Et si votre acné était causé par une candidose ?

gros bidon

« Candi-quoi ? » Vous entend-je marmonner. « Moi, j’ai de l’acné, et l’autre elle me parle de candidose, c’est quoi le rapport ? »

Bon alors, première mise en garde. Ne cherchez jamais le terme « candidose » dans « Google Images », parce que je viens de le faire pour pouvoir illustrer mon propos, et franchement j’ai bien failli rendre mon déjeuner.

C’est bon, vous êtes bien dégoûtés ? Et bien, je vais en rajouter une couche : vous aussi êtes porteur de la levure responsable de la candidose, le candida albicans.

Mais, euh, quoi qu’est-ce ?!!!

Vous connaissez la levure ? On en utilise pour faire gonfler le pain, ou pour fabriquer de la bière… certains d’entre vous connaissent sans doute la levure de bière en comprimés ou en flocons (à côté des barres « minceur » et autres horreurs de ce type dans la plupart des grandes surfaces). Et bien, notre organisme est le siège de plusieurs types de levures. En temps normal ils sont totalement inoffensifs et ils passent totalement inaperçus. Mais parfois un dérèglement vient chambouler l’équilibre de la flore – intestinale, vaginale, buccale, etc. et on se retrouve avec une candidose latente. Souvent, cette infection reste relativement indécelable, et on ne s’en rend compte que lorsqu’elle commence à se voir ou lorsque la douleur commence à se faire sentir. La levure généralement responsable des candidoses est, comme je le disais un peu plus haut, le candida albicans. C’est un tout petit champignon qui se propage très vite s’il n’est pas contrebalancé par d’autres bactéries résidant dans l’organisme.

Lorsqu’il devient incontrôlable, le candida albicans provoque des petites tâches blanchâtres et des rougeurs sur les parties infectées. On donne à cette affectation des noms tantôt sympas – « muguet » pour les petites tâches dans la bouche des nourrissons – en anglais on dit « thrush » (rossignol) – tantôt moins sympas – « mycose », « champignon », « infection fongique » pour parler des urétrites, vulvites, vaginites qu’elle provoque. Il paraît que 70-80% de la population mondiale souffrirait, à un moment donné de leur vie, d’une infection fongique, c’est dire à quel point ce problème est fréquent.

muguet

« Quel est le rapport entre la candidose et l’acné ? »

Pour comprendre le rapport entre la candidose et la poussée d’acné, il faut savoir que l’acné est une manière pour le corps d’essayer d’éliminer les toxines. En fait, l’acné est, en quelque sorte, un appel au secours. C’est ainsi que le corps fait savoir qu’il y a un souci. Peut-être que les organes responsables de l’élimination des toxines sont fainéants, ou saturés, ou alors ils peinent à fonctionner tant la quantité de toxines dans l’organisme est importante. Si on croit que le corps est un ensemble, un « tout », et non pas une machine – comme voudrait nous faire croire la médecine occidentale – alors il faut comprendre que chaque organe, chaque membre du corps fonctionne en corrélation avec le reste de l’organisme, de telle sorte à ce que, si un problème survient d’un côté, il n’affecte pas seulement l’organe concerné, mais il se répercute sur le reste de l’organisme.

Le candida albicans peut être à l’origine d’une poussée d’acné pour plusieurs raisons. Tout d’abord, le déséquilibre de la flore intestinale rend l’absorption des nutriments essentiels difficile et crée des sensibilités alimentaires. Si le tract digestif est couvert de candida, comment peut-il acheminer les aliments correctement ? Les aliments restent donc trop longtemps dans les intestins, et leur fermentation libère des toxines, qui, ne pouvant pas être éliminés par le foie – soit parce que cet organe est trop fainéant, soit parce que la quantité de toxines est trop importante – sont reconduits vers l’épiderme, et bonjour les dégâts ! Les candidoses sont fréquentes chez les sujets dont le système immunitaire est faible. De fait, la personne est plus sujette à l’inflammation chronique, dont les poussées d’acné (inflammation de l’épiderme).

« Mais alors comment se retrouve-t-on avec une candidose? »

antibiotiqueL’organisme humain contient une pléthore de bactéries. Chez un sujet sain, ces bactéries interagissent afin d’aider l’organisme à fonctionner correctement. Lorsqu’un « agresseur » tel que le candida albicans s’emballe un peu et se met à « attaquer » la paroi intestinale, des bactéries arrivent en renfort pour « maîtriser » le débordement. Je vulgarise le processus, mais c’est pour vous expliquer que l’équilibre de la flore dépend de diverses souches de bactéries et de l’interaction entre ces dernières. Chez un sujet sain, donc, le candida albicans ne pourrait pas se multiplier de façon incontrôlable car il serait rapidement maîtrisé par la flore intestinale. Les problèmes surviennent lorsqu’il n’y a pas assez de « bonnes bactéries » dans l’intestin pour contrer une infestation de candida.

Malheureusement, aujourd’hui, la plupart des aliments que nous trouvons en grande surface sont traités avec des agents conservateurs qui détruisent toutes les bactéries bénéfiques à notre flore. Le lait est stérilisé de manière à pouvoir éviter les listérioses et les salmonelloses, mais en tuant les bactéries qui seraient éventuellement responsables des empoisonnements, les « bonnes bactéries » sont également supprimées. Nous nous retrouvons donc avec un produit certes moins susceptible de nous rendre malade, mais finalement moins riche sur le plan nutritionnel. Les légumes en conserve sont également stérilisés de manière à pouvoir les garder en rayon plus longtemps, sauf que, une fois dans l’assiette, ces aliments sont totalement dénués de nutriments et de « bonnes bactéries ». Autrefois, pour conserver les légumes, on les faisait fermenter (vous connaissez la choucroute ? Et bien la choucroute n’est autre que du chou lacto-fermenté). Les légumes fermentés contenaient plein de « bonnes bactéries » qui permettaient de maintenir l’équilibre de la flore. On les mangeait crus pour pouvoir en tirer un maximum de bénéfices. Aujourd’hui la société a tellement peur des aliments vivants – le yaourt doit être stérilisé, le lait doit être pasteurisé, les légumes doivent être bouillis et re-bouillis au cas où ils ne contiendraient quelque chose de nocif. Sauf qu’à force de tout stériliser, on finit avec une flore intestinale dépeuplée. Et si on rajoute à cela une série ou deux d’antibiotiques, on peut être certain que notre flore intestinale ressemble à la surface de Mars, car les antibiotiques opèrent en tuant TOUTES les bactéries, les bonnes comme les mauvaises. Le candida intervient pour essayer d’aider le corps après que la flore ait été détruite, mais sans aucune bactérie pour la contrer, il devient rapidement ingérable.

Il y a 8 ans, j’ai souffert de cystites à répétition, et pour me soigner on m’a prescrit plusieurs séries d’antibiotiques. Mon système immunitaire ne devait pas être au top à l’époque, et la bactérie responsable de mes cystites ne cédait pas. Après 1 mois et demi d’antibiotiques, mon médecin a fini par trouver un antibiotique efficace, et les cystites sont parties (à mon grand soulagement !). Sauf qu’à la place des cystites je me suis retrouvée avec des mycoses vaginales à répétition. Sympa ! Mais logique ! À force d’endurer des traitements antibiotiques, ma flore intestinale et vaginale était totalement dépeuplée et le candida albicans pouvait y proliférer ! À la base, le candida albicans est utile à l’organisme. Il est censé l’aider à se détoxiquer des métaux lourds et à « donner un coup de pousse » à la flore intestinale lorsqu’elle est fortement dépeuplée. Mais voilà, à la base, le candida albicans ne devrait pas intervenir car cette flore devrait déjà être riche et saine !

Hélas, les antibiotiques, la stérilisation massive des aliments, la peur de manger des légumes et autres aliments fermentés, l’utilisation massive de la pilule contraceptive (ah oui, j’oubliais : la pilule dépeuple la flore intestinale et vaginale, et il n’est pas rare que les femmes sous pilules souffrent de mycoses chroniques).

Plus triste encore, lorsqu’un bébé naît, il débute dans la vie avec la flore intestinale de sa maman. Ce n’est que plus tard qu’il développe sa propre flore et ses propres défenses immunitaires, alors, naître avec un « muguet du nourrisson » est loin d’être un trouble mineur, car ce muguet traduit un vrai dérèglement et un manque de système immunitaire solide pour ce tout petit être. Si par dessus le marché on traite les maladies qu’il attrape en raison de son système immunitaire fragile avec des antibiotiques, cela devient un cercle vicieux qui se traduit par des maladies coup sur coup et des visites tous les quatre matins chez le pédiatre.

« Comment savoir si on est atteint de candidose? »

sucre

Les symptômes peuvent varier selon les personnes, mais voici une liste non-exhaustive de symptômes pouvant être liés à un excès de candida albicans dans l’organisme :

  • Envie de sucré – Les personnes atteintes de candidose sont accros au sucre, et pour cause : le sucre est au candida albicans ce que l’essence est à la voiture. Les candidoses se nourrissent de sucre, même de fructose. Si vous avez des envies incontrôlables d’aliments sucrés, vous souffrez peut-être de candidose.
  • Envie d’aliments fermentés – fromages, pain, vinaigre, alcool, cornichons, etc. Le candida est une levure. Il a besoin de levure pour proliférer.
  • Mycoses – des ongles, pieds, mycoses vaginales, mycoses à répétition, etc.
  • Envie de se gratter – La candidose pique !
  • Problèmes de peau – acné, psoriasis, eczéma, dermatomycose, etc.
  • Ballonnements/Douleurs abdominales – La candidose fait mal au ventre, surtout après l’ingestion d’aliments sucrés ou de féculents. Les troubles du transit (constipation/diarrhée/coliques) peuvent être dus à une candidose.
  • La goutte au nez – Si vous avez des allergies respiratoires, le candida albicans peut les aggraver. Souvent, les gens souffrants de candidose ont la goutte au nez en permanence.
  • « Une impression de brouillard dans la tête » – La candidose provoque une sensation de fatigue, parfois extrême, ainsi qu’une impression d’être un peu saoul, ou un peu « ailleurs », cela provient des toxines dans le sang.
  • Infections chroniques des muqueuses – rhumes à répétition, otites, cystites, sinusites, etc.
  • Les mains froides et des sueurs nocturnes – La candidose rend les extrémités sensibles au froid. Paradoxalement, les personnes souffrant de candidose ont tendance à suer la nuit.
  • Problèmes de poids – difficultés à prendre ou à perdre du poids.

Un enfant atteint de candidose peut souffrir de troubles divers :

  • Troubles du sommeil – Si l’enfant peine à trouver le sommeil, ou à l’inverse, se réveille trop tard le matin, il se peut que cela soit lié à le présence de candida albicans dans son organisme.
  • Envie de sucré, de féculents – Si votre enfant ne veut rien manger d’autre que des pâtes, des pommes de terre, du riz, du pain, ou des gâteaux, peut-être souffre-t-il de candidose.
  • Infections à répétition – otites, sinusites, gastros, rhumes, bronchites, bref, les infections à répétition peuvent indiquer que son système immunitaire est faible, peut-être en raison d’une candidose.
  • Traitements antibiotiques – Si l’enfant a été traité avec des antibiotiques plus d’une fois au cours des premières années de sa vie, il y a de grandes chances que sa flore intestinale ait été détruite.
  • Problèmes de poids – difficultés à prendre ou à perdre du poids.
  • Agressivité 
  • Problèmes de concentration
  • Allergies, notamment au lait de vache

Il y en a d’autres, mais déjà, ces quelques symptômes peuvent vous indiquer un dérèglement.

« Peut-on s’en débarrasser, et si oui, comment ? »

happy

Tout d’abord, OUI, on peut se débarrasser d’une candidose. Ça ne se fait pas du jour au lendemain. Ça se fait en plusieurs étapes. Mais c’est largement possible, et oh combien libérateur !

Lorsque j’avais eu mes vaginites à répétition il y a quelques années, mon médecin m’avait prescrit des ovules anti-fongiques. Je les utilisais parce que franchement je n’en pouvais plus, mais au bout de 4-5 mycoses à répétition j’avais commencé à me demander si ce traitement était si efficace que cela. Un soir, alors que j’étais allongée sur le canapé chez ma maman, un ovule entre mes jambes, la tête en coton, ma mère (à fond dans les remèdes naturels) me file un bouquin qui parle du « régime anti-candida ». Hmm… intéressant. Ils parlent de régime sans-sucre, et je trouve ça hyper logique. Si le candida se nourrit de sucre, alors il faut le priver de carburant ! Je retiens bien les infos, mais je persiste à croire en mon médecin. D’ailleurs, je vais lui en parler, tiens ! Prochaine vaginite (fallait bien que cela arrive, j’étais abonnée à l’époque), je lui parle du livre de ma mère. Il sourit doucement, ma prochaine prescription « ovule » dans la main, et me regarde avec des airs de : « prends-le donc ton tic-tac si tu as l’impression que ça te fait du bien ». La queue entre les jambes (ou plutôt l’ovule), je repars avec le sentiment d’être la dernière des connes, mais je me dis: essayons, ça ne peut pas faire de mal ! Et ça a marché HYPER HYPER BIEN !

Le truc c’est que voilà, ça ne se fait pas du jour au lendemain. Quand la candidose prend le dessus dans un organisme, il faut y aller franco pour l’éliminer. Ça se fait en plusieurs étapes, et il faut être prêt(e) à ne pas céder aux envies de sucré pendant la phase détox.

Les ovules, les traitements anti-fongiques, etc. n’attaquent pas le mal à la racine. Ils tuent le champignon à l’endroit où l’infestation est la plus importante, mais si le terrain est favorable à la prolifération de ce champignon, crois-moi qu’il se fera une joie de revenir dès que le traitement sera terminé, peut-être ailleurs dans l’organisme.

Alors que faire ?

  • ETAPE 1 – ATTAQUER LE MAL À LA RACINE !

famine!

Le candida se nourrit de sucre. Alors, si vous voulez le tuer, il va falloir le priver de ce carburant. C’est la phase la plus décisive, car le candida va essayer de contre-attaquer. Plus vous allez le priver de sucre, plus il va crier famine. Les premiers jours voire les premières semaines sont les plus dures car quand on est accro on est accro ! Ceux qui ont déjà arrêté de fumer savent à quel point il est difficile d’entamer le sevrage, mais oh combien nécessaire !

Les aliments à proscrire (pendant la durée de la cure, pas à vie !) sont :

Les sucres rapides – sucre, bonbons, caramels, chocolat, confiture, miel, biscuits, gâteaux, nutella, dates, etc.

Les fruits – Les fruits contiennent du fructose, et même si pour un sujet sain il est conseillé d’en manger entre 3 et 5 par jour, pour un sujet ayant un terrain favorable aux candidoses, les fruits doivent être évités, au moins pendant la durée de la cure (remplacez-les par des légumes colorés crus !).

Les sucres lents raffinés – le pain blanc, le riz blanc, les pommes de terre, les pâtes blanches, etc. Les féculents raffinés sont certes moins « sucrés » que les bonbons, mais le candida albicans se sert des sucres rapides pour proliférer quand il n’a pas de ressources à bases de sucres rapides sous le coude.

Si possible, essayer d’éviter ou de limiter votre consommation d’aliments fermentés (à l’exception du yaourt et du kéfir, je vous expliquerai pourquoi dans un instant) – vinaigre, pain, fromage, etc. – car la fermentation nourrit également les candidoses.

Observez votre réaction. Si vous commencez à vous sentir épuisé(e), agacé(e), et que vos envies de sucré ne passent pas, vous pouvez être sûr(e) que vous souffrez de candidose. En fait, c’est souvent lorsqu’on coupe l’herbe sous les pieds à ce fameux candida que l’on commence à se rendre compte à quel point ce petit champignon dirigeait notre vie !

  • ETAPE 2 – GÉRER LA RÉACTION DÉTOX

detox

La réaction détox dépend du degré de « contamination » (si j’ose dire). C’est simple, plus on a de candida dans le corps, plus on souffre. Perso, les premiers jours après avoir entamé mon régime sans-sucre, j’étais crevée. Je bossais jusqu’à 20h, et quand je rentrais je m’effondrais. J’étais presque inquiète d’être aussi naze, car d’habitude je suis dynamique et pleine d’énergie. Pour moi, je dirais que la vraie détox a duré entre 1 et 2 semaines. Après cela j’ai très rapidement retrouvé ma forme habituelle, et même davantage. J’étais plus réactive, plus endurante, moins fatiguée… forcément !

La réaction détox est un peu inévitable pour plusieurs raisons :

1) On a fonctionné au sucre pendant longtemps – cafés sucrés, biscuits en guise d’en-cas, bonbons, chocolat (mon péché mignon !), toast le matin, pâtes le soir, bref, notre corps ne sait plus utiliser d’autres carburants que les sucres rapides ou raffinés. C’est une véritable rééducation qu’il entame avec ce régime sans sucre !

2) Quand le candida albicans meurt, il libère un paquet de toxines dans l’organisme. Déjà qu’il avait tendance à intoxiquer le corps quand il se propageait ! Là, les organes d’élimination fonctionnent à 300% pour essayer d’éliminer un maximum de toxines. Résultat, on n’a qu’une envie : dormir ! Le corps se renouvelle lorsqu’on dort, donc pas étonnant que c’est ce que notre organisme nous réclame quand on de la désintox !

3) Quand on a carburé au sucre/féculents pendant longtemps, on ne sait plus quoi manger, et on a faim tout le temps ! C’était un peu mon cas au début de la cure. À défaut d’avoir envie de sucre, je me tournais vers les tartines de pain grillé, vers les biscottes etc. sauf que, tut tut, ça aussi c’était interdit, alors j’avais faaaaaiiiiiim ! Peu à peu, j’ai commencé à trouver d’autres astuces : je me faisais des avocats en guise d’en-cas, des tomates à l’huile d’olive et au sel marin, des lamelles de céleri et des carottes au tahini, des noix de pécan… Au début, on croirait mourir d’ennui, mais faites-moi confiance, on devient inventif quand on est obligé de l’être ! Il fallait juste être organisée parce que moi je travaillais en même temps, et j’étais obligée d’apporter mes repas/en-cas sur mon lieu de travail pour ne pas céder à la tentation d’aller m’acheter une part de flan à la boulangerie du coin. C’est possible, ça demande juste un peu de réflexion et de préparation à l’avance. C’est un peu chiant et pas très spontané, je sais, mais on finit par s’y faire, et puis on sait que ce n’est pas pour toujours, seulement quelques semaines/mois (selon les personnes).

MISEZ TOUT SUR LES PROBIOTIQUES ! Vous connaissez le kéfir de lait, la choucroute fermentée, le yaourt maison, le kombucha ? Non ? Et bien qu’attendez-vous ! Tapez ces termes dans la barre de recherche Google, et procurez-vous ces aliments sans tarder !

Les aliments contenant des probiotiques sont des aliments vivants. Oui, ça fait peur, mais non, ça ne devrait pas ! En fait, toutes les petites bactéries bénéfiques dans ces aliments sont votre grâce salvatrice car ce sont elles qui vont re-peupler la flore intestinale et qui vont vous permettre de combattre la candidose !

À défaut de pouvoir tolérer la choucroute crue (ah oui, j’avais oublié de le mentionner : les probiotiques n’aiment pas être réchauffés, en fait, chauffés, ils meurent, alors la choucroute chaude avec des saucisses c’est non merci !) vous pouvez vous procurer des probiotiques en comprimés dans la plupart des pharmacies et dans les magasins « bios ».

Moi, je fais plusieurs cures de probiotiques par an (tous les 6 mois à peu près). Il est également conseillé de prendre des probiotiques lorsqu’on voyage dans des pays où l’hygiène est douteuse… mais cela fera l’objet d’un futur article ! 🙂

« Justement, combien de temps doit-on tenir sans sucre et sans féculents ? »

Honnêtement, il n’y a pas de remède miracle. Vous le sentirez. Sur le blog http://www.thelovevitamin.com (blog que j’adore !), Tracy organise des Candida Cleanse (ou « cures anti-candidose ») tous les mois depuis quelques temps, et ça a l’air de bien marcher. Les gens s’inscrivent pour 7 jours sans sucre, et parfois cela suffit à bien mettre un coup de pied dans les côtes du candida.

Ceci dit, personnellement, j’aurais tendance à encourager les gens à tenir bon sur plusieurs mois. Je pense qu’en « cure d’entretien » les 7 jours sans sucre tous les mois peuvent se montrer très efficaces, mais si vous avez des problèmes persistants tels que de l’acné hyper résistant à d’autres traitements, de l’inflammation chronique, etc. je conseillerais d’opter pour le régime à la dure, histoire d’en venir à bout. Moi, j’avais suivi ce régime pendant 3-4 mois, et c’était super. Au début, c’était franchement dur, mais une fois les symptômes de manque passés c’était du gâteau (euh, enfin sans le gâteau du coup !). J’ai, d’ailleurs, lu plein de témoignages sur le web de personnes ayant de l’acné qui ont pu éradiquer leur poussée d’acné en quelques jours voire une semaine en suivant ce régime, alors réfléchissez-y car peut-être que c’est là votre remède miracle !

Le prochain article parlera des aliments que l’on peut utiliser pour remplacer le sucre et les féculents rapides lorsqu’on suit un régime anti-candida !

Avez-vous trouvé cet article utile ? Laissez-moi un commentaire en dessous pour me raconter votre expérience !

N’oubliez pas de suivre ce blog pour être informé(e) par mail lorsqu’un nouvel article paraît

Publicités

52 réflexions sur “Et si votre acné était causé par une candidose ?

  1. Waou! Super article bravo. J’ai vécu EXACTEMENT la même chose: il y a 8-9 ans (jte jure!), cystites puis antibio puis candida à répétition puis ovules antifongiques puis y’en-a-marre –> remèdes naturels: régime anti-candida (www.healingnaturallybybee.com et aussi The Body Ecology Diet que je recommande). Aujourd’hui ça va grandement mieux, et merci à google car c’est pas le médecin ou le gynéco qui vont vous orienter vers l’approche nutritionelle :/

    (Attention tu as écrit au début que le candida est une bactérie, mais pas du tout, c’est une levure, une redoutable saleté de surcroit qui peut prendre 2 formes différentes dans le corps: « normale » et « pathogène » en mode mutant qui s’accroche aux parois cellulaires et donc très difficile à déloger)

    • Salut Vanessa !

      Merci pour ton commentaire, ainsi que pour la précision bactérie-levure (oups !). Je vais rectifier ça tout de suite pour ne pas que d’autres lecteurs soient induits en erreur ! 🙂

      En tout cas, je suis heureuse que tu aies pu en venir à bout. C’est vrai que c’est une vraie saleté ce truc, et c’est effectivement très dur à déloger une fois implanté dans l’organisme.
      Je ne connaissais pas le site « healingnaturallybybee.com », mais je vais y jeter un oeil. En revanche, yes, le régime BED est super populaire chez les anglophones (et j’ai cru comprendre qu’il était hyper efficace). Je n’ai pas l’impression que les Français connaissent… pourrais-tu nous en dire un peu plus… quel est le principe du régime, etc. ?

      Je ne sais pas toi, mais moi j’ai le sentiment que quand on a déjà souffert de candidose, on n’est jamais vraiment à l’abri d’une rechute, et qu’il faut faire assez attention à son alimentation par la suite pour ne pas qu’elle refasse surface. Qu’en penses-tu ?

      À bientôt !
      🙂

      • Hello! Alors concernant le Body Ecology Diet, j’ai acheté le livre et je le conseille car il y a un tas d’information cruciales et intéressantes. Par exemple, depuis que j’ai lu ce livre j’ai incorporé dans mon alimentation:
        – les algues marines: haricots de mer, nori, kombu, dulse, etc., récoltées en Bretagne en plus 🙂 C’est super bon avec du saumon par exemple, et c’est riche en minéraux et en iode, qui est indispensable à la santé de notre glande thyroide, crudiale pour nous les femmes (hormones)
        – les aliments probiotiques: plutôt que d’acheter des cachets de probiotiques hors de prix (lactibyane, etc.), pourquoi ne pas tout simplement manger des légumes fermentés (choucroute, etc.) et du kéfir (j’adore ça).
        – l’huile de coco: j’en consommais déjà (surtout pour ma peau et mes cheveux!) mais depuis j’en utilise pour mon alimentation en grande quantité car l’huile de coco contient de l’acide laurique et de l’acide caprylique qui sont de puissants antifongiques.
        En plus c’est juste BON.

        C’est vrai que je me considère toujours en sursis, comme tu dis « j’ai le sentiment que quand on a déjà souffert de candidose, on n’est jamais vraiment à l’abri d’une rechute ». C’est pour quoi quand je mange une pâtisserie (je maudis La pâtisserie des rêves qui a ouvert près de chez moi!), je sais qu’il y aura peut être des conséquences fâcheuses au niveau vaginal alors je redouble de prudence.

        voilà voilà.

      • Merci pour toutes ces infos, Vanessa!

        Je n’ai pas encore osé les algues, mais j’ai envie de commencer! Et moi aussi j’adore l’huile de noix de coco! Je m’en sers en cuisine, en guise de bain de bouche, et de soin capillaire (j’ai les cheveux secs et très bouclés, et je trouve que c’est ce qu’il y a de mieux pour ce type de cheveux). 🙂
        Je vais me renseigner davantage sur le BED parce que j’ai l’impression qu’ils ont très bien compris comment guérir (ou du moins bien améliorer) les terrains favorables à la candidose. Autrement il y a le régime GAPS (Gut and Psychology Diet), mais celui-là est beaucoup plus axé sur les protéines animales et les soupes à base d’os… c’est moins mon truc!

        À bientôt 🙂

  2. Merci beaucoup pour cet article. Je souffre de cystite à répétition et récemment certaines petites gènes mineures au niveau vaginale m’ont amener à songer que ces cystites étaient peut être d’origine fongique et pas ou pas uniquement bactérienne…et là avec ton article, tout se connecte : un ROG (reflux gastrooesophagien) chronique, un acné qui dure, un changement de pilule qui majore plein de pbm,…même mon nez qui coule tout le temps (sans être pris, juste de l’eau) et mon amour pour les cornichons et des capres, tout s’éclaire !!! MERCI !! Je vais explorer cette voie de ce pas. MERCI MERCI MERCI

    • Salut Marie,

      Merci pour ton commentaire. Effectivement, tu as l’air d’avoir pas mal de symptômes pouvant être liés à une candidose. En fait, le candida albicans affaiblit le système immunitaire, ce qui de son côté influe sur ta capacité à combattre les cystites. Je ne sais pas si tu es déjà suivie pour cela par un médecin, mais si jamais tu es sous antibiotiques pour traiter ta cystite je te conseille de contrebalancer les effets destructeurs des antibios sur la flore intestinale en ajoutant plein d’aliments/compléments probiotiques à tes plats. Si en parallèle tu réduis/élimines les aliments sucrés, à mon avis tu pourras en venir à bout de cette candidose (fortement suspectée) et de ces cystites. 🙂

      Je te souhaite PLEIN de courage ! Tiens-moi au courant !
      Christelle

      • Bonjour Christelle,
        Oui je suis suivi pour ces cystites ce qui veut dire que je me shoote aux antibio…
        Je viens de démarrer une cure de « candinacée » que tu connais peut-être. Ce complément alimentaire rassemble plusieurs extrait de plantes à visée rééquilibrante, antifongique et antibactérienne ainsi que des probiotiques et des FOS. J’avais déjà décidé de réduire les produits laitiers pour d’autres raisons, alors je pense continuer dans cette voie tout en réduisant les sucres … Je ne pense pas me mettre à un régime strict qui ne me correspondrait pas mais simplement de tenir compte de ces connaissances pour adapter un peu plus ma façon de manger.
        Bilan dans un mois à la fin de la boite de candinacée 😉
        Merci et bonne continuation
        marie

  3. Coucou les filles ! Quels sont les tests à faire pour savoir si on a la candidose ou non ? prise de sang ? Merci beaucoup 🙂

    • Coucou Virginie,

      Alors, il existe un test salivaire que tu peux faire, le matin à jeun. Prends un verre d’eau, et avant d’avoir déjeuné (il ne faut pas que tu te sois brossé les dents non plus), crache dans l’eau (je sais, ça a l’air crado, mais bon). Mets de côté ton verre d’eau contenant ta salive au moins 15 minutes. Au bout de ce temps, la salive d’une personne non-atteinte de candida doit flotter à la surface telle qu’elle flottait lorsque le crachat a été déposé dans le verre. Chez une personne atteinte de candida, il y aura des « fils » qui descendent du crachat vers le fond du verre (ce sont les colonies de levure qui forment ces bandes). Une autre indication de candida est la présence d’un « nuage » de salive au fond du verre.

      Voilà! 🙂 Je n’ai jamais effectué ce test personnellement, mais il paraît qu’il est efficace.

      • Et puis aussi s’il s’agit de gêne vaginale, il y a le prélèvement en laboratoire sur ordonnance de la gynéco. Les 2 sont liés (ce qui se passe dans nos intestins et ce qui se passe dans notre vagin)

  4. Bonjour à toutes!

    Merci Christelle pour ces précieuses informations. Pour tout avouer, je n’avais jamais entendu parler de candidose auparavant. D’ailleurs aux premiers abords de ma lecture, je me suis dis « je dois pas avoir ça »…

    Mais c’est en lisant les symptômes que j’ai douté. Particulièrement le symptôme de la goutte au nez!!! Je suis arrivée en Guyane il y a 4 mois (d’ailleurs tu es parti dans les DOM pour nommer ton site ACEROLA :)?) et je me mouche constamment! Je mettais ça sur le coup de la clim trop souvent abusé ici… J’ai également problèmes de diarrhées (désolé pour les détails), des mycoses vaginales (qui me démangent) et surtout mon acné qui me démangent!!!! J’ai très souvent envie de me gratter les joues alors que mes boutons me font mal.

    Je me questionne (car mes premiers soupçons cim, pilule ou autre sont tout aussi recevables) et j’ai fait ton test salivaire ce matin dans le verre d’eau. Et effectivement, j’ai vu une sorte de nuage au fond de mon verre relié par un filet avec la salive flottante (et oui j’aime bien les détails :)).
    Peux tu me dire ou as tu trouvé ce test? Il y a t-il d’autre moyen de contrôler la présence abusive de candida albicans?
    Bon je n’hésite pas et investi dans des probiotiques aujourd’hui même. Trouver de la choucroute cru ou du kefir me parait irréalisable en Guyane, donc je préfère prendre des compléments alimentaires. J’ai acheté sous les conseils de la pharmacienne BIOPROTUS 7000 des laboratoires CARRARE.
    Ils contiennent des probiotiques et des prébiotiques. Pour info, j’ai compris que les prébiotiques étaient la nourriture nécessaire au développement des probiotiques.

    La pharmacienne m’a indiqué que c’est des cures de 10 jours. Mais maintenant (comme souvent mes questions arrivent un peu à retardement grrrrr) comment puis-je renouveler ces cures? Tous les mois, tous les trimestres, tous les 10 ans?

    Par contre, j’ai bien compris que le régime anti sucre pouvait être très efficace mais cela me semble très difficile. Je travaille sur un chantier et c’est assez dur. En plus, le choix des repas midi n’est pas diversifié: sandwich ou sandwich (a la rigueur il faut amener sa gamelle). Je cuisine bcp de fruit et légumes (et même du poisson chose que je ne faisais pas avant) le soir et le week end. Mais le midi ca me parait vraiment dur vu mes conditions.

    J’espère que mes efforts le soir et le we me permettront de me motiver a préparer des gamelles mais pour l’instant je reste un peu septique (je suis un peu fainéante quand il s’agit de préparer à l’avance..)

    J’ai fait une hypothèse à propos de l’acné, de la candidose et de la pilule. J’ai arrêté la pilule (JASMINE) en février 2013 après 6 ans de prise. A ce moment la, j’étais en Outre Mer. Pendant 4 mois je n’ai pas eu de boutons et les 3 derniers mois j’ai eu des petits boutons avec de temps en temps 1 voir 2 vers la fin kystes. Souvent leur apparition venait après une exposition au soleil donc je ne m’alarme pas et en plus c’est largement supportable. En septembre, je retourne en Métropole et la c’est la catastrophe (pleins de gros boutons tous localisés sur les joues). Mais la encore je m’alarme peu car je me dis que c’est mon rythme de vie (ben oui je rentrais en Métropole voir les coupains: bière, mc do, kebab, etc…) et je me dis que je vais bien m’occuper de ca. Mais la ça fait 4 mois que je m’occupe et traite mon acné en externe (huile jojoba, rassoul, savont à froid,…) et interne (arrêt boissons sucrées dont bière, diversifier repas). Je ne fais pas forcement attention a ma quantité de sucre mais je fais attention à ma consommation de fruits,légumes et poissons (J’essaye au max d’acheter en local). Et je n’ai vu aucune différence.
    Est-il possible qu’après mon passage en Métropole, la candidose s’est développée suite à mon rythme de folie (au combien géniale mais aussi destructrice) et que je n’arrive pas à m’en débarrasser depuis car je ne m’attaque pas à la racine?

    J’espère que vous aurez des commentaires à cette longue tirade. Si vous pensez que je cherche à créer des liens farfelus, n’hésitez pas a me rappeler à l’ordre (car quand on a de l’acné on pointe tout du doigt!)

    Si certaines on fait l’expérience test + extermination, tenez moi au courant de votre avancée.

    Merci.

    • Salut Brune!

      Merci pour ton commentaire! T’inquiète pour les détails! C’est un peu le but du site – briser les tabous, héhé.
      En tout cas, OUI, je suis allée dans les DOM (Guadeloupe, Martinique)! En fait, je suis amoureuse de la Caraïbe, et j’aimerais un jour y retourner avec mon homme et mes chats (et peut-être mes gamins, d’ici-là) pour m’y installer. C’est un peu pour cela que j’ai appelé le site Acérola, en effet… ça, plus le côté vitaminé, ensoleillé, tout ça tout ça! 🙂
      Alors, oui, côté compléments alimentaires, j’ai cru comprendre que ce n’était pas simple de trouver autant de produits dans lesDOM qu’en Métropole (et en plus, en Métropole je suis souvent obligée d’en commander à l’étranger), mais je pense qu’en évitant le sucre de manière virulente (même couper les fruits de ton régime alimentaire pendant quelques mois si tu y arrives), tu y verras peut-être un changement…
      Je sais que le climat humide et chaud ne convient pas à toutes les types de peau. Moi, j’ai la peau sèche et les cheveux très bouclés, et perso ça me convient hyper bien, mais j’ai déjà entendu des copines me dire qu’elles détestaient leur peau sous les tropiques…

      Côté candidose, tu peux toujours demander un prélèvement vaginal pour en avoir le coeur net (ton doc pourra te le prescrire). Le test salivaire est recommandé par plusieurs blogs santé anglophones. C’est un peu la méthode artisanale! 🙂

      Les candidoses sont très vicieuses parce qu’elles se nourrissent de tous les aliments sucrés et fermentés que l’on ingère (et elles peuvent provoquer des troubles digestifs). Si tu peux tuer le mal à la racine en évitant le vinaigre, le fromage, le pain, les sucres sous toutes leurs formes (fruits, miel, alcool), je pense que tu verras une amélioration avec le temps. Je sais que c’est hyper frustrant de ne manger que du poisson, du riz, et des légumes, mais je pense que ces changements plus les probiotiques devraient faire effet. Il ne s’agit pas d’un régime à tenir, mais juste d’une cure temporaire de quelques mois (parfois 1-2 semaines suffisent pour voir une amélioration).

      Sinon, je sais que ce n’est pas simple d’arrêter le maquillage quand on a de l’acné, mais l’air humide dans les DOM a tendance à favoriser les comédons, et si tu utilises du fond de teint ça peut aggraver les choses… si tu peux reposer ta peau, ça peut aider.

      Ne t’en fais pas pour le commentaire long. C’est fait pour ça! N’hésite pas à re-passer par là pour donner des news, et si tu veux recevoir les nouveaux articles par mail, tu peux suivre le blog en cliquant sur le lien en bas de page.

      Bise, et courage!

  5. Bonjour,
    de mon côté on avait collé l’étiquette fibromyalgie sur mes maux, mais je commence à me demander sérieusement si ce diagnostic n’est pas le sous-titre de candidose chez moi 😦 Par contre je n’ai pas trouvé l’article qui décrit précisément les aliments à éviter? ça m’intéresse vraiment!!! merci d’avance, DEL

  6. Bonjour je sais pas si cette discussion est encore d’actualité , je viens de tomber dessus en recherchant une fois de plus ce qui pourrait etre la cause de mon acné .. En vain , comme beaucoup d’entre nous je suppose
    Je suis curieuse a present , peut etre que mon acné vieux de 5 ans pourrait venir de la candidose
    Je m’explique ,
    J’ai suivi enormement de traitement (le plus souvent naturel , Roaccuane me fait tres peur haha) , mais voila j’ai essayé l’homéopathie , pillule contraceptive , huiles essentielles , aromatherapie , quelques antibiotiques lors de mes premieres visites chez le dermatho , j’ai meme dépenser une bonne centaine d’euros pour du magnetisme
    Oui j’etais desespérée , je le suis toujours
    Mon acné n’a rien de choquant , je suis honnete , je ne suis ni defigurée ni recouverte d’une acné severe , pourtant ca ne s’en vas pas quoi que je fasse
    J’ai toujours supposé que mon probleme venait de l’interieur , la peau reflete l’etat de notre corps et notre bien etre je pense
    Je fume beaucoup et j’ai reduit il y a peu de temps dans l’espoir d’arreter , de plus j’ai fait un test d’intolerance alimentaire et j’ai remarqué que plusieurs petites intolerances comme les oeufs , le gluten , le lait ect .. pouvait creer mes reactions répétées .. Mon acné me derange oui , non pas car il est attroce mais car il me suit depuis trop de temps , c’est comme si en ne mangeant que de la salade je ne perdais pas un gramme , frustrant non ?
    Je le vois comme une bataille , je veux avoir confiance en moi , et accepter enfin !! les compliments que je recois de mon copain , de mes amies ou de ma famille sans penser qu’ils me mentent ou essayent de me rassurer quant a l’etat de ma peau
    Et puis je tombe sur ce site , sur cette conversation , et je pense avoir quelques symptomes :
    Extremité froides
    Acné
    Ballonnement a repetition
    Envie de sucré (tout le temps)
    Irritabilité
    Tendance a la depression
    Regles irregulieres (elles font n’importe quoi)
    Douleur avant et pendant les regles !
    Quelques mycoses vaginales

    Bref je sais pas si mes symptomes sont suffisants pour me dire atteinte du candida , mais au fond de moi je l’espere , ca pourrait me permettre d’obtenir ces fameuses reponses concernant mon acné !!!

    J’ai arreté le gluten depuis 3 semaines ainsi que le lait , les oeufs , aliments industriels et chocolat
    et depuis 3 jours (apres avoir vu cette discussion sur ce site et fait mes propres recherches ) j’ai arreté le sucre , quand je dis le sucre je parles des dattes seches , et de la tonne de fruits que je mange chaque jour

    Les fruits et le fructose peuvent ils etre une solution et un motif suffisant pour me creer cette acné ?
    Arreter de fumer pourrait il aider ?
    En combien de temps puis je esperer constater des resultats ???
    Je suis de nature impatiente , meme si je me soigne !
    Si l’une ou l’un d’entre vous a des temoignages ou des avis , je suis toute a vous !!!

    Merci d’avance !!!!

    • Bonjour Puccijo,

      Je viens tout juste de tomber sur l’article que je trouve d’ailleurs très interessant, (merci à petiteceriz 😉 ). Je souffre moi aussi d’acné non sévère mais constante depuis maintenant 5 ans, et rien n’y fait. J’ai exactement les mêmes symptomes que toi et étant aussi sous régime sans gluten depuis un mois maintenant, je voulais savoir quels résultats as-tu obtenu après l’arrêt de sucre ? Cela m’intéresserais beaucoup d’avoir un retour de ta part d’autant que depuis ton commentaire, deux mois se sont écoulés et peut etre as tu obtenu des résultats très positifs ? 🙂
      En te remerciant,

      • Bonsoir ophmarie !

        Je comprends ce que tu dois ressentir , beaucoup de gens parfois sous estime le pouvoir de l’acné sur le moral !
        Alors oui depuis deux mois j’ai COMPLETEMENT arrété le gluten et le lactose sous toutes ses formes ! J’étais aussi une grande amatrice de chocolat et sucreries alors oui j’ai tout supprimé mais je continue quand meme a consommer des fruits , j’évite les bananes car elles me semblent trop sucrées mais je ne peux pas me priver de pommes ou d’oranges , ma peau devient terne et mon energie s’affaiblie !

        Je n’ai rien remarqué de sensationnel si je dois etre honnete ! La ou je vois la difference ce n’est que depuis 1 mois car oui j’ai arrété de fumer ! Youhouuuu apres plus de 5 ans sous tabac , et autres substances je me suis libérée de ca , de l’alcool aussi car l’année derniere j’ai bossé dans le milieu de la nuit , en boite alors c’etait dur de ne pas boire , de ne pas fumer , ma peau etait vraiment minable a ce moment la !

        J’ai décidé d’arreter de fumer , les premieres semaines ont été dures mais pas tant que ca , peut etre car grace a ma motivation (la peau de bébé) qui me pousse a continuer « no matter what » et je dois dire qu’apres un mois et une semaine je vois la difference VRAIMENT
        Ma grand mere m’a aussi dirigée vers une idée : selon la medecine chinoise chaque acné pourrai reveler le disfonctionnement d’un organe .
        Je me suis renseignée et j’ai finis par « conclure » et « noter » que l’acné se situant sur les joues et specialement les pommettes pouvait provenir d’un disfonctionnement des poumons (tabac, asthme , allergie , pollution)
        Il s’avere que ma peau va mieux , j’ai encore du mal a y croire , je me leve chaque matin avec l’apprehension d’avoir trop esperé mais pour le moment ca va , je me sens bien mieux

        Je ne sais pas si tu fumes , ou si tu consommes pas mal d’alcool mais je pense qu’en ce qui me concerne le vrai coupable etait mon paquet de Malbo
        Apres je suis certaine que l’arret du gluten et du lactose ainsi que des sucres industriels aide beaucoup ! Mais je pense que tu peux quand meme continuer a manger des fruits
        J’ai moins mal aux dos depuis que j’ai arrété de fumer , mes ballonnements ont disparus depuis l’arret du gluten et du lactose (j’ai attendu quelques semaines pour ressentir les effets) , mes extremités sont toujours froides par contre et l’irritabilité hum … Sachant que je viens d’arreter de fumer ca reste encore un sujet delicat
        Je te raconte un peu ma vie , mais j’espere avoir repondu a ta demande de renseignements
        J’espere que tu te débarasseras de cette m**de , je sais a quel point ca peut etre difficile a vivre !
        Ce qui est sur en revanche c’est que les cremes et autres traitements n’ont pas lieu d’etre si l’hygiene de vie ne suit pas !

        Amicalement

      • Bonsoir Puccijo,

        Je te remercie pour ta réponse, très complète certes, mais justement qui me rend compte que j’ai exactement le même soucis que toi. En effet, je fume beaucoup, j’ai beaucoup diminué depuis le mois de décembre, mais bon tant qu’on a pas totalement arrêté, il y a encore de la toxine qui s’incruste dans le corps…
        Moi aussi j’ai de l’acné localisée sur les joues (enfin une seule précisément, (allé on est lancé dans la confidence lol sur ma gauche). Je ne connaissais pas la médecine chinoise dont tu me parles, mais au point où j’en suis autant arrêter la clope pour voir si c’est bel et bien le problème. J’ai aussi mal au dos donc peut etre viens tu de trouver la cause de mon problème ^^.
        Quoiqu’il en soit, je vais essayer de supprimer les sucres, au moins voir pendant deux semaines, qui ne tente rien n’a rien comme on dit.

        Dans tous les cas, merci pour ta réponse et j’espère sincèrement qu’on en a bientôt fini avec cette, excuse moi du terme, sal*perie.

        Bonne continuation 🙂

      • Je pense sincerement que la cigarette peut etre ta solution a toi aussi , toutes les substances contenuent dans la clope bouchent tes pores de la peau , empechent l’evacuation correcte des toxines , tuent les vitamines que tu ingeres bref c’est un desastre ! Arreter le sucre je pense peut etre bien pour detoxifier ton organisme , mais sois indulgente avec toi meme parfois se priver trop durement peut creer un stress voir un état depressif pas forcement bon pour l’acné non plus !
        Essaie d’arreter la clope si tu peux , ca parait super difficile , mais en ayant fumé un paquet et demi par jour pendant 5 ans , je m’en suis plutot bien sortie , sans etre trop insuportable et sans prendre de poid non plus , le plus important c’est de s’occuper , de sortir , de voir des amis , de faire du « sport » ou une activité peu importe laquelle , ne pas se regarder trop dans le miroir , et surtout savoir que la peau va evacuer !!!! Au bout de la 3 eme semaine j’ai eu une violente poussée encore sur mes pomettes , j’etais a deux doigts de courir au tabac m’acheter des clopes , heureusement que mon copain m’en a empeché ! =)
        Tiens le coup et pense a tes poumons ! Si en plus le but de l’arret de la clope est important pour toi , si il peut t’aider a vaincre un gros complexe (c’était mon cas) alors ta motivation n’en sera que plus grande a mon avis !

        J’espere sincerement aussi qu’on en a bientot fini , la patience c’est parfois dur =)
        Bonne continuation a toi aussi ! =)

  7. Ping : « Au secours, je perds mes cheveux !  – Le Mystère de l’Alopécie féminine | «Acérola

  8. Bonsoir à toutes,
    Je viens de passer ma soirée à lire des articles sur la candidose et je pense que c’est ce dont je souffre. Je vous raconte un peu ma vie, si vous avez le courage de me lire jusqu’au bout (je sais que vous aimez les tartines ahah :)) –>

    J’ai de l’acné et la peau très grasse depuis que j’ai 11 ans (j’en ai 22), j’ai vu des tonnes de dermato et pris des tonnes de traitements : antibio (tétracycline) à 14 ans, roaccutane à 15 ans, puis de nouveau roaccutane à 16 ans pdt plus d’un an, puis de nouveau antibio à 19 ans, puis encore roaccutane à 21 ans… BREEEEF je me suis détraquée la santé, j’ai perdu mes cheveux à mort, j’ai été hyper déprimée pendant toute mon adolescence, et même si les trmts ont marché sur le moment, au final je me retrouve au même point avec une acné sur le visage, le décolleté et le dos. J’ai aussi pris la pilule pour ma peau et réguler mes règles pdt quelques années, puis arrêté puis repris… Enfin j’ai tout essayé quoi, et depuis ma dernière tentative thérapeutique, je me suis interdit de reprendre quoique ce soit même si je déprime, que je me sens moche, blablabla. Pour le moment, je suis aux huiles essentielles, à la pierre d’alun et au savon d’alep, et j’ai été voir un médecin nutritionniste sur conseil de mon homéopathe, mais je n’ai pas encore eu les résultats de la prise de sang hyper complète que j’ai faite il y a 2 semaines (j’ai tltmt hâte, c’est ma dernière cartouche, après je perds tout espoir…).

    Je suis diététicienne et je suis persuadée que ce que je mange à une influence directe sur ma peau, et je sais que qlque chose ne tourne pas rond chez moi (c’est pas normal après tout ce que j’ai déjà mis en place), même si ma famille ou mes amis me prennent parfois pour une folle quand je dis que je ne peux pas manger de crème glacée, de chocolat au lait, d’aliments frits ou de fromage (etc!) au risque d’avoir encore plus de boutons, d’avoir la peau encore plus grasse, d’avoir des bouffées de chaleur avec un flush au niveau du visage, des oreilles…

    J’ai également d’autres symptômes depuis des années comme la mauvaise haleine (malgré une hygiène buccale irréprochable), une langue chargée (aspect blanc), les extrémités froides, le RGO, des difficultés de concentration (je m’endors TOUT LE TEMPS en cours depuis que j’ai 14 ans, j’ai fait un test du sommeil mais RAS), des règles irrégulières voire absentes (là ça doit bien faire 5 mois), pas vrmt de libido, un mauvais moral, les pieds qui puent, des champignons aux ongles des pieds (j’en suis venue à bout trèèès difficilement), et une envie permanente de cornichons (ça me fait rire) 🙂 J’ai aussi pas mal de prob digestifs depuis que j’ai 11 ans (flatulences, ballonnements, crampes etc.) mais j’ai appris à me connaitre et à éviter les aliments qui ne me « réussissent » pas comme les produits laitiers, la bière, etc. Mon alimentation est aussi très riche en glucides (féculents, chocolat noir, laitages à base de soja, yaourts, fruits, légumes, jus de fruits). J’ai aussi été anorexique vers 15-16 ans jusque 19 ans avec une période de boulimie (j’ai lu que ça pouvait être lié).

    Enfin bref, si j’ai vraiment une candidose, ça fait plus de 11 ans que j’en souffre, pensez-vous que j’en ai pour des mois et des mois de trmt? J’ai lu je ne sais plus où que ça pouvait prendre un an? 😦 Je n’ai pas de copain pour le moment, mais je suppose que si le diagnostic se confirme, il vaut mieux que je n’en ai pas avant d’être guérie pour être sure de ne pas le contaminer et me recontaminer par après.. Non? Enfin, mon alimentation est assez réglementée (avec des craquages que je paie) pour m’éviter des probs de peau, des probs digestifs ou des probs d’haleine lié par ex du RGO, donc j’ai peur de devoir supprimer les féculents, les fruits, et le poulet car il ne me restera alors plus que les légumes, les alternatives aux produits laitiers à base de soja et le poisson…

    Je suis partie dans tous les sens, désolée 🙂 mais j’espère que certaines personnes se retrouveront dans mon parcours et pourront me rassurer, parce qu’en rédigeant tout ça, je me rends compte que ma vie est pourriiiiiie bordel!

    Merci d’avance!

    • Coucou Sacha,

      Merci pour ton commentaire (on se dit « tu » hein! 🙂 ). Je suis désolée d’apprendre que tu es passée par des temps difficiles côté santé. Sache qu’il y a de l’espoir, et qu’avec du temps, de la persévérance, et en tâtonnant pour trouver ce qui marche pour toi tu pourras en venir à bout de ton acné et des problèmes périphériques dont tu as pu souffrir.
      Par ailleurs, je pense que la santé physique et la santé mentale sont intimement liés, et que nous pouvons parfois passer à côté du bien être en négligeant notre ‘hygiène de vie spirituelle/émotionnelle’. Tu dis avoir souffert d’anorexie et de boulimie et tu dis avoir été déprimée une bonne partie de ton adolescence… je pense que tout cela peut avoir une incidence sur l’acné, car les hormones du stress peuvent être à l’origine d’autre détraquements hormonales.
      Pour la petite anecdote perso, je souffrais de spotting (phase lutéale courte en raison d’un manque de progestérone) pendant des mois, et je prenais tout un tas de compléments alimentaires, et je soignais à fond mon régime de vie… rien n’y faisais jusqu’à ce que je ne parte d’une relation qui me provoquait beaucoup de tracas. Et au bout de 2-3 mois j’avais retrouvé un cycle tout à fait normal sans prendre aucun complément alimentaire, et même, je dirais que je mangeais des choses plus décadentes au cours de cette période sans qu’il n’y ait la moindre incidence sur ma digestion.
      En fait, ce que j’essaye de dire c’est que peut-être que oui, les médicaments que tu as pris t’ont prédisposée à être plus sensible au candida albicans, mais peut-être que ce n’est pas la seule et unique cause des mal-êtres dont tu as souffert, et peut-être qu’un travail holistique (qui prend en compte tous les aspects de ta vie – physique, spirituelle, émotionnelle) pourrait t’être bénéfique, car j’ai le sentiment que tu fais déjà énormément de choses ur le plan diététique… Mon grand-père dit souvent qu’il vaut mieux manger un morceau de pain sec avec un coeur heureux qu’un festin avec un coeur lourd… Je ne peux en aucun cas me permettre de porter un quelconque jugement sur les efforts que tu fais sur le plan nutritionnel – c’est toi la diététicienne et non pas moi… mais je sais juste que parfois ce n’est pas ce que nous faisons qui compte mais la manière dont on les fait…
      Par ailleurs, je ne pense pas que le fait de souffrir des maux dont tu souffres doit être une raison de te couper de l’amour. Si la personne est la bonne, elle t’aimera et te soutiendra quoi qu’il arrive et quelque soit le problème auquel tu fais face. 🙂
      Je t’envoie une bise de courage! À bientôt sur le blog, j’espère.

    • Salut sacha, on dirait que c’est moi qui a écrit ce texte, je me reconnais totalement avec tout ce que tu as marqué, c’est dingue, tout ce que tu as vécu, je l’ai eu aussi et encore aujourd’hui, comment vont tes symptomes?

  9. Coucou Christelle,
    Merci pour ta réponse rapide 🙂
    Oui tu as raison, le plan émotionnel et affectif peut effectivement jouer un grand rôle dans mes problèmes. J’ai été voir plusieurs psy entre 14 et 21 ans qui m’ont bien aidées, on a démêlé pas mal de choses ensemble et même si ça a pris des années, ça m’a permis de me sentir bien mieux dans ma peau (mais il y a encore du travail ahah).
    J’ai aussi vu une diététicienne pendant ma période de TCA, je vois une homéopathe depuis 2 ans (mais elle vient de partir s’installer en Suisse, je suis triste, je l’aimais trop) et mtnt je vois une nutritionniste (mais je n’ai eu qu’un seul RDV donc pas encore de résultats).
    Et j’ai vu aussi un magnétiseur un peu voyant (je l’ai vu il y a des années et je l’ai revu 2 fois récemment) et j’en ai vu 2 autres qui sont kinés ostéopathes magnétiseurs etc (y a 2-3 ans). Le premier des trois m’a dit récemment qu’il sentait que mes problèmes allaient se résoudre cette année 2015 et que je pourrais enfin avoir une vie « comme tout le monde », il a fait aussi du magnétisme sur mon visage, dos, et cuir chevelu mais pas eu de changement depuis… Le deuxième m’a dit, que mon foie n’allait pas bien, et m’avait prescrit des gouttes naturelles et du magnésium, il m’avait dit aussi de retirer mon piercing au nombril car ça chamboulait les énergies, je ne l’ai pas fait qd il me l’a demandé mais je l’ai fait il y a 3 semaines (après une opération des amygdales et je ne l’ai jamais remis). Le troisième m’avait parlé de dérèglement des énergies au niveau de la thyroïde (ce qui pouvait expliquer ma fatigue, mes hormones etc.), il avait fait du magnétisme sur cette région et il m’avait prescrit de l’aloe vera à boire tous les matins et des fleurs de Bach.

    Après mes études de diet que j’ai terminées en juin 2014, j’ai commencé des études de stylisme (la spé en diet pédiatrique que je voulais faire ne se fait que 1 an en sur 2) car c’est mon deuxième domaine de prédilection 🙂 mais j’ai vite saturé et j’ai fini par arrêter avant Noel au risque de faire une dépression (le stress et le rythme intensif des cours + le stress du job d’étudiant dans l’horeca + mes autres problèmes = gros pétage de plombs) Après avoir arrêté les cours, j’ai continué à bosser au resto de manière plus intensive malgré une douleur à l’épaule (ça fait 7 mois que j’ai mal à l’épaule et après une échographie, j’apprends que c’est une tendinite) mais aujourd’hui j’ai dû arrêter toute activité trop intense. Donc pour le moment, je ne fais pas grand chose (on ne peut pas dire que je sois très stressée), je recherche du travail dans la diet mais en fait je ne me sens pas encore prête à travailler, j’aimerais régler mes problèmes avant de démarrer une nouvelle vie, je sens que ça me freine dans tout ce que je veux entreprendre car je me sens mal dans mon corps, dans ma peau.
    Enfin tout ça pour dire, que pour le moment, je suis dans une période de transition, j’ai un peu tout mis de côté (études, boulot, même qlques amis n’étaient pas « bons » pour moi) et j’essaye d’être à l’écoute de moi-même, et de prendre soin de moi à tous les niveaux… Enfin on verra, et merci pour ta réponse, ça me redonne espoir et je me dis que c’est pas forcément une fatalité 🙂

    • Hey Sacha,

      Merci pour ton commentaire. 🙂 Parfois, comme tu dis, il vaut mieux ‘reculer’ brièvement pour mieux prendre son envol. En tout cas je te souhaite plein de belles choses dans ton nouveau parcours. Tout n’est pas une fatalité, en effet, et d’ailleurs on a souvent beaucoup plus de ‘contrôle’ sur notre bien-être qu’on ne le pense en ayant une hygiène de vie saine – je crois que la philosophie d’un ‘esprit sain dans un corps sain’ est tout à fait à propos.
      Je t’envoie une bise et plein de courage pour la suite.

  10. merci pour ton sujet essentiel
    suite a une cystite (traiter aux antibiotique)
    j’ai eu soudainement une série de kystes sous la peau des 2 côtés du mentons
    ça remonte jusqu’en bas du nez…(écœurant)
    donc ces kystes (à l’intérieur de la peau) font des sortes de multiples points rouge/violet
    et au bout d’une semaine ils sortent à l’extérieur sous formes de boutons (types acné)
    ils sont très rouges enflammé,
    si on cherche a les asséchais ils laissent des cicatrices
    ils s’assèchent eux mêmes au bout de 15 jours, ils repartent (ils restent des tâches/imperfections)
    et ensuite ça recommence : kystes, boutons en continue
    depuis je les ai toujours (6 mois après ma cystite!)

    penses-tu que ça arrive souvent après/pendant une cystite ?

    • Coucou Laetitia, et bienvenue! 🙂 Pas étonnant cette histoire de kystes suite à une série d’antibiotiques. Les antibiotiques détruisent la flore intestinale, ce qui peut provoquer bien des dégâts au niveau digestif (inflammation, intolérances alimentaires, etc.). Je te conseillerais avant tout de te procurer un bon probiotique (en pharmacie, ou mieux encore dans le rayon frais de ton épicerie bio la plus proche). Ceci t’aidera à re-peupler la flore et ainsi lutter contre l’inflammation. Par ailleurs, j’augmenterais ma consommation de légumes à feuilles vertes – anti inflammatoires – et je boirais beaucoup d’eau. Je limiterais tous les sucres (car après une série d’antobios les levures telles que le candida albicans peuvent prendre le relai, et elles peuvent provoquer des crises d’acné. Elles se nourrissent de sucres/féculents)… Je t’envoie plein de soutien. N’hesite pas si jamais tu as d’autres questions…

  11.  » C’est simple, plus on a de candida dans le corps, plus on souffre. Perso, les premiers jours après avoir entamé mon régime sans-sucre, j’étais crevée. Je bossais jusqu’à 20h, et quand je rentrais je m’effondrais.

    …. T’étais en hypoglycémie oui….Et phase de cétose.

    « Pour moi, je dirais que la vraie détox a duré entre 1 et 2 semaines. Après cela j’ai très rapidement retrouvé ma forme habituelle, et même davantage. J’étais plus réactive, plus endurante, moins fatiguée… forcément ! »

    La phase de cétose s’arrête au bout de 1 à 2 semaines avec ce type de « régime » alors oui…normal de se sentir bien après. Et rien à voir avec le reste.

    • Bonjour, je suis tombée sur cette article parce que je souffre d’acné depuis plus de 10 ans et aujourd’hui en mettant de la crème vaginale anti-mycose je me suis demandé si mon acné ne pouvait pas avoir un rapport avec. Du coup maintenant j’en suis persuadé j’ai tout les symptômes que tu a décrit. Ça tombe bien ça fait une semaine que je fais un régime parce que le sucre c’est plus qu’une drogue c’est ma vie et en 2 mois je suis devenu obèse. Je vais suivre tes conseils, j’espère que ça va marcher parce que je n’en peux plus de voir mon corps se dégradé, je ne me reconnais plus dans un miroir. Merci

  12. Coucou.

    Je souffre d’acné depuis que j’ai 15-16 ans, depuis que je suis réglée en fait. J’ai pris la pilule de 17 à 23 ans, j’en ai eu plusieurs, non pas parce que je ne les supportais pas, mais plutôt parce que ma gynéco voulait éradiquer l’acné (donc je suis passée par Diane 35). Ça a marché jusqu’à ce que je l’arrête. J’ai maintenant 25 ans et c’est l’enfer, il ne se passe pas un seul jour sans que je ne me lève avec de nouveaux boutons, qui non seulement font mal, mais en plus grattent parfois. J’ai eu 6 mois d’antibiotiques pour traiter de l’acné persistante sur le visage, le cou, le décolleté et le dos, avec des kystes qui faisaient bien mal, de septembre 2015 dernier à mars dernier. À la fin j’avais moins de boutons mais je pense que mon système digestif en a pris un sacré coup. Je suis actuellement sous gélules de zinc mais je pense que ça ne sert à rien. J’ai fait deux fois un nettoyage du foie et de le vésicule biliaire, je compte faire un nettoyage du colon également.
    Je suis du genre à expérimenter. Là je suis sur une alimentation crue même si ça n’a rien à voir avec l’acné (à la base je suis végane, donc là je suis sur une diète raw vegan), mais dès qu’elle est finie, je compte essayer l’alimentation anti-candida.
    Cependant je me demande, si jamais ça fonctionne sur moi, est-ce que je dois continuer à manger sans sucres ? Parce qu’honnêtement, le chocolat (cru !) et les fruits, notamment les dattes, c’est la base de mon alimentation, je veux bien faire l’impasse quelques semaines, mais toute ma vie, je ne m’en sens pas capable. J’ai fait du stock de kombucha (j’en avais déjà bu mais je n’avais jamais pensé à l’effet probiotique), je vais essayer de trouver de la choucroute végane (je n’ai pas pu en manger depuis des années), et d’autres aliments lacto-fermentés. Donc voilà, je voulais surtout savoir si une fois l’équilibre de la flore commensale rétabli, je pouvais remanger à nouveau du sucre, toutefois en quantité limitée (et celui que je mange c’est soit du fructose, soit du sucre de coco, on peut difficilement faire plus naturel et moins raffiné).
    Je remercie par avance la personne qui me répondra !

  13. Bonjour,
    Merci pour votre article très complet, entre le test de la salive et les différents symptômes j’ai bien l’impression que je suis concernée ! je vais me lancer dans une cure sans sucre pour voir les effets…! À partir de quand avez vous vu un résultat quant à l’acné ? Merci!

  14. Merci pour cet article super interessant !
    Aurais-tu des recommandations de probiotiques ? car je suis un peu perdu parmis tout ce qu’il existe sur le marche.

    • Coucou Lyz, et désolée pour le retard. 🙂 Concernant les probiotiques, honnêtement je dirais qu’il faut un peu tâtonner. Notre flore intestinale varie largement d’une personne à une autre. Personnellement, ce que je chercherais c’est un produit réfrigéré (les probiotiques qui soi-disant peuvent être conservés à température ambiante je n’y crois pas trop). De toute façon, tu verras assez rapidement si le produit te convient – au bout d’une semaine-10 jours on a une petite idée de l’effet sur la digestion/la peau, etc. En ce moment je prends le Jarrow Formulas – Jarrowdophilus FOS, mais je ne suis aucunement loyale aux compagnies de compléments alimentaires, et j’ai longtemps pris Pearls probiotics… voiliou voiliou! Bon courage ma belle!

      • Bonjour Christelle, du coup si je comprends bien, tu continueras à faire des cures de probiotiques à vie ? J aimerai tellement guérir de cette foutue candidose facilement ! Je n arrive pas enlever tout ce qui est sucre et gluten ! C est donc la seul solution ? Je suis déjà fine, j’vais devenir toute maigre et frustrée de rien manger 😥

      • Hmm, intéressante question. Eh beh écoute, pour te répondre honnêtement je n’en sais trop rien au sujet des probiotiques. Ce n’est pas forcément ‘naturel’ de prendre des compléments alimentaires, mais si on regarde un peu notre façon de manger aujourd’hui on sait avec certitude en ce qui concerne les probiotiques qu’auparavant on avait tendance à les trouver très facilement dans les aliments de tous les jours – on fermentait nos légumes et nos produits laitiers car on n’avait pas de réfrigérateur, etc. Aujourd’hui on vit dans un monde plus ‘propre’ – on stérilise tout et notre flore intestinale en paye les conséquences. Du coup, puisque la plupart des gens ne mangent pas de légumes facto-fermentés, de kéfir, de yaourt au lait cru; puisqu’ils ont troqué les boissons légèrement fermentées telles que le cidre ou le kombucha contre l’eau du robinet traitée au chlore on a trouvé comme solution pratique de prendre des probiotiques en capsules pour re-peupler notre biome. Personnellement, j’essaye d’intégrer autant que faire se peut des aliments fermentés dans mon regime alimentaire (dans toutes mes salades je rajoute une cuillère de choucroute crue fermentée, et j’essaye de manger un petit bol de yaourt nature bio au miel par jour…).
        Pour ce qu’il en va du sucre et du gluten, je pense qu’il ne faut pas y aller d’un coup sec. Peu à peu – si tu peux – essaye de trouver des substituts naturels aux aliments qui te posent problème… peut-être que tu pourrais te faire un bol de riz brun avec de la sauce soja à la place du morceau de baguette… peut-être que tu pourrais remplacer le sucre par du miel ou du sirop d’érable. Je sais que ce n’est pas facile, et c’est sur que le processus de détox va plus vite quand on élimine tous les sucres et l’amidon, mais pour certain(e)s c’est trop hardcore de tout virer d’un coup, et si tu sens que c’est chaud de changer aussi dramatiquement tes habitudes alors petit à petit c’est déjà ça! 😉 Je t’envoie une bise de soutien, et plein de courage.

  15. Merci pour cette remarquable synthèse, meilleure que bien des ouvrages…
    Elle va désormais me servir de base pour informer mon entourage.
    C’est un sujet de santé publique. La candidose devrait faire partie du programme de SVT au lycée.

    • Coucou Julie, merci! 🙂 Je suis heureuse de compiler tout ce que j’ai appris (et ce que je continue d’apprendre)… si cela peut servir à aider quelqu’un alors c’est un pas en avant! Bise, et à bientôt!

  16. Bonjour, merci de partager ton expérience car ça me parle grandement! Ça fait 10 ans que je me bats contre mon acné. J ai fais 2 cures de roac et 2 ans et demi d androcure mais mon acné revient Tjr. Je pense avoir une candidose intestinale, voici mes symptômes dps des années : acné, nez qui coule constamment, pieds et mains froides, ballonement constipation, fatigue. Penses tu être guérie totalement? Où était située ton acné ? J espère que j aurais une réponse. Par avance merci 😊

    • Bonjour Nahila, et bienvenue! 🙂 Je suis désolée d’apprendre que tu as du passer par la case Roac + Androcur. Il se peut effectivement que l’aspect digestif soit un facteur dans l’apparition de ton acné. La seule façon de le savoir ce serait de tenter un régime anti-candida et d’observer les effets sur ta peau et ta digestion. Pour te répondre honnêtement, je ne pense pas être totalement guérie… je vais bien… ma peau va bien, etc., mais ma digestion est loin d’être parfaite – comme toi, j’ai tendance à la constipation, j’ai les mains et les pieds froids, etc. J’ai cette tendance depuis petite, mais la prise de pilule pendant plus de 10 ans n’a pas aidé ma flore intestinale je pense, et même si je peux manger des gâteaux/du chocolat sans pour autant en payer les conséquences côté acné/mycoses, je sens que je gravite vers les aliments sucrés et je me doute que c’est pour nourrir un déséquilibre au niveau de ma flore interne.
      Franchement, dans ton cas de figure j’ai envie de te dire de foncer… tu n’as rien à perdre à essayer de ‘nettoyer’ ton alimentation pendant 2-3 semaines histoire de voir ce que ça donne. Au pire, tu n’auras aucun résultat, au mieux tu auras trouvé une solution naturelle à ton acné. Seule mise en garde – avec le régime anti-candida on a la dalle! Il faut absolument prévoir des en-cas, des repas nutritifs, et du repos. La première semaine est la plus difficile car notre corps va vers ce qu’il connaît (un peu comme quand on arrête de fumer…), et il te fera comprendre par tous les moyens qu’il veut du sucre et des féculents! Par ailleurs, contenu du fait qu’il est affamée, le candida va produire plein de substances toxiques qui vont circuler dans ton organisme, et la plupart des gens qui suivent un regime anti-candida se disent hyper fatigués au début (perso, c’était le cas – j’allais au boulot, je terminais ma journée, et je n’avais qu’une envie: dormir!). Si tu tiens bon, une fois cette phase initiale passée tu devrais te sentir débordante d’énergie et rayonnante. Le tout est de bien choisir des aliments sains qui pourront te nourrir pleinement pendant que ton corps tente de se réguler; si tu manges de la viande et du poisson – choisir du bio/local, et je conseille les petits poissons tels que les sardines plutôt que les gros poissons car ils ont une teneur moins élevée en métaux lourds. Puis, c’est le moment de faire le plein de légumes, crus et cuits, et de jouer avec des assaisonnements goûteux! Tu peux y rajouter des graines et des noix si besoin, et ne te limite pas en matières grasses telles que l’huile d’olive, le beurre, etc. 🙂 Je te souhaite plein de courage, et tiens-nous au courant!

      • Ah merci pour tous ces conseils ! Ca me fait vraiment plaisir, car on est vraiment perdu tout seul,! Ok j’vais essayer de me lancer, et faire une cure d antifongique naturel ! Je Voudrais tellement ne plus avoir d acné et la goutte au nez en permanence! Je suis le traitement acne.org qui m as enlevé mon acné. J ai plus que 2 ou 3 boutons. Mais c un traitement local. Je sais que si j arrête de mettre la crème l acné revient…

      • Je t’en prie, Nahila. On est tous là pour se filer un coup de main en cas de besoin! 🙂 Je te souhaite plein de courage! Oui, les traitements tropicaux peuvent être efficaces, mais je suis une grande advocate des traitements de fond… Tiens-nous au courant de l’évolution des choses! Je t’envoie une bise! 🙂

  17. Hello Christelle,

    Je découvre ton article en faisant des recherches sur le régime candidose justement ;-). Ma naturopathe m’a conseillé ce régime et j’ai commencé il y a quelques jours. Je suis sur les rotules et affamée (pourtant je mange bien, des légumes, légumineuse, pain spécial que j’ai fait moi même au sarrazin et sans levure)! J’ai plein de questions pour toi du coup! Au bout de combien de temps cette sensation de faim permanente s’estompe t-elle? Est-ce que tu as continué à manger des fruits / sucres naturels pendant ta cure ou est-ce qu’au contraire tu as vraiment bani tous les sucres? Pendant combien de temps? Est-ce que tu as pris des compléments alimentaires en parallèle? Est-ce que tu as réussi à t’en débarrasser de cette foutue candidose? Comment gères tu ton alimentation depuis (est-ce que tu as repris la même alimentation qu’avant?)

    Un grand merci pour tes conseils 🙂
    A bientôt

    • Coucou Endopmette, grrr… comme je comprends. C’est chiant d’être constamment affamé. Chaque praticien fait un peu comme il le chante – ta naturopathe semble autoriser certains féculents là ou d’autres les interdisent totalement. Perso, à chaque fois que je veux me faire une cure anti-candida (ça me prend une fois toutes les 2-3 ans), je vire toutes les farines et je ne garde que les graines dans leur forme la plus authentique (riz brun, millet, etc.). Je ne sais pas trop pourquoi, mais les farines ont tendance à me ballonner plus que les graines originales, et ensuite j’ai le sentiment d’avoir faim ou de ne pas être rassasiée. Lors de ma dernière cure anti-candida il y a 2 ans j’avais remarqué que je m’en sortais super bien avec un cocktail de légumes crus et cuits hyper bien assaisonnés (je ne me privais absolument pas de graisses – huiles pressées à froid, beurre cru, crème fraîche, kéfir au lait entier, etc.) + protéine animale. C’est un peu fastidieux je sais, mais pour moi la seule façon de ne pas crever la dalle c’était de redoubler en graisses, en fruits oléagineux, et je mangeais du yaourt naturel. Je faisais en sorte de manger des protéines avec chaque repas sans quoi j’étais affamée. Le matin je me faisais une soupe au miso avec des légumes et un peu de riz brun, parfois je me forçais à manger un oeuf (moi + les oeufs le matin = pas trop ça, mais quand on n’a que ça! – et j’avoue que ça tient au corps!). Le midi, toujours une protéine animale + UN TAS de légumes assaisonnés! Ensuite, au lieu de me faire un petit dessert je mangeais une poignée de noix de cajou rôties (il y a un théorème selon laquelle les noix seraient porteurs de spores/moisissures, donc les rôtir légèrement permet de les assécher/tuer les moisissures… on y croit ou pas, bon, c’est un détail…). Ensuite, en milieu d’aprem, ou après le boulot je me faisais une tisane avec un bol de yaourt nature assaisonné à la cannelle. Une astuce énorme – les liquides ça remplit! – Je mangeais plein de soupes… parfois je les apportais au travail dans un thermos et je buvais ça à la place d’un thé/café en pause. Peu à peu tu vas trouver des façons de contourner tes envies de sucre et ta faim. Ton métabolisme va changer… on appelle ce processus cétose. Peu à peu il dépendra moins des glucides comme source de carburant, et il apprendra à fonctionner pleinement avec des graisses et des protéines.
      Pour te répondre tout à fait honnêtement, je ne pense pas être complètement guérie, et je sens que je vais devoir me faire des cures anti-candida de temps à autre peut-être indéfiniment… Je ne souffre plus de mycoses ou d’acné liés au candida, ça c’est du passé, et dans l’ensemble je mange très bien, mais pour ma part je me sens vraiment au mieux quand je limite ma consommation de sucres rapides. Hélas, je vis aussi en société, et on ne peut pas décliner tous les dîners/goûters entre amis ou en famille sous prétexte qu’on est ‘en cure détox’. Du coup, j’essaye d’équilibrer les choses… quand je cuisine, je prépare des aliments qui me vont bien, et quand je sors je fais les choix les plus sains que je puisse faire, et quand c’est l’anniversaire de quelqu’un, ou quand j’ai envie de me manger un bon dessert avec mon mari un dimanche aprem ou pour fêter un truc en particulier, et beh je ne me prive absolument pas, et je ne culpabilise jamais. Je pense retourner à un régime plus pauvre en sucres et en féculents après les fêtes de fin d’année, car entre Thanksgiving et Noël puis tous les anniversaires qui ont lieu fin décembre (y compris le mien) je n’ai aucunement envie de me restreindre. La seule chose que je ne mange plus du tout sous aucune circonstance c’est le blé car j’ai fini par trouver que le gluten me pourrissait la digestion, et du coup je me sens vraiment mieux sans… le reste, ça va ça vient. Je me dis surtout que le tout c’est de vivre équilibré… Je vis en Californie où les gens adorent se goinfrer puis se mettre à la diète en suivant des régimes on ne peut plus restrictifs, et j’avoue que quand je vois ça je me dis que l’équilibre à la française c’est vraiment la meilleure approche à la vie. Mais encore, ce n’est qu’une question de perspective. 🙂 En tout cas je te souhaite plein de courage pour ta détox. Si tu arrives à trouver une tisane au pau d’arco il parait que c’est fantastique contre le candida. Tiens-nous au courant!

  18. Attention il y a candidose et mycelium, la forme change donc si les candidoses sont des maladies en soient elles sont selon la forme aussi un symtôme, ne pas sous-estimer qu’elles dénoncent les problèmes immunitaires : tous et ne pas oublier de vérifier les allergies qui peuvent être plus pernicieuses que les candidas et la transformer en mycelium : les RIC notamment par exemple cœliaque, c’est intéressant de l’évincer avec un auto test et voir si une sérologie double du gluten est intéressante… car quand cela persiste ce genre d’allergie alimentaire sournoise sont à suspecter!
    Et les traitements antifongiques : il existe plusieurs spectres mal utilisés par les toubibs qui n’arrivent pas toujours malgré la sérologie anti candida (bilan anticorps donc sanguin) à savoir ni quel spectre ni quel voie (local (baume, collyre (les kératites mycosiques sont traitresses), oral, per os ou intra veineuse), ni combien de temps (c’est selon dissémination) l’utiliser bref taper à la source réelle… si elle est dans le sang oublier les traitements locaux autre que dakin et ou javel… et compter 21j de traitement, si trop de récidive il faut savoir que si la candida se pose sur les « végétations » dîte aldénoïdes (frottis nasale) et bien tant qu’un ORL n’est pas intervenu par exérèse dès arrêt des antibio elle fait sont retour même avec le bon spectre (le spectre endologique donc d’origine intestinale c’est le « fluconazole »), si on prend des pénicilins type amoxiciline et qu’une allergie, neutropénie ou une RIC est sous jacente alors la règle est de conjurer la candida de facto avec du fluconazole pour le traitement, par exemple pour les soins dentaires.
    Aucune précaution n’est inutile contre la candida et ce qu’elle peut cacher (comme une petite allergie bien nulle)

    • Merci pour toutes ces infos Maxence. Tout à fait d’accord; une candidose peut effectivement être le symptôme d’une dérèglement immunitaire. Je connais quelqu’un qui éternue continuellement, et cela s’intensifie après avoir consommé du blé ou des tomates. Bien qu’elle ait effectué une pléthore de tests pour déterminer si elle était allergique (dont les résultats ne démontraient rien), elle n’a jamais cherché à établir le lien entre ces symptômes gênants et une éventuelle candidose sous-jacente (ou un cas de coeliaque non-détecté à l’origine, justement, de la candidose). J’étudierai plus profondément le cas des mycelium… À bientôt sur le blog et merci encore 🙂

  19. Ps : mon médecin m’a renvoyée vers un labo pour commander un traitement, notamment, avec du citrate de gentiane, et de l’EPP ( extrait de pépin de pamplemousse). Le citrate de gentiane, si j’ai bien compris, c’est censé aider à réduire l’acidité de la flore intestinale, et du coup, éviter la prolifération du candida (et non candidat, comme j’ai écrit sur mon commentaire précédent ! 😉 )

  20. Bonjour
    Merci pour votre article sur le candida albican.
    Je connaissais déjà le régime sans sucre mais je n arrivais pas à l appliquer. Je ne mange pas de sucre rapide (bonbons et gâteaux…) mais je mange un Miam aux fruits le matin ce qui représente 2 ou 3 fruits et le fait d abandonner ce petit déjeuner m est compliqué. Je n arrive pas à me mettre aux légumes le matin… Si vous avez des recettes je suis preneuse…
    Thérèse

    • Bonjour Thérèse, et bienvenue (on se dit « tu » hein, c’est plus simple)! 😊Je comprends car moi-même je suis moins portée vers le salé dès le réveil. En ce moment, je mange du yaourt nature agrémenté de graines de tournesol/graines de courge/graines de lin. J’y rajoute à peine un peu de miel de temps en temps (sucré certes mais plus facilement absorbé par l’organisme en raison de sa composition moléculaire). On peut également verser quelques flocons d’avoine dans un bol avec un peu de lait ou de lait végétal non sucré… Mon mari est un fanatique des toasts à l’avocat le matin (il y rajoute un peu de sel et poivre et parfois un léger filer d’huile d’olive)… bon, moi je préfère ce goût-là un peu plus tard dans la journée mais si l’avocat est une saveur qui te plait sache qu’il constitue un excellent petit déjeuner car il est riche en vitamine E, en folate, en graisses monoinsaturées, etc. Si vraiment tu tiens à consommer des fruits les myrtilles ont un indexe glycémique faible… Une autre astuce consiste à consommer des lipides avec les aliments sucrés car ils ralentissent l’absorption du sucre, réduisant ainsi le risque de pic glycémique (bon, niveau candida albicans ce n’est pas idéal car un sucre est un sucre, mais c’est un pas dans la bonne direction). Bon courage! Tiens-moi au courant!

  21. Bonjour Christelle,

    Ton article date de 4 ans mais j’espère que tu me répondra !
    Je m’appelle Julia j’ai 24 ans et cela fait 1 an que j’ai une poussée d’acné inexpliquée… antibiotiques, zinc, crème n’ont rien fais… Sachant que je n’en ai jamais eu auparavant.
    En plus de ceci, des plaques d’ezcema me sont apparues il y a 3 mois de cela avec, en plus, de fortes migraines. J’ai très régulièrement des rhumes et en permanences le nez qui coule. Par ailleurs je suis une ancienne anorexique, depuis 5 mois je remange « normalement »… je me souviens avoir souvent pris des antibiotiques et également avoir souvent eu de petites mycoses vaginales.
    Je suis en permanence fatiguée et d’une tristesse profonde sans pouvoir l’expliquer…
    J’ai fais le test de la salive dans le verre d’eau (j’ai vu ça sur internet) et ma salive tombe au fond du verre (indiquant donc un taux de candidats albikan élevé).
    Comment se caractérisait ton acné ?
    Au bout de combien de temps après le régime alimentaire anti-candidose ta peau s’est-elle améliorée ?
    Puis-je faire un écart une fois par semaine dans ce régime ou cela annule-t-il tout le régime fait jusqu’à présent ?
    Je te remercie par avance de ta réponse 🙂

    • Salut Marie, et excuse moi d’avoir pris autant de temps à répondre (étant actuellement en voyage il m’est plus difficile de communiquer en en temps réel). Ton histoire me touche beaucoup car je me reconnais dans ton parcours. Je suis désolée d’apprendre que les souffrances physiques ont également affecté ta joie de vivre. Tu mérites vraiment de retrouver la forme et de te sentir heureuse de nouveau. Si jamais tu es intéressée je conseille vivement l’ouvrage de Natasha Campbell-McBride ‘Le Syndrome entéropsychologique’ car il établit un lien entre les déséquilibres de la flore intestinale et les troubles psychologiques… L’auteur – médecin et maman – a réussi à guérir l’autisme de son fils par le biais d’un régime spécial, et il s’avère que depuis ce régime a pu guérir de nombreuses autres personnes.

      Concernant l’efficacité du régime anti-candida, les avis semblent diverger. D’un côté il y a les puristes, qui pensent qu’un écart quel qu’il soit peut anéantir tous les effets bénéfiques du régime, et de l’autre côté il y a ceux qui pensent qu’un petit écart de temps en temps n’est pas grave. Personnellement, je pense que cela dépend de l’organisme de la personne concernée. Certaines personnes ont un système immunitaire plus fort que d’autres et elles parviennent à éliminer le candida plus rapidement que d’autres. Le but du régime étant de retrouver la santé pour ensuite pouvoir profiter de nouveau de tout, je ne peux donc pas trop encourager les écarts sinon à quoi bon suivre le régime… ceci dit, je hais les extrêmes en tous genre, alors, hein, on ne va surtout pas se culpabiliser pour la petite glace en terrasse avec les copines!

      Je t’envie une bise de soutien, et tiens-nous au courant de l’évolution des choses… 🙂

  22. Bonjour à tous,
    Est ce que qqn peut me dire en combien de temps on peut espérer faire partir l’acné par le régime candida scrupuluseuement suivi ? Et si au bout de 2 semaines il y a une rechute c’est normal ? Anormal ? J’ai toujours tendance à me dire « ça y est c’est la dernière poussée ! » Mais en fait non 😦
    Je n’en peux plus de cet acné adulte qui traine depuis des années 😢
    Merci pour ton super blog qui continue à faire parler de lui des années après la publi. Qu’en est t-il de ton acné aujourd’hui ? Gros bisous ❤

    • Coucou Pauline, et bienvenue. Je suis désolée pour la réponse tardive. J’étais en vacances sans connexion. 😊
      Alors, concernant le régime candida cela dépend de chaque individu et du degré d’affectation. Les crises détox qui peuvent effectivement se produire lorsque l’on élimine le sucre sont assez fréquentes. Le candida se nourrit du sucre, et quand on le prive de son alimentation il meurt, et en se faisant il libère un tas de toxines dans le corps. Le corps cherche à éliminer ces toxines à tout prix, et souvent, lorsque les voies ‘normales’ (reins-vessie/intestins-colon) sont saturés ou ne fonctionnent pas bien, les toxines passent par notre plus gros organe: la peau, provoquant de l’inflammation. L’eczema peut être une autre reaction provoquée par la détox. Durant cette phase initiale de detox qui peut durer plusieurs semaines on se sent souvent épuisé. Mais bon, cette phase n’est pas censée durer éternellement, et si au bout de plusieurs semaines tu n’en vois le bout tu peux peut-être songer à donner un coup de pousse à ton corps. Massage lymphatique, hydrothérapie du colon, lavements au café… voilà quelques pratiques qui peuvent favoriser l’expulsion de toxines dues au candida albicans. Si ces pratiques te semblent trop hardcores il reste les tisanes de bardane qui nettoient le foie…
      Je suis vraiment désolée de savoir que tu passes par cette crise, et je te prie de ne pas désespérer. Je sais que c’est très dur et que l’acné semble souvent sans cause apparente, mais il y a toujours une cause à l’inflammation, parfois plusieurs, et une fois qu’on les a identifiées la guérison peut commencer.
      Le stress est un facteur souvent oublié dans les cas d’acné persistants. Perso, ma peau va bien, mais je suis susceptible au stress, et c’est le seul facteur qui peut me donner des petits boutons de temps en temps… ou alors le manque de sommeil.
      J’espère avoir pu t’éclairer un peu, et je reste là si tu as la moindre question. Je t’envoie une grosse bise ma belle!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s