témoignage. Je suis contente que tu arrives à relativiser, car le moral est notre cheval de bataille.

    Je te souhaite de garder cette approche positive. Ce n’est pas tous les jours facile de ne pas avoir de doutes, même pour moi, quand j’ai un gros bouton occasionnel qui arrive (comme en ce moment d’ailleurs!).

    Tiens bon en tout cas et surtout garde la foi! Nous avons au moins la chance que Christelle ait créé ce super blog et que nous nous soyons toutes trouvées pour nous entre-aider! 🙂

    Bonne continuation!

  17. coucou Stéphanie, je suis bien tes conseils, cependant voila mon 1er mois de sevrage terminé, je suis à l’arrêt et comme je t’ai expliquée j’attrape quelques micro-comédéons sur mes joues, et j’ai l’impression que ca empire chaque jours, même si c’est vraiment des mini, il y en a de plus en plus, je suis sur le point de craquée et de reprendre la pillule entière à la reprise alors que j’en ai pas envie vu que je rêve d’avoir un bébé, mais cette peur d’être à nouveau défigurée me hante vraiment, j’ai pensée faire une petite cure de zinc pour ralentir cette poussée et un peeling au jus de citron qu’en penses tu?? mais cela ne vas pas être trop le zinc pour le fois?? je prend bien mon probiotique chaque jours et ma tisane achillée de millefeuilles. merci de ton aide

    1. Coucou anna,

      Le zinc fonctionne en binôme avec le cuivre, et lorsque ces 2 éléments sont en déséquilibre, on peut aggraver le problème (j’ai moi-même eu une grosse poussée d’acné après une cure de zinc qui était censée justement guérir mon acné lorsque j’étais lycéenne, alors… méfiance). Perso, je prendrais une bonne « multi-vitamine et minéraux ». Si tu souhaites préparer ton organisme en vue de la grossesse, je te conseillerais même de taper dans les multivitamines prénatales. Tu y trouveras des bonnes doses de zinc, mais elles seront proportionnelles aux autres métaux et minéraux pour ne pas détraquer ton système. Voiliou pour le petit conseil! 🙂 Bises, et bonne chance, ma belle!

  18. Salut Anna,

    Je suis désolée que tu aies ces comédons malgré le sevrage, mais même si c’est très déplaisant, ça n’a rien d’anormal, crois-moi. C’est une manifestation des changements que ton corps subit. Donne-lui une chance de se remettre de se chamboulement…

    De mon côté, le zinc ne m’avait pas particulièrement aidée, mais je te conseillerais de suivre le conseil de Christelle, car tu dois avoir une carence en vitamines et oligoéléments de toute façon, comme c’est fréquemment le cas quand on prend la pilule.
    Fais attention à ce que tu utilises aussi comme produits cosmétiques, car ça peut aussi favoriser les comédons.

    En tout cas, je te déconseille de reprendre la pilule. Si tu le fais, que feras-tu pour avoir un bébé? Tu l’arrêteras de nouveau et tu devras tout recommencer à zéro… Ne fais pas comme moi. Je l’avais arrêtée 4 ou 5 fois avant. C’est simplement reculer pour mieux sauter et au final, ça m’a perdu plus de temps qu’autre chose.

    Si je l’ai arrêtée il y a un an, c’est parce que je voulais une meilleure santé (et une libido!) et je voulais régler ce problème une bonne fois pour toute, surtout avant d’avoir un enfant. Il n’était pas question que je sois enceinte avec de l’acné sévère que je ne pourrais pas traiter à cause de ma grossesse… oK, vu ma situation sentimentale, le bébé n’est pas pour demain 🙂 mais au moins, je suis en train de préparer le terrain et je vois que c’est en train de marcher.

    Donc, quand tu déprimes, souviens-toi que tu le fais pour une meilleure santé et pour avoir un bébé dans de bonnes conditions. Le jeu en vaut vraiment la chandelle! 🙂

    Courage!!

    Stéphanie

    1. Merci à Stephanie et Christelle pour votre soutien.

      Désolée pour mon silence, j’ai bien lu tous vos messages.

      Comme tu as pu t’en douter, j’aimerais pouvoir échanger avec des personnes qui me comprennent, pas évident de nos jours, chacun a ses problèmes, tout va très vite, on se donne moins le tps d’écouter l’autre.
      J’aimerais pouvoir, comme vous le proposez, sortir un peu plus , voir des amis, je ne voudrais pas jouer les filles totalement désespérées et faire fuir tout le monde, mais je suis assez solitaire. (Oui, à Paris, ça existe…, et plus souvent qu’ on ne le croit).

      J’essaie de me forcer à sortir en solo, cinéma, concerts, expos et je me suis même remise à faire mon « carnet de tickets », (petit moleskine noir à pages Blanches sur lequel je colle les tickets de cinéma, de concerts, mes entrées au expo ou autres…
      J aime bien reprendre le carnet en fin d’année et feuilleter les pages pour me remémorer les bons moments que j’ai passés….

      Je me surprends même parfois à m’imaginer qu’un jour , peut être, je ferai une jolie ptite rencontre …
      Oui, je sais , à 33 ans, c’est nul d’y croire encore mais là, j’ai des montées de libido qui viennent me titiller là, pas évident à gérer qd t’es seule…Haha !
      Je donne mon adresse mail à celles qui seraient pretes à échanger et discuter d’un peu de tout avec moi : hafsa_sah@yahoo.fr

      J’ai également un compte FB : Elsa Malozyeux. (paye ton pseudo surréaliste 😉 )

      Bises à vous toutes.
      Je suis contente de voir que nombreuses sont celles qui voient le bout du tunnel.

      1. Salut Elza,

        Ca fait un bail, je vais t’écrire sur ton adresse perso pour prendre des nouvelles.

        A très vite

  19. Bonjou Christelle,

    Tout d’abord: mille fois merci pour ces articles postés sur la pilule. Je vis moi-même un véritable enfer depuis 4 mois. J’ai arrêté la pilule (générique de la Diane 35), après l’avoir prise durant 10 ans et ce il y a plus ou moins 6 mois.

    Je l’ai prise à 15 ans, un peu comme toi après avoir remarqué quelques boutons (rien de très grave à l’adolescence tu vas me dire). Je n’ai pas constaté de catastrophe de suite, mais après 2-3 mois d’arrêt, mes règles sont réapparues, et les boutons aussi ! Depuis, je vis un vrai cauchemar.

    J’ai fonctionné comme ton amie, qui du jour au lendemain à tout arrêté, car j’en avais assez de bouffer des hormones depuis 10 ans et avec toutes les polémiques autour de la pilule, je n’ai pu m’empêcher de me documenter et j’ai été très radicale (peut être trop…)

    Je me suis rendue chez mon dermatologue, a qui j’ai expliqué mon envie d’arrêter la pilule. Après avoir fait une prise de sang, et n’avoir rien constaté au niveau hormonal, il m’a prescrit des antibiotiques et un médicament contre la tension !!! Je ne veux plus bouffer de crasses, je veux du sain et du bio pour mon pauvre corps qui est nourrit depuis tellement d’années aux hormones synthétique. Comme toi, je n’ai plus du tout confiance en les médecins. Avant d’en arriver à la consultation de mon dermato, j’ai fait des séances d’acupuncture et j’ai utilisé des huiles essentielles, malheureusement, rien n’y a fait (je ne doit pas être assez patiente).

    Après plus de 6 mois d’arrêt de pilule, je ne vois pas d’amélioration au niveau de ma peau (j’utilise quand même une crème que mon dermato m’a prescrit: epiduo, qui tache les vetements, tu imagines ce qu’elle doit contenir !).

    Il y a une petite semaine, j’ai décidé de reprendre la pilule et de l’arrêter progressivement dès que mes problèmes de peau seront résolus. Voici mon programme, j’aimerais avoir ton avis:

    1) Reprendre la pilule jusqu’à ne plus avoir de boutons. Combien de temps penses-tu que ça va prendre ? Une amie m’a dit qu’elle avait mis 3 mois avant de voir des effets. Je compte également durant cette période:
    – prendre un probiotique (une gélule par jour, j’ai pris un probiotique qui reste au frigo, comme tu le conseilles). Je dois l’arrêter durant ma période de sevrage ?
    – prendre du MSM. Je me suis renseignée via le blog beaute-pure, je prendrai 3 gélules par jour (une, par repas) soit 1500 mg/jour.
    – prendre des ampoules artichaud-radis noir pour la détox de mon foie
    – est-ce que je peux commencer dès aujourd’hui des cure de bardane ou seulement pendant le sevrage ? (cure 3 semaines – arrêt 1 semaine)
    – faire des masques de miel de Manuka
    – utiliser de l’huile de jojoba pour ma peau (ce que j’avais déjà testé pendant un temps). Je vais d’ailleurs programmer un rdv avec un expert en aromathérapie.

    –> ce n’est pas too much ?

    J’ai également commandé les tisanes de sauge, d’achille mille feuille, le Ergy Epur et desodium (que conseillais une fille du blog), quand dois-je commencer cette cure et pendant combien de temps ?

    2) Lorsque j’ai atteint une stabilité grâce à la pilule, j’entame mon sevrage. 2 mois 3/4 – 2 mois 1/2 – 2 mois 1/4 (comme tu l’avais fait pour toi). Durant cette période je poursuis:
    – gélule de bardane (cure 3 semaines – arrêt 1 semaine)
    – prendre du MSM
    – prendre ampoules artichaud-radis. Je dois le continuer combien de temps ?
    – faire des masques de miel de Manuka
    – utiliser de l’huile de jojoba pour ma peau

    3) Lorsque ma période de sevrage est terminée:
    – je commence à prendre le VITEX et ce pendant une année (400mg par jour)
    – reprendre un probiotique. Durant combien de temps ?
    – prendre du MSM. Est-ce que je peux prendre le MSM avant, pendant et après sevrage ?
    – Est-ce que je continue les cures de bardane ?
    – faire des masques de miel de Manuka
    – utiliser de l’huile de jojoba pour ma peau

    Evidemment, dès aujourd’hui et durant toutes cette période, manger beaucoup de légumes (verts surtout) et de fruits (bio), éviter le sucre, l’alcool (je ne fume pas), boire de l’eau (en bouteille verre), faire du sport, éviter le lait, le glutten, le soja, privilégier les oeufs, viande bio, dormir un minimum de 7h/jour,… (c’est déjà ce que j’essaye de faire beaucoup, je vais m’y appliquer davantage).

    J’aimerais également savoir si je pouvais me faire poser un stérilet en cuivre lorsque je commence ma période de sevrage ? Car comme je suis à nouveau en couple, je ne voudrais pas devoir utiliser de préservatifs pendant 6 mois… Que penses-tu du stérilet ? Penses-tu qu’il peut être dangereux à utiliser si je n’ai jamais eu d’enfant ?

    Merci pour tes réponses et d’avance, désolé pour ce long mail !

    1. Salut Chloé,

      Je comprends que tu aies eu besoin de reprendre la pilule, histoire de réguler tout ça. C’est vrai qu’on a toutes un seuil de tolérance, et je conçois très bien que tu n’aies pas pu supporter de patienter plus longtemps.
      Alors, concernant ta demande au sujet des compléments alimentaires, je ne suis pas naturopathe, et moi-même j’ai un peu tâtonné dans le noir lorsque j’ai effectué mon sevrage, mais je crois que ça m’a appris à réfléchir de manière très logique: le probiotique aide la flore intestinale à se refaire. Il ne contient pas de perturbateurs endocriniens qui pourraient interférer avec mes hormones, donc pas de souci pour en prendre durant le sevrage (tu vois comment je procèderais à ta place… est-ce que le complément alimentaire contient des hormones ou interfère avec les hormones? – Si oui, alors il vaut mieux éviter de le prendre en même temps que tu prends la pilule. Si non – c’est ok).

      Pareil, hélas, je ne peux pas te dire combien de temps tu vas mettre à retrouver une peau nette après ta reprise de pilule. Chaque personne est très différente. Si ça peut t’aider, j’ai moi-même mis à peu près 5-6 mois à retrouver une peau nette lorsque j’ai repris Diane 35 après ma première tentative d’arrêt (brutale). Au bout de 2 mois c’était déjà beaucoup mieux, puis, peu à peu j’ai retrouvé une peau impeccable.
      Après, il faut savoir que la méthode « sevrage » est artisanale. J’en avais teeeellement ras-le-bol d’être esclave de la pilule que je me suis dit que dans tous les cas il faudrait que je l’arrête. En faisant des recherches en ligne, je suis tombée sur le site The Love Vitamin, où Tracy parle de l’arrêt progressif comme solution à la crise d’acné post-pilule, et je me suis dit que je n’avais rien à perdre à l’essayer. Au pire, j’aurais des boutons, au mieux je n’en aurais pas, mais dans tous les cas il fallait que j’arrête la pilule. J’ai eu de la chance car le sevrage a super bien marché pour moi, mais de toute façon j’avais l’intention d’en finir avec la pilule, donc même s’il fallait passer par la case « acné », je m’étais faite à l’idée que ce serait peut-être une étape transitoire nécessaire.
      Il y a 3 mois, j’ai fait une fausse couche, et durant les 2 mois qui ont suivi j’ai eu quelques boutons sur le front, le menton, etc. Avant, j’en aurais été malade, mais là, je suis sortie sans les couvrir avec du fond de teint. C’est bon quoi. Quelques boutons ne pourront plus jamais tuer mon estime de moi-même. Je sais qu’ils finiront par partir, et que je ne me définis pas par mes quelques boutons. Bien sûr, le but n’est pas de rester acnéique (héhé, c’est un peu tout le but du blog), mais peut-être qu’il faut que nous arrêtions d’avoir peur d’avoir un ou deux boutons de temps en temps, même peut-être pendant le sevrage. L’acné est toujours transitoire. L’acné hormonale est d’autant plus transitoire qu’elle peut être guérie progressivement, à l’aide de méthodes naturelles.
      Je ne crois pas que tu en fasses « too much ». C’est chouette de prendre sa santé en main, mais il ne faut pas que la santé devienne une source de stress (parce qu’ironiquement, le stress provoque de l’acné). Voilà. Cool, et tu vas voir que petit à petit ça va passer!

      Je te souhaite plein de courage, et concernant le stérilet, c’est une super idée. Perso, je n’en ai pas, mais j’ai entendu beaucoup de bien de cette méthode même chez les femmes qui n’ont pas d’enfants. Par contre, il faut que le stérilet soit en cuivre sans hormones (sinon ça ne sert à rien d’arrêter la pilule!).

      Bise ma belle, et à très vite! 😀

  20. Salut à toutes,

    Je reviens vous faire un coucou depuis mon dernier (et très long) commentaire.

    Alors oui Christelle, je suis totalement d’accord pour que tu puisses publier mon témoignage.
    J’aimerais le faire lorsque mes problèmes seront résolus, ça pourra vraiment démontrer que cette saloperie de pilule engendre de nombreux problèmes et que nous ne sommes pas obliger de vivre à ses dépends!

    Je vous tiens au courant de mon avancement sous peu.

    J’ai pour l’instant seulement commencer depuis 1 semaine la tisane de sauge le matin et commandé celle d’achillée millefeuille pour le soir.
    Je suis convaincue par les conseils que tu as reçu du Pr Joyeux Stéphanie. J’étais allée à un congrès sur le cancer où j’ai pu découvrir les connaissances très approfondies de ce professeur. Je suis aussi aller chercher des infos sur les propriétés des plantes en question et pense aussi que ça peut énormément nous aider à passer le cap.

    Bien évidemment, c’est comme pour tout, il ne faut pas abuser de leurs utilisations. Une amie naturopathe m’a bien expliqué qu’il était important de laisser le corps au repos (1 semaine minimum) entre chaque cure. Et puis certaines plantes ne se mélangent pas ensemble. Ce que je veux dire par là, c’est qu’il important de ne pas tout avaler en bloc tous les jours.

    Voilà je vous embrasse toutes, à très bientôt et courage…!

    1. Bonjour les filles,

      Merci Christelle. Il s agit d un raisonnement logique tu as raison. Quand je dis too much c est parce que selon moi le probiotique qui va retablir ma flore intestinale aura les memes actions que les tisanes et Ergy dismodium et Epur. Est ce que combiné ces compléments seront plus actifs ont vont ils peut être s annuler ?

      Julie, merci pour ton temoignage. Je suis très intéressée par cette méthode du Professeur Joyeux. J ai acheté les deux tisanes (mille feuille et sauge) et les Ergy comme expliqué. Si je comprend bien, tu prends une tisane de sauge le matin et d Achillee le soir. Tu parles de laisser le corps au repos une semaine, ça veut dire que tu entames cela matin et soir pendant combien de temps et que tu arrêtes pendant une semaine pour reprendre ensuite ? Prends tu le Ergy ? Si oui sur le même rythme ?

      Merci pour toutes vos réponses !

      Des bises a vous toutes !!!

      1. Juste pour info, le probiotique est en fait un aliment « vivant ». Il s’agit de colonies de « bonnes bactéries », qui sont ingérées, et qui re-peuplent les intestins. Quand on parle de flore intestinale, on parle de bactéries vivantes. La pilule contraceptive a tendance à tuer – littéralement – les colonies de bonnes bactéries, et on reste avec les mauvaises bactéries et les candidoses. C’est très vulgarisé, mais c’est à peu près cela.

        Les autres compléments alimentaires mentionnés – Desmodium, je ne sais plus trop… ont des effets drainants sur le foie (je crois, je ne connais pas Desmodium, mais d’après ce que j’ai pu lire en ligne). Ils n’ont pas la même fonction que les probiotiques. Ils sont totalement différents en nature, et ils n’agissent pas sur le même organe. Dans le doute, n’hésite pas à faire de recherches sur internet.
        Les médecins n’aiment pas que la population lambda se renseigne sur le fonctionnement du corps et des remèdes plus naturels… mais c’est notre devoir le plus fondamental! Si tu as un doute sur le complément, renseigne-toi! 🙂 Je ne dis pas cela avec un ton condescendant, pas du tout, juste, j’encourage les filles à connaître leur corps et à se faire confiance avant tout!
        Des bises! À bientôt!

    2. Salut Julie,

      Je suis contente que les conseils du Pr Joyeux te soient utiles aussi. Tu as raison, il ne faut pas s’éparpiller et prendre trop de produits en même temps, car on finit par ne plus savoir ce qui marche ou pas.
      Ce qui marche pour l’une ne marchera pas forcément pour l’autre. Tout dépend du métabolisme de la fille, de l’origine du problème et de son ampleur…

      Bonne chance à toi!

      Stéphanie

  21. Bonjour à toutes !

    Pour revenir sur les probiotiques, j’ai acheté des probiotiques mais ils sont dans des sachets sous vide. Sont-ils vraiment moins efficaces que ceux qui sont frais ? Etant en Guyane, je pense qu’il m’est impossible de trouver des probiotiques frais (j’avais déjà pas bcp de choix!).
    En plus, ceux que j’ai acheté se font en cure de 10 jours. Combien de cures faites vous dans l’année ?
    Sinon, peut-on faire des probiotiques « maisons ». Les légumes fermentés (choucroute) sont des bons probiotiques. Avec mes légumes, je ne peux pas les faire fermenter pour avoir des probiotiques ? Quelqu’un a t-il essayé?

    Sinon pour l’origine de l’acné, c’est difficile de la connaitre. En plus c’est très souvent des mix : Hormonal + Digestion ou Stress + Digestion etc,…

    Chloé, si je peux me permettre c’est vrai que tu as envie de traiter ton acné sur tous les fronts (et c’est normal on est toutes des acné-nazie).
    Mais bon, on aimerait aussi toutes sortir de cette putain de pilule pour en connaitre mieux son corps. Traquer sur tous les domaines possibles va rendre illisible ce qui t’a permis de guérir ton acné. Finalement, tu ne sauras pas si c’est hormonal, si c’est le lait ou le sucre qui te donne des boutons, etc… As tu déja une idée de l’origine de ton acné ?
    J’ai pris pas mal de truc dans le désordre pour l’acné sans grands résultats. Et la j’ai décidé de vraiment me renseigner et de trouver la « racine » (non non je n’ai pas abusé des épisodes de Dr House 🙂 ).

    Après de nombreuses recherches sur le web (qui m’ont fait découvrir ce super blog), j’ai analysé les origines possibles. Et surprise, plusieurs pouvaient s’appliquer à mon cas (comme quoi j’avais décidé d’accueillir l’acné chez moi). Peut-être que tous ces éléments ne sont pas à l’origine (je l’espère sinon j’ai du boulot!) et justement aujourd’hui je veux découvrir l’ennemi public N°1 de ma peau, puis le N°2, N°3, … Je pense ajd que mon acné est surement :

    – Hormonale : mon acné s’est déclenchée après l’arrêt de la pilule et mes règles sont complètements détraquées depuis. En plus, j’avais pris la pilule du lendemain et ça correspond au début de ma période « pizza ». En contactant mon gynéco en Métropole, elle m’a dit que ça pouvait venir d’un syndrome des ovaires polykystiques (mais pas de la pilule bien-sûr). Vu les recherches internet, ça m’a pas vraiment réconforté. En plus, ils lient souvent ce syndromes au diabète et comme mon père l’est, ca me rassure pas du tout du tout!
    J’ai pris rdv chez un gyneco (bon j’ai 3 semaines d’attente avant d’avoir mes réponses !). Histoire d’être sûr..

    – Candidose : après l’article de Christelle, je me suis bcp reconnue dans les symptômes. Je vais voir si cette hypothèse sera confirmée auprès de mon gynéco

    – Alimentaire : la je pense que c’est le domaine ou il est plus facile de voir si notre alimentation est à l’origine de notre acné. Pas mal de personnes se sont découvertes intolérantes au lait, soja, gluten, sucre,… Comme je ne suis pas patiente du tout, j’ai décidé de commencer semaine prochaine un « anti-régime ». Faire un régime veut dire qu’on risque de voir les effets dans un moment (1 mois min). La je décide de consommer beaucoup de l’aliment que je suspecte d’être à l’origine et en 15 jours max j’imagine, je vais voir si j’ai bcp de boutons ou non.
    Par exemple, je suspecte le gluten comme aliment pouvant me donner de l’acné (j’ai eu pas mal de problèmes au toilettes après avoir mangé des pâtes, ou bcp de pains (sandwich le midi)). Pendant 1 semaine ou 2, je décide de mettre l’accent sur cette alimentation (et tant qu’a faire j’arrête le lait pour voir). Si j’ai pleins de boutons au bout d’une semaine, j’arrête tous les produits au gluten pendant 1 mois (et je compense par du fromage!!!!); Ainsi je peux confirmer ou mettre à ma poubelle ma théorie.

    Je ne sais pas si je vous ai convaincu par mon « anti-régime » mais en tout cas si vous faites un régime anti-acné réfléchissez y. Vous risquez d’être frustrée de couper énormément d’aliments: lait, soja, sucre, gluten… Sans savoir lequel n’est pas bon pour vous.
    Tu dois forcement avoir une idée de ton origine ? Si tu penses qu’elle n’est que hormonale, prend comme l’on conseillé les filles du blog vitex, sauge, millefeuille et compagnie. A la rigueur, fais attention au sucre qui peut augmenter la quantité d’œstrogène (je ne me trompe pas?). Mais fais toi plaisir sur le fromage, la vinaigrette, etc, le lait, des crêpes light beurre citron, charcuterie…
    Si tu penses que c’est un autre aliment cherche par compenser par pleins d’autre choses que tu aimes.

    Je ne sais pas si des filles ont réussi à définir l’origine ou LES origineS de leur problème d’acné mais je pense que c’est la clé pour en sortir. Les régimes c’est bien mais si t’as pas compris la leçon, ça sert à rien.

    Bises à toutes et bonne chance pour la suite !

    1. Salut Brune,

      Je suis d’accord avec toi, il faut bien identifier la cause de son problème et éviter de s’imposer des contraintes qui ne serviront à rien. Pour ma part, j’avais suivi le régime sans gluten, qui a été un grande source de frustration et qui ne m’avait pas du tout aidée à traiter mon acné.

      En revanche, je pense que ça m’a fait beaucoup de bien d’un certain côté, car après avoir repris les produits avec gluten, j’ai commencé à être très ballonnée et à recommencer à avoir des problèmes de transit.

      Je pense qu’il ne faut pas être trop strict pour ne pas créer davantage de frustrations. C’est important d’avoir une alimentation saine, pas uniquement pour soigner l’acné, mais pour être en meilleur santé, avoir une meilleure forme et être ainsi mieux dans sa tête (car les deux sont liés).

      Sinon, je pense que tu dois trouver des probiotiques frais en Guyane. Ils sont transportés dans les conditions requises et je sais qu’en Guadeloupe, on en trouve.

      Bonne chance à toi en tout cas! J’espère que comme les autres, tu pourras trouver la solution qu’il te faut.

      Stéphanie

  22. Bonjour à toutes,

    Je ne vais pas vous faire un topo énorme car au final je vis à peu près la même chose que vous toutes !
    J’ai 26ans, acné (surtout TRES rétentionnelle) dès la puberté au visage/dos/thorax, après plusieurs traitements j’ai eu droit au célèbre Roaccutane, cependant son côté « miraculeux » s’est barré au fil du temps si bien que j’ai fait une seconde cure de Roaccutane un an après la première.
    J’ai eu droit en même temps à la pilule JASMINE que j’ai prise de 19ans à il y’a 4mois. Elle ne me posait pas vraiment problème mais je me suis tjrs demandé ce que ça allait être lorsque je voudrai avoir un enfant .. La crise d’acné allait-elle me rendre la vie aussi dure à nouveau ? Mais l’envie d’arrêter cette m*rde et retrouver avec grand espoir une LIBIDO perdue depuis perpette a été plus forte que la peur ..

    Cependant ce que je craignais est bel et bien arrivé, je suis à nouveau en guerre avec cette ennemie jurée qu’est Mme Acné … Acné rétentionnelle, je n’ai pas trop à me plaindre côté visage bien que j’ai bcp de problèmes vers le cou/mâchoire mais me retrouver avec une peau granuleuse sur la poitrine/épaules et dos c’est vraiment l’horreur à l’âge où on voudrait pouvoir porter de jolis décolletés/hauts à bretelles et bien comme vous le savez toutes c’est vraiment … Déprimant ! ça joue sur le moral, c’est pire que tout ..

    BREF je voulais savoir sur quel site trouver de la tisane d’achillée millefeuille car je ne trouve pas … Et si possible me dire quelle posologie ? Une tisane ou deux par jour et plus si affinités ?? La sauge et le desmodium peuvent être prises juste après ou faut-il attendre quelques heures ?
    J’ai acheté des probiotiques « bion + vitamines », pensez-vous que c’est aussi efficace que les probiotiques « frais » ?
    Et dernière chose : Je vois beaucoup de personnes ayant des règles irrégulières et avoir de l’acné, cependant j’ai « la chance » d’avoir des cycles réguliers mais j’ai pourtant de l’acné ?! Peut être que cela n’a rien à voir avec le fait de l’acné ?!

    Je sais que vous n’êtes pas gynécologues mais vous m’apporterez certainement plus de réponses que ma propre gynéco qui n’est là que pour encaisser on chèque ..

    Bon courage à toutes, merci beaucoup à « Acérola » d’avoir crée ce blog et ce petit défouloir … Bonne soirée.

  23. Salut Victoria,

    Ca fait un petit temps que je ne suis pas revenue sur le site, ayant été très occupée dernièrement.

    Pour l’achillée millefeuille, je peux te conseiller d’aller en pharmacie et d’en commander s’ils n’en ont pas. C’est ce que j’ai fait, car l’avantage, c’est qu’il leur faut une demi-journée pour recevoir la commande, tandis qu’en ligne, tu as généralement les frais de port et il faut plus de temps pour recevoir le produit…

    Pour la posologie, ça peut dépendre d’une personne à l’autre. Demande l’avis au pharmacien pour être sûre. Moi, j’en prends 2 fois par jour maintenant, mais quand j’ai découvert la tisane, j’en prenais beaucoup plus, car mes joues étaient pleines de kystes douloureux et je devenais folle.
    Mais comme je l’ai dit précédemment, je recommande de faire très attention avec les doses, car les plantes ont elles aussi leurs effets secondaires.

    Tu peux prendre la tisane en parallèle avec le desmodium.

    J’espère que ça marchera pour toi aussi. Essaie aussi de supprimer les laitages, ça aide beaucoup de gens (pour moi, ça n’avait rien changé en revanche).

    Bon courage!

  24. Bonjour Stéphanie !

    Merci je vais surement demander à mon pharmacien d’en commander du coup ! Quant aux laitages effectivement j’ai remarqué depuis un bon moment déjà que j’avais d’avantage de boutons lorsque je buvais beaucoup de lait que lorsque je n’en consommais pas ! Lorsque je serai (vraiment) motivée je ferai une cure anti « albican » car je pense que c’est lié aussi à tout ce qui m’arrive depuis l’arrêt de ma pilule !

    Bonne journée, à bientôt 🙂

  25. Bonjour, pouvez-vous me dire ce qu’est le desmodium? car moi je suis en sevrage depuis 2 mois mais j’ai qd même la « chance » d’avoir des mini boutons apparaitre, asser qd même niveau du menton et 2-3 sur les joues, je prend un probiotique frais et bois 1 à 2 tisane de mille feuille par jour. que me conseillez vous de prendre en +? je car j’ai qd même peur que d’autres ne fassent leurs apparition. je ne bois pratiquement pas de lait j’en met juste 2 gouttes ds mon café du matin et je mange asser équilibré bcp de légumes, je ne comprend pas ce qui produits leurs apparitions, je serais tenté de mettre 2 3 gouttes d huile de jojoba le matin mais j hésite encore, merci et bonne journée

    1. Bonjour Laure,

      Le desmodium permet de drainer le foie tout en le soutenant. Il existe pas mal de compléments alimentaires à base de cette plante.

      C’est vraiment pénible d’avoir l’apparition de ces boutons et j’en suis désolée pour toi. Le fait d’arrêter la pilule, même progressivement, a forcément un effet sur le corps.
      Le fait que des boutons apparaissent maintenant ne veut pas dire que la crise s’aggravera forcément, puisque que le changement hormonal est progressif et non pas brutal comme lorsqu’on arrête la pilule du jour au lendemain (comme je l’ai fait).

      N’oublie pas non plus que ton corps à besoin d’un temps d’adaptation.
      Même encore maintenant, j’ai parfois des petits boutons qui apparaissent au moment de l’ovulation. Je sais bien qu’il faudra encore du temps pour que ça s’arrête enfin, mais au moins, je ne suis plus obsédée par mon visage. Je vois quelqu’un depuis quelques semaines et je le laisse me voir sans fond de teint… ce qui aurait été inconcevable en septembre.

      Pourtant, je ne vais pas te mentir, dès qu’un bouton apparaît, j’ai toujours un peu peur que la crise re-démarre. Ton inquiétude est donc tout à fait normale, l’acné peut être une expérience assez traumatisante!
      Néanmoins, pour le moment, ne t’inquiète pas trop. En faisant le sevrage, ta transition vers une vie sans pilule sera probablement sûrement plus douce. 🙂

      Bon courage!

  26. Salut Lisou,

    Non, je ne me souviens pas avoir eu un effet détox avec l’achillée millefeuille. Je dirais plutôt que j’ai eu une belle amélioration pendant une semaine, et ensuite, j’ai eu une poussée très forte.
    C’est difficile de savoir à quoi cette dernière grosse poussée était dûe, car très franchement, j’en avais tout le temps depuis 2 mois. Il me semble donc que pour moi, c’était juste une poussée de plus dûe à mes hormones détraquées.

    Néanmoins, l’achillée millefeuille a en effet des vertus médicinales pour le foie aussi. Il est donc tout à fait possible qu’elle nettoie le foie et qu’elle provoque ainsi un effet détox.

    Tu peux aussi demander à ton pharmacien ce qu’il en pense.

    J’espère t’avoir un peu aidée.

    Bon courage

    1. Merci pour ta réponse! C’est vrai que c’est toujours difficile de savoir à quoi est due une nouvelle poussée de boutons, pour moi en tout cas! Cela fait quelques jours que je prends des tisanes d’achillée millefeuille et cela a correspondu à l’arrivée de nouveaux boutons, c’est pour ça que je t’avais posé la question. J’ai un livre sur les plantes et c’est indiqué que l’achillée est en effet dépurative donc un effet detox est possible…

  27. Bonjour,

    Je suis dans le même cas que vous j’ai arrête la diane en mars dernièr je suis passée sous trinordiol pour la remplacer et septembre comme je n’avais plus de chéri j’ai arrête la contraception
    Maintenant peau grasse bouton plus de pilosité et le moral plus bas que terre ! après avoir essayé plusieurs traitements avec le dermato et mon Gyneco qui me conseille de reprendre la pilule puisqu’elle est a nouveau sur le marche Pfff il a rien compris
    Je suis allée voir un homéopathe qui ma prescrit un traitement
    Du coup je ne sais pas si le traitement par les plantes est compatible avec l homeopathie ?

    Merci de vos réponses

  28. Salut Lisou,

    Il est possible que tu aies une crise détox, mais ce n’est pas forcément un mauvais signe, au contraire. Ma naturopathe m’avait expliqué que c’était une étape obligatoire pour que le corps de se débarrasse des toxines.
    J’avais eu une crise très violente au début de l’été 2013, quand je prenais toutes sortes de plantes dépuratives (beaucoup trop!). C’était très déroutant, voire violent. J’étais méconnaissable en très peu de temps.
    Il y a un article intéressant sur ce phénomène sur le site beauté pure
    http://beaute-pure.com/chouette-une-crise-de-guerison/

    Si tu vis mal cette crise, il est préférable de réduire un peu les doses.

    De mon côté, sache que ma peau est de plus en plus belle. Mes tâches sont beaucoup moins visibles et je pourrais presque sortir sans fond de teint, mais je ne suis pas encore assez à l’aise. Une amie m’a fait découvrir l’HUILE SACRÉE DE MADAGASCAR, et c’est un pur bonheur. Ca lutte efficacement contre les boutons et ça aide la peau à se régénérer. Je l’utilise depuis 10 jours et les résultats sont déjà assez impressionnants pour mes tâches.

    Bon courage! Tout se passera bien avec un peu de temps.

    1. Salut Stéphanie!
      Je ne pense pas que c’était une crise de guérison, juste un petit effet detox qui m’a donné quelques nouveaux boutons. La crise de guérison, je pense l’avoir eu il y a quelques mois quand j’ai pris plein de compléments alimentaires à visée dépurative (selon la prescription d’une naturopathe)… c’était la cata!
      Merci d’avoir fait partager le tuyau pour l’huile sacrée de madagascar, je ne connaissais pas et ça a l’air bien! J’en achèterai quand j’aurais terminé mes huiles actuelles 😉

      A bientôt!!

  29. Je viens de découvrir cette série d’articles sur la pilule et je trouve ça très intéressant! J’ai moi aussi pris Diane 35 pendant longtemps (7 ans pour être exacte) et je suis actuellement sous Leeloo (depuis environ un an). Je souhaite arrêter la pilule tout court mais je voudrais tester le stérilet avant tout arrêt (en cuivre, hein, j’en ai marre des hormones!) pour des raisons de contraception (et que les rdv chez un gynéco n’étant pas contre le stérilet pour les femmes nullipares ne courent pas les rues, vive la liberté de choix dans notre beau pays…). Je trouve personnellement que Leeloo a moins d' »effets secondaires » que diane 35, dans le sens où je n’ai plus de sautes d’humeur, que je suis justement toujours de bonne humeur et que j’ai retrouvé ma libido d’avant, voire la libido d’avant en version améliorée! ^^ Par contre, niveau acné, j’ai quelques kystes qui ne veulent pas partir sur un côté d’une joue, et je soupçonne cette fameuse pilule (androgène, contrairement à diane 35 justement) de ne rien arranger à la chose mais là encore, rien de complètement handicapant (même si j’aurais du mal à sortir dans la rue sans bb crème + correcteur anti boutons!).
    Je n’avais moi non plus jamais entendu parler des effets secondaires de l’arrêt de diane 35 (je ne pense pas en avoir eu personnellement, vu que je suis passée directement à une autre pilule, ou alors, cela a été beaucoup plus progressif que pour certaines d’entre vous), mais je voyais bien quand je la prenais que ce n’était pas du tout la solution idéale (pour les raisons invoquées plus haut).
    J’avais déjà beaucoup d’acné avant de prendre la pilule, cela fait environ 15 ans que j’en ai à vrai dire, même s’il a un peu changé de nature depuis, je pense du coup que je suis assez « vaccinée » sur le sujet: disons que même une grosse crise de poussée d’acné ne m’empêche pas de sortir, elle entraîne juste une dizaine de minutes supplémentaire passée dans la salle de bain. ^^ Je précise que j’ai un mode de vie plutôt très sain, je fais beaucoup de sport, je suis végétarienne et je limite les produits laitiers et le gluten depuis environ un an (et ma peau s’est d’ailleurs bien améliorée pendant cette période).
    Ce que je ne comprends pas, c’est qu’autant de médecins, gynécos et cie s’acharnent à toutes nous mettre sous pilule si on a de l’acné ou si l’on cherche une méthode de contraception hors capote au lieu de nous proposer des solutions beaucoup plus durables et surtout, moins dangereuses pour notre corps et l’environnement (les hormones dans les cours d’eau, c’est beaucoup notre faute aussi…). Vous auriez dû voir la tête de mon ancienne gynéco quand je lui ai dit que je voulais arrêter la pilule et tester le stérilet (« ah non, mais les hormones, c’est beaucoup plus sûr pour ne pas tomber enceinte! » *argh*). Bref, je vous souhaite bon courage à toutes, désolée d’avoir raconté ma vie et merci pour ces articles et témoignages très intéressants! 🙂

  30. Salut Lisou, sauf erreur de ma part, la crise de guérison et la crise détox sont la même chose. C’est juste le terme qui varie.
    En tout cas, c’est une bonne chose si ça va mieux! Bonne continuation! 🙂

  31. coucou Stephanie, je suis toujours en sevrage et toujours quelques petits microkystes et tache de cicatrice, l huile de madagascar est elle bonne pour les microkystes ou juste pour les taches? comment l’appliquait tu?

  32. Salut Anna, a priori, l’huile de Madagascar est bonne pour tout, boutons et cicatrices. Pour ma part, j’ai constaté une amélioration de ma peau pour les cicatrices, mais aussi pour les petits boutons qui apparaissent encore au moment de l’ovulation. Ma copine aussi a constaté une nette amélioration et elle ne met plus de fond de teint (elle a arrêté la pilule aussi)..

    Inutile d’en mettre trop.

  33. Salut les filles,
    Je vais essayer de raconter mon histoire sans pleurer devant mon PC.
    J’ai 25 ans et j’ai commence la pillule vers 16/17 ans. J’avais alors rencontre l’homme de ma viiie (et oui toujours avec 🙂 ). J’ai eu Daily-ge pendant un moment et puis je ne sais plus bien pourquoi je suis passe a Diane 35.
    Il y a 3 ans j’ai commence a travaille en Angleterre et comme on ne se voyais plus tous les jours avec mon amoureux, j’ai decide d’arreter la pillule. Ahlala je ne m’attendais pas a ca… kystes dans le cou, boutons sur les joues, peau grasse etc. J’ai donc repris Diane (Dianette en Angleterre) apres 6 mois.
    En Janvier 2013 j’ai eu peur de toutes les polemiques sur Diane que je pouvais lire. J’en ai parle a mon medsin en Angleterre, elle m’a dit qu’on pouvait essaye une autre pillule. J’ai donc tente Marvelon (Mercilon en France ?). Je l’ai prise 2 mois et puis un soir dans l’eurostar j’ai eu mal dans le bras. Pas grand chose. J’ai eu peur. Je pensais aux polemiques. Avec le recul, je pense que ce n’etait « que » du stress. Je suis retourne voir le medecin. Il m’a donne Cerazette. Vive les medecins Anglais quoi ! Je l’ai prise un mois et demi et j’ai arrete parce que je commencais a vraiment perdre mes cheveux et je pensais que c’etait a cause de ca. Et la c’est le debut du cauchemar.
    J’ai eu des cachets de fer a prendre, cystine B6, magnesium… Ca s’est retablit vers septembre dernier avec des hauts et des bas entre juin et septembre. Apres j’etais tres stressee parce que j’attend toujours que mon amoureux vienne me rejoindre et j’ai eu beaucoup de deception (depression?). Ah et aussi ma tete a commence a me gratter ! Dermatite ! Super ! Et puis l’acne… J’etais tellement focalisee sur mes chveux que je n’ai pas fait attention au debut. Je me disais « un probleme a la fois ». Mais en fait tout venait de la meme chose.
    Un medecin en France m’a donne des antibio pendant un mois. Ca n’a pas fait grand chose. A Noel j’etais desesperee avec mes boutons/cicatrices. Un autre medecin m’a parle de roaccutane. Je ne connaissais pas. J’ai dit ok on essaie. Il m’a prescrit Triafemi avec.
    J’ai donc repris la pillule et puis j’ai pris deux jours roaccutane. Il m’avait dit « ne regardez pas les commentaires sur internet ca va vous faire peur ». Apres deux j’avais des nausees et je me sentais au fond du fond du trou. J’ai dit stop.
    J’ai quand meme continue Tirafemi mais pas grande amelioration. Apres 2 mois et demi, c’est a dire vendredi dernier j;ai vu ma dermatho en France. Elle m’a reparle de roaccutane. J’ai dit non merci. Elle m’a redonne Diane 35, 3 mois d’antibio et Cutacnyl et Differine.
    Bon pour Diane 35, j’espere que ca va faire effet. Ma peau n’a jamais ete comme ca. Ca avait marche une fois mais la c’est pire alors est-ce que ca va marche ? Elle m’a dit d’attendre 3 mois.
    J’ai mis les cremes et la j’ai la peau rouge qui pele. En plus depuis vendredi dernier j’ai une nouvelle crise.
    Je ne sais plus quoi faire. Je ne pense qu’a ca. J’ai peur que ca ne parte jamais. Si ca s’arrange j’aimerai faire comme Chloe. Attendre que ca se stabilise puis sevrer progressivement.
    J’ai commande de l’huile de jojoba et de l’huile d’arbre a the mais bon.
    Je suis au fond du trou. Je pleure tous le temps. Mon amoureux se sent impuissant et coupable parce qu’il est toujours a Paris. Il vient me rejoindre en septembre.
    Desole pour le pate…il fallait que je m’exprime 😥

    Marion

    1. Marion!

      Ahhh, je compatis! Et franchement, oui, les médecins ne sont pas meilleurs en Angleterre (quand je suis arrivée en France j’ai tout de suite trouvé le système français bien meilleur, puis j’ai fini par déchanter… ça se vaut… la médecine occidentale traite le corps comme une machine et non pas un « tout », et ça je ne peux pas le concevoir).
      Concernant Diane 35, c’est vrai que cette pilule est une bombe à retardement, mais je pense que tu fais le bon choix de te sevrer progressivement. Visiblement, tes hormones sont en vrac, et il faut d’abord mettre un peu d’ordre là dedans avant de tout arrêter « cold turkey ».
      As-tu pu lire les autres articles sur le blog concernant la pilule et l’acné? Je te conseille de jeter un oeil aux archives ainsi qu’aux commentaires – tu y trouveras peut-être d’autres infos utiles. Sinon, peut-être que tu pourrais mettre l’accent sur la guérison interne d’abord – plein de green smoothies, de légumes colorés, de repos, et d’amour de soi. Je sais que quand on est en pleine crise on n’a pas du tout envie de se faire du bien, pourtant le stress influe grandement sur l’acné et les dérèglements hormonaux… bien dormir, voir des amis, regarder des fils rigolos, tout ça c’est très important pour vaincre la crise post Diane.
      Surtout, ne désespère pas! Je sais qu’on ne voit pas le bout quand on y est, mais il faut que tu saches que cette crise est passagère, et tu vas en venir à bout. Le sevrage peut effectivement s’avérer très utile pour toi à la longue. Une fois que l’état de ta peau sera stabilisé tu pourras songer à mettre en place un sevrage un peu long pour bien habituer ton corps à produire ses propres hormones. En attendant, un seul conseil un peu chiant: si tu peux éviter le sucre ce serait un plus. Le sucre influe sur la production de testostérone, et la testostérone est produite en masse suite à l’arrêt brutal de Diane 35, car Diane contient de la cyprotérone, un puissant anti-androgène… voiliou.

      Plein de courage ma belle, tiens-nous au courant!
      🙂

  34. C’est vrai que je mange mal en ce moment. Je n’ai pas envie de cuisiner. Je n’ai envie de rien a vrai dire :(.
    Pourtant j’aimais ca faire la cuisine avant. J’aime les legumes et les fruits !
    Je vais essayer de manger arc-en-ciel !
    Je vais aussi faire careme pour la premier fois de ma vie. Stop au sucre ! Mais il y a aussi du sucre dans les fruits alors, qu’entend tu par « plus de sucre » ?
    Je vais aller a la piscine mais ca va etre tres dur de se montrer sans fond de teint.
    J’espere vraiment que Diane va remettre de l’ordre dans tout ca. J’ai en plus des antibiotiques pour 3 mois (merci pour mon pti foie). J’ai peur que ca ne s’arrange pas et que roaccutane ne soit ma seule solution. On me dit que ce n’est pas si terrible, que ca se voit mais pas trop mais je ne vois que ca. Je me trouvais plutot jolie mais la…
    L’huile de jojoba pourra aider a estomper les traces et cicatrices ? Je peux l’appliquer meme avec des boutons ?
    On m’a offert l’huile prodigieuse de Nuxe a Noel. J’en met dans le decolete parfois et ca rend la peau doooouce. Je peux tenter sur le visage ?
    Si Diane marche (pitie pitie faites que ca marche), je l’arreterai pregressivement. J’aimerai faire des essais bebe dans 2/3 ans donc il faut que tout soit rentrer dans l’ordre a ce moment la ! (Oui l’homme a peur quand je dis ca mais il n’y echappera pas 😉 )

    1. Haha, les hommes font les gros durs quand on parle bébé, mais il adorent les bouts de chou! 🙂 Le mien est aussi apeuré qu’il est enthousiaste, mais une fois qu’on y sera je sais qu’il va assurer comme un chef, hihi. En tout cas tu as raison de commencer à y songer dès maintenant car l’organisme a besoin de temps après une prise longue de contraceptif oral. Surtout, ne te prends pas la tête. Mange de tout, plus c’est frais et coloré mieux c’est pour ta santé. Et à propos du sucre, perso j’éviterais juste le sucre blanc et les gâteaux. Les fruits contiennent beaucoup de vitamines et ce serait dommage de passer â côté.
      L’huile de jojoba ne « guérit » pas les tâches en soi, mais elle imite le sébum et donc elle aide l’épiderme à produire des quantités plus raisonnables d’huile. Et puis elle est naturelle et non-décapante. Perso, je n’utilise que ça sur ma peau. Cela dit, j’ai tenté l’huile prodigieuse de Nuxe sur les cheveux (j’ai les cheveux hyyyper secs) et j’ai trouvé ça très bien. Je ne sais pas ce qu’elle vaut sur le visage par contre…
      Pour le foie, tu peux tenter la bardane ou l’achillée millefeuille en même temps que les antibios, ainsi qu’un bon probiotique pour re-peupler la flore intestinale. 🙂 Courage, ça va aller!

      1. Bon, j’ai commande des tisanes de bardane et achillee millefeuille, ainsi que des probiotiques, et du magnesium marin (ca c’est pour mon streeeeess).
        Je vais tenter l’huile prodigieuse en attendant l’huile de jojoba. Mais bon il me faudra bien quelque chose pour cicatriser. Connais tu la « bio oil » ? Tout le monde connait ici mais j’avoue que je ne connais pas trop. J’ai lu qu’il ne fallait pas l’appliquer sur des « lesions », seulement quand la cicatrice etait nette donc bon sur les boutons…
        Je vous tiens au courant et merci beaucoup pour le soutien que ce blog m’apporte !

  35. Bonjour
    Je m’appelle aurélie, j’ai commencé a arreter DIANE 35 en juin 2013 d’un coup et en août la catastrophe une poussée d’acné comme jamais j’ai eu surtout sur les contours du visage le menton et le dos. En septembre je m’aperçois que j’ai perdu beaucoup de cheveux donc ni une ni deux je reprends diane 35 en la commandant sur internet à l’étranger mais comme ce n’est pas la solution je décide de suivre le sevrage unes fois que ma peau est redevenue belle, j’ai commencé en décembre 2013, et pour l’instant rien à pars quelques petits boutons minuscules par ci par là, donc je continu on verra bien. En parrallèle je prends anacaps pour la peau et la chute de cheveux.
    En tout cas rien de comparable à la dernière fois que j’ai arreté d’un coup.
    Je vous tiendrai au courant de l’avancée.
    Merci à toutes ça donne du courage
    Bises

    1. Salut Aurélie,
      C’est vraiment super si tu n’es pas confrontée à la même poussée que la dernière fois! Je te souhaite de réussir ton sevrage.
      Bonne continuation!

  36. Salut à toutes!

    Je reviens après un petit moment d’absence pour vous donner l’avancement de ma situation.
    Pour celles qui n’ont pas lu mon méga long commentaire, je fais le point : arrêt de la pilule Jasminelle (j’ai pris Diane 35 auparavant commencée à 16 ans, j’ai 27 ans aujourd’hui…) le 25 mars 2013 (c’est précis!).

    Il y’a donc peu de temps, j’ai fêter la 1ère année d’arrêt de pilule! Record, car jusqu’à présent je n’avais jamais réussi à tenir aussi longtemps ne supportant pas de voir ma peau se détériorer.
    Et bien comme Stéphanie, Éléonore et Christelle l’ont dit, ça vaut vraiment le coup de tenir bon!

    Evidemment il ne s’agit pas de magie (du style du jour au lendemain tout disparaît), mais figurez-vous que petit à petit mes boutons se résorbent et ma peau commence à se lisser (doucement mais sûrement). Bon il faut dire que j’ai encore des poussées, par ci par là (surtout à l’approche des règles) mais rien à voir comparé à Novembre-Décembre dernier par exemple (j’avais eu une bonne grosse poussée aux joues, j’étais dégoûtée – cf mon vieux commentaire où j’explique mes ressentis). Donc vous voyez, rien n’est impossible. Je suis PERSUADÉE que mon corps va finir par se réguler tout seul. Emmanuelle (de Beauté Pure) le dit elle-même et c’est une phrase que je me répète régulièrement lorsque je déprime un peu : « votre corps tend vers l’homéostasie » c’est à dire à l’équilibre. Donc faîtes confiance à votre corps, faîtes-vous confiance et ne lâchez rien.
    Quand je parle de déprime, c’est parce que même si les poussées sont de plus en plus espacées et moins virulentes, j’ai des cicatrices sur les joues (rouges-roses assez visibles) et cela joue parfois sur mon moral. Les jours où j’aimerais pouvoir sortir sans fond de teint ne sont pas d’actualité mais je sais que ça y viendra donc je m’arme de patience et de persévérance.

    Donc voilà il est important de rester zen et essayer d’oublier ses boutons. La 1ère étape c’est déjà d’accepter qu’on les a sur la tronche mais il faut ensuite se dire que ce n’est que temporaire.
    Faîtes un max d’efforts sur votre hygiène de vie (sans vous frustrer), ça aidera déjà pas mal. Ensuite donnez-vous du temps…

    Je reviendrais prochainement pour donner encore l’avancement et lorsque les choses seront totalement rétablies, je serais ravie de faire partager mon expérience comme tu me l’as proposé Christelle.

    A très bientôt les filles, serrons-nous les coudes 😉 ça fait du bien

    1. Salut Julie,

      Je suis super contente pour toi!! C’est vraiment génial que tu voies une amélioration! Bravo! Ce n’est pas facile de résister à la tentation de reprendre la pilule.

      Il faut rester patiente, car ça prend beaucoup de temps, mais on y arrive. Pour les cicatrices, tu verras qu’elles partiront avec le temps. Hydrate bien ta peau et masse-la bien de façon circulaire, ça l’aide à se régénérer (dixit une pharmacienne). Ma peau est déjà beaucoup mieux, si bien que j’ai pu sortir sans fond de teint toute une semaine.

      En revanche, mes poussées continuent un peu, même si elles n’ont rien à voir avec ce que j’avais avant. Ca dépend des périodes et du cycle. Parfois, je n’ai plus rien et ensuite, j’aurai de nouveau quelques boutons.

      Voilà, encore courage et patience! Le bout du tunnel n’est plus très loin!! 🙂

  37. Beh didon j’en ai appris aujourd’hui! Bravo pour ce blog et ton temoignage! Moi je n’ai jamais pris Diane, j’ai commence par Trinordiol, Harmonet, Belara et ensuite Belanette pour finir avec Loestrin 20 vu que je suis basee en Angleterre maintenant (4 ans). Par contre c’est vrai que niveau sante je suis restee completement francaise! J’ai une app pour enregistrer les dates de mes regles mais c’est seulement pour ne pas avoir a en inventer une qd je vais chez ma gyneco! Bref j’ai pris la pilule pendant 13 ans, je vais faire 30 ans dans un mois et je l’ai arretee il y a 2 mois, pour cause: libido etait inexistante. La je vois que c’est un peu en yoyo, soit je veux de suite la, soit bof, donc j’espere que ca va s’ameliorer!! La raison pour laquelle j’avais commence a prendre la pilule a 16ans cest pke mes regles etaient super mega douloureuses, je ne pouvais meme pas rester une apres midi au lycee. Mon ovulation etait trop forte et passait dans les intestins, je vous passe les details des journees a souffrir entre mon lit et les toilettes… c’etait affreux! C’est vrai que la pilule m’a rendue service pour ca, mais la deja le mois dernier j’ai senti les douleurs revenir… J’avais tente un arret (desolee pour les accents sur ce clavier!) a 24 ans mais les douleurs etaient tellement fortes que j’avais repris 3 mois apres! Alors la je prends des feuilles de framboisier en gelule, pendant 10 jours avant le premier jour des regles, et du krill (truc de crevette la), alors j’espere que ca ira! Si jamais il y en a qui ont ce probleme aussi, ma soeur a ce traitement naturel et ca marche pour elle. La je sens aussi a quel point mon cuir chevelu est irrite, les pellicules, ma peau est grasse, j’ai quelques boutons, donc je vais acheter ce que tu nous a dit plus hait dans ton article, en prevention. En tout cas, chapeau pour les infos, ca c’est de la solidarite!!!!

    Merci merci!!

    1. Salut Lucie,

      Merci beaucoup. je suis contente que mes conseils aient pu t’aider en partie…

      Je n’ai jamais eu de règles douloureuses, mais j’ai lu que ESTROSENSE marchait très bien contre l’acné (j’en ai pris pour ça d’ailleurs) et contre les règles douloureuses. j’ai lu des témoignages de filles qui disaient que ça avait changé leur vie… ce sont pourtant des gélules à base de plantes. Peut-être pourrais-tu essayer pour voir si ça t’aide pour l’acné et tes règles.

      En ce moment, je prends du macérat de framboisier, car l’herboriste m’a dit de faire une pause avec l’achillée millefeuille. Selon lui, le framboisier est très efficace pour réguler les hormones. Peut-être cela peut-il t’aider aussi pour les règles?….

      De mon côté, depuis que j’ai arrêté la pilule, j’ai parfois des douleurs aux ovaires, généralement vers l’ovulation et avant les règles. ce n’est pas systématique, mais dernièrement, je ne pouvais même pas faire mon jogging car ça me faisait comme un point de côté… au niveau des ovaires.

      Je n’avais jamais connu cela avant de prendre la pilule, encore un cadeau laissé par cette fabuleuse pilule. 🙂
      Je dois faire ma visite de routine chez la gynéco et j’ne profiterai pour vérifier tout ça.

      Bonn continuation!! 🙂

  38. coucou stéphanie,

    Moi j’en suis à mon 5ème mois de sevrage la. je refais chaque fois une petite poussée de microkystes à l’ovulation et 1 ou 2 gros boutons.
    je dois à chaque fois refaire un petit peeling citron pour les faire disparaitre c’est pas facile du tt
    tu n’as pas un conseil pour éviter cette poussée à chaque fois
    et pour le vitex j’aimerai le commencer à la fin du sevrage tu ne sais pas ou je peux le trouver?? car je n’en trouve pas.

    Merci de ton aide, bisousss

    1. Salut Anna,

      N’ayant pas fait de sevrage, je ne saurais pas te dire ce qui irait le mieux. En revanche, tu peux toujours prendre de la tisane d’achillée millefeuille (1 à 3 tasses par jour). Je te conseille cela car c’est ce qui a vraiment marché pour moi.

      Néanmoins, je ne prenais plus la pilule à ce moment-là. j’ignore ce que vaut la combinaison de la pilule et de l’achillée… peut-être pourrais-tu demander à un herboriste ou un pharmacien qui s’y connait…

      Je prends depuis 3 semaines du macérat de framboisier en remplacement de la tisane d’achillée millefeuille. L’herboriste m’a dit que c’était très efficace pour équilibrer les hormones… mais il faut semble-t-il attendre 3 cycles pour voir les effets. Peut-être peux-tu aussi te renseigner là-dessus aussi.

      Pour ma part, j’ai toujours de l’acné, mais en faible quantité et généralement au moment de l’ovulation… je n’arrive pas à me débarrasser de ce résidu d’acné, ce qui m’agace, car ma peau n’a presque plus de cicatrices, ce sont essentiellement celles des boutons de ces dernières semaines. En revanche, même si ma peau n’est pas encore redevenue ce qu’elle était, je ne suis plus complexée comme avant…

      Bon courage pour la suite! J’espère que ton sevrage se passera bien jusqu’au bout!

  39. Coucou,
    J’avais laisse un ou deux commentaires il y a un peu plus de deux mois. J’ai repris la pillule, plus antibio depuis plus de deux mois maintenant. Je suis au milieu du deusieme mois de la pillule Diane.
    Je suis un peu demoralisee. Quand j’ai l’impression que ca va mieux, j’ai une poussee de boutons.
    J’ai quand meme l’impression que les poussees s’espacent mais ca me laisse de grosses marques rouges a chauq fois, qui s’aditionnent a celles que j’avais deja. Je sais qu’il faut attendre au moins 3 mois pour voir les effets mais j’ai peur que ca ne marche pas…
    Biensur je compte arreter la pillule quand ca se sera stabilise mais et si ca ne se stabilise pas ?
    Quand j’avais arrete Diane il y a 3 ans, je l’avais reprise apres 6 mois (a cause des boutons bien sur). Et puis ma peau etait redevenue nette. Mais cette fois ci j’ai attendue plus longtemps donc j’ai peur que ca ne marche pas :(.
    Faut-il que je sois plus patiente ?

      1. Salut Marion,

        Ne t’en fais pas, ça va venir…

        J’avais arrêté la Diane plusieurs fois (3 ou 4 fois) avant de l’arrêter définitivement l’année dernière. Je me souviens que la dernière fois que je l’avais reprise, elle avait mis plus de temps à agir… je crois me souvenir qu’il avait fallu 5 mois avant que je n’aie plus de poussées d’acné et un peu plus, pour avoir la peau vraiment nette.

        Surtout, surtout, hydrate bien! Dernièrement, j’ai recommencé à prendre la crème que j’avais il y a quelques années, Cicalfate, car je n’avais plus d’huile huile de Madagascar, et ça marche très bien… j’avais oublié que ça marchait si bien, car je n’avais jamais d’acné comme l’année dernière…

        Une pharmacienne m’a expliqué que bien faire pénétrer la crème en massant bien la peau de façon circulaire, aidait la peau à se régénérer plus vite.

        Ne t’en fais pas, tes traces partiront avec le temps. Je t’assure que j’ai la peau presque nette (à part quand mes fichus boutons occasionnels reviennent pendant l’ovulation), et les cicatrices très rouges, vives et résistantes de ces derniers mois (fin d’année 2013) ont presque totalement disparu… je n’y fais plus attention en tout cas…

        Courage!!

    1. Salut Marion,

      Je te comprends. C’est rageant d’avoir une poussée d’acné alors qu’on se croyait tirée d’affaire. Juste pour t’encourager – et franchement pas pour faire de la pub à Diane 35 – lorsque j’avais du reprendre la Diane après mon arrêt + poussée monumentale il y a 10 ans, j’ai du attendre au moins 5-6 mois avant que ma peau ne redevienne totalement nette. Bien sûr, au bout de 2-3 mois c’était déjà beaucoup mieux, mais je me souviens être partie en Australie 4 mois après ma reprise de pilule et je me revois encore dans les toilettes à Roissy avec mon fond de teint et mon stick anti-boutons. Par contre, j’étais totalement guérie 2 mois plus tard. Je hais Diane 35, mais on ne va pas se mentir, ça marche super bien contre l’acné. Il faut juste être patiente. En attendant, tu peux peut-être miser à 300% sur la nutrition/l’hygiène de vie/la zenitude! 🙂 Tiens-moi au courant, et courage!

      1. Salut Christelle,
        J’essaie de mieux manger et de faire du sport. Malheureusement, la semaine derniere c’etait Paques et j’ai mange du chocolat toute la semaine. La zenitude j’ai un peu de mal. Je suis tres anxieuse de nature et voir tous ces boutons qui me laissent des marques et tout ca ne me calme pas. S’ils ne laissaient pas de marque, ca passerait encore…Je prend confiance quand ca part et puis quand ils reviennent (et mettent deux semaines a partir et me laisse une belle marque) et bien je me decourage. Je fais des masques miel de manuka+argile. Je ne m’hydrate aussi que a l’huile de madagascar qui m’aidera a la longue a attenuer les cicatrices j’espere. Je prend aussi du MSM depuis un mois. Et je prend des tisanes d’achille millefeuille. J’espere que ca ira mieux dans 3 mois. Je donnerai des nouvelles !

      2. bonjour
        j avais déjà laissé un commentaire. un mois dans diane. j avais déjà arrêté il y’a un an. pour la reprendre en septembre dernier.
        je me prépare a l effet rebond avec des méthodes douces. sophro plante homéopathie crème acuponcture. mais c très dur. je suis allée a la para de ma ville. j ai voulu demandé conseil a une fille. et bien elle avait connu ça. on s est mise a pleurer toutes les deux. aujour d’hui elle a une super belle peau. mais elle en a chié ! ma mère a tj était acneique. donc je flippe. je flippe grave. a ce jour quelques boutons. je gère. mais la peau est grasse. elle m a surtout dit ne pas l agresser. mais de l hydrater. out les produits pour ado ! et la nettoyer. et pas trop de crème matifiante car c vrai au final c pire que tout.
        voilà. je redonnerai de mes nouvelles.je commence a bcp transpirer. mais je me sent mieux. mon foie ma tête ma libido. que du mieux. j attend le reste. je vois une sophro qui me prépare.
        comme une droguée en cure de désintoxication ou un sportif a van une épreuve. le corps tend a un équilibre naturel. je me le répète 20 mille fois par jour.
        merci pour c e blog. ! on va y arriver.

  40. Bonjour,

    Le témoignage très intéressant, mais ne fais pas de ton cas une généralité. Tu n’avais pas d’acné avant la prise de la pillule, alors ne crois tu pas que ton corps a simplement mis 6 mois à manifester les résulatats du dérèglement hormonal occasionné par la pilule, puis quelques autres mois pour revenir à sa balance hormonale naturelle, d’où l’amélioration de ta peau puisque naturellement tu n’avais pas d’acné. La prise de ta formule magique ne serait alors qu’une coincidence… As-tu essayé, depuis ton amélioration, d’arrêter ta « formule magique » pour voir si elle était vraiment la solution à tes problèmes ?

    1. Salut Marine,

      Tu as certainement raison qu’avec le temps mon corps aurait sûrement fini par se remettre tout seul en place, mais vu l’intensité de mon problème, je peux te garantir que j’en aurais eu pour beaucoup plus longtemps si je m’étais contentée d’attendre que ça passe tout seul…

      L’achillée millefeuille a une action sur les hormones et même si son action est malheureusement loin d’être aussi rapide que celle de la Diane 35 qui est un cocktail molotov d’hormones, il n’en demeure pas moins que cette action existe.

      Je comprends ta question qui est pertinente, mais je suis aussi toujours très surprise de voir autant de scepticisme face à l’efficacité des plantes, alors que les médicaments sont précisément faits à partir d’elles…

      Curieusement, il est d’ailleurs tout à fait concevable que les plantes puissent tuer, purement et simplement, mais l’idée qu’elles puissent guérir (on ne parle pas ici de maladie incurable) est toujours discuté. Pour la petite anecdote, il existe un arbre qui laisse des brûlures très sévères si l’on s’abrite sous ses branches quand il pleut… cet arbre s’appelle le mancenillier et si tu as un jour l’occasion d’en voir un aux Antilles, tu verras qu’il est marqué d’un symbole rouge (souvent une tête de mort) pour informer les gens de ne pas s’en approcher..
      Et oui, le simple contact avec ses feuilles suffit à provoquer une réaction cutanée très violente… quant à l’ingestion de ses fruits, elle est tout simplement mortelle. Le pouvoir des plantes… je déconseille d’en douter dans ce cas précis! 🙂

      Donc pour répondre à ta question en bonne cartésienne, et sans faire de généralité, OUI, l’achillée millefeuille a fait des miracles sur ma peau. Tu peux me faire confiance là-dessus! 🙂

      Bonne continuation à toi!

  41. Bonjour à toutes !

    Je vous écris pour vous donner quelques nouvelles… Cela fait un peu plus d’un mois que ma peau a fait des progrès phénoménaux ! Aujourd’hui, je ne me retrouve plus avec pleins de gros boutons enflammés sur les joues mais simplement des petits boutons et des cicatrices rouges que je suis en train de traiter. Si j’ai un bouton, celui-ci ne dure que 2/3 jours et cicatrice plus rapidement. Je n’ai pas ma peau tout a fait comme avant mais pour moi c’est le rêve comparé à quelques semaines auparavant.

    Et ma recette de cette transformation a été le SPORT !!!! J’ai vécu certains événements récemment qui m’ont plutôt chamboulés et je m’étais mise a courir pour me changer les idées et depuis ce rythme ma peau m’en remercie !
    Aujourd’hui, c’est un véritable bonheur de se dépenser et plus je transpire, plus j’imagine ma peau se purger de toutes ses bactéries..

    Et je pense que les crises de guérison est un effet boule de neige. Car maintenant grâce à ça , je mange mieux et plus sainement (sans impression de me priver). Je suis plus attentive à ma vrai faim qu’à ma faim boulimique. Je dors bien, je suis moins stressée.. Tout va dans le bon sens !

    Comme j’avais expliqué, j’avais repris la pilule mais cela n’a pas trop amélioré ma peau. Je réalise maintenant que ma crise d’acné est survenue 9 mois après l’arrêt de ma pilule. Les mois avant, je n’avais que quelques boutons qui survenaient si j’avais pris trop de soleil mais rien de grave ! Mon gynécologue m’a dit que j’avais surement le SPOK et que les cycles étant plus longs, mon acné est venu plus tard. Mais je réalise que pendant cette période, mon rythme de vie était plus sain qu’aujourd’hui ! Et faire du sport a clairement fait la différence sur ma peau.

    Donc les filles je vous le conseille vivement ! Vous avez tout a gagné pour votre santé physique et morale.
    En tout cas,bonne chance à toutes ! Et un truc important : gardez le moral même si c’est dur ! Ca aussi ca aide !

    Je suis en train de me renseigner sur les autres moyens de contraceptions pour démarrer un sevrage de la pilule et sortir définitivement ses plaquettes de ma vie ! J’ai gagné une bataille mais je me sens d’attaque pour gagner la guerre 😉

    A bientôt !

    1. Coucou Brune,

      Je n’ai pas eu le temps de répondre à ton commentaire plus tôt (trop de boulot en ce moment, grrr!), mais je voulais juste te dire que oui… oui… oui… je suis convaincue que le sport y est pour beaucoup dans l’équilibre hormonal (surtout dans les cas de SOPK), et ça m’a super motivé pour m’y remettre. En plus, le beau temps revient… donc pas d’excuse pour se bouger (c’est ce que je me dis tous les matins en ce moment, et ça fait un bien fou)!

      Tiens-nous au courant de la suite des événements! Bon courage! 🙂

    2. Salut Brune!

      Félicitations pour ta ténacité et ce premier beau succès. Pour moi, le sport n’avait pas eu d’effets particuliers contre l’acné (pourtant j’en faisais 4 à 5h par semaine). Comme quoi, il ne faut rien négliger car d’une personne à l’autre, ça peut réellement .
      Je te souhaite de continuer sur ce chemin là.
      Bon courage!

  42. Bonjour
    Je viens vous donner de mes nouvelles…ça y est j’ai pris mon dernier 1/4 de comprimé ce soir. Et en ce moment ma peau est beaucoup mieux: plus du tout de gros boutons rouges douloureux qui ce transforme en bouton purulent!! Mais j’avoue que j’ai quand même peur car même si la dose depuis deux mois était minime elle devait quand même faire son petit effet.je continu toujours ma tisane gattilier-achillé milefeuille- sauge ainsi que mes goutte de teinture mère d’artichaut / pensée sauvage / et bardane..sa fait maintenant 6 mois que je prends ces mixtures et j’espère qu’à l’on terme ça ne craint pas pour le foie et l’estomac..car j’ai depuis quelque temps quelques douleurs. Et je continu aussi mes crèmes prescrite pas ma dermatho. Pour l’instant tout ça est tres bénéfique et a vraiment limité les dégâts pour m’a part. voili voilà bon courage a toutes je donnerais des nouvelles dans quelques mois car a partir de demain 0 hormone dans mon corps!!je flippes!!

    1. Coucou Pinnouille,

      Bravo d’avoir tenu bon! 😀 Ton corps te remerciera, c’est certain!
      Concernant les compléments alimentaires que tu prends, je ne pense pas qu’ils puissent avoir un pire effet sur ton foie que les hormones synthétiques contenus dans la pilule contraceptive. ceci dit, je suis convaincue qu’une alimentation variée et saine devraient suffire, et que les compléments en tous genres ne devraient pas substituer la vraie nourriture. Parfois on en a besoin pour combler un manque ou aider le corps à se désintoxiquer, mais à la longue il faut effectivement tendre vers une vie « propre » et un régime alimentaire qui couvre tous les besoins nutritionnels. Voiliou. Tiens-nous au courant de tes progrès! Bonne chance! Et si tu peux, essaye de ne pas trop te stresser, car le stress peut aggraver l’acné…

      🙂

      1. Merci pour ta réponse! Je suis sur la bonne voie…je donnerai des nouvelles dans quelques mois.bon courage a toutes.

  43. bonjour
    voilà moi ça fait un mois et demi que j ai arrêté diane. il y’a un an an j ai pas tenu de me voir défigurée.
    a ce jour les premiers boutons pointent leur nez bcp plus tôt. des kystes sur mon menton apparaissent.j ai eu mes règles le jour attendue. j ai arrêté diane car j ai selon la neuro des céphalées de tension. pas migraine. et peut être cette histoire de pilule en est la raison. en tout cas mes maux de têtes sont tj la aux règles. et les boutons appareissent. suis un peu découragée. le seul truc positif. la libido retrouvée. et de savoir que je ne prend plus cette merde.
    je bichonne ma peau. j ai rencontré une esthéticienne qui a vécu cela il y’a un an. détox diane. donc elle m a donné des conseils. je fais bardane. tisane homéopathie acuponcture. la totale.
    enlevez moi mes maux de têtes. je veux bien prendre l acné.! voilà ou j en
    suis après une année et demi de galère. suite a l arrêt de diane l
    année dernière et a x changements de pilules
    je donnerai de mes nouvelles.
    je reprenai avant de l arrêter cette fois ci diane depuis 7 mois. et j ai vécu l effet rebond l année dernière.
    si j avais teouvé ce site il y’a un an j aurai sans doute tenu bon.
    ma mère a tj eu de l acné. alors je ne me fais pas d illusion.
    a bientôt

    1. Salut Elo,

      Oui, l’acné c’est très frustrant. Surtout la crise post-Diane 35. Mais ne pense pas que l’acné est une fatalité. Connais-tu le site Beauté Pure? C’est un excellent site qui explique les (diverses) causes de l’acné et donne plein de conseils naturels pour y remédier…

  44. salut
    et bien pour moi en trois jours. retour de l acné. +++. des boutons douloureux. ds le cou. la peau grasse comme si il y’ avait de l huile de friture. poitrine avec acné. pas beau. et une sensation d être sale.
    c bizarre.
    je retrouve les sensations le cauchemar d il y a un an. mais je vais tenir cette fois ci.
    j ai vu la dermato ce matin. elle m a donné des crèmes. mais elles sont pour ado. et elles te décapent. et finalement c pire que tout. donc j hydrate. et gommage doux. je continue les tisanes etc. détox. homéopathie. et acuponcture.
    je lui ais qd même dit a la dermato et a la gyneco. qu il fallait dire au femme que il y’avait un effet rebond. mais qu il fallait attendre. a chaque fois on me répond. oui oui. il y a un effet rebond. mais pq on ne me l a pas dit! pq les professionnels de santé ne disent pas ça. c leur boulot. qd a ma gyneco. je lui ais dit que ma libido était revenue. elle m a répondu. oui c psy ! non non que c pas que psy. c chimique ! avoir de l acné et se sentir laide mais avoir plus de libido. et bien c pas logique. donc oui diane inhibe !!!
    j essaye de rester jolie et de ne pas comme l année dernière vouloir me cacher.
    merci a ce blog d exister. merci pour tout. et n oublions pas. le corps tend a un équilibre ! trouvons le notre. !

  45. Salut,

    Juste pour vous raconter une petite perle sortie par une dermato…
    Mon acné va mieux mais aujourd’hui je me retrouve avec quelques cicatrices. Je decide de voir une dermato pour accelerer un peu le processus de cicatrication..

    Je lui raconte mon histoire d’acné post pilule et que maintenant j’ai quelques boutons mais surtout des cicatrices. Et qu’il y a 2/3 mois, c’est 20 fois pire ! Elle me demande quel traitement j’ai en cours et quels traitements j’ai pris antérieurement pour des problèmes d’acné. Je lui dis que j’ai pris la pilule pendant 7 ans et que j’avais pris lors de mon année de terminale Curacné (soit au début de ma pilule donc je n’ai pas pris roccutane depuis 6 ans).

    Et la son visage change et elle me dit que c’est pour ça que j’ai guéri de l’acné. Keuwa ?!? Eh oui car d’après elle le curacné guérit l’acné à vie chez 80% des gens. Je fais parti des 20% qui aurait une rechute.
    Et là, la grande question : comment un médicament pris il y a 6 ans peux guérir mon acné après un rechute ? Pourquoi n’a t-il simplement pas empéché cette grande crise d’acné que j’avais juste avant ?????? Genre il décide quand il veut d’intervenir et bien sur tous les autres changements que j’avais fait n’ont rien à voir…

    Malgré mon sceptisme, elle m’a assuré son propos : j’ai guéri de l’acné par le curacné pris il y a 6 ans. J’ai pas insisté plus mais maintenant je regrette de ne pas avoir demandé la source !

    Bonne chance et à bientôt !

    1. Coucou Brune,

      La réaction de ta dermato me laisse sans voix. 😦 En même temps, je ne suis que partiellement surprise. Voici un article paru l’an dernier dans Le Figaro (la source vaut ce qu’elle vaut – l’info est toujours bonne à savoir). Le problème avec la médecine occidentale c’est qu’on en a fait un commerce. Le médecins sont devenus les pantins de l’industrie pharmaceutique. On les invite à des dîners et on leur propose un tas de médicaments à « essayer » sur leurs patients, et voilà comment on se retrouve à prendre des traitements lourds qui nous arrangent peut-être d’un côté mais qui nous détraquent de l’autre. Attention, je ne dis pas que tous les médecins se prêtent ce petit jeu, ni même qu’ils prennent plaisir à nous prescrire des médicaments aux effets secondaires douteux; je pense qu’ils n’ont juste pas le recul nécessaire pour se rendre compte que les premiers à être manipulés par cette industrie ce sont eux. Du coup, face à des questions tout à fait pertinentes comme celle que tu as posée à ta dermato, ils se voient obligés d’inventer un truc qui a ni queue ni tête. On fait pareil avec les enfants qui posent beaucoup de questions. En vrai, on ne sait pas comment leur répondre.
      En France, le médecin est mis sur un piédestal. C’est un « savant », un « professeur », un « sauveur », et on oublie souvent de se rappeler que M. le Docteur fait aussi pipi et caca et parfois il passe sur le billard lui-aussi. Je suis tout pour le respect de cette profession, mais pas pour que nous ayons une confiance aveugle. Ils doivent rendre des comptes aussi. D’ailleurs, tu as très bien fait de poser ta question et d’exiger une explication, même si celle qui t’a été donnée n’était pas satisfaisante. 🙂

    2. Depuis qu’ils disent qu’il n’y a que 20% de rechute je pense que depuis de l’eau a coulé sous les ponts ! J’aimerais bien avoir les vrais chiffres … Perso 2 cures de roaccutane à mon actif, ça fait 7ans que j’ai arrêté la dernière (j’en ai 26) et même si certes j’ai moins d’acné (surtout au niveau du dos) bah j’en ai tjrs eu un peu, et après l’arrêt de Jasmine il y’a 7/8mois elle est bien revenue au galop ! Alors roaccutane et son soit disant miracle très peu pour moi ! Mon généraliste m’a très bien dit aussi que les effets sur la libido etc ne venaient pas de la pilule alors que c’est marqué sur la notice 😀 Enfin bon … !!! Autant en rire .. 😀

      1. Les filles, c’est juste hallucinant d’entendre autant de bêtises comme celles débitées que la dermato de Brune…

        J’ai vu il y a 3 semaines une gynéco que j’ai trouvée très sympa et à l’écoute. Elle m’a pourtant dit que l’acné que j’avais eu après l’arrêt de Diane 35 était peut-être vouée à arriver à l’âge adulte (mais bien sûr, j’étais défigurée). Comme je n’avais pas d’acné à l’adolescence, elle m’a dit que le corps de la femme ne fonctionnait pas vraiment à cette période-là et que la pilule avait peut-être retardé le processus…
        J’ai failli lui rétorquer « alors dans ce cas, si le corps de la femme ne marche pas l’adolescence, comment les ado peuvent-elles tomber enceintes? Et pourquoi leur donne-t-on des pilules? »
        Je n’avais jamais entendu un truc pareil… enfin bref, je n’ai pas souhaité entrer dans une polémique, car elle était malgré tout sympa et je n’ai plus l’énergie de me battre contre les médecins, mais ça m’a encore conforté dans ce que je pensais… J’ai cependant maintenu que le problème venait de la pilule et elle n’a pas osé insister, elle a bien compris qu’il ne fallait pas insister sur ce sujet-là…

        Si les médecins refusent autant d’admettre que la pilule est responsable de l’apparition de l’acné hormonale et de la chute de cheveux (dans mon cas, ça ne va pas mieux du tout, je perds même les repousses!), nul doute qu’ils ne se précipiteront pas pour reconnaître quand un médicament (Diane 35 ou autre) a causé un handicap ou la mort…

  46. Bonjour les filles
    Je viens donner de mes news a 2 mois et demi d arrêt de Diane
    Alors j ai vu une naturopathe. J ai pris 20 jours un quantis de radis noir ortie racine desmodium. Je sais pas si c est du à ça. Mais grosse poussée au moment des règles. Puis accalmie. Je prend maintenant des grainons de zincs. Un par jour. Plus efficace que gélule. Puis un quantis qui agira plus sur la peau que sur le foie : desmodium ortie bardane. A prendre 2×20 jour avec une pause entre.
    Je vais avoir mes règles dans quelques jours et des nouveaux boutons ( plus petits) pointent leur nez a des endroits qui étaient épargnés. .. Épaule et certaines zones de mon cou.
    J ai une hygiène stricte pour ma peau et pour tout ce qui touche ma peau.
    J ai suivi les conseils de Christelle et suis allée sur beauté pure. Super le gel jovees!
    Je peux mettre maintenant certzins TEE shirt normaux et pas des ras de cou. Mais j ai encore des petits boutons sur la poitrine.et des cicatrices. Et j ai osé aller nager à la piscine et donc me mettre en maillot. ! Ma nuque a encore bcp de gros boutons.
    Qd aux cicatrices. Ce sont celles des gros boutons sur les joues qui me gênent. Car c long.
    Je continue a mettre skinoren en local car qd même c est efficace.
    Voilà. Je continue. Avec un moral avec des hauts et des bas !
    A a bientôt.
    Elodie

  47. Bonjour à toutes,

    Je reviens après ma « petite » période de silence….
    Le doute m’assaille, je ne comprends plus rien à ma peau et à ces trucs qu’on appelle les hormones….
    Je rappelle que j’ai arrêté Jasminelle en mai 2013 (prise pendant 7 ans), j’ai 33 ans, je n’avais quasiment jamais connu l’acné de ma vie ou presque ( j’ai commencé à prendre ma première pillule à 26 ans !!).

    Les problèmes de peau et cheveux ont vraiment commencé en octobre 2013…
    Aujourd’hui, plus d’un an après l’arrêt … je souffre encore de mes pb de peau… C’a été aussi long pour vous ??

    J’ai également remarqué que les grosses poussées d’acné étaient devenues cycliques (à la fin de chaque trimestre, hop , je suis envahie d’acné sur les joues et les machoires, ça cicatrise plus vite qu’avant, certes, mais je garde de vilaines marques violacées sur mes joues… )
    Vous aussi vous souffrez de ces périodes  » trimestrielles » ?

    Bises à toutes 🙂

    1. Salut Elza,

      Je ne sais pas si la rechute « trimestrielle » est normale, mais il me semble que les rechutes cycliques le sont en effet…
      J’ai le même problème que toi. Après avoir été épargnée pendant plusieurs mois, je recommence à avoir des boutons au moment de l’ovulation et parfois des règles (surtout au moment de l’ovulation). J’admets que j’avais progressivement arrêté la tisane d’achillée millefeuille et que je n’en ai pas pris pendant 2 mois. Je l’avais remplacée par des gouttes de framboisier, sur les conseils d’un herboriste.
      J’ai donc décidé d’en reprendre, car même si c’est encore gérable (en rien comparable avec ce que j’avais avant!), je suis assez frustrée de devoir remettre du fond de teint, alors que je n’en mettais plus en mars…

      Mon conseil: si tu trouves quelque chose qui te convient, ne change pas de routine. Il est préférable de faire une pause de quelques semaines (il ne faut pas non plus abuser des plantes et compléments alimentaires) et ensuite de reprendre ton produit.

      De façon générale, même si chaque corps est différent, j’ai l’impression qu’il faut compter au minimum entre 1 an et demi et deux ans pour que le problème soit définitivement réglé (avec bien sûr une nette amélioration avant)… Il ne faut pas oublier qu’on a pris la pilule pendant de nombreuses années.

      Une question, perds-tu toujours tes cheveux? Pour ma part, je continue d’en perdre beaucoup, ce qui me tient parfois plus en souci que ma peau…

      Bisous!

      1. Hello Stéphanie,

        Je ne prends plus de compléments alimentaires , j’ai fini par baisser les bras.
        Oui, je sais, je n’ai aucune force morale 😉 … Y a même des jours , où lorsque je regarde ma face de pizza dans la glace, j’ai bien envie de me tirer une balle , ça me désespère cette affaire là …

        Heureusement que le blog de Christelle et tes réponses sont là pour m’aider à tenir le coup.
        En ce qui concerne, la chute de cheveux, c’est cyclique, j’ai remarqué qu’ils ont décidé de tomber dans les périodes où ma peau va mieux ,  » chouette  » , c’est l’un ou l’autre.
        J’ai remarqué que les boutons avaient laissé place à de petites crevasses, je ne suis que  » joie et bonheur » …

        Bref, c’est pas demain que j’irai faire la belle en soirée (je suis hyper complexée par l’état de mon visage)… Je m’étais consolée en me disant que tout serait rentré dans l’ordre pour cet été , j’étais trop optimiste.

        Je ne sais même plus quel crème hydratante utiliser , ma peau ne supporte plus rien , un coup, elle est deshydratée, un coup, elle est grasse.

        J’essaie de relativiser en me disant que le prix à payer pour avoir accepté de prendre ces cochonneries (pilule) pendant 7 ans.
        Si j’avais su , j’aurai fait voeu d’abstinence ….. haha… j’aurai au moins gardé mon teint de pêche.

        Courage pour les autres qui ont su tenir tête !
        Bises à toutes 😉

      2. Coucou Elza,

        (je réponds à la suite de mon précédent message car je n’arrive pas à le faire à la suite du tien).

        Ecoute, je suis bien désolée pour toi. Oui, le prix à payer est très cher. Si ça peut te rassurer, tu n’es pas toute seule à galérer! Après plusieurs mois avec une peau plus jolie (à part les tâches), je me retrouve de nouveau avec des boutons kystiques! Rien à voir avec ce que j’avais avant, mais c’est quand même très frustrant.

        C’est très certainement dû au fait que j’ai arrêté la tisane d’achillée millefeuille. j’ai donc décidé de la reprendre. Ca veut néanmoins dire que mon problème prendra encore du temps avant d’être définitivement réglé. Quant à mes cheveux, c’est désolant. Je n’ai plus de masse et je vois mon crâne à certains endroits qui étaient jusque là couverts de cheveux!!

        Bref, je te comprends! C’est révoltant de vivre ça à cause d’une saloperie de pilule!
        Je ne décolère pas et je jure que si demain je me retrouve avec un début de calvitie, je traîne les laboratoires Bayer en justice.

        Courage à toi! je te souhaite vraiment de tenir le coup!

      3. bonsoir.
        vous aussi vous vous sentez seule face a votre acné. ma mère vient de me
        dire.  »
        ça ne gêne que toi » je trouve ça idiot comme réflexion.
        elle m a dit. reprend diane. a tes risques.
        ça m
        a
        tué.

      4. salut.
        j en peux plus de ma tête. 3 mois d arrêt. c affreux. je suis en panique. c l explosion de boutons. comme vous avez fait pour tenir. je fais tout pourtant !

      5. Coucou Elo,

        Juste un petit mon pour te dire que je compatis. 😦 Je ne peux pas te dire si tu dois ou non reprendre ta pilule, mais juste… si tu décides de tenir bon sache que cette crise finira vraiment par passer. Je sais que c’est hyper dur de se dire ça alors que notre épiderme nous dit tout le contraire à chaque fois qu’on se regarde dans le miroir, mais je t’assure que cette poussée est temporaire. Combien de temps durera-t-elle? Je ne peux pas le dire… tes hormones sont entrain de tenter de se stabiliser. Le corps tend toujours vers la stabilité. J’envoie une grosse bise en attendant, et n’hésite pas à utiliser le blog comme exutoire. Ça fait du bien de parler, et il y aura toujours quelqu’un qui comprendra. 🙂 Courage!

      6. bonsoir
        merci pour ton message. ça me fait du bien. je me répète ce que tu dis:la reprendre c reculer pour mieux sauter plus tard. mais juste peur qd tu dis que tu as encore des poussées et perte de tes cheveux ! pour l instant mes cheveux tiennent. je vais encore plus faire attention aux indices glycemiques pd un moment. je pense que ça joue beaucoup. mais pas facile qd tu as des gens autour qui n y comprennent rien.
        merci encore. merci pour ce blog. vos témoignages m aident a tenir.

      7. Salut Elo,

        Je suis tellement triste pour toi. Oui, ce que tu vis es très dur et c’est assez difficile de dire combien de temps ça durera…

        Ce que je peux te dire en revanche, c’est que -en ce qui me concerne, même si je vis actuellement une rechute, ça reste supportable. A mon avis, j’ai arrêté la tisane d’achillée trop tôt. J’en conclus donc que oui, ça passe bel et bien avec le temps.

        Pour les cheveux, c’est autre chose. Je n’y comprends rien. Aujourd’hui, j’ai vu une dermato, c’est sans commentaire. Ca ne servait à rien. Mais au moins, quand j’ai râlé à la fin de la consultation, elle a écouté et j’ai enfin senti un peu de compassion… 🙂

        Quant aux remarques des autres, c’est en effet parfois maladroit, mais ça ne part pas toujours d’un mauvais sentiment. Les gens se sentent démunis face à notre problème, ils ne savent pas quoi conseiller. Ils voient bien qu’on en souffre, ils comprennent très souvent, mais d’un autre côté, ce n’est pas non plus une maladie grave, et ils ont donc aussi envie de relativiser pour nous aider à ne pas souffrir plus que de besoin.

        En tout cas, tu n’es pas seule, sache-le!
        Bon courage!!

      8. bonsoir.
        tu as bien résumé la
        situation.
        heureusement que le blog existe.
        ça m aide bcp a tenir.
        il n y’a que ceux qui ont connu ça qui peuvent comprendre. demain je reprend le boulot après 5 jours de repos.la poussée a été impressionnante. j ai peur du regard des autres. je vois des patients toute la journée.
        en plus il fait super chaud et la peau grasse + maquillage + boutons décolleté et visage c comment dire. ….. hideux ! je retouche tous mes vêtements pour me cacher au Max. !

        j ai pris de la tisane Achille millefeuille. mais je l ai arrêté car la naturopathe m a conseillée autre chose. … a suivre.
        bonne soirée. et merci mille fois. !!

  48. Salut à toutes
    Voilà un mois de passé depuis mon dernier commentaire et 1 mois et demi depuis l’arrêt total de la diane 35 (après sevrage progressif de 6 mois) .J’ai un peu plus de bouton que le mois dernier mais ça reste correct, même si le premier kiste rouge et douloureux a pointé le bout de son nez alors que jusqu’à présent j’avais été épargnée. Par contre mes règles ne sont toujours pas revenu (avec mon copain on aimerai faire un enfant). La dernière fois que j’avais essayé d’arrêter la diane je suis resté 4 mois sans règles. J’avais un kiste fonctionnel qui me bloquait les règles. J’ai donc eu droit au duphaston…. Puis ne supportant plus ma tête de boutonneuse j’ai craqué et j’ai repris la diane et mais règles sont revenu à chaque fin de plaquette. Même pendant mon sevrage j’ai eu mes règles normalement. Depuis j’ai refait une échographie et le kiste était toujours la ( 5cm en plus!). J’ai rdv avec la gynécologue le 24 juillet et je sais qu’elle va me proposer des hormones pour ré-déclancher mes règles et faire partir le liste, mais je ne veux plus en prendre!! Je prend depuis quelque mois des tisanes de gattilier et du bourgeon de framboisier qui sont censé régulariser le cycle mais j’ai pas l’impression que ça marche..il y a t il une autre alternative aux hormones? ( j’ai était sous diane de 15 ans à mes 28 ans soit 13ans consécutif ..)
    Bon courage a toute.

    1. Salut Pinnouille,

      Je suis heureuse que le sevrage a marché pour toi côté acné (t’inquiète, je suis sûre que les petits boutons finiront par partir une fois que tes hormones se stabiliseront)
      Concernant ton kyste… hmm… alors, je sais que les personnes souffrant du syndrome des ovaires polykystiques bénéficient d’un régime alimentaire très pauvre en glucides et riche en protéines. Beaucoup de femmes ayant coupé le sucre de leur régime alimentaire pendant quelques mois/un an disent avoir vu leurs kystes se résorber/disparaître. Si par dessus le marché tu élimines tous les produits industrialisés de ton alimentation tu mets toutes les chances de ton côté pour préparer le terrain en vue d’une grossesse.
      Je ne garantie pas que ça marchera, mais d’après mes recherches ça a l’air de bien fonctionner pour beaucoup de femmes. Ah oui, et j’oubliais, le sport! – Si tu rajoutes du sport (plus ou moins cardio, plusieurs fois par semaine) à l’équation, il se peut que tu parviennes plus vite au résultat souhaité…

      Je te souhaite bonne chance 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s