GUEST POST : Stéphanie a trouvé une solution naturelle à la crise d’acné post pilule!

plus d'acné

Coucou les amis,

Suite aux articles « Comment arrêter cette daube de pilule » qui ont été postés au printemps, de nombreuses internautes se sont tournées vers ce blog pour les aider à comprendre pourquoi leur arrêt de pilule a été aussi difficile à gérer (aussi bien d’un point de vue épidermique que d’un point de vue psychologique), et pour trouver un peu de réconfort auprès d’autres femmes traversant la même crise. Une lectrice, Stéphanie, a fini par trouver une solution naturelle à sa poussée d’acné post Diane 35. Ses commentaires ont été précieux pour les femmes qui subissaient la crise post-pilule et qui se sentaient à court de remèdes et à bout de nerfs, et je lui ai demandé si elle voulait bien faire un condensé de tous ses commentaires. Elle a très gentiment accepté. Voici donc son témoignage. Je souhaite qu’il vous soit utile. N’hésitez pas à contacter Stéphanie dans la section « commentaires » ci-dessous. 🙂

……………………………………………………….

Bonjour à toutes,

Suite à la proposition de Christelle, j’ai souhaité apporter mon témoignage quant à l’arrêt de la pilule Diane 35. Contrairement à Christelle, je n’ai (malheureusement) pas fait le sevrage qu’elle recommande. Au contraire, j’ai arrêté cette pilule du jour au lendemain. La semaine prochaine, je fêterai l’anniversaire de cet arrêt (un an). J’en ai vraiment bavé pendant plusieurs mois, mais aujourd’hui, le bilan est malgré tout positif et ma conclusion est la suivante: l’acné post-pilule n’est pas une fatalité!


DURÉE DE MA PRISE DE DIANE 35
J’ai commencé à prendre Diane 35 en 2004 suite à des problèmes d’acné provoqués par la pilule Minidril. Ce fut le début du cercle vicieux dont je commence seulement à sortir…En effet, je précise que j’avais 21 ans quand j’ai eu mes premiers problèmes d’acné hormonal causé par la prise de la pilule. Je n’avais jusque là jamais connu l’acné et j’étais totalement démunie face à ce phénomène.

J’ai pris Diane 35 jusqu’en janvier 2013, mais en essayant de l’arrêter à plusieurs reprises, car j’avais les effets secondaires suivants pendant sa prise: grosse baisse de libido, infections vaginales à répétitions, palpitations, migraines, etc.
Je soupçonne également que mon irritabilité était lié à la pilule, car je suis beaucoup moins irritable depuis que je l’ai arrêtée…

Je savais qu’arrêter Diane 35 serait difficile, car à chaque fois que j’avais essayé de le faire avant, l’acné revenait de plus belle au bout de 6 mois et je reprenais la pilule illico presto sur les « conseils » des médecins qui me décourageaient de l’arrêter. J’ai donc anticipé et j’ai pris cette fois-ci, dès l’arrêt, beaucoup de compléments alimentaires pour m’aider à passer ce cap. J’ignorais à ce moment l’enfer que je vivrais… je n’avais tout simplement jamais vécu ça, même avec Minidril.

woman_hiding_face

JOURNAL DE MA PEAU POST-DIANE 35
– Début janvier 2013: arrêt Diane 35
– Fin février: un kyste arrive et dure plusieurs semaines
– Mi-avril: premiers kystes occasionnels
– Fin mai: ma peau est déjà abîmée, ça me gêne beaucoup, mais j’ose encore sortir
– Fin juin: premières grosses poussées (plusieurs kystes d’un coup)
– Début juillet: début du cauchemar, mes joues sont maintenant couvertes de bosses: des kystes profonds et douloureux, des pustules et des croûtes. Je n’ai plus un jour sans boutons. Je ne peux plus toucher mon visage car j’ai trop mal. Mes cheveux sont huileux, ma libido est explosive (seul point positif), je commence à perdre mes cheveux en grosse quantitié, j’ai plus de pilosité, j’ai des bouffées de chaleur et des sautes d’humeur (je fonds en larmes même quand je me sens bien)… J’évite les lieux publics et je m’enferme chez moi. Comme je prends des plantes pour détoxifier mon corps, il est possible que cela a accentué le problème. Je deviens très complexée et déprimée, malgré mon tempérament habituellement combatif et positif. Je me trouve hideuse et repoussante.
– Mi-août: je commence la tisane d’ACHILLEE MILLEFEUILLE + Ergy Epur(artichaut, radis noir) + Ergy Desmodium
– Fin août: Eurêka! L’amélioration est déjà visible
– Début septembre: encore 3-4 boutons par semaine
– Fin septembre: poussées de plus en plus espacées et généralement 2 voire 1 seul bouton à la fois
– Octobre: 2-3 semaines d’affilée sans rien du tout (à part des cicatrices rouges)

– Novembre: peau de plus en plus belle, mais encore grasse et avec 1 bouton occasionnel
– Fin décembre: peau toujours grasse surtout au moment de l’ovulation, cicatrices toujours visibles mais qui s’estompent de plus en plus. Il est encore trop tôt pour moi pour sortir sans fond de teint,  mais je suis très à l’aise sans fond de teint en présence de ma famille. On me dit d’ailleurs que ce n’est pas trop visible.

Pour récapituler, la grosse crise a commencé fin juin (6 mois sans pilule) et s’est terminée mi-septembre (8 mois), avec un pic de juillet (6 mois) à mi-août (7 mois).

L’amélioration a été visible au 8e mois, les poussées étant de moins en fortes et de plus en plus espacées…

woman-looking-in-mirror1

MA SOLUTION

– usage interne: Je conseille de prendre de la tisane d’achillée millefeuille, qui a purement et simplement sauvé ma vie!! Elle m’a été recommandée par le Pr Henri Joyeux qui a dénoncé les effets pervers de la pilule dans un ouvrage. Il m’avait conseillé de boire une tasse le soir + 1 tasse de tisane de sauge le matin.Je buvais plusieurs tasses d’achillée par jour et en 2 semaines, les résultats étaient déjà là… même si j’étais encore loin d’être guérie.

Rien ne marchait avant (bardane, pensée sauvage, levure de bière, chrome, sélénium, huile d’onagre, etc.), peut-être parce que j’étais un cas extrême. Vu qu’il s’agit d’un problème hormonal, l’idéal est de s’attaquer à la racine du problème en prenant des plantes qui agiront sur les hormones: achillée millefeuille, sauge, vitex, compléments alimentaires ESTROSENSE, ESTROBLOCK.

– usage externe: crème Triacnéal (Avène) pour les cicatrices et les boutons +crème hydratante légère Avène – J’utilise depuis quelques jours un produit qui semble bien marcher Cicapeel de SVR (uniquement le soir).

achillée millefeuille

JOURNAL « DE BORD » ET PHOTOS

Je conseille vivement de prendre des photos et de noter l’évolution de votre acné. Ce sont de très bons outils permettant de voir les progrès. En effet, avec le temps, on oublie un peu les différentes étapes ou on n’a plus forcément de recul. On n’a pas forcément l’impression d’aller mieux, car on est découragé et déprimé, alors que les résultats sont déjà là et que l’on ne les voit pas. Cela permet aussi d’identifier quel produit a marché et au bout de combien de temps. On peut également garder une trace/preuve des dégâts…

CHUTE DE CHEVEUX

J’ai le malheur de continuer à perdre mes cheveux. J’ai donc dû les couper début novembre. J’avais de très beaux cheveux avant, très frisés et longs. Ils sont maintenant très fins, ternes et cassants. J’en ai également perdu une très grosse masse. Peu de gens s’en aperçoivent et beaucoup me disent que ça ne se voit pas et qu’ils sont beaux, mais il suffit que je leur montre des photos de moi avant pour que la différence devienne flagrante…

C’est important de s’écouter. Si vous avez l’impression de perdre beaucoup de cheveux, n’attendez pas. C’est qu’il y a un problème.

Je prends des compléments alimentaires depuis des mois, mais le traitement est très long. Je recommande des vitamines, de la B6, du zinc et éventuellement de la levure de bière.

Même si je suis en train de gagner la bataille contre l’acné, je sais que pour les cheveux, il faudra beaucoup de temps pour récupérer la masse que j’ai perdue, mais j’y arriverai, j’en suis certaine.

images

COUP DE GUEULE!
Voici une suggestion qui me tient beaucoup à cœur: écrire aux services de pharmacovigilance (ANSM, Agence européenne du médicament, associations de consommateurs). Nous sommes des patientes et des consommatrices, et nous souffrons de problèmes de santé causés directement par un médicament autorisé à être mis sur le marché. Il n’est pas normal que nous soyons si nombreuses (partout dans le monde) à nous plaindre d’autant d’effets secondaires et que nous en souffrions en silence. Après tout, nous avons dépensé des fortunes pour acheter ce médicament qu’est la pilule et nous dépensons maintenant des fortunes pour soigner les troubles qu’il nous a causés. C’est tout simplement inadmissible. Plus nous serons nombreuses à signaler ces problèmes, plus ces derniers auront une chance d’être enfin pris au sérieux.
La pilule (et tout autre contraceptif hormonal) est selon moi un poison et les femmes souffrant de problèmes de santé à cause de ce produit sont très nombreuses. Ne fermons donc pas les yeux et n’acceptons pas de souffrir en silence!

femme qui écrit

COURAGE A TOUTES!
Je sais que c’est facile à dire, mais il ne faut pas céder et reprendre la pilule. Si on l’a arrêtée dans un premier temps, c’est pour une bonne raison. La reprendre, c’est reculer pour mieux sauter et c’est malheureusement ce que j’ai fait pendant des années à cause des conseils des médecins. Oui, j’ai vécu un ENFER après l’avoir arrêtée, et seules les personnes qui l’ont vécu peuvent comprendre, mais il faut garder en mémoire, que tôt ou tard, les choses finissent par rentrer dans l’ordre. Notre corps reprend ses droits. Cela vaut donc vraiment le coup de s’accrocher et de patienter! Alors, courage! 🙂

Avez-vous déjà vécu une expérience similaire à celle de Stéphanie? Qu’avez-vous fait pour en venir à bout de votre acné? Luttez-vous encore contre l’acné? Laissez-nous un commentaire ci dessous…

N’oubliez pas de suivre ce blog pour être informé(e) par mail lorsqu’un nouvel article paraît

Publicités

668 réflexions sur “GUEST POST : Stéphanie a trouvé une solution naturelle à la crise d’acné post pilule!

  1. Bonjour Cécile, tu es géniale 🙂 je t’ai répondu il y a plusieurs jours mais ma réponse n’est toujours pas apparue (c’était d’un autre pc et ça me l’avait déjà fait mais là, ça tarde vraiment)… Je vais essayer de retrouver le pavé que je t’avais fait et en dernier ressort, je le referai.
    Bises,
    Luna

  2. Bonjour les filles,

    Bon visiblement, mon commentaire s’est perdu dans les méandres du net, donc je vais essayer de le refaire. Mais avant cela, vraiment Cécile merci ! C’est super gentil de prendre du temps pour les autres, tu ne peux pas savoir comme j’ai apprécié ❤
    Pour l'estroblock, j'hésite vraiment parce que je prends déjà tellement de choses depuis le début du mois que je préfère attendre un peu et laisser leur chance à tous les compléments que j'ai glanés sur ce post. Mon porte-monnaie n'est malheureusement pas extensible non plus d'ailleurs 😦
    Je prends déjà du gattilier et de l'achillée depuis 2 semaines et ô miracle (je pèse mes mots) ! non seulement ma peau a l'air de s'arranger mais en plus, j'ai mes règles depuis qq jours. Il faut quand même dire qu'à cause de mes ovaires (OPK), je n'ai JAMAIS eu mes règles naturellement ! C'est à peine croyable pour moi et ça éclipse mes problèmes de peau pour un moment tellement je suis heureuse ! Je me prends à rêver d'avoir des cycles et des ovulations normales 😀 On verra dans l'avenir mais en tout cas, il y a de l'espoir !
    Je ne connais pas Fran, dont tu parles, mais en effet, je sais bien que je devrais me faire suivre par un naturopathe. Ce serait plus raisonnable. J'ai choisi d'agir en achetant tous les produits d'abord et j'attendrai que ledit porte-monnaie aille un peu mieux pour aller voir qqun. Je t'avoue que j'ai laissé cela de côté ne sachant pas où aller car je doute que tous les naturopathes soient au même niveau comme dans n'importe quelle profession. Ceci dit, je veux bien davantage de renseignements sur "Fran" si tu as, je regarderai ça.
    Jusqu'à maintenant en tout cas, je n'aurais pas pu te dire quand j'ai le plus d'acné n'ayant pas de cycles clairs, voire pas de cycles du tout. Je vais être attentive à partir d''aujourd'hui.
    Par contre, depuis l'arrêt de la pilule fin février, j'ai effectivement eu les symptômes dont tu parles : pilosité (je ne suis pas encore chewbaka mais je surveille!), perte de cheveux (qui repoussent là) et peau grasse. J'ai suivi les conseils de Christelle et de Karen (du blog Holistic Growth) et j'ai changé mes habitudes alimentaires. J'avais déjà supprimé sucre et lait de vache, là je suis passée en mode "tout-bio", sans gluten en plus. J'ai encore du mal avec tout ce qui tourne autour de l'insuline mais il faut que je m'y penche sérieusement…
    En tout cas, depuis 2 semaines que je fais ça, ma peau commence à aller mieux. Je n'ai plus trop de gros kystes. Attention passage ultra glamour incoming : Côté transit, tout va bien. J'ai encore qq petits boutons blancs qui souvent se logent autour des cicatrices des gros… Mystère… C'est bien le bas du visage qui est touché : joues (surtout la gauche), mâchoires et même, nouveauté 2016, dans le cou ! alors que je n'en ai jamais eu à cet endroit auparavant… re-mystère…
    J'irai regarder l'article en anglais pour équilibrer l'oestrogène dès que j'aurai plus de temps (d'ailleurs, j'ai vu la vidéo sur le lobby des labos pharma c'était (tristement) drôle :)).
    Je fais toujours un peeling citron d'1 min tous les 2 jours, le rhassoul, l'huile de jojoba + huiles essentielles variées pour le visage et curcuma, spiruline, acérola, gatillier, achillée, probiotiques en interne. Si tu vois autre chose que je pourrais faire, n'hésite pas. Je me tâte à prendre un complément détox pour le foie, vu l'impact que ça a dans l'élimination de ces foutus mauvais oestrogènes. Qu'en penses-tu?
    Voilà désolée pour le pavé et encore merci à toi, à Christelle, à Stéphanie et à toutes celles qui contribuent à nous faire avancer dans ce post 🙂
    Bises les filles,
    Luna.

    • Hello Luna,

      C’est génial, ça a l’air de s’améliorer! Déjà! Tu aurais du commencer par dire que tu étais OPK, ça change tout (à moins que tu l’aies dit et que j’aie raté ça, je suis devenue très con depuis que je suis enceinte, c’est un symptôme de grossesse inattendu et un peu emmerdant… ).
      L’OPK est très officiellement lié à l’acné.
      Je souffre pas de ça, mais d’après ce que j’en sais ce syndrome est très fortement lié à une résistance à l’insuline qui joue sur le taux d’androgènes (ce qui explique la pilosité, la perte de cheveux et la peau grasse). Dans ce cas, c’est normal que le gattilier marche très bien sur toi, c’est LA plante des OPK. Du coup a mon avis (qui n’engage que moi) c’est plus les androgènes que les oestrogènes le problème.

      Donc mon point de vue sur la question si j’étais toi: je jouerais sur 2 tableaux:

      – continuer le gattilier et y associer une plante pour le foie (du style desmodium ou chardon marie). Le foie se débarrasse de tous les excès d’hormones, si ton foie est pas en forme, ça risque de poser problème….
      Les probiotiques, spiruline, acérola etc… devraient jouer sur le terrain de fond, l’immunité, la santé intestinale etc… qui sont aussi très importants (mais normalement si tu as un bon mode de vie c’est pas vraiment nécessaire).
      – faire un régime spécial pour résistance à l’insuline au moins pendant 6 semaines de manière stricte et voir ce que ça donne. Je te dis les grandes lignes du régime, j’avais acheté l’ebook de Fran sur la question:

      A arrêter: tout ce qui est à base de blé (malheureusement ça inclut les cookies, gâteaux etc…), les patates (blanches), tout ce qui est nourriture préparée, avec sucres et sel ajoutés etc…, les fruits à haut index glycémique, le lait de soja, les produits laitiers, les sodas, les jus de fruits du commerce, l’alcool, limiter la caféine

      A ajouter: le quinoa et l’amaranthe, les patates douces (oranges), des légumes, des jus de légumes, des bonnes graisses (une cuillère à soupe d’huile de coco par jour, des avocats, des olives etc…), des fruits qui ne sont pas à index glycémique élevé, du fromage de chèvre, des protéines (champignons, oeufs, viande, poisson, noix etc), du sel de mer, des algues

      En tout cas évite absolument tout ce qui est à index glycémique élevé: tu as un tableau ici: http://elveapharma.com/indices-glycemiques.pdf

      En gros l’idée générale c’est de manger plein de légumes avec des bons gras et des bonnes protéines (des salades avec de la bonne huile dedans et un peu de protéines, bio c’est mieux, vu que c’est l’été ça va être facile et en plus c’est hyper bon! (pour le moment avec mes envies de femme enceinte, je rêve que de melon cavaillon avec une salade de lentilles à la moutarde…)).
      Tu peux ajouter de la vitamine B12 et K2. Puis le jour où tu as un peu d’argent tu peux faire une thérapie du colon chez un naturopathe, moi ça m’a pas mal aidé, juste 3 séances, ça aide le processus de detox.

      Puis si dans 3 mois tu vois pas trop de différence, moi je changerais le gattilier pour le palmier nain qui a un effet direct sur les androgènes.

      Sinon les boutons dans le cou et la mâchoire c’est comme sur le menton et le bas des joues, les hormones…

      Pour Fran, voici son site où tu peux prendre rdv. Elle vient d’augmenter ses tarifs je crois qu’elle est a plus de 100 dollars la 1e consult, c’est hyper cher je sais. Mais quand t’es désespérée parfois ça vaut le coup. http://highonclearskin.com. Et moi j’ai pris qu’une seule consultation où après explication de mon profil global elle m’a conseillé des suppléments.
      Après si ce que tu essayes maintenant marche c’est que tu as trouvé seule du 1er coup, pas besoin de consult ailleurs, sauf si ça s’améliore pas du tout, dans ce cas je pense que ça peut accélérer le processus en trouvant plus vite où est le déséquilibre à adresser.

      Pour les soins en externe, depuis que je prends tous les compléments ma peau va très bien, je fais vraiment le minimum. Je ne me maquille pas, je ne mets pas de crème ni huile ni rien. Je nettoie juste une fois par jour avec la brosse SOS pureté et un gel bio, et quand j’y pense je mets de l’aloe vera.

      Ah oui, aussi cette fille a guérit son acné naturellement, elle a aussi un OPK, tu devrais faire un tour sur sa chaine: https://www.youtube.com/watch?v=0EiEYPLTc6A

      Et je ne sais pas où tu habites mais peut-être que si tu lances un appel sur ce site pour un bon naturopathe dans ta région il y a des filles qui pourront t’aider?

      Pour conclure pour du vrai, plus je lis de trucs sur la question, plus je suis convaincue qu’il y a toujours moyen de régler une fois pour toute l’acné adulte. Pour les filles ici qui ont toujours de l’acné des mois ou années après l’arrêt de la pilule, je pense que c’est juste que elles ont pas encore trouvé quel était vraiment le déséquilibre qu’il fallait régler. Mais en essayant on finit par trouver!

      Voilà voilà, haut les coeurs!

      Cécile

    • Bonjour à toutes,
      Je viens moi aussi apporter ma petite pierre à l’édifice (j’espère). Après 2 ans et demi de galère acnéïque suite à l’arrêt de Diane 35…
      Donc pour faire bref je n’ai JAMAIS eu d’acné étant ado. A 17 ans on m’a prescrit Diane que j’ai pris jusqu’à 30 ans environ. Qd j’ai arrêté pour avoir un BB cela a été catastrophique. Ma peau s’est transformée. Acné avant/pendant et après la grossesse… C’est vraiment dur psychologiquement et la confiance en soi en prend un sacré coup! Et puis c’est décourageant quand on se lève le matin avec des nouveaux copains sur la tronche…
      Alors je recommande vivement rhassoul et huile de Jojoba qui m’ont bcp aidée. J’ai aussi pris des probiotiques à un moment. Sans +. Et puis 1/2 citron pressé ds de l’eau tiède le matin avec huile d’olive. C’est pô bon mais ça fait clairement du bien au foie.
      En tout cas après ces 2 ans et demi de galère ça va ENFIN mieux donc ne perdez pas espoir! L’alimentation aide aussi à temporiser les crises inflammatoires j’ai trouvé.
      En fait c’est vraiment long avant que le corps ne reprenne son propre rythme hormonal.
      Protégez bien votre peau du soleil. Perso je préconise pas d’exposition du visage du tout même avec creme solaire car oui ça assèche sur le moment les boutons mais oui aussi après c’est pire ce sera la grosse éruption cutanée.
      Enfin voilà patience car c’est long et surtout ne touchez pas vos boutons car apres les cicatrices c’est déprimant aussi!
      L’huile vegetale de rose musquée est tres efficace sur les cicatrices/tâches.
      Bon courage à toutes! Je vous lis régulièrement.

  3. Salut les filles,
    Comme toujours, c’est réconfortant de vous lire et j’en ai bien besoin en ce moment car après une nette amélioration, c’est la cata de nouveau.
    Petit retour en arrière : jusqu’à fin juillet, il y avait une nette amélioration, après 1 mois du régime dont tu parles et 3 semaines de gattilier.
    Je ne sais pas si ça correspond mais j’étais autour du 14ème jour lorsque ça a commencé à se dégrader. Je n’ai pas paniqué au début mais j’ai quand même entamé une cure de chardon-marie. La semaine suivante, j’ai entamé une monodiète de 3 jours pour accélérer la détox du foie pendant laquelle j’ai revu une amélioration de ma peau… et puis de nouveau après la monodiète, cata bis.
    Pour couronner le tout, voulant bien faire, j’ai fait un gommage au bicarbonate mais j’ai frotté trop fort je pense et je me suis « brûlée » la peau. Donc il faut que ça guérisse. En attendant, j’ai des nouveaux boutons quasi tous les jours alors que ce n’était plus le cas.
    Depuis donc, je lutte. C’est vraiment lourd d’autant que je m’étais fixée septembre pour avoir une tête acceptable et qu’après avoir eu tant d’espoir, je déchante un peu.
    Mais bon, je m’accroche, je positive au max, j’essaie de ne pas grossir la situation. Au final, ma peau n’est plus du tout grasse et j’ai acheté toute la panoplie de maquillage Lily Lolo, fait des tests pour voir si c’était jouable et ben, de toute façon, je n’aurai pas le choix quand les vacances seront finies !
    J’ai parcouru le site de Fran, je pense que je vais creuser de ce côté dès que j’ai 100 dollars qui traînent  Le bilan hormonal complet me tente à fond mais je crois que j’en ai déjà fait un il y a quelques années et en plus, je prends déjà pas mal de choses donc les résultats risquent d’être faussés peut-être ?
    Je suis contente d’au moins une chose c’est que le régime que j’ai commencé il y a 6 semaines est exactement ce que tu as expliqué, Cécile (sauf l’amaranthe que je ne connais pas) donc il se peut que ce soit aussi une question de temps et qu’au bout de 2 ou 3 mois, ça se calme vraiment. D’ailleurs, j’ai lu sur le site de Fran que souvent le gattilier provoque une recrudescence de boutons pendant 1 ou 2 mois avant de se calmer. Moi, ça avait eu des effets positifs au bout d’une semaine seulement car outre l’acné en baisse, ça m’avait aussi déclenché mes règles donc c’était hyper positif.
    Je vais éplucher la chaîne YT de cette fille aussi. La dernière fois, j’avais le son mais pas l’image.
    Je te tiendrai au courant de l’évolution du « mal » (Bouhhh ça fait peur, dit comme ça !) et merci encore de tes précieux conseils.
    De ton côté, tout a l’air de bien se passer ! C’est vraiment génial que ta grossesse se passe sereinement au niveau santé/beauté/moral ! Comme Josiane l’a dit, bcp de femmes sont ennuyées de nouveau avec l’acné à ce moment-là. J’espère que ça va continuer et que tu arriveras à soudoyer ton homme pour qu’il te fasse du melon et des lentilles à la moutarde dès que possible 
    A bientôt pour un update et comme tu dis « haut les cœurs !! »
    Luna

  4. Salut à toutes,

    Voilà une éternité que je ne suis pas venue sur le blog pour faire le point sur mon expérience post-pilule.

    Sachez en tout cas, que presque 3 ans après avoir écrit ce post avec l’accord de Christelle (soit presque 4 ans après l’arrêt de Diane 35), mais peau va bien!

    Je dirais que mes progrès ont stagné pendant pas mal de temps et que finalement, j’ai pu constaté un tournant majeur le jour où j’ai tout arrêté. Plus de compléments alimentaires. Plus d’achillée millefeuille. La lassitude a eu raison de moi et je me suis dit qu’il était temps au bout de 3 ans de laisser mon corps respirer.

    Ce qui a été incroyable, c’est que mes cheveux sont devenus très vite beaucoup plus épais et beaux. Ma peau a encore connu des rechutes, mais dans l’ensemble, l’amélioration était visible aussi bien pour ma peau que pour mes cheveux.

    Aujourd’hui, je suis enceinte de 6 mois et ma peau est vraiment jolie. Elle n’est pas comme avant, à savoir qu’elle ne ressemble plus à la peau de bébé d’avant, puisque j’ai encore des petites traces de cette période acnéique, mais on ne va pas faire la fine bouche. Je suis quand même très contente.

    Le seul gros bémol à tout ça, c’est que ma grossesse a un effet néfaste sur mes cheveux. J’en perds de nouveau par poignées comme après l’arrêt de la pilule. Ce n’est pas fréquent pendant la grossesse, mais ça arrive. Malheureusement, je n’ai pas eu le temps, avant de chercher à tomber enceinte, de récupérer la masse de cheveux que l’arrêt de la pilule m’avait fait perdre. La perte que je subis actuellement est donc encore plus visible que lorsque j’ai arrêté Diane 35.

    Tout ça me conforte dans l’idée que c’est vraiment important d’arrêter la pilule assez longtemps avant de tomber enceinte, car la grossesse est aussi un gros boulversement hormonal, et il vaut mieux avoir réglé les problèmes post-pilule avant de s’engager dans un nouveau boulversement.

    J’espère en tout cas qu’après l’accouchement mes cheveux se porteront mieux. A priori, je ne devrais pas avoir de chute de cheveux post-partum, vu que je ne bénéficie pas de la fameuse croissance capillaire qu’apporte généralement la grossesse. J’essaie donc de rester optimiste et positive, même si ce n’est pas toujours facile, d’autant que je suis très heureuse de cette grossesse. 🙂

    Voilà, je vous souhaite à toutes bon courage et de bonnes fêtes de fin d’année!

    • Stéphanie! Depuis le temps que je te dois une vraie réponse! Tout d’abord, tous mes voeux de bonheur pour cette année à venir – et bonheur il y aura! 💝 Félicitations mille fois pour cette superbe (mais vraiment superbe) nouvelle! 💝 Je suis si contente pour toi, et je suis sûre que tu seras une excellente maman! ☺️ Je suis désolée d’apprendre que la grossesse te provoque de nouvelles chutes de cheveux. Comme cela fait quelques semaines depuis que tu as laissé ce commentaire je voulais te demander des nouvelles, à savoir si les choses se sont stabilisés entre temps? Je crois avoir lu (peut-être sur FB il y a quelques temps) qu’on t’avait prescrit quelque chose pour la thyroïde… est-ce que tu dois poursuivre ce traitement au cours de la grossesse, et penses-tu que cela ait un effet +/- sur la chute de cheveux? Dans tous les cas, je crois, comme toi, qu’il vaut mieux, en effet, avoir résolu la plupart de nos desagréments hormonaux post-pilule avant de se lancer dans l’aventure grossesse (qui est, comme tu le dis, déjà une épreuve pour le système hormonal). Cela dit, j’ai une amie qui a eu ses 2 enfants sur le tard (37 et 39 ans – et non sans peine), et elle disait que selon les gynécos les ovaires sont plus actifs soit tout de suite après un arret brutal de contraceptif, soit bien des mois/années plus tard une fois que le corps s’est remis en route. C’est cette période d’entre-deux qui est la plus difficile car le corps essaye de retrouver l’homeostasie… et selon les femmes cela peut prendre des mois ou des années.
      J’ai beaucoup aimé ce que tu as dit au sujet des compléments alimentaire, et le fait que tu as commencé à noter de vrais progrès après avoir tout arrêté. Je suis entièrement pour le fait d’utiliser des compléments pour donner un coup de pousse au corps si besoin, mais comme tu dis le corps a aussi besoin de respirer et de ‘faire le travail’ de rééquilibre par lui-même.
      J’espère en tout cas que tu vis ce magnifique chapitre avec beaucoup de joie. Tu le mérites. Personnellement, mon homme et moi avons mis le projet bébé en attente car nous sommes en pleine réconfiguration professionnelle, mais je pense qu’on fera de nouveau le point à ce sujet d’ici 6 mois. Ton histoire me donne beaucoup d’espoir! Je t’envoie une grosse bise, et tiens-nous au courant de la suite! 🌸

  5. Bonjour !

    L’article date un peu donc je ne pense pas que je serais lue, mais au cas où je me permets de vous demander un petit renseignement.
    Ma naturopathe m’avait prescrit du gattilier, et un quantis à l’alchémille + curcuma + ortie racine.
    Et je voulais savoir si je pouvais prendre en plus :
    – Des infusions (une fois par jour) d’achillée millefeuille
    – De l’ergy Desmodium + epur (5 ml une fois par jour)

    Ou ça fait trop de trucs à prendre en même temps ?

    • Bonjour m.o, et désolée pour la réponse tardive. Je viens de rentrer aux US après 1 mois passé à l’étranger, et ce n’était pas toujours facile pour rester à jour dans les réponses. En tout cas bienvenue. 🙂 Concernant les conseils de ta naturopathe… hmm… honnêtement je ne peux absolument pas te dire si ça fait trop au niveau concoctions. Personnellement, j’aime limiter ma consommation de compléments alimentaires/botaniques au stricte minimum. Déjà il faut savoir que le gattilier agit de façon différente selon le dosage et la durée de prise. C’est une plante qui agit sur le moyen-long terme, ce qui veut dire concrètement qu’il se peut que tu n’en constates les effets qu’au bout de 3-4 mois de prise. Et là encore tout dépend de combien tu prends. Après mon sevrage pilule j’en ai pris pendant 1 an environ, à raison de 400mg/jour le matin (le gattilier doit toujours être prise le matin car la glande pituaire sur lequel le gattilier agit est plus active tout de suite après le réveil). J’avais constaté plus de régularité au niveau de mon cycle. ceci dit, quand j’avais voulu doubler la dose pour voir j’avais eu très mal au seins et beaucoup de spotting à la fin de mon cycle. Comme quoi cette dose était trop importante pour mon corps.
      L’Achillée millefeuille est censée aider à désengorger le foie. Je pense – comme tout – que c’est un complément alimentaire qui a sa place, mais dont on ne doit pas abuser.

      Si d’autres lectrices en savent un peu plus au niveau de ces plantes manifestez-vous le filles! 😀

      Je t’envoie une bise de soutien!

  6. Salut m.o,
    Nous devons toutes recevoir une notification lorsque quelqu’un post ici logiquement, donc tu es lue 🙂
    Je ne suis pas experte mais l’alchemille et l’achillée, ce n’est pas la même chose?
    Si tu es suivie par une naturopathe, pourquoi tu ne lui demandes pas si cela ne fait pas trop justement. Moi, c’est ce que je ferais…
    De mon côté, j’en profite pour dire que ça fait 11mois que j’ai changé mon alimentation et que j’ai testé tout un tas de compléments alimentaires et enfin, mon corps semble reprendre ses droits. Etant OPK, j’ai eu mes règles dernièrement à 6 semaines d’intervalle, ce qui est un exploit !! Côté boutons, ça se calme vraiment depuis quelques mois (décembre je dirais). En fait, j’ai recommencé à réhydrater ma peau avec une crème bio « Fées en Provence » et ça a tout de suite eu un effet positif. Ca faisait 6 mois que je n’utilisais que rhassoul, HE et HV et ma peau devait être complètement déshydratée.
    Tout ça pour dire qu’il faut être patiente 🙂 On y arrive à force de persévérance et on apprend à se comprendre de mieux en mieux.
    Bon courage à toi !
    Luna

    • Bonjour Luna,

      Je suis ce blog depuis qq années mas je ne m’y étais pas rendue depuis un moment.
      Pour faire court, j’ai pris DIANE 35 comme toi pendant une dizaine d’années puis j’ai été sous Yaz (c’est la même merde).
      J’ai arrêté ma pilule la 1ère fois en mai 2013 : catastrophe! Kystes, pertes de cheveux, augmentation de la pilosité.
      J’ai comme vous toutes, cherché et testé un tas de solutions : achillée, HV ET HE, naturopathe, acupuncteur. Bref, au bout de deux et demi de galère, j’ai fini par abandonner et reprendre ma pilule. Ma peau et mon estime de soi seront marquées à vie !
      J’ai arrêté à nouveau en août 2016 car nous avons un projet bébé.
      L’acné est à nouveau là, mais de façon moins importante. J’ai suivi un traitement pour ma perte de cheveux, et je vois régulièrement un acupuncteur. Je ne prends plus de compléments et je traite localement à l’HE de lavande ou tee three mes boutons. Je ne met plus de crème hydratante, mais j’utilise de l’huile végétale de rose musquée. Et pour me démaquiller, j’utilise un démaquillant bio.
      Mais là, je fais à nouveau une crise, et franchement ras le bol !
      J’ai fait deux fausses couches, et je pense que ça n’aide pas mes hormones à se remettre en place.
      Est-ce que ton changement d’alimentation a vraiment eu un impact ?
      Peux-tu me dire quelle est la crème exacte que tu utilises pour hydrater ta peau ?
      Merci d’avance.
      Séverine

      • Bonjour Séverine,
        je me permets de t’envoyer un message même si tu t’adressais à Luna.
        J’ai moi aussi été sous Diane 35 de 16 à 31 ans. J’ai arrêté il y a 2 ans pour avoir un bébé. Cela a été aussi la catastrophe pour ma peau. Comme tu dis c’est très dur car onous n’en voit pas la fin. J’ai essayé nature pathétique avec changement d’alimentation, allergologue (au cas où), differentsunami compléments ou pilules « anti-inflammatoires » au curcuma etc
        Bref la seule chose qui ferait que c’était moins pire pdt mes crise c’était d’arrêter pratiquement les produits laitiers et encore… L’acné était toujours là bien-sûr. J’ai aussi essayé le sans gluten et j’avais + d’énergie c’est tout. Et puis je n’ai pas tenu longtemps…!
        Par contre je t’écris surtout pour te dire que ta routine de nettoyage/hydrotation est très importante!
        Et tu dis utiliser de l’huile végétale de rose musquée. C’est une très bonne huile (si elle est bio et 100%) à utiliser quand tu n’auras plus d’acné pour les cicatrices et tâches. Mais là si tu es en crise encore je te la déconseillé vivemene car elle est comédogène. Je m’en étais rendue compte car je l’ai utilisée aussi à un moment. Il vaut mieux que tu utimides l’huile de Jojoba. Une goutte dans ta crème hydratante. Celle ci n’est PAS comédogène.
        Autre chose: l’HE de Tea Tree ne convient pas à tout le monde etel est assez agressive pr le visage. Je ne la recommande pas non plus.
        Pour soigner un bouton mets plutôt le soir avantho de te coucher de la pâte SOS d’Uriage à base de Zinc. Tu verras cela fonctionne bien et n’agressen pas ta peau. (Pas de rougeurs)
        Si tu te maquilles assure-toi de prendre des poudres non comedogenes etc
        Je suis esthéticienne et je suis passée par de l’acné terrible aussi à l’arrêt de Diane. C’est vraiment hormonal et cela va passer. Après 3 ans maintenant c’est passé pour moi. J’en avais encore après l’accouchement et puis ça s’est arrangé petit à petit.
        Quand j’avais consulté unen dermatologue elle était prête à me metire sous roaccutane après les antibiotiques suite à l’accouchement.
        Je n’ai pris les antibiotiques qu’1 mois et j’ai tout jeté. Ça m’asséchant la peau et c’est le pire que tu puisses faire!
        Et tu vois je n’aurais jamais cru que cela passe tout seul.
        Donc courage et patience et n’hésites pas si tu as des questions.

      • bonjour
        vous avez de la chance. car moi depuis 2013 je m’en bats contre l acné après l arrêt de diane. j ai une alimentation très equilibré , je fais du sport. l acné est sur le visage , le
        décolleté , le dos , épaule. j ai 37 ans. la
        solution actuelle. je suis enceinte. L acné sur mon
        visage a disparu. Il reste encore le corps mais gerable.
        j ai tout fait. tout essayé.
        je vous embrasse à toutes.

      • Bonjour Elo,

        Je compati, vraiment.
        Est-ce que tu as vu avec ton médecin traitant pour une prise de sang ?
        Il y a 3 ans, mon médecin m’avait prescrit une prise de sang complète avec tout un check-up hormonal ?

      • Salut Elo! 🙂 Félicitations! J’espère qu’avec cette grossesse et suite à la naissance de ton bout de chou tu n’auras plus affaire a l’acné. Ma mère a vu disparaître les douleurs au moments de ses règles suite à l’accouchement de ses 2 enfants. Elle avait également des cycles irréguliers, et le fait d’avoir des enfants a tout remis en ordre. Je te souhaite plein de courage et une belle aventure au naturel!

      • Bonjour Chris,

        Merci pour tes conseils. Je suis aussi passée par la case antibio, cure de zinc, et ma dermato m’avait aussi proposé à plusieurs reprises le roacutane, que j’ai toujours refusé. J’avais aussi tenté l’huile de jojoba il y a deux ans comme démaquillant et comme « crème de jour », mais je n’avais pas franchement remarqué d’amélioration.
        Effectivement, la grossesse peut aider (chose que j’ai remarqué, mais très peu de temps pour moi malheureusement car dame nature en a voulu autrement).
        Je n’utilise que du maquillage acheté en parapharmacie et non comédogène.
        Je vais retenter une alimentation sans laitage mais dur dur.
        Effectivement, l’huile de tee tree peut être agressive, et l’huile de lavande aussi.
        Je vais tenter ta crème SOS d’Uriage. Tu ne l’appliques que sur le bouton, c’est ça ?

      • Oui c’est ça la pâte SOS d’Uriage tu ne l’appliques que sur le bouton. C’est pâteux comme texture. Et au moins ça n’irrite pas. C’est agréable je trouve et tu en mets très peu.
        Concernant les produits de parapharmacie il faut se méfier des gels nettoyants qui contiennent du « sodium lauryl sulfate » ou « laureth sulfate » qui est en fait un détergent très puissant que l’on trouve dans énormément de cosmétiques et qui est irritant pour les peaux sensibles. A éviter totalement.
        Alors un des seuls qui n’en contient pas est le gel lavant bio Natessance à la Camomille que j’ai découvert pour laver mon bébé. (Je cherchais une composition clean) Car tous les gels nettoyants vendus même en parapharmacie sont une catastrophe au niveau composition avec beaucoup de parfum par exemple même pour les bébés!!
        Bref personnellement je le recommande vivement car au final le début d’amélioration de ma peau correspond je pense au moment où j’ai arrêté d’utiliser des gels nettoyants avec du laureth sulfate entre autres… Ma peau est clairement devenue moins sensible, moins réactive.
        Mais chaque peau est différente. Il n’ y a pas de produit miracle. Mais quand la composition d’un produit est longue comme le bras il faut se méfier…
        Voilà pour mon avis.

      • Bonjour à toute,
        je suis toujours tous vos commentaires car j’ai arrêté la pilule depuis deux ans maintenant et suis au stérilet cuivre depuis 1 an.
        Je peux vous dire que ma cousine et moi ce fut le même problème, acné hormonale impossible à réguler même en essayant tout. Alors je suis passée à roaccutane (solution de dernier recours) depuis 7 mois et j’en suis ravie. j’ai eu de la chance car les effets secondaires ont été très faibles chez moi. J’ai encore un dernier mois de traitement mais je ne me soucie meme plus de me maquiller, j’ai une peau nette et c’est INCROYABLE moi qui me battait depuis si longtemps contre les boutons.
        Ma cousine qui a 30 ans, meme combat, elle m’a dit que roaccutane avait été la seule chose efficace, elle a meme refait une deuxième cure (plus faiblement dosée) plusieurs années la première. Alors je sais que ce traitement fait peur, mais je m’étais bien dit que si je sentais quelque chose de grave se passer j’arrêterais. J’ai été suivie par un super dermato, tout est très contrôlé et il faut bien sur être bien renseigné, car le moindre petit changement peut en effet être du au traitement. Pour ma part je n’ai rien trouvé de comparable et je recommande meme d’essayer pour certaines qui sont désespérées parce que rien de pire que de se voir défigurée tous les jours dans le miroir.

        Bonne journée à toutes et bon courage

      • Bonjour Aline,

        Je ne doute pas que ce traitement soit efficace. Mais il existe un pourcentage d’échec aussi. Ma dermato m’avait dit que le traitement ne fonctionnait pas dans 20 à 30% des cas. La preuve en est puisque ta cousine refait une deuxième cure.
        Même si tu n’as pas eu d’effets secondaires, crois-moi que ton foie a pris une énorme « claque ».
        D’autant plus que pour prendre roaccutane, il faut reprendre un contraceptif (obligatoire). Donc le problème peut être réglé par simple prise de pilule pour la plupart d’entre nous, car c’est bien lorsque nous l’arrêtons que l’acné revient. Sauf si on choisi le stérilet cuivre comme toi, à condition de le supporter.
        J’en ai fais l’expérience, malheureusement pour moi, le stérilet à provoquer une grossesse extra-utérine. Donc interdiction pour moi d’en remettre un…
        Je t’avoue que j’ai été tenté par ce traitement, car effectivement, se voir défigurée dans le miroir tous les jours, c’est très dur.
        Et malheureusement, il y a des cicatrices qui resteront à vie.
        Ce qui me rassure, c’est que nous sommes plusieurs à rencontrer ce problème, et pouvoir échanger avec vous toutes est un soulagement.
        Oui il faut du courage, de la persévérance, essayer de rester zen, et du temps. Je suis convaincue que notre corps peut réapprendre à fonctionner et à se réguler seul.
        Merci pour ton témoignage 🙂

      • Bonjour Séverine,

        Merci de ta réponse. En effet je suis persuadée que mon corps a pris une énorme claque avec ce traitement, je me sens d’ailleurs usée depuis quelques temps et ai hâte de l’arrêter. Mais je fais une prise de sang tous les mois et mon cholesterol n’a pas bougé, ni les taux relatifs à l’activité de mon foie. Je pense que j’ai eu de la chance car ce n’est pas le cas de la majorité des patients.
        Le dermato m’a prévenu que mon acné était hormonale et que bien sur je risquais d’avoir des boutons à nouveau, quand le problème est hormonal, la seule solution est de les réguler par prise d’hormones ou autre, et je refuse évidemment de reprendre la pilule. L’effet rebond de l’arrêt a tellement été catastrophique pour moi, et j’ai tellement tout essayé en deux ans que c’était la seule solution qui me restait. J’aurais surement des boutons à nouveau, mais jamais autant que ce que j’ai eu, et ça je peux le gérer.
        Bien évidemment il existe d’autres solutions et d’ailleurs je te remercie énormément pour ton blog qui m’a permis d’en découvrir beaucoup sur le fonctionnement de la pilule et des hormones.

        Bonne journée à toutes, continuez à témoignez vous en aiderez plus d’une !

      • Salut Aline, et merci pour tes commentaires. 🙂 Je me joins à Séverine pour réitérer les risques associés avec la prise de Roacutane. Tu as eu beaucoup de chance d’avoir eu des effets minimaux et je souhaite pour toi que cela continue. Chacune doit faire ce qui lui convient le mieux en connaissance de cause, et si tu estimes avoir fait le bon choix alors c’est la seule chose qui compte. Bien évidemment, étant pro-bio, pro-nature, etc., je ne peux pas conseiller aux femmes de se tourner vers ce genre de traitements lourds, mais j’ai la profonde conviction que la souffrance est une experience relative à chacune, et que si la douleur émotionnelle provoquée par l’acné est insupportable au plus haut degré alors il faut faire ce qu’il faut faire pour en venir à bout en accord avec tes propres principes et ta philosophie de vie. Je te souhaite plein de belles choses en espérant que c’est la dernière fois que tu sera obligee de passer par là.

      • Coucou Chris et merci pour ton commentaire (adressé à Séverine). 🙂 Je valide pour l’huile de jojoba. Elle imite les secretions naturelles de la peau et favorise la régularisation de notre production de sebum.
        Bise et à bientôt sur le blog!

      • Coucou Séverine, et bienvenue. 🙂 Je ne sais pas si ton commentaire s’adresse à Luna ou à moi. J’y réponds quand-même au cas où… Premièrement, je suis désolée du fond du coeur d’apprendre que tu as fait 2 fausses couches. Je connais cette douleur car j’en ai fait une il y a 4 ans et j’ai été tellement bouleversée émotionnellement que je n’ai plus voulu refaire un essai bébé (peut-être dans 6 mois – 1 an je tenterai ma chance de nouveau). Tu as complètement raison, il faut du temps après une fausse couche pour retrouver de la stabilité sur le plan hormonal. De mon côté j’ai souffert d’un melasma (masque de grossesse) au niveau de mon front qui a mis presque 2 ans à partir (il a fini par disparaitre naturellement sans que je n’y fasse quoi que ce soit).
        Pour en revenir à l’alimentation je dirais que oui, cela a eu un impact important sur l’équilibre hormonal. Réduire mon taux de sucre et consommer plus de protéines m’a aidé à venir à bout d’un spotting très long; je ‘tachais’ pendant 7-8 jours avant l’arrivée de mes règles – maintenant c’est 2-3 jours mais ça va ça vient en fonction du stress. Ne sous-estime pas le stress psychologique car il peut avoir un gros impact sur les troubles du cycle et la fertilité.

        De mon côté – je ne sais pas si cela peut t’aider, je l’espère – dès que je sens que je suis moins en forme je revois
        1) Mon sommeil – j’essaye de dormir entre 8-9h pour donner la chance à mon corps de se réparer
        2) Mon alimentation – souvent je me rends compte que j’ai un peu dévié et je vire le sucre, les graines raffinées; je bois beaucoup d’eau, et je fais le plein de legumes verts, de fruits, et de protéines telles que les poissons gras, les viandes bio, les oeufs de ferme, etc. Je suis anti-extrême, donc pour moi hors de question de faire des ‘régimes’ sans graisses, etc. Je me suis rendue compte il y a 2 ans que j’étais intolérante au blé (j’avais des troubles digestifs et en eliminant le blé mes troubles se sont résorbés) donc j’évite d’en consommer, mais autrement je mange de tout et j’essaye d’être le plus près de la nature que possible – ingredients frais et locaux, etc.
        3) Mon système lymphatique – la lymphe a besoin qu’on bouge pour circuler. N’étant pas une grande amie de la salle de sport, je préfère me faire des longues balades au bord de l’eau ou des randos le weekends avec mon mari (j’ai de la chance de vivre au bord de la mer, mais tu pourrais le faire en ville dans un parc ou à la campagne le soir après le travail ou alors les weekends en amoureux/en famille…). J’ai aussi un vélo d’appartement pour les jours de pluie et en ce moment je fais 20-30 minutes à fond les ballons 5-7 fois par semaine en fonction de mon emploi du temps et surtout si je n’ai pas eu le temps de marcher.

        Pour hydrater ma peau, je varie. J’aime beaucoup l’huile de jojoba, mais ici en Californie du sud on oscille entre les saisons sèches et les saisons humides, et je trouve que l’huile de jojoba me convient mieux au cours des saisons sèches. Pendant les saisons humides j’utilise la creme Vinosource « crème sorbet hydratante » pour peaux sensibles de Caudalie. C’était cadeau et j’en suis presque arrivée au bout… je ne sais pas trop si j’aime bien ou pas. La consistance est lisse, et elle sent bon. Elle fait son boulot de crème hydratante correctement. Je ne sais juste pas si Caudalie est la marque qu’il me faut… En règle général j’aime les produits naturels de chez naturels, et là pour le coup je ne sais pas si ce produit l’est réellement. En gros je te donne un avis 3 étoiles! 😂 La 1ère de nous 2 à trouver LE produit miracle le poste ici ok!

        Bonne chance pour tout et une grosse bise de soutien!

  7. Bonjour à toutes, bonjour Luna,
    C’est génial Luna que ta peau se soit remise!
    Ca fait un bail que je n’ai plus trainé sur ce forum, la dernière fois j’étais enceinte. La ca y est, le monstre est né il y a 5 mois. Presque pas d’acné pendant la grossesse, et pas non plus depuis l’accouchement. Je suis convaincue que les 2 ans que j’ai passé à arrêter progressivement la pilule puis à rééquilibrer mes hormones avant de tomber enceinte ont fait toute la différence.
    Tout ce que cette aventure m’a appris, c’est que souvent s’observer attentivement est la base pour savoir quel est le déséquilibre à adresser. Et que dans l’acné des femmes adultes, c’est quasi toujours un déséquilibre hormonal…
    Je souhaite beaucoup de courage à toutes celles qui entament le processus ou qui sont en plein dedans!
    Cécile

    • Merci pour ce feedback super encourageant, Cécile! ❤ Félicitations à toi pour cet heureux événement! Plein de belles choses à toi et à ton bout de chou!

  8. Bonjour Christelle,
    Je ne sais pas si ce blog est toujours actif mais j’ai seulement une question, combien de temps penses-tu qu’il faille reprendre la pilule avant de se sevrer ? Au vue des expériences que tu as pu lire quels sont tes retours ?
    J’avais dans l’idée de reprendre au moins 9 mois puis me sevrer.
    De plus, quels sont tes conseils pendant la période reprise ? (alimentation, compléments etc) et pour après ?
    Pour la peau que conseilles tu ? lors de ton arrêt de diane avec ta crise d’acné comment as tu gérer les cicatrices ?

    • Coucou Justine,

      Alors, oui, ce blog est toujours actif même si je ne poste pas aussi souvent que je le souhaiterais (je suis en plein boum dans un projet pour le raviver d’ailleurs). Je te prie d’excuser ma réponse tardive. J’étais en vacances et sans connexion. 😊
      Pour répondre à ta question, je dirais que cela dépend de chaque femme. Le but de la reprise est d’habituer ton corps de nouveau à la pilule afin de guérir une crise d’acné je me doute… dans ce cas il faudrait avoir repris la pilule assez de temps pour permettre a ton corps de retrouver une peau nette et un cycle régulier. Pour certaines cela se fait en 6 mois, pour d’autres un peu plus… 9 mois me semble tout à fait convenable. Ceci dit je ne suis aucunement médecin et je ne peux pas – par principe – recommander à qui que ce soit de prendre ou reprendre la pilule (ce serait ironique compte-tenu de ma position par rapport aux contraceptifs oraux!), donc si tu décides de reprendre la pilule il va de soi que tu le fais en toute connaissance de cause. Je mets également en garde – encore une fois par principe – contre les risque d’AVC, plus importants au cours de la 1ère année de prise ou reprise. Ceci étant, je t’envoie tout mon soutien quelque soit la décision que tu prendras, et je reste à ta disposition si tu as des questions/commentaires, etc.

      Pour la peau, je conseille d’en faire le minimum syndical, c’est à dire un lavage doux (à l’eau pure ou avec un savon bio non-décapant), une crème hydratante si vraiment tu en as besoin, et si tu peux éviter le fond de teint ce serait encore mieux. Perso, je passe 3-4 mois de l’année sans porter quoi que ce soit sur ma peau à part un tout petit peu de blush sur les joues, et quand j’ai vraiment besoin j’étale 2-3 gouttes d’huile de jojoba sur mon visage après avoir pris ma douche. Je ne me lave quasiment plus jamais le visage au savon, juste à l’eau dans la douche (j’utilise du savon après une journée de voyage par exemple ou après avoir nagé dans l’océan, autrement rien).
      Lors de mon arrêt Diane 35 j’ai eu quelques cicatrices mais je n’ai rien fait… il m’en reste une minuscule sur le côté du menton mais le reste a fini par disparaitre tout seul. Je suis hyper minimaliste au niveau de ma peau, et même après avoir développé un melasma suite à une fausse couche il y a 4 ans j’ai laissé l’hyper-pigmentation se résorber tout seul, et là il ne reste plus rien. Il y a 2 ans encore on voyait le ‘masque’ marron sur mon front dans les photos, et mes copines me conseillaient de me faire traiter au laser mais je suis têtue, et tout est rentré dans l’ordre doucement avec le temps.
      Je crois ardemment que le corps veut à tout prix la normalité et l’homéostasie, et il est doté d’un pouvoir fantastique pour se guérir.
      Je t’embrasse et je te souhaite plein de belles choses sur cette aventure au naturel!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s